«

»

Mar 07 2011

Photo du profil de Karine:)

Shadowfever – T5 – Karen Marie Moning

shadowfever.png coup-de-coeur.gif Présentation de l’éditeur

BÉBÉ-SPOILERS SUR LES TOMES 1-2-3-4 – MAIS PAS TANT QUE ÇA, EN FAIT.  VRAIMENT PAS TANT QUE ÇA.

Je ne mets pas la présentation de l’éditeur.  Elle ne révèle rien de grave mais oriente la lecture, à mon avis…  Et comme il y en a d’autres comme moi qui sont trèeees faciles à pister…

 

Commentaire

Oh my God, quelle épopée.   Ce cinquième tome de la serie « Fever » de Karen Marie Moning m’a fait passer par toute la gamme des émotions, c’est le moins que l’on puisse dire.  Je ne pense pas que j’y serais arrivée sans mes supporters Pimpi et Cécile, d’ailleurs.  Pauvres filles qui ont dû supporter mes « Oooooooooh » et mes « aaaaaaah » et surtout mes « hiiiiiiiiiiiiiii » pendant 600 pages.  Bon, ok, j’avais quand même commencé dans les tomes précédents mais là, c’était vraiment nécessaire.

 

C’est que j’ai dû m’arrêter souvent; je manquais de souffle.  Physiquement.  C’est peu dire.  Mais faisons un petit rewind.  La finale du tome 4 nous avait laissé dans une situation insoutenable.  Limite pire que dans le tome 3 où ce n’était déjà pas joyeux joyeux.   Et ce tome 5 commence fort, avec 100 pages presque intenables où j’ai eu le coeur brisé, j’ai été fâchée, insultée, j’ai eu le goût de secouer Mac, même si je comprenais sa réaction et sa colère.  Cette étape m’a paru nécessaire à son évolution, à sa prise de conscience et à son développement mais quand même, c’était dur.   Et l’écriture de Moning m’a carrément fait ressentir les émotions de Mac.  Des pages difficiles mais très réussies selon moi. 

 

Mais après… après…


En fait, il est presque impossible de parler de quoi que ce soit sans spoiler un truc ou un autre.  Je vais donc me contenter de dire que j’ai été carrément happée dans la série, que j’en ai perdu le sommeil et que j’ai tourné les pages à toute vitesse pour voir où l’histoire allait m’emmener.  Le monde post-apocalyptique est bien réussi, même si dans ce tome, on voit un peu moins la désolation de Dublin ou encore du reste du monde.    J’avais des tas d’hypothèses, la plupart étaient exactes (I know… I’m a freak sometimes) et d’autres pas du tout.   J’ai été surprise, heureuse, brusquement déçue, fâchée… j’ai soupiré, ragé, trépigné, nié, accepté, re-nié ensuite, ri, souri, vibré…  bref j’ai adoré.  Même si j’ai « volontairement choisi » d’interpréter certains faits à ma façon (je ne dis pas lesquels).  C’est ma lecture, je fais ce que je veux, na!

 

Ce tome nous donne des réponses à plusieurs de nos questions, mais il nous faudra accepter que quelques mystères restent partiels, ou même entiers.  D’autres questions sont soulevées, d’autres fils lâchés.  Le rythme du roman est variable (la première partie m’a semblé tellement, tellement longue, tellement lourde mais aussi tellement juste) mais les événements s’enchaînent et à partir de la seconde moitié, c’est un feu roulant.  Mac est bousculée dans ses croyances, elle se fait démolir ses repères (et nous, les nôtres), répétitivement, se questionne, se cherche.  Et nous cherchons avec elle (bon, ok, dans mon cas, j’avais trouvé avant elle…  mais c’est normal).   Et bon, croyez-moi, même si vous lui criez ces instructions à tue tête de votre salon, elle ne vous écoute pas.  C’est qu’elle est têtue, la jeune fille. 

 

Objectivement?  Je ne suis pas objective en ce moment, c’est inutile.  Oui, pour certains, les pensées de Mac peuvent sembler répétitives (mais elle est perdue, elle tourne en rond, elle se croit… (oups, je ne dis rien), c’est un peu logique que ses pensées fassent de même).  Oui, certains mots reviennent très souvent.  Assez souvent pour que je cesse de compter.  Oui, on ne fait pas dans la dentelle et c’est parfois un peu cru (mais j’ai adoré cet aspect alors je ne vais pas m’en plaindre.  C’est vraiment le personnage).  Oui, certains éléments de l’épilogue peuvent surprendre (je ne peux pas dire lesquels hein)… mais d’un autre côté, c’est logique, tout à fait dans l’esprit de ce qui est dit depuis le début…  tout dans les actions.  Mais là, maintenant, j’ai eu une lecture très émotive et j’en redemandais.  J’en redemande encore d’ailleurs.  Et je ne peux pas croire que ce soit fini.  

 

Une série que j’ai adorée et qui évolue à chaque tome.  Comme chez les Fae, rien n’est aussi simple que ça. Et les éléments sont très habilement saupoudrés dans les tomes, le tout est construit à mesure et forme un tout très cohérent.   Il ne faut pas se laisser prendre par l’apparente simplicité des premiers tomes.   Il y a plus que ça.  Et rien (ou presque rien) n’est là pour rien.  J’adore Mac comme héroïne, j’adore son évolution.  J’aime Barrons d’amour.  Ce tome clôt selon moi superbement la série est très réussi.  

 

Et si vous lisez la série, je me porte volontaire pour prodiguer le support moral que C&C m’ont offert.   Je suis over-efficace pour faire des Hiiiiiiiiii!!!

 

Darkfever – 1

Bloodfever – 2

Faefever – 3

Dreamfever – 4

(26 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ame

    Ma scène préférée en fait est dans ce tome : « oh, wait a minute. No, I’m not. » Je suis passée par toutes les émotions rien que dans ces quelques pages !

    Ca faisait longtemps qu’une série ne m’avait pas autant happée! Contente de voir que je ne suis pas la seule aux hiiiiiiiiiii ahhhhhhhhhh ohhhhhhhhhhh et hiiiiiiii !

     

    1. Karine :)

      Ame: Ah oui, des hiiiiiii et des aaaaaah… il y en a eu.  J’ai couru partout, fait les 100 pas, hurlé après Mac… Bref, j’ai adoré toute la série.  Ce tome est trop génial!

  2. hydromiel

    Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    1. Karine :)

      Hydro: Je ne saurais mieux dire.  Excellent résumé, ma chère!

  3. Mlle Pointillés

    Je l’ai fini aujourd’hui et hiiiiiiiiiiiiiiii!!!
    C’était trop trop bon!!

    J’ai adoré!! ♥ Mac ♥ Barrons!!
    Leur relation est au top dans ce tome!

    J’aime cette série d’amour….^^

    1. Karine :)

      Mlle Pointillés: N’est-ce pas?  Je suis un peu beaucoup vendue, je pense.  J’adore!

  4. sandy

    Hiiihiiii, énorme cette série ! La meilleure depuis bien longtemps dans le genre ! Je n’avais pas vibrée comme ça depuis… Anne Rice à la belle époque et Diana Gabaldon !

    1. Karine :)

      Sandy: Je pense que ce sera dans mes romans marquants de l’année, c’est certain.  Non mais quelle frénésie s’est emparée de moi!

  5. Syl.

    STOP ! Les filles ! Vous ne pensez pas à moi !!! Je grogne comme un dragon ! Grrr ! Karine, que veulent dire tes 100 pas ??? Tu t’es arrachée les cheveux ??? Il y a un truc que je dois appréhender ? Si c’était tragique, vous l’auriez sous-entendu, n’est-ce pas ? Cécile ne m’a pratiquement rien dit, juste un petit truc pour me rendre sage. Je ne veux rien savoir aussi ! Mais zut ! et j’ajoute crotte et flûte !

    1. Karine :)

      Syl: ah, j’ai passé par TOUTE la gamme des émotions.  Toute.  Il y a plein de choses à appréhender, hein… faut juste voir comment ça va se résoudre… et on est super sages, on ne sous-entend rien du tout.  J’ai trouvé le moyen de parler de vive voix pendant une semaine de la série avec Fashion sans rien dire!  Si tu veux tenter le coup en anglais… on est là comme support moral!

  6. bladelor

    Il faudra que je le relise histoire de voir si mon regard sur ce tome change. En attendant le 4 reste mon préféré !

    1. Karine :)

      Bladelor: En fait, les tomes 3-4-5, je les adore. Celui-ci a été le plus gros roller-coaster émotionnel dans mon cas.  D’un côté, je comprends ce qui t’a déplu mais moi, souvent, c’est ce qui m’a enthousiasmée… c’est assez rare qu’on ait des avis si divergents sur un roman.

  7. bladelor

    Oui, c’est vrai, je ne sais même pas si c’est déjà arrivé… Généralement quand tu as adoré un roman je sais qu’il va me plaire. Mais bon, je n’ai pas non plus détesté ce T5, je lui ai trouvé maints défauts mais l’ai lu avec plaisir tout de même !

    1. Karine :)

      Bladelor: Ben tu en attendais autre chose, je crois… C’est fou parfois comment une interprétation peut changer la vision.  Et le pire, ce qui t’a super surprise n’est pas du tout ce qui m’a surprise moi (ça j’avais deviné depuis longtemps)

  8. Kitty

    Ouiiiiii !! Moi aussi j’ai adoré ! Et tu te rends compte : Barrons a remplacé le Docteur dans mon coeur !?!?!!

    Pimpi m’a dit pour le spin-off, ça va peut-être soulager notre soif de cette série, mais l’attente risque d’être longue !! ^^ Perso, je vais me lancer dans les Highlanders… OH et parlant de Highlanders, je me suis acheté le dernier Fforde !! Y’a des men in plaid dedans !!! J’suis pas sûre de ma traduction, mais à un moment quand meme cocasse, ils disent : C’est pas un plaid, c’est un tartan! » Et là jai halluciné des highlanders !! Ils sont rendu à faire la sécurité du BookWorld ! Malade. J’en veux un pour ma protection personnelle. 😉

    1. Karine :)

      Kitty: Ah, je ne dirais pas remplacé dans mon cas… égalé, peut-être… on verra sur la durée.  Et je vais me lancer aussi dans les Highlanders.  Très bientôt.  On pourra en reparler ensemble.  Hmmmm… le dernier Fforde.  Me le faut.  Genre, là.  Sauf que bon, je ne lis pas ces jours-ci… 😉

  9. Cess

    Heu ? J’ai pas commenté ce billet ????
    Mais hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! JE VEUX ENCORE DES mails hystero !!!
    Karine, trouve nous un remplaçant à Barrons. Je ne tiens plus, je pense encore à lui moi !!!  

    1. Karine :)

      Cess: J’en déduis que tu es de retour?  C’était comment?  Bon, je ne remplace pas Barrons mais j’ai passé du Feverwerse au Buffyverse.  Ça fait la job.  Au lieu de sacrifier des livres!

  10. Cess

    C’était top !!! J’ai mis qqs photos sur mon blog… vraiment génial ! Tu crois que je n’ai jamais vu Buffy ???? 
    —–> Je sors…  

    1. Karine :)

      Cess: Ah, je ne suis pas allée sur les blogs depuis plus d’une semaine.  Je suis un peu out of it, en fait!  Mais chez toi, je vais aller fair un tour!  Avant mon retour officiel!  Quant à Buffy, essaie!  Les deux premières saisons, au moins.  Bon, c’est pas Barrons, mais il y a énormément de ressemblances entre le personnage de Buffy et celui de Mac.  Deux univers bien différent, énormément de second degré… Tout plein de métaphores sur le passage à l’âge adulte!

  11. Mandy

    Eh bien dis-donc ^^ J’attends la VF de ce dernier volet parce que je ne veux pas un tome en VO dans ma série, mais ça devient vraiment dur après ton avis 😛 Et c’est peu dire …

    J’ai maintenant trooop hâte qu’il sorte pour clore tous les mystères dans lesquels je suis plongée à travers cette saga merveilleuse !

    Merci pour cet avis très … convaincant 😀

    A bientôt 😉

    1. Karine :)

      Mandy: Il est gé-ni-al.  Rien de moins.  La série est parfaite, très cohérente, elle nous tient en haleine… c’est super.  Bon, il y a une grosse différence d’écriture entre le français et l’anglais, à ce qu’il paraît… certains qui ont lu le début en VF ont été surpris du langage de Barrons dans celui-ci… c’est à toi de voir!

  12. angélique

    bonjour je me permet de t’écrir pour savoir ou tu a trouver le tomme 5 paske jai lu tout les autre depuis au moin 6mois mais je narrive pas a trouver le dernier et jaimerai savoir la fin donc si tu peu me donner linfo sur lendrois ou tu a acheter ce livre ca m’aiderai merci d’avance

    1. Karine :)

      Angélique: Le tome 5 est en vente depuis quelques semaines.  Je crois que tu peux le trouver dans toutes les librairies, maintenant.  Je l’ai lu en anglais, c’est pour ça que j’ai pu le lire plus tôt!

  13. Syl.

    Je n’ai pas pensé à venir t’embêter. J’ai dérangé Sandy et Cécile. Surtout quand j’ai lu 3 fois un passage que je n’arrivais toujours pas à comprendre. Il a fallu que je décortique chaque phrase. Tu sais quand Mac se rend compte que D. a poussé sa soeur dans l’ombre… Puis j’ai ADORE sa rencontre avec la bête cornue… je l’ai lu 2 fois. Et j’y mettais encore plus de virulence.
    Grrrr ronron…
    Barrons for ever ♥

    1. Karine :)

      Syl: Ah, tu aurais dû!  J’adore les Barrons bavardages.  Le passage que tu cites est le seul qui m’ait vraiment surprise.  Mais alors là, j’ai failli tomber de ma chaise.  Et oui, Barrons forever… grrrr!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils