«

»

Avr 08 2011

Photo du profil de Karine:)

Buffy the Vampire Slayer – Season 6

Buffy-6.jpg

 

Cette saison de Buffy est un peu spéciale.  Bon, rétrospectivement, tout ce dont je me rappelais clairement, c’étaient Buffy and Spike, le musical (because vu 20 fois) et Dark Willow.  Le reste était plutôt brumeux. C’est qu’elle est un peu particulière, cette saison.  Très sombre, très difficile pour tous nos personnages principaux.  Disons qu’ils en ont bien assez d’eux-mêmes à canaliser.

 

SPOILERS.  ENCORE ET TOUJOURS

 

La saison commence avec la Scoobie Gang qui tente de cacher au monde que Buffy s’est sacrifiée pour que Dawn vive à la fin de la saison 5.  Spike leur sert de force brute, Giles fait ce qu’il peut et… le Buffybot sauve la face.  Jusqu’à ce qu’un sortilège ramène Buffy à la vie.  C’est donc une Buffy complètement désorientée, très « off », que nous avons tout au cours de cette saison.  Elle était heureuse, en paix pour la première fois, là où elle était.  Et elle a l’impression d’être revenue en enfer.  Cette vie, en tant que chef de famille, que presque-adulte qui doit se conduire en adulte, lui pèse mais elle ne veut rien dire à ses amis pour les protéger.  Elle se tourne donc vers Spike, qui ne s’en plaint pas.  Du moins, pas au départ. 

 

buffy-6a.jpg

 

Ce sera donc pendant toute la saison 6 que nous verrons Buffy se battre pour ressentir à nouveau quelque chose, pour se sentir à nouveau à sa place dans ce monde duquel elle se sent extérieure.  Et Dawn, dans tout ça, se sent exclue, mise à part, complètement seule.  En fait, chacun est très centré sur lui-même dans cette saison.  Personne ne saisit vraiment à quel point les autres souffrent, les malentendus s’accumulent et rien ne va plus.  C’est d’ailleurs entre eux que se déroulera le combat final.   Les méchants sont plutôt heu… drôles, dans cette saison.  Trois geeks (mais alors là, vraiment.  Plus geeks que moi.  Même qu’ils nomment le Docteur – dont Spike se fout bien… shame on him.  J’étais presque émue) qui ont décidé d’être les arch-nemesis(es) de Buffy en se prenant pour des clones de Lex Luthor ou bien n’importe quel vilain de comics geeks.  J’avoue que leurs conversations (non mais qui est le meilleur James Bond, hein?  Qui?) m’ont parfois fait mourir de rire.  Trois nonos avec des idées de grandeur, qui réussissent parfois on ne sait trop comment, toujours en passant pour des cons.  Ou presque. 

 

buffy-6c.jpg

Il faut dire que la Scoobie Gang en a déjà plein les bras avec leurs petites personnes.  Giles décide de partir aifn de laisser à Buffy l’occasion de prendre ses responsabilités, celles-ci se déchargeant ma foi très facilement de son rôle d’adulte sur le pauvre Giles qui se retrouve pris entre l’arbre et l’écorce.  Willow devient accro à la magie noire (les épisodes qui concernent cette époque sont super réussis, avec Amy, l’amie qui l’entraîne, et l’équivalent magique de la piquerie), qui se fait laisser par Tara, et qui doit finalement affronter la mort de celle-ci.  Ce qui ne lui réussit ma foi pas très bien.  Xander est en plein dans les préparatifs du mariage, il doit composer avec sa famille (des monstres selon lui) et celle d’Anya (des démons… literally), les attentes… et n’y arrive manifestement pas, plantant Anya devant l’autel.  Cette dernière choisit de reprendre son ancien métier.  Tout. Va. Over. Bien.   Comme vous pouvez le constater.  La réaction de Giles face à tout ça vaut son pesant d’or d’ailleurs. 

 

buffy-6d.jpg

Saison très noire donc, car rien ne va.  Pourtant, certains épisodes viennent nous faire quand même sourire malgré le côté sombre qu’il y a toujours.  Celui où le Trio fait un concours pour savoir qui aura le plus de points à « emmerder le Slayer », leur nouveau petit jeu, m’a fait beaucoup rire.  Buffy et la main de momie, c’était plutôt hilarant.   De même, l’épisode où tous perdent la mémoire grâce à un sortilège raté de Willow est très drôle.  My god, Anya entourée de lapins, c’est quand même assez incroyable.  Très révélateur aussi des relations entre les personnages.  Il y a aussi le musical, épisode kulte pour moi, que j’ai vu et revu et qui malgré son côté sérieux (ces chansons et ces danses font quand même dire la vérité, toute la vérité) mais qui met un peu de lumière dans cette saison ma foi très difficile pour tous.    Et le Trio.  Bien entendu.

Buffy-6g.jpg

 

La saison 6, c’est aussi la saison où Buffy ne se sent vivante que lorsqu’elle est avec Spike, à qui elle ne fait pas confiance mais qui est amoureux d’elle.  Elle le désire, lui aussi, et leur relation, plus sexuelle qu’amoureuse (de son côté à elle, du moins), sera violente et secrète durant une bonne partie de la saison.  Buffy déteste ce qu’elle fait, elle se déteste dans cette relation, car elle sait qu’elle utilise Spike, qu’elle n’aime pas d’amour, même s’il y a quelque chose entre eux.  Ce qu’elle exprime assez clairement quand elle se sert du dit Spike comme punching bag alors qu’il essaie de l’empêcher de se dénoncer à la police quand elle croit avoir commis un meurtre.  Quant à Spike, il a énormément évolué depuis le début de la série.  Oui, il y a la puce dans son cerveau qui l’empêche d’être un gros vilain mais c’est plus que ça.  En effet, depuis que Buffy est de retour, il peut la frapper, lui faire mal.   Il est complètement torturé, souffre de se faire rejeter par Buffy et n’est jamais (en fait, jamais vraiment), jamais dupe.  Ce qui le rend encore plus tragique pour moi.   Il tente de comprendre ce qu’il est devenu et sent qu’il trahit sa nature « evil » en étant amoureux de Buffy.   C’est lorsqu’il y a ultime confrontation et qu’il tente de la violer qu’il prend la décision de quitter Sunnydale et entreprendre une quête, pour retrouver ce qu’il était avant. 

 

Buffy-6b.jpg

Impossible également de ne pas parler de l’épisode où Buffy souffre d’hallucinations et croit qu’elle est en fait en psychiatrie et que Sunnydale n’est qu’une invention de son cerveau malade.  On ne nous rassure jamais complètement d’ailleurs, mais Buffy choisit de rester là-bas, premier pas vers sa « guérison » et son acceptation de sa nouvelle condition.   L’épisode du non-mariage de Xander vaut également le coup (non mais ces robes… elles sont vraiment terribles… poor Willow and Tara) autant pour le côté tragique que pour le côté comique.

 

Buffy-6f.jpg

La finale, avec Willow en Dark Willow est très réussie.  Elle a un pouvoir incroyable, elle refuse de souffrir davantage et pour ça, elle se coupe de tout et devient vengeance.  Ses amis n’ont plus de prise sur elle et lorsqu’elle prend conscience de la souffrance du monde, elle décide de le détruire.   Dark Willow n’est que mépris pour ce qu’elle a été, pour ses amis.  Et c’est Xander, non pas par la force ou par la magie, mais plutôt par le pouvoir de l’amitié, des souvenirs et de l’amour, qui la ramène dans une scène qui me fait pleurer comme une madeleine.  Si on ajoute la scène où Buffy réalise qu’elle ne veut pas que le monde se termine et qu’elle assume complètement son choix de rester, pour apprendre le monde à Dawn, ça y est, les robinets sont ouverts.


Buffy-6e.jpg

 

Encore une fois, c’est bourré de références (à la culture geek surtout, grâce au Trio), très cohérent et l’humour est toujours présent malgré tout.  Il faut hein!

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Cuné

    Ho la la, ce billet est super, super, super. C’est.tout.à.fait.ça. Magnifique.

    (Et ce commentaire est tout pourri, oui, bon, j’assume :))

    1. Karine :)

      Cuné: Quand on me dit que mes billets sont super, on peut le dire tant de fois qu’on veut hein! ;)))  Buffy (ok non… Spike plutôt), nous fait perdre nos moyens, disons!

  2. Joelle

    Et c’est à partir de là que je ne lis plus tes billets sur Buffy car je n’ai vu que les premiers épisodes de cette saison (et pas du tout la suivante !) et j’évite donc les spoilers. Il faut dire qu’on partait en Nouvelle-Calédonie pour quelque temps et j’étais dans les cartons et plus trop devant la télé ! J’ai acheté les DVD depuis mais je n’ai pas eu l’occasion de les visionner vu que je veux tout revoir avant 🙂

    1. Karine :)

      Joelle: Ah oui, quand même, je spoile terriblement!  Tu es mieux de ne pas lire.  Cette saison est très sombre mais elle vaut le coup parce que c’est un tournant pour beaucoup de choses.

  3. Cécile

    Moi j’adore ces billets, je peux enfin dire que je connais cette série, et ses détails en plus…

    Par contre:
    – Combien de saisons en tout ?
    – Avec qui va finir Buffy ?
    – t’as toujours ta panne de lecture ? Really ? as tu lu WFE ??? Il faut.
    – Ou lis toi un petit Georgia qui te fera marrer.

    1. Karine :)

      Cécile:Ah mais je ne te dis pas tout hein ;))  Combien de saisons = 7 ;))  Américaines dont 22 épisodes par saison, sauf la première, qui est plus courte.  Je ne te dis pas comment ça finit… non mais!  MA panne de lecture va mieux.  Je lis mais j’ai le goût de copines, ces temps-ci.  Donc, je sors.  Je lis moins, mais je lis!    Mes billets sont un peu postdatés, en fait 😉  Je n’ai pas lu WFE (tu parles bien de Water for the Elephants??) mais Céline m’a presque convaincue!  Et yep, pourquoi pas Georgia!

  4. herisson08

    A part la fin que j’ai apprécié, j’ai trouvé le reste assez… bouche trou! Les méchants n’en sont pas c’est sûr, et les épisodes sont assez isolés, sans trop de suite entre eux. Chaque épisode semble être un défi d’imagination, mais je ne sais pas… c’est moins Buffy quoi!

    Cela dit j’avais noté aussi l’allusion au docteur, en pensant à toi d’ailleurs, et j’adore l’épisode musical, que j’ai re regardé en VO à la suite de la VF!

    1. Karine :)

      Hérisson: Cette saison est différente, c’est vrai.  Les Scoobie sont en pleine crise existentielle, ils sont moins là en tant que groupe…  C’est juste à la fin qu’on voit le comment du pourquoi de tout.  Quant au Musical, ya pas de mots… je l’adore.  J’avais même les chansons sur CD dans le temps ;)))

  5. Syl.

    Mêmes questions que Cécile pour Buffy…

    Voici un petit commentaire que Cécile t’a laissé chez moi :
    KARINE : Oui c’est LUI le Bones que tu dois découvrir ma chère…. !!! 🙂
    Et oui Colère, a une place particulière dans mon coeur. 🙂
    Commentaire n°15 posté par Cécile aujourd’hui à 10h25

     

    1. Karine :)

      Syl: Tu peux aller voir ma réponse à Cécile, alors… mais NON je dirai pas comment ça finit… bon, ok… peut-être que si tu lis mon billet sur la saison 7 (bientôt…), tu sauras un peu! ;))  Et merci pour la réponse de Cécile… d’habitude, je suis pas mal les réponses aux comms mais là, j’étais à l’extérieur donc j’ai perdu le fil!

  6. Laila

    Ça y est… je ne peux plus m’en empêcher… je dois revoir encore (et pour la centième fois) toute la série. Je lisais tes sublimes petits billets avec joie… me disant que tu décrivais si bien le tout… mais me disant que je pourrais me contenter de tes critiques… MAIS NON… je dois revoir tous les épisodes ! Je les connais par coeur mais ça ne fait rien… je pleure et je ris encore et encore.

    Chaque saison est unique et je dois avouer que c’est quand on les revois une après l’autre, que l’on peut voir toute la complexité de l’histoire. Et surtout à quel point tout est pensé, prévu… tout s’enchaîne, presque chaque élément a son importance. Le développement des personnages est incroyable.

    Même les saisons que j’avais moins appréciées sur le moment me semblent maintenant nécessaires et essentielles à l’évolution des personnages et de l’histoire.

    La saison 4 m’avait déçue lors de sa première diffusion… il faut dire que je trouvais pitoyable, le personnage d’Adam… mais cette saison est essentielle pour la coupure avec l’adolescence, pour comprendre l’essence d’une slayer, etc.

    Et la saison 6… tous les épisodes sont importants même si cela semble décousus… pour comprendre le mal de vivre de Buffy, l’intensité de Willow, etc. Tu définis exactement l’essentiel de la saison, quand tu parles de la réaction de Giles 😀 Mais surtout, c’est l’,épisode de Buffy dans son autre réalité qui est exceptionnelle. Et le génie de l’auteur est de ne pas mettre de côté l’absurdité de la réalité de son histoire et de laisser planer le doute !

    Enfin… J’adore tes billets ! 😀 mais je te tiens responsable du fait que je dois maintenant revoir tous les épisodes… quand mon PisTout va me dire: « encore Buffy!!! » en roulant les yeux… je vais dire « mais c’est la faute à Karine:) » 😀

    1. Karine :)

      Laila: Pareil pour moi hein!  Il FALLAIT que je me les refasse tous, c’était viscéral.  J’aime tellement tellement! ;))  (Et gnak gnak gnak… je ris toute seule de t’avoir recorrompue pour une écoute!)  Tu as raison, quand on voit tout à la suite, toute la cohérence, tous les éléments, toutes les choses qui étaient prédictibles… c’est incroyable.  On voit tout, on remarque tout…  La saison 5 m’avait tellement déstabilisée que j’avais décroché et quand je la revois, je ne comprends pas du tout comment j’avais pu décrocher (une fois que j’avais su qui était Dawn…)  L’épisode de l,autre réalité est ca-po-té.  Il reste un doute mais c’est pas grave, c’est le choix qui importe… la décision de faire face, de vivre ça…  Génial, génial.  Et tu peux me mettre ton énième réécoute sur le dos sans problème… j’assume!

  7. Lilly

    C’est la seule saison de Buffy que j’ai suivie sérieusement pendant mes jeunes années (au début, mon père me trouvait trop jeune, donc mes visionnages étaient complètement décousus), et je me souviens du premier épisode, de l’épisode musical, de l’épisode de l’asile, de l’épisode où Willow ensorcèle Tara pour ne pas la perdre, de la mort de *bip*, de l’écorché vif, du mariage de Xander, de ce final (magnifique mais lacrymal au possible), mais pas trop du reste (en fait, ça fait pas mal je trouve). Je crois que je n’avais pas trop aimé. A l’époque, le second degré m’échappait un peu, et les méchants m’agaçaient profondément (et puis Spike et Buffy, Ew !). Mais je suis une fan de la série maintenant, il faudrait que je revoie les deux dernières saisons.

    1. Karine :)

      Lilly: Ok, j’avoue que Spike et Buffy, c’est un peu difficile à passer pour de jeunes yeux ;))  Mais avec le recul, c’était essentiel à l’évolution du personnage.  Et il n’y a pas que ça, quand même… Buffy ne le sait pas mais il y a quelque chose qui se construit quand même… un début de confiance… un tout début.  Aaaaah, juste d’en parler, j’ai le goût de me refaire quelques épisodes!  Call me crazy.

  8. yueyin

    Cette saison, je m’en souviens vraiment très bien… elle m’avait beaucoup plu et pas mal bouleversé :-))) mais bon de toutes façons il faut que je revois tout… un jour !!!

     

    1. Karine :)

      Yue: Mais c’est bouleversant… voir les copains s’éloigner comme ça, ne plus pouvoir communiquer… Buffy dans cet état, Spike aussi… Xander et Anya, Willow… oh my… que d’émotions!  Et cet été, on s’en refera quelques uns! ;))

  9. Sara

    Ma saison préférée sans aucune comparaison…L’épisode « musical » y est pour beaucoup. Mais franchement, la relation entre Buffy et Spike est aussi vraiment ggrrr…Enfin, tu as compris ! Je la reverrai d’ailleurs avec plaisir, tant elle me plait… 

    1. Karine :)

      Sara: Ah oui, j’ai tout à fait compris… toute façon, dès qu’il s’agit de Spike, je perds mes moyens, en fait.  Quant au musical, il est gé-ni-al!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils