«

»

Avr 17 2011

Photo du profil de Karine:)

Où je proclame que je suis devenue un ange de sagesse…

hellokittyange.gif

Plusieurs personnes m’ont demandé pourquoi je n’écrivais plus de billets sur mes descentes en librairies ou mes commandes intempestives.  L’une d’entre elles m’a même dit que c’était beaucoup plus intéressant que mes billets sur les livres (bon, je ne sais pas trop comment je dois prendre ça hein… mais comme j’aime voir le verre à moitié plein, je vais me dire que ces billets-là lui plaisaient VRAIMENT!).  En fait, il y a une raison.  Et une bonne.

 

Je suis devenue sage et raisonnable. 

Beaucoup plus que la plupart d’entre vous, d’ailleurs.

Même que je ne suis même pas allée au salon du livre de Québec.  Première en quoi… plusieurs années.

 

Donc voilà, c’est dit. 

 

Je suis passée de LCA hyperactive à LCA incorruptible.  Bien entendu, ça n’a rien à voir avec le fait que ma pile à lire appoche les 400 romans.  Bien sûr que non.  J’ai appris à me ficher royalement de ce chiffre.  Les seuls moments où ma pile me fait freaker, c’est quand je réalise que bon, je vais devoir acheter une autre biblio pour la contenir.  Et que je n’ai pas vraiment d’endroit où la mettre, cette nouvelle biblio.   Tant que ça reste un chiffre, c’est disons…  un peu irréel. 

 

Non, je suis simplement devenue une grande fille raisonnable qui pèse le pour et le contre et qui ne se laisse plus emporter par diverses fièvres acheteuses, lectrices ou sériesques (que toutes celles qui se retiennent de rire… se retiennent.  Défense de citer Spike et les 7 saisons de Buffy en 2 semaines, non mais… Spike, c’est hors-concours.  Ça ne compte pas. Ou si peu.)

 

Et on ne comptera pas non plus ma récolte parisienne. 

Je plaide non coupable pour ces heu… 62 objets plats et rectangulaires.   On m’a forcé la main.  On m’a obligée à ouvrir ces boîtes.  Toute façon, les livres de voyage, ça ne compte pas.  C’est bien connu.

 

Sérieusement, je ne suis pas retournée dans une librairie « pour moi » depuis quoi… décembre.  Et non, nous ne sommes pas le premier avril.  C’est vrai de vrai.  Bon, il y a bien eu quelques petites commandes (si petites… minimes même… on va pas se mettre à chipoter pour ça hein) mais je suis vraiment devenue une grande fille raisonnable et responsable. 

 

Et de toute façon, je suis trop occupée à chercher pour avoir le temps de magasiner. 

Cette semaine, ce sont mes clés. 

Qui semblent avoir décidé de m’abandonner, de se sauver… bref, elles ne veulent plus de moi comme propriétaire, je crois.  À noter, Il y a là-dedans mes clés de bureau.  Serait-ce un signe?

 

Premier round: Moi, au bureau.  il est 17h, j’ai déjà fait une demi-heure de trop, l’ordi a – encore une fois – bouffé mon rapport et là, je décide que j’en ai ma claque.   Je prends mon stock, je barre la porte du bureau… pour réaliser que la porte du vestiaire – où est mon sac – est barrée.  Super. 

 

C’est donc parti pour la « course au préposé à l’entretien ménager ».  Il y en a deux dans mon secteur.  Un gentil, et un pas gentil.  Après avoir fait trois fois le tour des deux étages en jogging (oui, je suis dans un trip « redécoupez vos abdos »… ça arrive aux meilleures d’entre nous), devinez sur lequel je tombe?  Bingo.  Bon, là, c’est sa pause.  Il peut pas venir m’ouvrir la porte avant 15 minutes.  Et il a des choses urgentes après.  D’ici une demi-heure, il peut le faire.  Peut-être.  Ok, je l’emmerde, c’est évident (et je le comprends un peu hein… mais l’idée de barrer les portes à 17h aussi!).  Allons voir le monsieur de la sécurité.  Qui n’est pas là.  Que je dois faire appeler à l’intercom.  Il est également ravi, bien entendu, mais au moins, il fait semblant de trouver ça drôle.  Portes ouvertes… ouvre le cadenas.  No keys. 

 

Moment de panique, là. 

Je fais ouvrir toutes les portes où je suis allée dans la journée et je commence ma fouille.

Ouvre les tiroirs, remue le bordel sur les bureaux, vérifie dans les étagères, les armoires. Rien. 

Ah non hein… je vais pas coucher au bureau. 

 

C’est lorsque j’ai envisagé d’appeler ma mère (oui, parfois, dans ma Croissance Personnelle d’Adulte en devenir, j’ai des petites rechutes) que j’ai eu comme un flash.  Un jeu que j’ai rangé.  Genre rapidement parce que le petit creton avec lequel je m’amusais avait décidé que son contenu était étonamment bien adapté pour servir de projectile et qui avait commencé une recréation ma foi très réaliste du London Blitz.  Ma tête et celle de sa mère étant, bien entendu, assimilées aux buildings de Londres.   C’est donc sous le regard ahuri du préposé à l’entretien (qui était revenu, 3/4 heure plus tard pour m’ouvrir la porte, et qui m’a fait un sermon sur le respect que je n’avais pas parce que je n’étais pas allé l’avertir que bon, pour finir, je n’avais plus besoin qu’il se déplace pour ouvrir ma porte) que j’ai extirpé, triomphante, mon set de clé d’une boîte de jeu de Duplo géants. 

 

C’était le premier round.

 

Round 2

Le matin.  Moi. Ma cuisine.  6h59.  Genre à une minute d’être en retard pour le boulot.  Toute habillée, le manteau d’hiver (oui, oui, d’hiver.  Genre limite doudoune.  On gèle, cette semaine… et je suis une horrible frileuse), le foulard, les mitaines, le paquet de sacs (je pars travailler comme si je partais en vacances pour une semaine.  Tous les matins.  Faut pas chercher à comprendre. 

 

Bref, je me rappelle soudain que j’ai mis l’eau à chauffer et que je n’ai pas pris mon thé.  No problem, j’ai des tasses thermos (gracieuseté de la patrouille de ski).  Sauf que bon, tenter de verser du thé chargée comme un mulet, avec mitaines et clés dans les mains… c’est peut-être pas l’idée du siècle.  Ce qui devait arriver arriva, les sacs ont glissé de mon épaule, ont fait bouger mes mains… et vu que pour une raison étrange, j’avais enlevé le couvercle de la bouilloire, ben les foutues clés sont tombées dedans. 

 

Avant que je verse le thé, bien entendu. 

Genre juste pour ne pas que je puisse boire mon thé.

Conspiration, je vous dis. 

 

Bon… la, je fige.  Vous savez, quand le cerveau ne suit pas?  Il n’est jamais que 7h01 du matin (ben oui, le temps avance.. même quand on est en retard).  Je me dis que pour une fois, je vais être – un peu – intelligente, et laisser tomber l’idée d’aller chercher les clés dans l’eau bouillante, même avec mes mitaines.  Parce que oui, ça m’a traversé l’esprit.   Je me dis aussi que même si je vide l’eau, jamais mon énorme set de clé ne va passer par le bec verseur.  Me voilà bien
embêtée.

 

(Aucun commentaire sur l’évidence de la situation hein… je vous le dis, je n’étais pas réveillée).

 

Ça m’a donc pris 3 bonnes minutes pour résoudre ce terrible problème.  Et bon, si j’avais eu le choix, j’aurais abandonné et attendu au soir.  Procrastination, j’écris ton nom!   Mais imaginez-vous que je n’ai qu’un seul set de clé, ayant flushé (oui, flushé comme dans flushé une toilette… tiré la chasse d’eau. Aves mes clés dedans) malencontreusement l’autre set il y a plus d’un an de ça.  Je dois bien vous avoir raconté cet épisode, d’ailleurs.  Sinon, je vais me dire que les bonnes habitudes se perdent.

 

Bref, les clés s’en sont assez bien tirées.  Le gugusse en plastique qui était accroché dessus, un peu moins.  Il a des airs de Dali, en fait.  Mais juste un peu hein… il n’est pas resté siiiii longtemps dans l’eau bouillante.

 

Round 3

Vendredi. Midi.  L’hôpital.  Encore. Bon, je ne travaille pas le vendredi, direz-vous… qu’est-ce que je foutais là?  J’allais rejoindre une copine pour aller courir.  Oui, vous avez bien lu.  Je vous ai avertis que je voulais me mettre en forme.  Je compte bien faire de la plage dans quoi… 6 semaines et je déteste devoir acheter des maillots de bain.  De là la course.  CQFD.  Il fait frais mais pas glacial, je prends mes sacs et à la dernière minute, je décide que bon, la doudoune pour le jogging, ce n’est peut-être pas nécessairement nécessaire…   J’enlève la so pink doudoune, je mets la (toujours) so pink veste-de-printemps-high-tech-qui-respire (souvenir du temps ancien où j’étais en forme et où je m’entraînais 4-5 fois par semaine) et je pars rejoindre mon amie. 

 

Une deux, une deux, on souffle un peu… et je dois repartir pour mes commissions. 

Pour réaliser que mes clés ben… elles sont dans la doudoune.

Qui, je le rappelle, est dans la voiture.

Qui est barrée.

Of course.

 

J’aurais pleuré. C’est que je ne travaille pas moi.  Je n’ai aucune, mais aucune envie de passer mon vendredi après-midi à l’hop, à attendre une dépanneuse! Surtout pas habillée en pantalons de jogging (trop ajustés.  De là le jogging) et en t-shirt.  Surtout pas devant les collègues.  Qui, tiens, justement, arrivent de manger et sont un peu surpris de me trouver là, les yeux tristes et désespérés. 

 

Et qui en ont ri un bon coup. 

Parce que bon, ils se souvenaient un peu du flushage de clés, eux.  Et aussi des 12 milles autres conneries qui m’arrivent hebdomadairement. 

 

Heureusement, l’un d’entre eux a eu pitié, a appelé un copain, qui a appelé un copain, qui a réussi à ouvrir ma porte avec des moyens limite illégaux.  Je lui aurais embrassé les pieds, c’est pas mêlant.  N’empêche que j’ai mobilisé 3 personnes parce que je me sers juste à moitié du truc gélatineux qui occupe ma boîte crânienne. 

Non mais comment j’ai fait pour obtenir mes diplômes, moi?

 

Round 4

Même semaine.  Chez moi. 

Je fais du lavage.  Je râle parce que ma nouvelle laveuse (bon, pas si nouvelle hein… un an et quelque.. .mais comme c’est rarement moi qui fais mon lavage, c’est encore une expérience nouvelle et excitante pour moi) « économique » prend peut-être moins d’eau mais 3 fois plus de temps pour laver la même maudite affaire.  Bref, elle m’énerve.  Et aujourd’hui, en plus, elle claque, mais quelque chose d’impossible.  Impossible de lire.  Je la bouge un peu, la tape un peu (sait-on jamais… tous les moyens sont bons).  Rien à faire.  C’est une totale fanfare. 

 

Et devinez sur quoi je suis tombée, exactement 54 minutes pour tard (au cycle « court », je vous ferai remarquer)?  Devinez ce qui trônait, tel un joyau précieux confortablement niché dans les draps (je lis trop de Harlequin… fouettez-moi), en plein centre du linge propre?  MES FUCKIN’ CLÉS!!

 

J’ai lavé mes clés. 

Je suis comme ébahie de moi-même. 


Même si bon, j’ai de qui tenir hein.  Maman, toi qui lis mon blog… pourrais-tu nous faire la liste de tout ce que tu as pu laver dans ta vie?  Une calculatrice?  Des permis de conduire?  Des cartes d’assurance-maladie?  Des calepins (je me rappelle encore l’état de la machine après… c’est que ça fait des graines blanches, ces trucs)?  Et je suis certaine que j’en oublie. 

 

Alors voilà, je suis occupée. 

À me battre avec mes clés.  Et je passerai rapidement sur l’épisode où j’ai fait cuire mes lunettes de soleil cheap au micro-onde en même temps que je faisais dégeler de la sauce à spaghetti. 

Donc, je n’achète plus de livres.

Plus le temps, vous voyez. 

 

Et, bien entendu, ce long billet vous aura certainement convaincus que je suis devenue over sage, rangée, raisonnable, organisée… et surtout adulte. 

Sinon, je ne comprends pas.  Mais alors là, vraiment pas. Que dois-je faire de plus, pour vous convaincre?

 

 

(Et je suis curieuse… quel est l’endroit le plus bizarre où vous avez retrouvé vos clés?  Vos lunettes? Parce que j’ai passé sur les tribulations quotidiennes de mes lunettes hein… Ces lunettes qui se retrouvent mystérieusement dans le frigo ou dans la malle à linge… Elles valent un roman à elles toutes seules… Et j’ai assez radoté pour aujourd’hui.) 

(68 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Herisson08

    Je n’irai pas jusqu’à dire que je préfère ces billets à ceux avec des livres, mais j’aime toujours les lire quand même. Mes clés? Même quand elles sont dans mon sac je ne les retrouve pas, mais Page, ma chatte, les a un jour caché derrière un seau dans les toilettes… heureusement que je l’ai entendu ensuite joué avec!!

    1. Karine :)

      Hérisson: J’ai tendance à raconter mes niaiseries sur Facebook maintenant, c’est probablement pour ça que je n’écris presque plus de billets d’humeur ;))  Pour les clés, tant que c’est pas dans les toilettes.. derrière, on peut dire qu eça va encore, n’est-ce pas!

  2. Violette

    moi aussi je range régulièrement des lunettes dans le frigo, des clés dans le sac d’école des enfants … je passe beaucoup de temps à chercher en fait.

    400 livres dans ta PAL, … je n’ai qu’un mot à te dire : respect!

     

    😀

    1. Karine :)

      Violette: Le frigo attire toutes sortes d’objets… lunettes, appareil photo, téléphone, télécommande… c’est fou!  Bon, pour la PAL… PRESQUE 400.. Le mot « presque » est over important!

  3. Lystig

    je me bidonne !!!!!!!!!!!!!!

    si tu retrouves chez toi mon récépissé de la poste, fais-moi signe !!!!!!!!!!!!

    ainsi que la pale de ma première machine à pain (pour elle, j’ai retourné deux fois la maison !!!)

    1. Karine :)

      Lystig: Ah oui, une pale de four à pain, rien de moins… c’est quand même pas facile à perdre ça!

  4. yueyin

    mouhahaha je pense que tes clés veulent te dire quelque chose, c’est pas possible autrement… tu veux qu’on en parle :-)))))

    1. Karine :)

      Yue: Mes clés veulent me dire d’arrêter de travailler, de rester chez moi à lire, et de m’acheter une nouvelle voiture, c’est ça?  Si les millions sont fournis dans le contrat, je veu xbien!

  5. Miss Babooshka

    J’ai adoré ton billet …

    Alors, en ce moment entre mon boulot, mon appartement et mes 5h de sommeil par nuit, j’ai fini un jour par ne plus savoir où étaient mes clés (celles de mon appart pas celles de l’appartement de mes parents ni celles du boulot), en fait elles étaient dans la poche de mon jean que je portais à ce moment-là, oui je n’avais même pas senti qu’il y a avait un gros trousseau de clé dans ma poche … Heureusement la honte ne tue pas 😉

    1. Karine :)

      Miss Babooshka:  C’est aussi pire que chercher ses lunettes quand on les a dans la figure ou sur la tête, ça!  C’est qu’on peut chercher loooongtemps.  Comme des clés dans une poche!

  6. Cryssilda

    J’adore la délation de la maman

    Sinon moi je ne perds pas mes clefs, elles sont dans mon sac ou sur ma porte, c’est tout… sinon forcément je vais les chercher partout… alors je me force à ne pas déconner.

    Et un jour, j’ai lavé ma télécommande, qui trainait sur mon lit, puis dans mon tas de draps en direction de la machine… elle a séché et je m’en sers toujours depuis

    1. Karine :)

      Cryssilda: M’man est la championne de lavage de choses étranges!  Et elle a trouvé le moyen de faire DISPARAÎTRE un verre de ses lunetttes (oui, juste un verre) dans un divan.  En ce sens que 5 ans après, on n’a jamais retrouvé le dit verre 😉  (La délation continue).  j’ai déjà rangé précautionneusement ma télécommande dans le frigo.  Mais dans la laveuse, jamais!  J’ai lavé une assiette avec le linge par contre.  En plastique, heureusement.

  7. Cynthia

    Eh ben dis donc quelle poisse ! Et quelle franche rigolade pour nous

    Un jour, j’ai retrouvé un cd dans mon congélateur… C’est généralement ce qui arrive quand on fait plusieurs choses en même temps ^^

    Plus d’achats depuis décembre, là tu m’épates, moi qui n’arrive jamais à laisser passer un mois sans faire grossir ma PAL !

    1. Karine :)

      Cynthia: Bon, en fait, c’est un peu mon quotidien hein (dit celle qui a ENCORE cherché ses clés ce matin et qui les a retrouvées dans sa Converse…)  CD dans le congélateur… ah oui, quand même!  Quant à la PAL, je n’ai pas dit qu’elle ne grossisait pas… j’ai dit que je n’avais rien ACHETÉ ;))) Différence!

  8. Jules

    Je pense que je t’ai trouvé un super collier: un truc en bandoulière pour te mettre les clés dans le cou!!! 🙂  Moi qui ne perd rien, depuis que fiston est arrivé j’ai perdu ma carte d’employée de l’hôpital et mon carnet où je notais ma LAL!! Ah! une boucle d’oreille aussi l’été passé et que je me suis enfin décidés à en faire faire une autre chez le Géophile… deux jours après j’ai retrouvé la maudite boucle dans le congélateur!!! ÇA faisait juste 6 mois que je me demandais si ça vallait la peine de payer pour une autre!!!!

    1. Karine :)

      Jules: Ah oui, comme un collier à suce pour les senfants.  Il me semble que ça irait bien à mon teint, n’est-ce pas!  Et les petits cretons, aussi charmants qu’ils soient, ça a le don pour la magie.  Genre pouf, disparu!    Quant à la boucle d’oreille… isn’t that Ironic, comme dirait Alanis Morrissette!  Bon, ok, ironique… mais drôlement chiant!

  9. Cuné

    J’aime tous tes billets mais celui-ci est particulièrement réjouissant ! 🙂

    Mes clefs je les retrouve souvent sur la porte. Mais côté extérieur. Heureusement que mes voisins ne sont pas curieux, hein. (Pour les passants, ça va, à un 5° étage…)

    1. Karine :)

      Cuné: J’avoue que pour aller chez toi, il faut être décidé.  Tes clés sont pas mal saines et sauves sur ta portes du côté extérieur ;))

  10. keisha

    Une fois je me suis aperçue (je faisais des courses à 20 km de là) que je n’avais pas mes clés de maison. je suis rentrée, espérant ne pas les avoir perdues, et j’ai retrouvé les clés sur la porte, grande ouverte (mais moi j’habite une maison individuelle…)

    1. Karine :)

      Keisha; Ah oui, quand même… une chance que les voleurs avaient mieux à faire ce matin là!  Mais le stress avant de retrouver les dites clés!

  11. Le Papou

    Je ne comprend pas pourquoi tu t’inquiètes mais je sais pourquoi tes clefs t’en veulent. ….. Arrête donc de parler de voyage et de les abandonner à chaque fois comme une paire de chaussettes trouées…une clef ce n’est pas stupide alors tu penses un trousseau entier.

    Enfin…je le dis…enfin..je le répète on retrouve l’hilarante Karine et je me demande si ces voyages te font tant de bien que ça. 😀 Mouahahah comme dirait la m’âme chinoise que tu connais.

     

    1. Karine :)

      La Papou: Naaaa je les fais garder chez ma maman, je ne les laisse pas toutes seules, pauvre petites clés!  Elle est gentille, ma maman… leur grand-mère, quoi!  Et bon, je raconte tout sur FB maintenant… je vois moins l’intérêt des billets du genre… c’est juste pour ça qu’il y en a moins.  Pas parce que je fais moins de conneries!

  12. Joelle

    Félicitations pour cette « maitrise totale » de tes achats livresques 😉 Et pour des anecdotes sur les choses que j’aurais pu perdre, je n’en ai pas … je perds rarement mes affaires et je sais (en général) où je les mets 😉 Mais le coup des clés dans les toilettes, j’ai donné … au boulot ! Je devais nettoyer des toilettes à la turque (c’était une des joyeusetés quand on travaillait le soir … on devait nettoyer les WC car on n’avait pas de femme de ménage !). J’avais mes clés de caisson (là où j’avais mes affaires pour le boulot) dans la poche d’une chemisette (seule poche que j’avais à ma tenue) et en me penchant pour passer la brosse, ces *$/* de clés sont sorties de ma poche pour tomber direct dans les chiottes !!!!!! Yerkkkkk !!!! J’ai fini par les récupérer avec moults hauts le coeur !!!!! Je peux dire que je n’ai plus jamais mis mes clés dans cette poche et que ces clés sont passées par plusieurs séances de désinfection intensive !!!!!!!

    1. Karine :)

      Joelle: N’est-ce pas… je salue bien bas!  Ne rien perdre… lucky, lucky you! Et pour ton histoire de toilette, la situation est exactement la même.  Poche de chemise, je me penche… plouf.  Mais dans mon cas, la chasse était déjà tirée et les clés disparues avant même que j’aie pu SONGER à m’y mettre les mains.  Je pense que je serais morte à ta place!

  13. bladelor

    Hi ! Hi ! Hi ! Décidément ma pauvre Karine, tu es la proie d’une malédiction terrrible, je ne vois pas les choses autrement ! De mon côté je ne perds jamais mes clés (et pourtant c’est ma hantise) mais je lave régulièrement touts sortes de choses, la dernière en date étant une carte d’identité (celle de mon homme, pas la mienne tout de même !) qui a subi un cycle long de lavage + sèche linge à haute température. Je doute à présent qu’elle soit acceptée lors d’un contrôle…. Ahem ! Faut dire aussi que ces objets tous autant qu’ils sont nous empoisonnent la vie et qu’ils pourraient rester sagement à leur place, qu’est-ce qu’ils ont tous à vouloir s’installer dans le frigo et autres endroits interdits ?

    Bonne journée miss et merci pour la tranche de rigolade. 

    1. Karine :)

      Bladelor; Même pas une malédiction… c’est juste mon état normal, en fait!  Et le frigo, c’est très attrayant pour ce genre de trucs, je pense… l’air frais les fait peut-être rester jeunes!  Quant aux cartes, j’ai perdu pendant 4 ans (sa durée de vie) ma carte d’assurance-maladie.  Résultat, j’ai évité d’être malade, en fait… et je l’ai retrouvée… le lendemain de sa date d’expiration.  Entre une plante en pot et le sous-pot.  Trouvez l’erreur.  Là, c’est une clé USB qui joue à la cachette depuis l’été dernier… mystère mystère!

  14. Acr0

    Oui, t’es over sage ! Surtout quand on lit tes péripéties sur les clefs (ce qui, avouons-le, me rassure, j’ai trouvé « pire » que moi :D)
    Je comprends pour la PAL, on ne se rend compte de rien, un nombre ne veut rien dire, jusqu’au jour où il faut acheter une biblio : je suis dans ce cas-là : et ça urge, cela fait des semaines que je laisse trainer.

    1. Karine :)

      Acr0: Ah mais mes clés sont animées d’une vie propre, c’est pas ma faute!  Et pour la biblio (la mienne en prend deux pleines) je comprends hein… si tu avais vu mes plans complexes et étranges de réaménagement récemment… même les copines n’en sont pas venues à bout.  À part mettre une biblio en plein milieu de la pièce je vois plus, en fait…

  15. jainaxf

    Moi aussi je suis épatée par ta sagesse !

    Je compatis aussi pour tes problèmes de clés : je les ai rarement perdues, mais j’ai eu des lunettes qui se planquaient (souvent sous mon nez), des mouchoirs en papier et des pièces dans la machine à laver…

    Le pire que j’ai eu, c’était l’été dernier. Je rentrais tard d’un voyage a Londres fatiguée, un peumalade et pas de super humeur (il y avait eu une mauvaise ambiance dans le groupe avec lequel j’étais partie). Je sors mes clés, je fais tourner… Ca ne marchait pas, ma mère (oui, moi aussi je dénonce ! ;-)) avait mis les siennes pour bloquer la porte pour la nuit ! je frappe, je sonne…rien ! Je cherche alors mon portable que j’avais cachée pour ne pas tenter les pickpockets et là, impossible de le retrouver ! J’ai pensé qu’on me l’avait volé ! Après 1/4d’heure d’acharnement sur la sonette et la porte, et alors que je pensais aller demander asile pour la nuit à une voisine ou au gardien, mon père s’est finalement réveillé et m’a ouvert.

    Mais ce n’est pas fini : pensant mon portable volé, j’ai fait fermé la ligne, racheté un autre portable (que j’ai eu du mal à activer à cause de la ligne fermée !)… Quelques jours parès avoir eu ce nouveau portable, j’ai retrouvé l’ancien…très bien dissimulé dans une doublure de mon sac à dos !

     

    Je compatis donc facilement à tes problèmes de clés !

    1. Karine :)

      Jainaxf: N’est-ce pas… bientôt, on va me prendre comme modèle!  Et bon, les lunettes, c’Est compliqué… parce que quand on les a perdues, forcément, on ne voit pas grand chose hein… pas pratique pour chercher!   Et bon, de tels coups de la part de nos mamans méritent d’être dénoncés… non mais embarrer sa fifille chérie dehors!  (Bon, je ris un peu hein, quand même!)! 

  16. Alex-Mot-à-Mots

    Finalement, on peut aussi prendre des bonnes résolutions en dehors du 1er janvier.

    1. Karine :)

      Alex: Toujours!  On peut aussi éviter de les tenir d’autres dates que le premier janvier ;))

  17. alinea

    voila un billet qui met d’humeur joyeuse, bravo pour ta maitrise d’achats livresques je ne peux pas en dire autant en ce qui me concerne, mes cles , je les perd rarement mais il m’aarrive souvent de ne plus me rappeller où j’ai ranger certaines affaires , je les range tellement bien que je ne sais plus où .

    1. Karine :)

      Alinea: En fait, pour ma part, il ne faudrait pas que je fasse de ménage.  Je me retrouve beaucoup mieux dans mon bordel que quand c’est organisé.  Call me weird!  Ou « fille qui se cherche des raisons pour ne pas faire le ménage ».

  18. vilvirt

    J’adore ! Je viens de rentrer du boulot et je trouve ce super billet qui me remonte le moral au top !! Ah… les clés… Ah… les lunettes ! Quand j’étais petite, j’en portais et je les ai égaré un jour dans le frigo ! Faut le faire ! Les clés, le problème chez moi, c’est qu’il ne faut surtout pas les oublier pour pouvoir rentrer, car ma porte d’entrée n’a pas de poignée et se ferme automatiquement (comme chez les anglais ) Donc, ça m’est arrivé de passer par la fenêtre (quand elle était ouverte !) sous les yeux ébahis des voisins !…

    1. Karine :)

      Vilvirt: ravie de te remonter le moral, alors!  Et je ris toute seule à t’imaginer par la fenêtre.  Je pense que j’ai déjà raconté sur le blog mon histoire de clés dans la maison, à 6h30 du mat, en pyjama, en train de pelleter pour déterrer une fenêtre (hiver, bien entendu)… et que les voisins ont appelé la police?  Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis embarrée dehors en allant pelleter le matin!

  19. GeishaNellie

    Ah, Karine tu es tout un numéro (dans le bon sens de l’expression,hein) ! Laisse-mi te suggérer quelque chose, car je suis moi-même un peu tête en l’air et qu’on finit par se connaître, hein. 1._ Tes clés, toujours dans les mêmes places. Dans le sens où, tu peux les laisser traîner, mais toujours dans les mêmes coins, tu auras moins loin à fouiller. Si ça ne fonctionne pas : 2._ Fais des copies à tes ami(e)s/famille/collègues de travail en qui tu as confiance et qui pourront te dépanner au lieu de demander à la dépanneuse ! Mais surtout, une à toi immédiatement parce que si tu flush celle-ci aussi, tu es dans la m****. Ah et peut-être un peu de vacances aussi, ça aiderait 😉

    1. Karine :)

      GeishaNellie:  J’ai déjà essayé de placer toujours à la même place.  Ça marche pas mal pour mes lunettes (dans mon étui, dans mon sac… sauf quand je ne les mets pas là… mais c’Est une autre histoire) mais on dirait que pour mes clés, elle bougent toutes seules!   Et bon, pour le double de clé de voiture, elle coûte 325$ la mauzusse!  Et elle est même pas électronique.  Moi je dis que c’est du vol, rien de moins!  Et je pense que 4 personnes ont mes clés de maison ;))  5 semaines et demie pour les vacances… hiiiiiiiiiiiii!

  20. Kikine

    J’avais déjà de la misère avec mes clés mais avec Pitchounette qui s’amuse à me les cacher, je m’en sors plus non plus !

    Courage, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort … Tes clefs ne te veulent que du bien … ou pas 😉

    1. Karine :)

      Kikine: Ah oui, les pitchounettes, ça déplace des trucs hein… championne de cache-cache! :))

  21. Choco

    Il y avait longtemps que tu ne nous avais pas racontés en effet une de tes fantasques aventures !! ça ne m’arrive jamais des trucs comme ça ^^

    Ceci dit, je ne m’en plains pas :))

    1. Karine :)

      Choco: Lucky you… ça m’arrive tout le temps! ;))  Et bon, je vais tenter de prendre le temps d’en écrire plus souvent… au lieu de juste en raconter des bribes sur FB!

  22. sandy

    Heu… j’hésite entre rire ou te plaindre ? Choisi l’option qui t’arrange, je peux faire l’un et l’autre en lisant ton billet ! Personnellement, je suis d’un ennui terrible à ce niveau là : rien lavé d’étrange (hormis quelques pièces de monnaie) et je perds rarement mes clés (chercher pendant 5 min dans mon sac pour finir par le retourner histoire de choper ces foutues clés ne veut pas dire qu’on les a perdu ! On sait où elles sont… dans le sac… c’est juste un foutoir pas possible !)

    1. Karine :)

      Sandy: Ah, tu peux rire, j’ai l’habitude! ;))  On dirait que je fais exprès, des fois!  Et non, paniquer parce que des clés ne sont pas dans la bonne pochette ce n’est pas perdre ses clés ;))

  23. In Cold Blog

    En tout cas, une chose est ceratine : tu auras trouvé les clés pour me faire bidonner ce soir, avant que je file me coucher !

    (bon sport !)

    1. Karine :)

      ICB: Bonne nuit alors!  Tant mieux si tu te couches avec le sourire (et le sport, c’est duuuuur!)

  24. A_girl_from_earth

    Il y a des cycles aussi, et là t’es dans celle de la LCA raisonnable on va dire.:) Et puis bon, tu as de la réserve clairement avec tes 400 livres de PAL! Moi ça fait un bon moment déjà que je suis dans ce cycle, ayant été (il fut une époque) une vraie malade des librairies. En tout cas, ton billet m’aura bien fait rire, quant aux clés, moi c’est simple, dès que je sors, même pour juste sortir les poubelles, je les mets dans ma poche (j’ai toujouuuuuurs une poche sur moi!!!). J’aurais trop les boules de me retrouver enfermée dehors!!!

    1. Karine :)

      A girl from earth: Yep… profitons du cycle raisonnable.  Ca n’arrive pas souvent!  Je suis beaucoup moins pire depuis un an, en fait.  C’est juste pour les commandes que c’est plus difficile de rsésister.  Et bon, dans la poche, ça se perd.  Un peu partout.  Donc je ne risque plus!!

  25. Lystig

    non, pas un four, une machine à pain (taille d’un robot ménager)

    il m’est arrivé la même mésaventure qu’à Keisha… un appartement, dans un quartier relativement calme, mais bordé d’un qui craint (je me suis faite forcer la voiture qq semaines plus tard!)

     

    quant à oublier de fermer ma maison, cela m’est arrivé… en plein hiver : conclusion : le chien (je n’en avais qu’un à l’époque) est rentré, à fouiller dans nos vêtements, se les ai posé par terre pour se faire un nid (et il y a le chauffage par le sol). quand nous sommes rentrés lesoir, outre la peur panique, il faisait très froid dedans et c’était trempé, car il neigeait !!!!!!!!!!

     

    bonne journée

    1. Karine :)

      Lystig: Aaah oui, ok… c’Est tout de même moins pire!  Oh my, j’imagine ta tête quand tu as vu le chien bine installés dans tes vêtements… une chance qu’il ne fait pas aussi froid que chez nous dans ton pays, imagine par -30

  26. Cess

    Ah ah ah ah ah…

    J’ai bien ri. Déjà pour les 64 livres ramenés de France. Espèce de tarée !

    Et pour les clés, on dirait l’Homme, toujours à la recherche de ses clés.
    Mais il ne lui arrive jamais rien d’aussi fou (drôle) que toi… Dommage ! Ou tant mieux, j’hésite.  

    1. Karine :)

      Cess: Pour les 64 livres, je plaide – presque – non coupable!  J’ai été fortement aidée, en fait!  Je dirais même très fortement.  Recevoir 2 swaps en vacances, c’est super mais disons… lourd! ;))  (Psssst…. quant à mes histoires… paraît que c’est plus drôle quand je les raconte que quand ça arrive… même si c’est strictement la vérité… ;)) )

  27. Acr0

    Je comprends très bien ton souci… Ici, c’est mon chéri le bricolo, donc cela fait des mois qu’il planche sur les plans de la nouvelle biblio… car celles pré-construites du marché ne sont pas possibles à disposer dans l’appart’.

    1. Karine :)

      Acr0: J’ai un copain qui m’avais proposé de me faire une biblio comme ça, qui irait jusqu’au plafond et qui couvrirait tous les murs de la pièce… mais bon, je la voulais en bois avec des armoires fermées en bas pour pouvoir empiler un peu… et ça revenait à une fortune.  Je me limite donc aux tablettes au-dessus des bibiothèques qui attendent sagement d’être posées.  Et va aussi me falloir une échelle, en fait!

  28. zarline

    Ha ha ha, j’adore ton billet. Je suis la tête en l’air de la famille mais je suis une petite joueuse comparé à toi

    1. Karine :)

      Zarline: Je pense que pour le côté tête en l’air, je mérite une médaille, en fait! 

  29. aBeiLLe

    Je n’ai pas de problème récurent avec les clés, moi mon problème c’est les souliers, que j’oublie sur le toit de la voiture (2 fois!), et les patins aussi, une fois… et je peux t’avouer que je ne les ai jamais retrouver hein?!

    Je suis aussi devenue over-sage, même mon amoureux n’en revient pas, j’ai acheté que 5 romans dans les 6 derniers mois!!! Et pas de Salon pour moi non plus, même si ça m’a démangée, juste pour rencontrer Christine Eddie, mais je n’ai pas succombé, j’ai par contre été acheté son roman à la librairie!

    1. Karine :)

      Abeille: Ah oui, les souliers sur le toit… moi je me suis limitée à la commande d’épicerie ou au sac de McDo… tu es donc maître en ce domaine.  Les patins… arghhhhh… tu devais capoter!

       

      Pour la sagesse, c’est incroyable, non?  J’ai failli aussi aller au salon et exactement pour la même raison que toi.  Et j’ai aussi acheté – et aimé – son roman!

  30. Manu

    Je suis admirative de ta sagesse actuelle !!!!

    Pas trop de problèmes avec mes clés, encore moins avec mes lunettes (en permanence sur mon nez sinon je ne vois rien) Mais par contre, j’ai failli laver le livre en cours il y a deux semaines !!!!! Heureusement je me suis dit que ma couette pesait anormalement lourd

    1. Karine :)

      Manu: Laver le livre en cours… ce serait quand même une chose que je pourrais faire ça!  Pour les lunettes, c’est le désavantage de n’avoir que très peu de correction sur les lunettes…   je ne les mets que pour conduire et regarder la télé.  De là la recherche constante.

  31. Hebelit

    Un billet pareil, ça fait du bien au moral !! Quelle rigolade !!!

     

    1. Karine :)

      Hebelit:  Une chance que je ris de mes petites niaiseries quotidiennes.  Sinon, je ne sais pas trop ce que je ferais, en fait!

  32. Géraldine

    Des clés… Euh dans un avion qui décolle devant toi…

    Sinon, comme toi, je suis devenue assez raisonnable niveau achats… mais bon, je passe plus à la bib et j’emprunte plus de livres donc ma PAL ne baisse pas pour autant !!!

    1. Karine :)

      Géraldine: oh my… l’angoisse de voir décolller ses clés!  Contrairement à toi, je ne vais jamais en biblio.  Mais j’ai des copines adorables.  Donc, moi non plus, ma pile ne baisse pas!

  33. niki

    tu es aussi raisonnable que moi 

    mais je suis toujours en panne de lecture, donc j’ai peu de mérite 

    1. Karine :)

      Niki:  Et ça ne s’améliore pas du tout?  Aaaah c’est dur, ça.  Mais là, aujourd’hui, je craque et je commande.  Je le mérite, voilà!

  34. -Perrine-

    J’adore tes chroniques. C’est fou ce que j’ai pu rire grâce à toi. Et si plus tard (le pluuuus tard possible) j’ai beaucoup de rides à cause de ça, je sais à qui me pleindre !!!!!!!!!!! ;))))

    Après cet accès de…. disons, folie (ça doit être l’heure… je suis une marmotte, faut pas oublier aussi, hein !), eh bien, désolée, c’est dommage, ça aurait fait un super roman (tu dis que t’es une folle des parenthèses, je te réponds que mon domaine, c’est les virgules -essaie de me battres 😉 !) ; bref, je réponds à ta question, en te disant que, non, moi, je suis, comme tu dirais, over-sage. Eh oui, mes clés sont toujours à m’attendre, au bon endroit… ou alors, il y a toujours quelqu’un qui passe derrière moi… à voir ! Quant aux lunettes de soleil… ben, en fait, je les oublie sans arrête, alors le problème est réglé… !

    1. Karine :)

      Perrine: Je plaide non coupable pour les rides… Même pour le smiennes, en fait.  Je me dis depuis longtemps qu’il faut que j’arrête de rire pour éviter à MA ride d’empirer!  Je pense qu’il me faudrait en effet quelqu’un qui passe derrière moi… quoique bon, des fois, on se demande!! ;))

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils