«

»

Fév 06 2011

Photo du profil de Karine:)

Les trois mousquetaires – Alexandre Dumas

Les-trois-mousquetaires.jpg coup-de-coeur.gif Présentation de l’éditeur

« Dans Les Trois Mousquetaires revit toute l’Histoire: le Moyen Âge parce que c’est une épopée chevalresque; le XVIIe siècle dominé par Richelieu fondateur de la France moderne; le romantisme parce que des héros exceptionnels, qui ont disparu dans une société contemporaine dépoétisée, se réfugient dans le roman.  L’auteur y a mis tout son art: la surprise, la vitesse, l’humour, la couleur, le sens du mystère et de la grandeur.  Le lecteur se sent un instant aventureux comme d’Artagnan, séducteur come Aramis, hercule comme Porthos, profond comme Athos, poète comme Dumas. »

 

Commentaire

J’avais déjà lu « Les trois mousquetaires ».  Je devais avoir 11 ans et je connaissais un peu car j’avais vu un dessin animé quand j’étais petite, où ils étaient représentés sous la forme de chiens.  Porthos était une grosse bête de trois fois la taille des autres, Aramis avait de longues oreilles pendantes, Athos était brun foncé et D’Artagnan avait l’air de Snoopy – et d’avoir 8 ans.  Milady était une chatte masquée, Constance avait les cheveux orange et Richelieu était un mix de chien et de loup.  Imaginez la surprise de la fillette de 11 ans qui ouvre le livre et qui réalise que:


1) Les personnages n’ont pas quatre pattes.  Pas de poils non plus (bon, ils en ont probablement hein… mais ce n’est pas nécessairement précisé)

2) D’Artagnan n’est pas un enfant.

 

J’ai donc eu à faire un deuil terrible de ce que je croyais être l’histoire et j’ai mis une bonne partie du roman à vraiment aimer.  Je vous rappelle que je parle de l’époque où j’avais 11 ans, hein! De toute façon, j’étais beaucoup trop jeune pour apprécier Athos à sa juste valeur (je le trouvais vieux, à l’époque, imaginez!) et Fashion a télépathé ce goût de relecture et m’a offert le livre pour le swap Sexy Knights et muscles utiles. 

 

Quel bonheur que d’ouvrir un roman de Dumas.  J’ai ressenti encore une fois le même plaisir que lorsque j’ai relu « Le comte de Monte-Cristo ».  Il y a un souffle romesque incroyable dans l’oeuvre de Dumas.  Il sait rendre les personnages réels et les accrocher dans le contexte historique (bon… à la Dumas, hein, si on en croit les notes.  C’est qu’il prend des libertés, notre homme!) comme aucun autre.  Je me suis prise à « ménager » les pages pour faire durer ma lecture plus longtemps!

 

Les trois mousquetaires, ce sont Athos, Porthos et Aramis.  D’Argagnan est tout d’abord garde mais suite à une première rencontre disons… houleuse, ils devient amis à la vie à la mort et tout à fait inséparables.   Sérieux, les mousquetaires?  Pas ceux-là, en tout cas.  Ils sont ma foi assez turbulents, cherchant aventures et querelles un peu partout.  Ils vivent en bohèmes et, toujours à court d’argent, sont toujours à la recherche d’un moyen de manger dans la semaine.  Parfois honnête, parfois pas.  Toujours ensemble, courageux, loyaux entre eux (ils partagent tout, en fait), ils ne passent pas inaperçus et se font des amis comme des ennemis partout où ils passent.  

 

Athos (*insérer un soupir enamouré… on ne se refait pas*) est un sage au passé ténébreux, mystérieux, peu bavard mais quand il parle…  Aramis est délicat, poète et m’a fait mourir de rire à vouloir rejoindre les ordres si par hasard il n’avait pas de nouvelles d’une certaine « lingère ».  Porthos est un bon vivant, mal dégrossi mais paré comme un homme riche.  Quant à D’Artagnan, il a vingt ans, il est sans peur, frondeur, impulsif, passionné.  Il arrive à Paris sur son cheval jaune avec l’idée de devenir Mousquetaire. 

 

Beaucoup d’humour, dans ce roman.  Le narrateur raconte les choses de façon étonnante, donnant à certains événements un caractère drôlatique.  Dumas a un ton enlevé et un talent de conteur immense, qui m’a fait rire, sourire, trembler de peur ou de colère et pleurer aussi.  On est dans un roman de capes et d’épées, avec des duels, de l’action, des voyages où chacun risque sa peau, des rebondissements, des batailles et même une guerre.  Loyaux au Roi Louis XIII – un peu fade, le roi, d’ailleurs (et surtout à la Reine) contre un Cardinal de Richelieu plein de prestance, qui tire les ficelles à la cour comme sur le champ de bataille, ils auront à combattre pour l’honneur de la Reine Anne ainsi que pour sauver leur peau, menacée par l’infâme Milady de Winter. 

 

Et quel personnage, cette femme.  Femme fatale, fascinante, manipulatrice, elle est prête à tout pour l’argent et l’honneur mais surtout pour assouvir ses instincts de vengence et la haine qu’elle ressent à l’égard de D’Artagnan.  Elle est machiavélique à souhait, d’une beauté dangereuse, elle séduit pour arriver à ses fins.  Impossible de ne pas trembler lors de l’épisode avec Felton ainsi que dans les dernières pages.  Milady est une grande méchante machiavélique, une vraie.  Mais quel personnage!

 

Je ne vais pas raconter l’histoire et les rebondissements.  Je garderai un souvenir très intense de poursuites sur les routes de France, d’épées cliquetantes, de bijoux précieux, d’intrigues de cour et d’héroïsme parfois presque insonscient.  Mais surtout le souvenir de ces quatre hommes, unis à la vie à la mort, presque une famille, qui ont éclairé de leurs rires, de leurs coups pendables et de leurs exploits un roman inoubliable.  J’ai refermé le livre et je les ai laiséss partir avec un sourire déjà nostalgique.  

 

Et ça, c’était après avoir pleuré pendant les 50 dernières pages du roman.  Même si je savais.  Je suis irrécupérable, je sais.

 

Merci encore Fashion

 

Back to the classics

Pour la catégorie « Classique du XIXe siècle »

 

challenge auteurs morts

Pour la catégorie « Auteur enterré à Paris »

(74 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Stephie

    Maintenant, j’ai envie de le relire. A cause d’Athos ? Sans doute. Mais je dois découvrir Edmond d’abord :-))

    1. Karine :)

      Stephie: Edmond rivalise avec Athos dans mon coeur, c’est certain!  Que ne ferait-on pas pour nos hommes de papier, hein!

  2. alinea

    je me rappelle avoir dévoré ce livre à une époque.

    1. Karine :)

      Alinea: Et je te comprends… il se dévore littéralement.

  3. keisha

    Rhaaa, il faut lire Dumas!!! Et pas seulement quand on est enfant! Je l’ai lu gamine (une version raccourcie du Comte de MC) mais aussi adulte.

    Allez, lance toi dans 20 ans après, et, qui sait, Le vicomte de bragelonne, où tu retrouveras nos héros (mouchoirs utiles, là aussi, mais c’est teeeellement bon)

    1. Karine :)

      Keisha: Oui, je sais, il faut, il faut!  Je suis certaine que ça va me plaire.  J’ai lu le vicomte il y a longtemps (sans lire 20 ans après… suis bizz des fois) et je me rappelle les mouchoirs, un epartie dans une prison… mais c’est tout. 

  4. Tiphanie

    Ah ba justement je vais commencer Vingt ans après aujourd’hui 🙂 j’ai déjà hâte de retrouver nos quatres compagnons et ton billet m’a permis de me remettre un peu en mémoire tout ça. J’avais lu les Trois mousquetaires il y a déjà plusieurs années, c’est ce qui m’avait donné envie de me replonger dans la littérature classique.

    Bonne journée à toi Karine!

    1. Karine :)

      Tiphanie: J’attends de le trouver, celui-là.  C’est certain que je le lirai.  Je trouve que Dumas est un classique qui donne envie de par son accessibilité.  J’ai hâte de lire ton billet sur 20 ans après!

  5. cathulu

    Depuis le temps que je me dis : tu dois le lire ! allezho, convaincue je suis, sur ma LAL !:)

    1. Karine :)

      Cathulu: Oui, allez, il faut le lire.  C’est une histoire avec un souffle incroyable, qui se dévore toute seule.  Et cette fin…

  6. Laurence

    Houlala, souvenirs souvenirs de lectures d’été de mon adolescence… On parle plus souvent de D’Artagnan que d’Athos, mais c’est injuste !

    J’aimerais aussi beaucoup le relire ! En revanche, je n’ai jamais osé lire « le Vicomte de Bragelonne » car mon grand-père à qui appartenaient tous les Dumas que j’ai lus m’avait dit qu’il était très, très triste…

    1. Karine :)

      Laurence: Tu as tout à fait raison… Athos, c’est l’Homme pour moi, dans ce roman.  J’ai lu le Vicomte il y a plus de 10 ans, sinon 15…  mais je me souviens de trucs tristes, mais c’est un peu tout…  il faut que je relise.

  7. Luthien

    Je l’avais lu il y a environ trois ans et j’avais eu un peu de mal à l’époque, la longueur du livre je pense. Mais l’histoire et le style de Dumas sont superbes. Il faudra que je le relise un de ces jours. =)

    1. Karine :)

      Luthien: Dans mon cas, je savais à quoi m’attendre question longueur et je ne voulais surtout pas quitter les personnages.  Il supporte très bien la relecture, en tout cas.

  8. Evy

    Ahhh moi aussi je regardais le dessin animé avec les chiens (d’ailleurs l’autre jour je suis tombée sur le générique sur youtube et j’avais la chanson coincée dans ma tête après ^^). Concernant le roman il est dans ma PAL mais je ne me décide pas à le lire…

    1. Karine :)

      Evy: Sérieux, quand j’ai écrit ce billet, j’ai eu la chanson dans la tête 3 jours de temps.  Mais sérieusement, c’est un classique à lire.  IL y a beaucoup de pages mais le style est très facile, il y a plein d’action.  Vraiment une expérience.

  9. hydromiel

    Lire ton billet me replonge dans le livre puisque mes souvenirs sont encore tout frais… J’adore

    1. Karine :)

      Hydro: Et je me sentais pareille quand j’ai lu ton billet… et les discussions FB, en fait! ;))

  10. Lilly

    Je l’ai lu il y a trèèèès longtemps, et je dis chaque année que je vais me remettre à Dumas, parce que je n’ai presque rien lu de lui depuis…

    1. Karine :)

      Lilly: Je n’ai pas lu grand chose non plus hein… j’avais lu celui-ci, le comte, Pauline, le Vicomte…  Mais chaque fois, ce fut un plaisir énorme.

  11. bladelor

    Très tentée par ce classique et depuis longtemps !!!! Je vais le noter tiens, comme ça je n’oublierai pas !

    1. Karine :)

      Bladelor: Je pense que ça peut te plaire.  Très cape et épée mais un grand souffle romanesque, sans tomber pour autant dans le fleur bleue.  J’adore.

  12. Richard

    Quel bonheur de se retremper dans ces chef-d’oeuvre intemporels !

    Peux-t’on s’ennuyer en lisant Dumas ? Impossible !

    À relire juste pour le plaisir !

    1. Karine :)

      Richard: Moi, je ne peux absolument pas m’ennuyer en tout cas!  Même quand j’essaie.  Quelle histoire.  Et quel souffle.  Et quelle fin.

  13. Le Papou

    Je ne dirais pas encore que ce fut MON roman de jeunesse lu et relu des milliards de fois…minimum.

    Mais pourquoi ? me suis-je posé comme question…beaucoup plus tard.

    Parceque les 4 joyeux compagnons sont la quintessence de l’HHHomme:

    Jeune et inconscient comme D’Artagnan, sérieux, calme philosophe et secret comme Athos, malin et même retors comme Aramis et enfin fort, musclé et prétentieux comme Porthos. Tout moi quoi ? 

    1. Karine :)

      Le Papou: Mais oui, c’est tout toi! ;))  C’est le genre de roman qui peut plaire à la fois aux garçons et aux filles, je pense.  Et ils sont assez rares, je trouve!

  14. freude

    Ah, les trois mousquetaires… Ton billet donne bien envie de s’yreplonger et comme le dit Keisha d’enchaîner sur 20 ans après et le vicomte… juste histoire de faire durer le plaisir…

    1. Karine :)

      Freude: Tant mieux si je donne envie de retourner dans ces histoires!  Et c’est certain que je lirai les suites.  Un jour, quand je mettrai la main dessus!

  15. Suzanne

    Excellent commentaire gentille dame. Je l’ai déjà lu mais il est dans ma pile de relectures!

    1. Karine :)

      Suzanne: Ca a été une relecture pour moi aussi.  Une relecture qui a valu le coup!

  16. Ankya

    J’ai EXACTEMENT la même édition avec cette couverture horrible… mais pas encore lue… my bad.

    1. Karine :)

      Ankya: Je ne la déteste pas, cette couverture, en fait… je n’ai strictement rien contre Picasso, en fait.  Mais ce n’est pas tout le monde, je sais.  Et il faut lire les mousquetaires.  C’est trop bien (mode ado de 13 ans off)

  17. jainaxf

    J’adore Dumas, et je garde un excellent souvenir des « Trois Mousquetaires » ! Tu me donnes envie de le relire : ça doit bien faire 12 ans que je l’ai lu la dernière fois (je l’ai lu 2 fois : une fois en version abrégée enfant, et une autre fois en intégrale vers 15 ans) ! Ce livre a été mon premier contact avec Dumas, une grande découverte, et un des rares classiques français que j’apprécie; en même temps, les « élites intellectuelles » le considèrent souvent comme trop populaire et bon seulement pour les enfants : ceci explique sans doute cela ! 😉

    1. Karine :)

      Jainaxf: Bah, il y a longtemps que j’ai compris que je ne serai jamais une élite intellectuelle, en fait!  J’aime qu’on me raconte des histoires… une véritable storygirl.  Et oui, ceci explique sans doute cela.

  18. A_girl_from_earth

    On a dû lire Les trois mousquetaires à la même époque, je pense que j’avais 11 ans par là aussi – et le dessin animé!! aah!! C’est vrai qu’on peut être quelque peu déstabilisé en lisant la version intégrale. Mais les animaux choisis incarnent bien les personnages du roman je trouve.

    1. Karine :)

      A girl from earth: Et oui, j’ai été pas mal déstabilisée et j’étais même un peu insultée après Dumas, en fait.  Mais oui, j’avoue que les animaux sont bien choisis, même s’ils jouent un peu avec l’histoire!

  19. Anne

    Oh oui, lis les suites, je crois que tu ne seras pas déçue !

    1. Karine :)

      Anne: C’est certain que je le ferai un jour.  J’ai déjà lu le Vicomte, en fait… mais il est disparu dans les méandres de ma biblio!

  20. jainaxf

    Oui, moi aussi c’est l’histoire qui prime sur tout le reste !Tiens, à propos de dessin animé, personne d’autre que moi n’a vu la version japonaise où D’Artagnan avait une banane et Aramis était en fait une fille déguisée en garçon pour pouvoir se venger du cardinal de Richelieu ? J’adorais ce dessin animé et j’ai été très surprise de rencontrer le vrai Aramis lors de ma première lecture !

    1. Karine :)

      Jainaxf: Je ne l’ai pas du tout vue, en tout cas.  Même pas entendu parler.  Mais là, je suis super curieuse, bien entendu.

  21. Grominou

    Tu me rappelles de tellement bon souvenirs! Je l’ai lu 2-3 fois quand j’étais ado, de même que 20 ans après et Le Vicomte.  Haaaa! *Soupir*

    1. Karine :)

      Grominou: Oui, soupir.  Tu as tout à fait raison.  Il faut que je lise 20 ans après, maintenant!

  22. Violette

    je crois bien ne l’avoir jamais lu (ouhhh la honte pour une prof de français!). J’aime assez cette couverture que je ne connaissais pas… Bon, encore une lacune! :-/

    1. Karine :)

      Violette: Ah, les lacunes, on a toutes les nôtres, n’est-ce pas!  Mais bon, Dumas, je trouve que c’est une « lacune » agréable à combler.  Du moins, pour moi!

  23. Syl.

    Bonjour Karine et bonne semaine.
    Mon préféré était aussi Athos. Et Milady, peste sans coeur que j’ai détestée lorsqu’elle tue Constance, me fait de la peine à la fin.

    1. Karine :)

      Syl: Ah oui, Milady est tout un personnage.  Je la détestais mais elle me fascinait également.   Je suis parfois bizarre.

  24. jainaxf

    Ca s’appelle Sous le signe des mousquetaires !

    Voilà le générique :

    ainsi que le début du premier épisode :

     

    1. Karine :)

      Jainaxf: Aaaaah oui, je m’en souviens.  De la chanson, du moins.  Je pense que j,étais un peu plus grande alors je n’ai pas suivi mais là, je vais avoir la toune dans la tête toute la journée!

  25. Cécile

    Ahhh je l’ai ouvert plusieurs fois, tout comme le comte de Montecristo, et pour les 2 j’ai été faible et je ne les ai pas entamé, trop gros…. Peur de mettre 200 pages à rentrer dedans !

    1. Karine :)

      Cécile: Pour ma part, j’ai embarqué tout de suite.  Ce sont des histoires que je connais tellement.  Mais c’est certain qu’il faut avoir le goût d’embarquer dans un gros pavé!

  26. moustafette

    Je t’admire de replonger dans les classiques, chose que je n’arrive absolument pas à m’imposer !

    1. Karine :)

      Moustafette: En fait, ce n’est pas du tout difficile pour moi.  J’adore ça.  Je n’ai donc aucun mérite.  Ce qui me demande plus d’efforts ce sont les contemporains un peu « vagues » et les longues réflexions sur soi-même… ça, ça me demande plus.

  27. zarline

    Non mais attend, les trois mousquetaires ne sont pas des chiens? Tu viens de briser un des grands mythes de ma jeunesse. Bon, un peu de sérieux, je veux lire Dumas depuis un bail et j’espère y venir cette année encore (ah les bonnes résolutions).

    1. Karine :)

      Zarline: Eh non!  Si tu savais la découvenue que j’ai eue quand j’ai réalisé ça!  Mais il faut lire Dumas… c’est un plaisir.  Et pas de looooongues digressions sur la philosophie guerrière, même si on est parfois à la guerre!

  28. joey7lindley

    Je ne l’ai jamais lu. J’en ai envie mais je suis partagée car l’Histoire, ce n’est pas mon truc

    Sinon, j’ai vu le même dessin animé que toi mais également une autre version, avec des humains

    1. Karine :)

      Joey7Lindley: C’Est certain que c’est un roman historique, difficile de passer à côté.  Mais il y a aussi une histoire qui m’a passionnée.  Je pense que l’autre dessin animé est celui dont Jaina parle, non?  Sous le signe des mousquetaires?

  29. joey7lindley

    Oui, c’est bien ce DA

    1. Karine :)

      Joey7Lindley: Faudrait que j’en revoie quelques scènes, en fait… je pense que j’avais manqué des détails!

  30. Joelle

    Je devais avoir probablement le même âge quand j’ai lu ce livre et j’avais adoré (mais j’ai du aussi passer à côté de beaucoup de choses !). Je pense le relire un jour avant d’attaquer « la suite » car mes souvenirs restent vagues, même si je connais bien cette histoire en général !

    1. Karine :)

      Joelle: Je lirai sans doute 20 ans après dans l’année… pour avoir encore tout frais et ne pas mêler la vraie histoires aux nombreuses adaptations et interprétations que j’ai vues!

  31. Pimpi

    Aaaaaah, Dumas mon amour… 🙂

    1. Karine :)

      Pimpi: Voilà, tout est dit!

  32. yueyin

    Quel beau billet… les trois mousquetaires c’est… tout ce que tu as dit !!! le bonheur :-))) je ne m’en lasse jamais, les personnages sont magnifiques, l’actiion constante, du pliasir, du plaisir et… du plaisir :-)))) (par contre la présentation de l’éditeur que tu cites est zarbi, où il voit le moyan âge dans ce livre ???) :-))))

    1. Karine :)

      Yue: J’ai copié la 4e de couverture.  Et je me suis posé la même question que toi, en fait… j’ai toujours eu l’idée que ça se passait début du 17e siècle.  pas le moyen âge quoi!  Mais bon, je suis tellement nulle en histoire que j’ai pensé une seconde que c’était moi qui était peut-être mêlée!  Ravie de voir que non!

  33. pimprenelle

    Je n’ai jamais eu envie de lire ce livre, et même plus généralement cet auteur, mais voilà, c’est fait, ton billet a réussi à me convaincre!

    1. Karine :)

      Pimprenelle: Ah, j’espère bien que non seulement je vais réussir à te convaincre mais que tu vas aussi aimer ça! 😉

  34. Bouh

    Jamais lu, et je n’avais pas prévu de le lire jusqu’à ce que je lise ton billet… J’ai besoin un peu de changer mes lectures, alors pourquoi pas un peu de cape et d’épées ! Belle critique en tout cas 🙂

    1. Karine :)

      Bouh: Ben oui, pourquoi pas!  C’est du bonbon, ce roman.

  35. niki

    je les adore tous les trois plus un, surtout porthos 

    1. Karine :)

      Niki: Je l’aime aussi.  Bon, je les aime tous, en fait.  Mais Porthos et sa Duchesse (ou comtesse, je sais plus)… love it.  Et j’adore son arrogance.

  36. Christine

    J’aime beaucoup Dumas et les trois mousquetaires laissent un bon souvenir, en ce moment je viens de commencer Joseph Balsamo

    1. Karine :)

      Christine: J’ai maintenant envie de lire ou relire tous les Dumas.  Je ne connais pas du tout celui dont tu parles… c’est agréable de savoir qu’il m’en reste plein à lire.

  37. Marie

    Aahhh ! Tu me donnes envie de me replonger dans les romans d’Alexandre Dumas…

     

    1. Karine :)

      Marie: J’ai envie de m’y remettre aussi, déjà.  J’adore!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils