«

»

Oct 19 2011

Photo du profil de Karine:)

Lola and the boy next door – Stephanie Perkins

Lola and the boy next doorPrésentation de l’éditeur (approximativement traduite par moi.  Définitivement, comprendre presque parfaitement l’anglais ne fait pas de soi un traducteur…)

« L’aspirante designer Lola Nolan, 17 ans, n’est pas victime de la mode.  Elle préfère les costumes.  Plus c’est éclatant, plus c’est pailletté, plus c’est wild, plus elle aime.  Pourtant, même si son style est flashy, elle est proche de ses parents, de sa meilleure amie, et a des grands rêves pour le futur.  Et tout est presque parfait (jusqu’à son so hot petit ami rocker) jusqu’à ce que les jumeaux Bell, Calliope et Cricket, reviennent dans le voisinage. 

 

Quand Cricket – un inventeur talentueux – sort de l’ombre de sa soeur jumelle et revient dans la vie de Lola, elle doit finalement faire face à ses sentiments de toujours vis-à-vis son voisin. »

 

Commentaire

Dire que j’attendais ce roman avec impatience est un euphémisme.  J’avais adoré « Anna and the frenchkiss« , le premier roman de l’auteure et je trépignais carrément à l’idée de lire celui-ci.   Inutile de dire que mes attentes étaient élevées.  Et est-ce que j’ai aimé?  Bien sûr que j’ai aimé.  J’ai même trouvé que par certains côtés, il était plus « mature » que Anna dans son écriture.  Les choses sont moins « expliquées », entre autres. Toutefois, dans mon petit coeur, le premier des deux reste mon préféré.  Parce que si j’ai beaucoup aimé, je dois quand même dire que ce n’est pas le gros coup de sweet que j’ai eu pour « Anna and the frenchkiss » et que je n’ai pas fixé devant moi pendant 25 minutes avec un sourire enamouré et un regard un peu stupide à la fin. 

 

L’héroïne, Lola, est une jeune personne extravagante.  Fille aux mille perruques, elle n’est jamais habillée « normalement ».  Elle souhaite être designer et est very sparkly, toujours remarquée.  Bien entendu, elle passe pour être assez étrange aux yeux des gens.  Lola vit à San Francisco avec ses deux pères, dans une maison qui ressmble à du pain d’épices.  Son plus cher désir est d’aller au bal habillée en Marie-Antoinette, et elle souhaite que ses papas acceptent son copain, Max, rocker et 5 ans plus âgé qu’elle (hmmmm…. memories, here…) Puis soudain, reviennent les voisins, les jumeaux Bell, dont Cricket (qui est, contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, un garçon et non pas une blonde bleachée des Feux de l’amour… je sais, je sais, on a les références qu’on peut), qu’elle n’a pas vu depuis deux ans… et ça ne s’était pas très bien fini. 

 

J’ai tout de même été un peu perplexe au début du roman.  J’aimais bien Lola et son extravagance mais je me retrouvais plus ou moins en elle et les constantes descriptions de costumes et perruques me tapaient un peu sur les nerfs.  J’ai par contre beaucoup aimé Cricket (son nom mis à part), qui est sweet à souhaits.  Un peu trop peut-être pour moi – entendons-nous, à part son crush pour Lola, on en sait assez peu sur le vrai Cricket) dans la vraie vie mais dans un roman jeunesse, c’était juste parfait.  J’adore ses inventions inutiles, ses dessins sur sa main et son côté geek.  Ainsi que les surprises qu’il nous réserve à l’occasion. Bref, j’ai mis un moment à être totalement « dedans ».  Ceci dit, je l’ai quand même lu en deux soirées hein ;)) 

 

L’auteure décrit très bien les sentiments et l’ambivalence adolescente.  Les grands rêves, les grands amours, les peines immenses et les terribles dilemmes que ça représente.  Lola ne sait trop qui elle est, elle sait que Cricket l’a déjà fait souffrir et que bon, elle a un copain alors elle ne devrait PAS craquer pour son voisin.  Genre la situation de St. Clair dans « Anna » (je sais, je compare toujours… je ne peux m’en empêcher).  On a le goût de la secouer, of course.  Mais je me rappelle qu’ado, j’avais le goût de me secouer moi-même alors bon, c’est normal. Lola, quand elle est avec Max, est différente, un peu caméléon et j’ai aimé qu’elle ne soit pas parfaite, qu’elle ait ses failles.  Je l’ai trouvée très « réelle » malgré les paillettes.

 

Il n’y a pas qu’une histoire d’amour là-dedans.  Plusieurs éléments sont présents sans prendre toute la place.  J’ai aimé que ce ne soit pas complètement dramatisé, qu’il n’y ait pas de grande leçon de morale.  Lola a deux pères et une mère… particulière. Cricket vit dans l’ombre de sa soeur « vedette ».  Oui, ces éléments sont là, oui, ils teintent le roman car les deux ont du mal à se définir pour plusieurs raisons, mais ils ne prennent pas trop de place et passent « naturellement ».  C’est, après tout, une situation « normale » pour les deux jeunes.  J’ai aussi aimé que ce ne soit pas tout lisse comme histoire.  

 

Moins drôle mais tout aussi « cute », surtout la fin.  J’ai apprécié les apparitions caméo d’Anna et St. Clair (que j’ai quand même mis 3 pages à reconnaître, hein).  Un démarrage moins « book crush » que pour le premier roman de l’auteur, probablement lié au fait que je me retrouvais beaucoup moins dans la situation de l’héroïne.  Et un peu moins de magie aussi.  Par contre,  ça m’a donné le goût de visiter San Francisco maintenant.  Des partantes?

 

Les billets de Cécile et de Fée Bourbonnaise, qui ont lu le roman en même temps que moi!

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Tam-Tam

    ca à l’air vraiment sympa…mais je n’aime vraiment pas les triangles amoureux….c’est triste, mais quand je tombe sur l’un d’entre eux, j’ai des envies de meurtre à l’encontre de l’héroine.

    :p

    1. Karine :)

      Tam-Tam: Ah, tu ne dois pas lire beaucoup de jeunesse toi, il y en a partout, des triangles amoureux.  Pour ma part, j’aime bien, mais j’aime aussi autre chose… dans ce cas-ci, il ne m’a pas dérangée… même si des fois j’aurais aussi le goût de taper l’héroïne.

  2. Fée Bourbonnaise

    J’ai les mêmes références (aaahhhh Les feux de l’amour avec ma grand-mère, que de souvenirs) mais il semble que j’ai moins aimé que toi. Même si j’ai aimé. Bref. Ton billet est bien plus complet que le mien, je me rend compte que j’ai oublié de dire plein de choses.

    1. Karine :)

      Fée: Exactement pareil pour moi.  C’est ma grand-mère, tout ça.  Je pense aussi à « Le coeur à ses raisons » quand je pense à Crickett…  écrit Criquette!  Mais vous ne devez pas connaître chez vous!  On a les références qu’on peut!  Ma pire connerie dans le genre « références bâtard » a été de penser que « We few, we happy few, we band of brothers » venait de Buffy hein.  Et non, je n’avais pas 14 ans…  Avant que je lise Henry V, obviously!

  3. Edelwe

    Il a l’air sympa!

    1. Karine :)

      Edelwe: Il est bien!  J’aime beaucoup l’écriture de cette auteure, en fait!

  4. bladelor

    Ah oui, moi je veux bien t’accompagner à San Francisco, j’y retournerai avec plaisir ! 😉

    1. Karine :)

      Bladelor: Ce livre-là donne vraiment envie d’y aller, en tout cas!

  5. Tam-Tam

    hahahaha…tu sais pourtant que dès qu’on parle romance, je suis toute ouie….mais j’admets, je ne lis pas beaucoup de romance jeunesse….et au vue de ce que tu me dis, je comprends maintenant pourquoi!

    les triangles amoureux, je ne m’y ferai jamais! ^^

    1. Karine :)

      Tam-Tam: Oui, je sais que la romance, ça t’attire généralement.  Mais avouons que dans la romance jeunesse, il y a souvent un triangle…  pour ma part, ça me plaît bien hein… tant que ce n’est pas là juste pour « faire genre » et qu’il y a un réel quesitonnement.

  6. maijo

    Super billet! Je (re)note donc Anna and the french kiss.

    1. Karine :)

      Maijo: Oui, note, note!

  7. Cess

    Heureusement que je n’ai pas la référence Feux de l’amour ! Du coup, moi j’étais pas fan du prénom mais ma foi, ça passait quand même !

    J’ai oublié les mots sur la main tiens, mais j’ai adoré aussi… et son côté sweet, j’ai bien aimé aussi même si trop sweet ça ne me plait pas, dans la vraie vie…

    En tous cas, j’ai aimé et j’ai hâte de lire le prochain !!!  

    1. Karine :)

      Cess: Yep, pour moi, le prénom, c’était comme pas sexy du tout!  C’est mignon, les mots sur la main, n’Est-ce pas!  Bon, pour en avoir parlé déjà, je sais que tu as aimé encore plus que moi ;))  Et moi aussi j’ai hâte de lire le prochain.  J’aime la façon d’écrire de cette auteure!

  8. l'or des chambres

    Pas de Read a thon pour toi cette fois ci ???

    1. Karine :)

      L’or des chambres: Nope… j’étais bien déçue, en fait. Mais samedi, je suis occupée de 8h à 23h.  Peut-être dimanche, pour un 12h… mais ce n’est pas pareil…

  9. l'or des chambres

    Oh oui, dommage… Dimanche ça ne sera pas pareil non, on ne pourra pas le faire ensemble… Bon, j’espère pour le prochain

    Bon week end

    1. Karine :)

      L’or des chambres: Yep, je me reprendrai la prochaine fois.  Je n’ai pas pu participer aujourd’hui non plus d’ailleurs… les inscriptions étaient fermées quand j’ai su que, finalement, j’aurais pu le faire!  Tant pis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils