«

»

Sep 23 2011

Photo du profil de Karine:)

L’héritage Dickens – Louis Bayard

L-heritage-Dickens.jpgPrésentation de l’éditeur

« Enfant malade, Tim Cratchit est devenu célèbre bien malgré lui.  Il a en effet été l’un des personnages principaux du roman de Charles Dickens, Un conte de Noël. C’était lui, le jeune Tiny Tim, qui réussissait à émouvoir le héros du livre, Ebenezer Scrooge, et devenait ainsi l’instrument de sa rédemption. En 1860, une vingtaine d’années plus tard, Tim a bien changé. Lassé de l’image d’Epinal qui lui a trop longtemps collé à la peau, il vit désormais dans un bordel des bas-fonds de Londres, où, en échange du gîte et du couvert, il apprend à lire et à écrire à la tenancière.  Il lui arrive également de sillonner la Tamise sur le bateau du capitaine Gully pour récupérer les cadavres qui y flottent. C’est ainsi qu’il repêche un jour le corps d’une petite fille, marqué d’une lettre mystérieuse. Quelques jours plus tard, une autre enfant est retrouvée assassinée, son corps marqué de la même façon. Qui s’en prend ainsi aux petites filles perdues des bas-fonds de Londres? C’est le début d’une enquête passionnante pour Tim, qui va le mener dans les beaux quartiers de la ville, là où tout s’achète et se monnaye. Pris dans un réseau de mensonges, de meurtres et de manipulations, ce qu’il va découvrir dépassera tout ce qu’il a pu imaginer. »

 

Commentaire

Voici ce que j’appelle un envoi surprise bien ciblé!  en effet, après une journée passée à parcourir Paris de long en large lors d’un certain événement livresque, Solène commence à connaître mes goûts de lectrice et en voyant le nom « Dickens » sur le roman, elle a tout de suite pensé à moi. Néo-victorien en plus, voilà, c’était tout à fait ça.   Vous avez donc droit à un avis un peu vendu d’avance, même si finalement, on est bien loin de « Un conte de Noël ». 

 

Il s’agit donc d’un « thriller » victorien (je mets le mot entre guillements parce qu’en fait, il n’est pas question de suspense haletant, juste d’une atmosphère vraiment sombre et pesante… et je ne sais pas quel mot utiliser, vu que j’ai mon cerveau-du-jeudi-soir, en ce moment.) avec Tim Cratchit (Tiny Tim, pour ceux qui ont lu « Un conte de Noël » comme personnage principal.  Vingt ans se sont écoulés, Scrooge est toujours vivant et grâce à lui, Tiny Tim est non seulement encore en vie, mais il a pu recevoir une éducation et n’a pas grandi dans la misère totale.   Toutefois, Tim n’est pas nécessairement en paix avec sa situation, son histoire ou avec lui-même.  Il habite dans disons… une maison de plaisir et donne des cours particuliers à la tenancière.  De lecture, hein, pas d’autre chose.  Ceci dit, elle ne doit pas avoir besoin de cours… mais c’est une autre histoire, sur laquelle je n’élaborerai pas.

 

Quand des fillettes sont retrouvées mortes et marquées au fer, c’est plus fort que lui, Tim ne peut s’empêcher d’enquêter.  C’est aidé de Colin (j’adore Colin, vraiment), jeune garçon des rues débrouillard, volontaire et prêt pour la grand’zaventure qu’il se retrouvera vite complètement pris dans une histoire qui le dépasse, tout ça pour sauver Philomela, jeune fille aperçue par hasard. 

 

Bien entendu, je me suis demandé pourquoi ce besoin soudain de sauver cette fillette, qu’il ne connaît pas, mais qui l’a marqué.  Mais une fois la bizarrerie de cet événement déclencheur acceptée (disons que le sujet de l’enfance est sensible chez Tim), je me suis vite retrouvée dans un univers complètement glauque.  L’amosphère m’a emportée et j’étais réellement dans ce Londres victorien, je me baladais entre des repères connus, sur le bord d’une Tamise odorante et pleine de surprises… souvent mauvaises.  On ne sent nulle part en sécurité, on sent rapidement qu’on ne peut faire confiance à personne et l’histoire est prenante.  Comme je le mentionnais pas de suspense terrible, mais une histoire qui se tient, cohérente et qui se lit toute seule.  Même si on voit venir de loin ce qui se passe pour Philomela, ce n’est pas facile à lire pour autant et il est impossible de penser à ça sans frissonner d’horreur. 

 

Plein de références à Dickens, donc.  Bien entendu à « un conte de Noël », dont certaines parties ont été réinterprétées pour mon plus grand plaisir, rendant ce personnage précis, qui était ma foi un peu lisse et trop parfait, beaucoup plus intéressant avec ses failles et ses brisures.  Mais il y a également des clins d’oeil à d’autres romans, Bleak House ou Our mutual friend, David Copperfield, the old curiosity shop, entre autres.  Ok, j’avoue, je les cherchais… et je pourrais continuer encore la liste hein!

 

Une lecture agréable, donc.  Ok, certaines péripéties me sont parfois apparues un peu inutiles, mais dans l’ensemble, j’ai beaucoup apprécié mon moment de lecture.  Quoi, ya du Dickens, dedans!

 

Et j’ai bien envie de lire « Un oeil bleu pâle » du même auteur.  Je passe toujours un bon moment, avec ce type de roman!

 

 

(42 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Joelle

    Moi aussi, je suis incapable de résister à Dickens et tout ce qui lui a trait 🙂 Voilà un roman qui a tout pour me plaire, même si cela n’a pas été un vrai coup de coeur pour toi !

    1. Karine :)

      Joelle: Dickens est irrésistible, voilà!

  2. keisha

    Bon, on est 100% sur la même longueur d’ondes, mais comment s’en étonner? ^_^

    1. Karine :)

      Keisha: étonnant, en effet!  So, so surprising!

  3. Titine

    Hiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!! Tu me mets l’eau à la bouche ! Je ne vais probablement pas tarder à me jeter dessus !

    1. Karine :)

      Titine: Je pepnse que c’Est tout à fait pour toi, en fait.  J’en suis même certaine, tu vas adorer chercher les mini-références!

  4. Neph

    Je vais le lire bientôt, grâce à la même bienfaitrice 🙂 J’ai hâte !

    1. Karine :)

      Neph: Ça m’a beaucoup plu! 

  5. niki

    je vais le noter sur ma LAL, « pour plus tard », pour l’instant j’ai assez de bouquins, et puis je pense aussi re-lire (pour la 100ème fois je crois) « le conte de noël » 

    1. Karine :)

      Niki: Un conte de Noël, c’est un classique pour moi à chaque année!  La liste pour plus tard, c’est bien aussi (et en VO, il s’appelle Mr. Timothy!)

  6. maijo

    Je ne connais pas suffisamment Dickens pour y retrouver toutes les références de ce roman, mais ça me tenterait bien tout de même d’essayer. Par ailleurs, comme toi, j’aime ces ambiances post-victoriennes.

    1. Karine :)

      Maijo: Si tu aimes le néo victorien, je pense que ça peut te plaire.  Et bon, quand même, la référence au conte de Noël est plus qu’explicite!

  7. Anne

    Moi non plus je ne connais pas suffisamment Dickens, mais j’aimerais croiser cette jolie tentation néo-victorienne un jour…

    1. Karine :)

      Anne: Ben tu sais, quand tu connais Dickens, c’est un bonus.  Mais quand même, tu peux profiter de l’histoire sans problème sans ça!

  8. Lael

    Punaise quand je lis toute ta culture sur Dickens, je me dis que je suis vraiment plus qu’en retard! Je le rajouterais un jour lorsque j’aurais lu un peu plus de romans de Dickens! histoire d’apprécier cette ambiance à sa juste valeur

    1. Karine :)

      Lael: Comme je le disais, c’est un peit plus mais l’histoire se tient très bien en elle-même.  Et tu sais quoi?  Il m’en reste, des Dickens.  Ma culture est loin d’être complète!  Mais comme le dit J-P Ohl, « Un Dickens qu’on a pas lu c’est comme… une vie de rechange »! (oui, je me répète… j’adore cette citation!)

  9. maggie

    Déjà repéré chez Keisha ! Je suis plongée dans Les grandes espérances et dans Oliver twist avant de lire celui-ci. Un conte de noel a été ma première rencontre avec dickens et maintenant, j’ai hâte de voir ce qu’en a fait Bayard… Mais bon, ton billet ne fais qu’aviver ma curiosité !

    1. Karine :)

      Maggie; C’est intéressant, en fait! Et j’ai racheté Oliver Twist récemment, que j’avais lu en français quand j’étais ado… c’est pour bientôt!

  10. clara

    L’épidémie se propage :)!

    1. Karine :)

      Clara: En effet!  Tout ce qui peut faire lire Dickens, moi, je suis pour!

  11. Aymeline

    Très intéressant, j’adore les polars se passant à cette époque je note 🙂

    1. Karine :)

      Aymeline: Ça devrait te plaire, alors.

  12. Sara

    J’aime lire ce genre de livres l’hiver (ne me demande pas pourquoi, je suis bizarre…), donc je pense m’y plonger prochainement: ça va beaucoup me plaire, c’est sûr ! 

    1. Karine :)

      Sara: L’hiver, ah oui?  Faudrait que tu viennes habiter ici, tu en lirais 6 mois par année! 😉

  13. Manu

    J’ai lu un conte de noël mais rien d’autre de Dickens encore. Mais je pense que ça ne doit pas être trop une entrave pour aimer ce roman.

    1. Karine :)

      Manu: Non, ça n’entravera rien du tout.  C’es tbien quand même, dans son genre.  Si tu as lu Dickens, c’est un petit bonus!

  14. anne shirley

    Le moins que l’on puisse dire est que ton article donne envie ! Comme toi, j’aime beaucoup tout ce qui se rapporte à Dickens et à son univers, et si tu dis que ce roman lui rend bien hommage, je dirais donc « allons-y » ! Et puis ça me ferait plaisir de retrouver les personnages du Conte de Noël !

    1. Karine :)

      Anne Shirley: Si tu es fan de Dickens, tu devrais y trouver ton compte dans les détails! 😉  La réinterprétation de certains détails du conte de Noël m’a plu d’ailleurs.

  15. Mascha

    néo-victorien = je devrais aimer! 😉

    1. Karine :)

      Mascha; Si tu aimes le style, oui, ça devrait te plaire. 🙂

  16. Lou

    Et voilà ma PAL qui s’allonge encore…

    1. Karine :)

      Lou: Pourquoi je ne suis pas surprise que tu craques sur ce livre?

  17. Alex-Mot-à-Mots

    Tu es une vraie Dickens-addict, alors.

    1. Karine :)

      Alex: Yep, quand j’aime, j’aime à fond!

  18. Valérie

    Quitte à lire un roman qui ressemble à du Dickens, je préfère lire Dichens 😉

    1. Karine :)

      Valérie: Ah oui, ce n’est pas Dickens, hein!  On sent les influences mais quand même c’est différent.  L’humour est différent.

  19. La plume et la page

    Une lecture qui me tente bien. Dickens revisité il fallait oser…

    1. Karine :)

      Laplume et la page: Oui, fallait oser!  Ce n’est pas un coup de coeur, mais ça m’a plu.

  20. Géraldine

    Pourquoi pas pour le côté « thriller ». mais en même temps, je n’ai jamais lu Dickens, alors apprécierai-je ce roman à sa juste valeur ???

    1. Karine :)

      Géraldine: Je pense qu’il y a quand même quelque chose à aller chercher dans ce roman si tu n’as pas lu Dickens.  L’histoire se tient, l’atmosphère est réussie.  Toutefois, c’est certain que tu vas manquer des clins d’oeil mais bon, est-ce si grave… tu connais un peu l’histoire de « un conte de Noël »?

  21. Marlou

    Bonsoir!

    Tiens c’est marrant, je viens de commander ce livre à mon libraire, j’ai beaucoup aimé La Tour Noire du même auteur, alors je me suis lancée à l’aveugle dans l’achat de son nouveau livre. En régle général, je procède de cette façon, si j’aime un livre de l’auteur, les autres me plaisent également… Tout cela et juste pour voir un petit résumé du livre! J’en ai l’eau à la bouche!

    Dickens j’ai commencé à le lire au lycée, j’ai accroché tout de suite: c’est tellemnt cruel et laid que c’est magnifique…C’est paradoxale… C’est comme certaines personnes, elles sont tellement moches qu’elles en sont belles… Ce type de pensée fait bie rire mes amis! Bref, je sens que je vais vraiment passer un agréable moment à lire ce livre.

    1. Karine :)

      Marlou: Si tu aimes Dickens, si tu aimes ces univers sombres mais vivants à la fois, ça peut te plaire, vraiment.  Ca a été une bonne surprise pour moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils