«

»

Mai 26 2011

Photo du profil de Karine:)

Dark Lover (L’amant ténébreux) – La confrérie de la dague noire – 1 – J.R. Ward

Dark-lover.jpgPrésentation de l’éditeur (à pau près traduite et adaptée par moi)

« Le seul vampire pur sang au monde, Wrath, a des comptes à régler avec ceux qui ont tué ses parents des siècles auparavant.  Mais quand l’un de ses guerriers les plus fidèles est tué – rendant orpheline  une jeune mi-humaine mi-vampire qui ne sait absolument rien de son héritage ou de son destin – Wrath  doit guider la superbe femme dans le monde des vampires.

 

Beth est sans défense devant l’homme dangereusement sexy qui entre chez elle une nuit.  Ses histoires de confrérie et de sang lui font peur.  Mais son contact éveille une faim dévorante qui menace de  les consumer tous les deux. »

 

Commentaire

Je vais commencer par dénoncer.  C’est la faute de Cécile si j’ai aimé ce roman.  Oui, je sais, elle va hurler en entendant ça.  Mais sans ses blagues répétées sur un certain Kolher (parce que Wrath, c’est Kohler.  Ou Kholer.  J’ai pas bien saisi où mettre le « h »), je suis certaine que ma lecture aurait été autre. En fait, à force d’entendre dire que c’était le pire, du pire, du pire, j’ai été… agréablement surprise.  Oui, je sais, Cess, c’est dur d’entendre ça!

 

Précision, j’ai lu le roman en anglais.  Et en anglais, bizarrement, Wrath sait très bien négationner.  Et les trucs vulgaires me dérangent beaucoup moins en anglais.  Weird, autant je peux apprécier la beauté de certaines phrases dans les deux langues, autant il en faut beaucoup pour que le « familier » me dérange en anglais.  Alors qu’en français, ça passe beaucoup plus difficilement.  La preuve, j’avais les yeux écarquillés devant les extraits relevés par Cécile et Syl.  Et j’ai quand même failli m’étouffer en en lisant quelques uns.  De rire. 

 

Dark Lover, c’est pour moi ce qui est appelé de la « Paranormal romance ».  Et entendons-nous tout de suite, l’auteur nous offre sur un plateau tous les clichés du genre.  Il faut donc s’attendre à un homme de 6 pieds 9 pouce au début du roman (bizarrement, trois pouces semblent s’évanouir dans la nature au cours du roman.  Je ne me risquerai pas à mettre ici mes hypothèses par écrit), tout de cuir vêtu (et qui se balade parfois commando.  Je n’ose même pas penser au confort), qui a la vengeance et la colère comme compagnons permanents depuis une terrible blessure d’enfance.  Je sais, c’est triste.  Il est aussi supposé être très élitiste par rapport à sa race (du moins, il l’est pendant les 10 premières pages) et porte des boxers XXL.  Ceci dit, c’est inquiétant.  Parce que normalement, question boxers, le XXL relève plus de la taille du derrière que de celle de l’équipement.  Encore une fois, je vous épargnerai les résultats de recherche hautement scientifique et la méthodologie à ce propos.    Et j’oubliais.  Wrath est aveugle.  Tellement qu’il n’est pas capable de voir la nourriture dans son assiette et qu’on doit la lui couper.  Mais pas suffisamment pour l’empêcher de voir une coulée semi-transparente de jus de fraise sur le mention de sa douce. Qui goûte la pêche, soit dit en passant.  Et je ne préciserai pas de quelle partie du corps il est ici question. 

 

Et le mâle a des copains.  Qui portent les doux noms de Tohrment, Rhage, Vhishous, Zsadist, Phury et… Darius.  Traduit par « Audatz » en français.  De « dare », probablement.  Je n’aurais JAMAIS pensé à ça.  À tous les noms, d’ailleurs, dont je ne garantis pas l’orthographe.  Je me suis contenter d’ajouter des « h » et des « z » à intervalles réguliers.    Si j’ai eu du mal à les reconnaître au départ, j’ai fini par bien les aimer, en fait.  Et surtout par les démêler.  Ensemble, malgré leur côté « gros méchants dangereux », ils ont l’air d’une bande d’ados.  Et ils m’ont bien fait rire, avec leurs histoires.  En fait, la vision qui existe de la confrérie au départ change rapidement.  On réalise bientôt qu’ils ne sont pas tous si « bad » que ça, en fait.

 

Il se passe quand même pas mal de petites choses dans ce roman, qui ne se limite pas à la relation de Wrath et Beth (parce que la fille s’appelle Beth, qu’elle a de longues jambes, qu’elle est sexy en diable, qu’elle est drôle, semi-vampire, et bête de sexe en puissance).   Avec ses « seins qui tendent le t-shirt » à répétition, elle fait une belle paire avec Wrath et ses très fréquentes érections.   Bref, elle court un grand danger lors de sa transformation et Wrath décide de l’aider, même s’il n’en a aucune envie.  Je vous laisse deviner la suite.    En plus, il y a une autre société, celle des Lessers, humains dépourvus d’âme, impuissants, qui sentent la poudre pour bébé, qui veut la peau de tout ce qui s’appelle vampires.  Aucune humanité restante, ils aiment torturer et ont tous les jouets pour ça.  Ils sont d’ailleurs responsables de la mort de Darius (non, je ne spoile pas.  Il meurt au chapitre 2 je pense).  Bon, ok, j’avoue, je viens de refermer le roman et j’ai un peu de mal à me souvenir de toutes ces petites choses… mais je vous jure qu’elles existent!

 

J’ai été agréablement surprise de la mythologie vampire présente dans cette série.  Je ne m’attendais à rien et je me retrouve face à quelque chose d’assez complet, qui ne m’apparaît pas seulement une copie conforme de ce que j’ai lu ailleurs (il faut dire que je n’ai pas tout lu hein).  La société est hiérarchisée, ostracisée pas les humains, poursuivie.  Ici, les vampires ne pourchassent pas nécessairement les pauvres petits humains mais se nourrissent d’une autre façon.  Bref, l’auteure semble avoir situé ses personnages dans un univers prometteur, même si dans ce tome-ci, on nous présente surtout les bases de cet univers et les personnages.  Surtout certaines parties du corps des personnages. 

 

Bien entendu, nous retrouvons toutes les grosses ficelles.  L’homme en colère qui sera adouci par l’amour en un temps record, jusqu’à devenir limite un grand émotif (ok, j’exagère à peine, là!).  La femme amoureuse folle après quelques jours prête à donner sa vie sans rien questionner des idées de son homme, alors qu’elle a toujours été indépendante.  Les exagérations à répétition (rien n’est « moyen »… tout est à grande échelle) et l’auteure veut être certaine que nous comprenions bien certains détails.  Ce pourquoi elle nous les mentionne plusieurs fois. 

 

Malgré tout ça – et peut-être à cause de tout ça… j’ai pris ce livre en connaissance de cause, après tout – j’ai passé un très bon moment et j’ai ri comme une folle à certaines expressions d’une substance poétique folle (je garderai en tête celle à base de gros intestin) et aux déclarations passionnées.  Entendons-nous, c’est un divertissement.  Mais je ne m’y suis pas ennuyée, pas une seule seconde, contrairement à d’autres!

 

Merci Fashion pour le cadeau… et merci Cécile pour avoir à ce point descendu mes attentes!

Je ne sais pas si je lirai toute la
série mais je suis super intriguée pas Zsadist, le balafré qui aime voir la peur dans les yeux des gens et qui hait tout le monde.Ne vous posez pas de questions! 

(57 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Cécile

    Non non, je ne hurle pas allons… je pleure, tout simplement.
    Ceci dit, tu peux dire ce que tu veux, je maintiens que tous les « extraits » que tu cites sont à pleurer, et pas forcément de rire… : le gros intestin, le « coupage » d’assiettes alors qu’il voit le jus couler le long de la bouche de sa douce (je parlais de cet extrait hier pour dissuader une fille, et ça a marché!), le goût de pêche, hihihihi…

    Sinon, oh.my… le Audatz, je n’avais pas saisi le jeu de mots. Je suis au bout du rouleau, je ne peux pas croire qu’une telle subtilité ait pu m’échapper. Je m’en vais continuer de pleurer dans mon coin. Pas la peine de venir me chercher, je suis inconsolable.

    Hum, Ce qui pourrait me faire sécher mes larmes par contre, c’est si tu acceptes mon deal proposé par mails… et puis comme je vois que tu trouves le mythe vampirique interessant, je ne comprends pas pourquoi tu ne voudrais pas lire Z avec moi EN VF ???? Chiche ??? 🙂

    1. Karine :)

      Cécile: Bon, bon, bon… c omment je vais faire pour sécher toutes ces larmes, moi?  Le pire, c’est que tu m’avais mis ça tellement terrible (alors que j’ai trouvé Kresley Cole et A hunger like no other encore plus terrible dans le genre) que j’ai finalement bien aimé!  Et ne t’en fais pas, je n’aurais jamais trouvé un tel jeu de mots pour Audatz… mais bon, n’oublie pas, toi, tu avais l’initiale dans la traduction hein!  tu aurais dû deviner Tout. De. Suite. ;))

      Pour Zsadiste… hmmmmm… en VF hein, tu dis.  J’ai peur.  Vraiment peur.  Genre que ce serait teeeeerrible hein s’il y avait un potentiel pour que j’aime ça et que je sois rebutée par les « salope » aux 3 mots… réflexionnons, réflexionnons! 😉

       

  2. Cécile

    Bon mais pour moi aussi hein ce sera un supplice ! C’est juste histoire de me marrer avec toi !

    1. Karine :)

      Cécile: Ok, ok… on va tenter le coup, alors ;))   Quel courage et quelle abnégation de ta part ;))

  3. vilvirt

    Ca y est !! tu l’a lu !! (il faut que tu lises la suite, si, si, si… parce que Z… ahhh…. Z…. c’est quelque chose !…) T’arriverais presque à me convaincre de le relire (en anglais) histoire de vrérifier toutes ces choses sympa sur Kohler…

     

    1. Karine :)

      Vilvirt: Bon, pour Z, Cess m’a fait promettre de le lire avec elle… en français.  Je me prépare à souffrir.  ET vous, vous allez pouvoir rire!

  4. bladelor

    Beaucoup ri en lisant ton billet et tes allusions ! Le tome avec Zadist est celui que j’ai préféré et puis après me suis lassée et j’ai arrêtée la série au T4.

    1. Karine :)

      Bladelor: Tout le monde dit ça!  Et moi qui ai promis de le lire en traduction… with Cécile!

  5. Adalana

    Mince, par ta faute, j’ai presque envie de le lire !

    1. Karine :)

      Adalana: Gnak gnak!  Au pire, tu le lis… et tu te marres!

  6. Chi-Chi

    Je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule à penser que la traduction a été un massacre en règle!

    N’ayant lu que le 1er tome, je ne sais que conseiller pour la suite de la série, mais les experts du genre m’ont assuré que c’était une excellente série, parmi ce qui se fait le mieux en bit-lit…

    Ceci dit, que serait la romance sans ses clichés? ;o)

    1. Karine :)

      Chi-Chi: Ah oui, Cess m’a fait mourir de rire avec ses extraits!  Je me suis aussi fait dire que c’était une série très appréciée question bit-litt.  Et bon, j’ai le 2e, j’ai promis de lire le 3e… donc c’est bien parti!  Et tu as tout à fait raison… la romance, il nous fait des clichés.  Sinon ce ne serait pas de la romance.

  7. Perséphone

    J’ai bien rit grâce à ton message mais (et ça sèchera peut être les larmes de Cess) je n’ai pas du tout envie de le lire! lol

    1. Karine :)

      Perséphone: Aaaaah… tu vaa manquer un géant encuiré et heu… bien équipé!  Your loss ;)))

  8. Pimpi

    Mouahahahahaha!!!

    Rien que pour lire vos courriels, à toi et Cess, je pourrais me dépêcher de lire The Dark Lover et et participer à votre LC sur Zhadist!!! 😀

    Dites, dites, dites… vous me feriez une tite place???? (sans m’imposer ni rien…..)

    1. Karine :)

      Pimpi: Zsadist, c’est le tome 3 😉 Et je connais ton côté psycho-rigide hein!  Mais bien entendu que tu peux te joindre à nous.  Tu ne t’imposes jamais avec moi, tu le sais ;))

  9. Pimpi

    Aaaah oui, le 3. Ça veut dire qu’il faut que je m’active un peu alors! Bon, je verrais si j’arrive à vous rattraper, parce que oui, j’avoue, sauter un tome (hum… et pas autre chose), j’arrive pas à faire ça! Mouahahaha! (pardon, je cours me cacher)…

    Une seule solution… arrêter de travailler et lire!!! 😀

    1. Karine :)

      Pimpi: Ah, tu as plus qu’un mois hein!  Je ne pense pas lire ça en voyage… et faut aussi que je lise le 2 😉  Et j’aime ta solution!

  10. sandy

    Haaa !! Toi aussi tu es tentée par Zadist !! c’est le prochain tome que je dois lire ! Tu me fais penser qu’il faut que je me remette à cette série !

    1. Karine :)

      Sandy: Yep… c’est celui qui m’intrigue le plus!

  11. Mlle Pointillés

    Tu me donnerais (presque) envie de le lire tiens…..^^

    1. Karine :)

      Mlle Pointillés: Mais ça tombe super bien… tu l’as justement reçu, non? :))

  12. SilverLining

    Youhou ! Encore une qui a bien aimé :o) Ça s’écrit Kolher en français (j’en connais une qui se plante systématiquement, vilain « h » baladeur). Les tomes et l’histoire (pas vraiment la traduction malheureusement) s’améliorent à chaque fois. J’ai beaucoup aimé lire ton avis, il est super long et bien détaillé. Mais il me rend nostalgique euh ! :o( Mais que lis-je ??? Cécile va retenter le coup ??? Naaaan, je ne peux le croire ! Eh si ! Wouaouh, je n’en reviens pas. Mais ne faites pas cette erreur de le lire en français, c’est une horreur. Zadiste dit de belles choses mais les traductions cassent tout… Bladelor : le cinquième m’a semblé meilleur que le quatrième et le sixième est assez prometteur (parce que moins centré sur un seul guerrier) Chi-Chi : cette Saga, ce n’est pas vraiment de la Bit-lit, ce serait plutôt 100% romance paranormale ;o)

    1. Karine :)

      SilverLining: Ce « h » joue définitivement bien des tours! 😉  Et oui, Cécile va retenter le coup… et moi, bien je vais lire en français… (mais peut-être que je garderai le tome anglais pas loin, juste au cas… chuuuuut), juste pour rire avec Cess ;))  Et comme tu as l’air à connaître ça, tu pourrais m’expliquer vraiment la différence entre romance paranormale et Bit litt?  Je croyais que la bit litt était davantage centrée sur l’action mais je pense que je suis un peu mélangée!

  13. sandy

    Je prends les comm en retard ? Vous faites une LC sur Zadist avec Cécile ?? La date est fixée ? Je peux me joindre à vous ?

    1. Karine :)

      Sandy: Mais bien entendu!  Cess est vraiment vilaine, tough, elle ne veut pas que j’aie le livre en anglais à côté!

  14. Mlle Pointillés

    Oui je l’ai reçu…….;P

    1. Karine :)

      Mlle Pointillés: Lucky girl!

  15. Theoma

    Zadiste est mon préféré :-))))) Le deuxième est bien et le troisième est juste parfait ! Ensuite ça se gâte… toujours pareil. Mais les trois premiers valent la peine !

  16. Syl.

    oh, oui… continue la lecture… Charmant billet…

    1. Karine :)

      Syl: Je vais continuer… au moins les deux prochains tomes!

  17. yueyin

    Cecile est trop dure (mais non c’est pas un jeu de mot) avec Kohler, ça doit cacher quelque chose :-)))) moi j’avais bien aimé, comme le tome 2 et le tome 3 (en plus la traduction s’améliore avec le temps (foui m’dame je les ai lu en français) là j’ai les suites qui m’attendent en anglais et français (deux ou trois tomes je sais plus) et je me régale d’avance de retrouver mes grands machos de la confrérie de la dague noire et leur tendance surprotectrice testotséronée 😉

    1. Karine :)

      Yue: Moi je dis exactement ça aussi… hmmmm…. des résistances à surmonter?  J’adooore ton expression… tendance surprotectrice testotséronée… c’est tout à fait ça!

  18. SilverLining

    YueYin : « grands machos de la Confrérie de la Dague Noire et leur tendance surprotectrice testostéronée » -> MDR, c’est la meilleure description que j’ai pu lire d’eux ! Je les aime, ces gros bras, moi… (même pas honte). Karine : peut-être ma vision des choses est-elle totalement à côté de la plaque mais voilà mon opinion concernant les genres Bit-lit et Romance paranormale. Je classifierais cette Saga dans la seconde catégorie parce que chaque tome est centré sur un couple. C’est la romance qui prime sur le reste (pareil avec le Cercle des immortels, Les ombres de la nuit, Les gardiens de l’éternité, Minuit, etc…). Les Eradiqueurs sont là pour le folklore et ne servent pas à grand-chose (d’ailleurs, on remarque à peine leur absence dans le tome 5). Alors que le genre Bit-lit est plus axé sur un thriller fantastique avec une (des) romance(s) mais celle(s)-ci est (sont) en parallèle (qui ne prend pas toute l’histoire quoi). Et là je pense aux Sagas de LKH, KMM (oh my god !!!), Briggs, Frost, Harris, Black, Harrison, Andrews etc… (oh tien, quel est leur point commun ? une super héroïne qui n’a pas froid aux yeux et a le don de toujours se retrouver dans les ennuies). Bon ok, 100%, c’est exagéré, mettons 90% ;o)

    1. Karine :)

      Silverlining: Moi aussi j’adore cette description.  C’est tout à fait ça!  Pour la bit litt et la romance paranormale, c’est un peu ce que je pensais aussi.  Pour moi, Fever est de la bit litt.  Et tous les romans vampiro-adolescents, c’est plus de la YA paranormale.  Je pense que je préfère la bit litt, en fait!  Même si les romances paranormales me font rire!

  19. Cess

    Pssst les filles, puis-je faire ma balance ? SilverLining n’est pas folle de Barrons… Mais de Kholer oui… Vous vous rendez compte dans quel était je suis ?

    @ Yueyin : Humm, moui, mon acharnement est bizarre. En réalité, je rêve secrètement de me faire prendre par un mec aveugle, qui suinterait en me voyant, et qui aurait du mal à enlever son pantalon en cuir qui lui collerait à la peau car trop de suintement peut faire coller le cuir. 😀

    @ Sandy et Pimpi et Karine : Je me réjouis presque de notre LC sur Z, en VF on va tellement rigoler.  

    @ Adalana et Mlle P : vous me brisez le coeur. Pas moins.  

    1. Karine :)

      Cess: Bien entendu, tu peux faire ta balance (c’est le mot que je cherchais pour traduite « stooleuse » l’autre jour).  J’aime les balance!  Et on va rire comme des folles, j’en suis certaine certaine! 

       

      Ouais… présentés comme ça, tes fantasmes font  limite peur, Cess… je prends ça en note dans mon dossier :))

       

       

  20. SilverLining
    1. Karine :)

      SilverLining: Oups, Cess a touché un point sensible hein!  Mais Barrons… quand même! ;))  Et avec ta description, tu me donnes limite envie de lire le reste, genre là, maintenant.  Terrible terrible!

  21. SilverLining

    Ab ben zut alors, mon commentaire est horrible en bleu et est pratiquement illisible depuis un téléphone mobile (faut toujours que je me fasse remarquer… tsss).

    J’en suis sincèrement désolée, ce n’était pas volontaire (provient d’un copier/coller) si je le pouvais, je l’éditerais ;o(

    1. Karine :)

      Silver Lining: Hmmm… je vais voir si je peux éditer, moi!  Peut-être que je vais réussir.  Je suis un peu nulle, avec toutes ces fonctions!  Et don’t worry, c’est pas grave du tout!

       

      30 seconds later: J’ai ma réponse… je peux pas!

  22. Cess

    Oups, ça se voulait pas méchant hein SilverLining ! C’est juste que j’ai encore un peu le coeur meurtri que tu n’aies pas succombé à Barrons. 
    Mais tu sais, ta description est tout à fait exacte : c’est TOUT ce qui me fais fondre pour un hommes ! Ahhhh Barrons, soupirs…
    Si tu en trouves d’autres comme ça tu nous en fais part hein ! 🙂 

    1. Karine :)

      Cess: :)))  (Oui, faut que je réponde à TOUS les commentaires… call me psychorigide!)

  23. Cess

    Ah ok. 😀
    (et là tu réponds quoi ?)  

    1. Karine :)

      Cess: Je réponds que je suis ravie que tu comprennes ma situation et mes bizarreries!; ))

  24. Cess

    En même temps je réponds à TOUS mes commentaires aussi alors, je comprends oui ! 

    1. Karine :)

      Cess: Voilà!  Je réponds même quand deux commentatrices se parlent entre elles (ce qui ne m’embête pas du tout hein… mais j’aime me mêler de tout, tout, tout!)

  25. SilverLining

    Pas de souci Cécile, je ne l’ai pas mal pris, du tout, c’est la couleur bleu qui doit donner cette impression.  Je ne veux surtout pas que l’on pense ça de moi.  Kolher est en dessous de tout niveau potentiel (enfin pas de tout non plus mais bon…).

     

    Au moins, tu t’aperçois que je ne suis pas aveugle, je pense être capable de remarquer le potentiel d’un mâle et sa valeur.  Mais comme tous les goûts sont dans la nature, qu’il en faut pour tout le monde, j’ai une nette tendance à soupirer pour les outsiders (genre V’lane… hmmm *lève les yeux d’un air rêveur*).

     

    Sache tout de même que l’on a un « mâle » en commun: Valek ! (en troisième position de mon Top 5).  Tu vois, tout n’est pas perdu en ce qui me concerne, lol.  On pourra peut-être me récupérer!

    1. Karine :)

      Silver Lining: Moi aussi je soupire souvent pour les outsiders ;)) Don’t worry! ;))  Là, le dernier en date, c’est Adrian ;))

  26. SilverLining

    Karine: tu dis préférer la Bit-lit à la Romance paranormale.  En ce qui me concerne, je ne parviens pas à choisir.  La Bit-lit c’est bien parce que moins abrutissant, plus intrigant et intéressant.  Généralement, la lecture est plus « intellectuelle ».  Mais la Romance paranormale permet, à chaque tome, de faire la connaissance d’un nouveau mâle alors bon…  Dans une Saga Bit-lit, on est centré sur seulement deux mâles (à l’exception d’Anita Blake) et ça s’arrête là.  Je crois que les deux ont du bon, un peu des deux, en alternance, c’est sympa :o)

    1. Karine :)

      SilverLining: En fait, j’aime lire les deux, mais je garde plus de souvenirs des sagas BitLitt.  Par contre, quand je veux du léger, je ne boude pas mon plaisir en romance paranormale!  Bref, je suis une fille facile!

  27. yueyin

    Mouahahaha y’a une thèse en cours là, des mâles testostéronés, de la bit lit et de la romance paranormal enjoy !!! Ben moi j’aime Barrons et Kohler, c’est grave docteur ? mais mon préféré c’est tadaaaaaam euh je sais pas en fait ça varie :-)))) Eric le vampire viking peut être, il a de l’humour et une pointe de romantisme qui va bien 🙂

    1. Karine :)

      Yue: Je ne connais pas encore assez Erik le vampire viking… mais je préfère franchement Barrons à Kohler!  Je vais bientôt lire le tome 3… en français… la faute à Cess!

  28. Edelwe

    Décidément nous avons beaucoup de livres en commun!

    1. Karine :)

      Edelwe: :)))

  29. lael

    HIIIIIIIIII de couinement! AHHHHH d’excitation parce que tentée par le billet de Bladelor, j’ai pris le tome 1!! et j’ai hâte de le découvrir! mais il me faudrait un peitt weekend bien reposant, sans courir! J’ai envie d’être prise et profiter calmement de ce roman!

    1. Karine :)

      Lael: Disons que c’est very paranormal romance, avec tous les clichés du genre.  Mais j’ai ri, tu ne peux pas savoir!  Et bon, j’ai quand même lu le tome 2 et j’ai mieux aimé que je ne le pensais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils