«

»

Déc 23 2010

Photo du profil de Karine:)

Monsieur Madone – Maïté Bernard

Monsieur-Madone.jpgPrésentation de l’éditeur

« Une femme, un homme, un chien, se promènent en décembre sous une pluie fine dans le parc du château de Versailles.

Des amoureux ? Ils ne se tiennent pas par la main mais leurs corps qui marchent au même rythme, ce pas tranquille, tout semble indiquer une intimité. L’homme s’appelle Nicolas Brenner, et son frère, Hugo, était l’amant de Clémentine. Cinq ans plus tôt, il s’est suicidé. Il n’avait que trente-huit ans mais il a refusé la déchéance à laquelle un cancer mortel le condamnait. C’est la première fois que Nicolas et Clémentine se retrouvent depuis l’enterrement.

Avec infiniment de respect, d’attention l’un à l’autre, d’amitié, de tendresse, et surtout en s’autorisant à rire, ils vont se donner la force de parler de l’absent qui a définitivement changé leur vie. Assis sur un banc, protégés par les arbres, ils osent enfin se dire ce qu’ils n’arrivent à dire à personne. L’irréparable de la perte, l’indignation devant la mort, le refus d’être consolé, et pourtant, cette envie de vivre et d’aimer.

Et notamment, aimer, un après-midi encore, leur  » Monsieur Madone « . »

 

Commentaire

Je viens de copier la présentation de l’éditeur, que je n’avais jamais lue avant d’écrire mon billet.  Je le jure.  Je ne les lis jamais.  Et je réalise qu’elle dit absolument tout ce que j’ai dit dans mon commentaire.  Il y a des moments comme ça, où je réalise à quel point je suis redondante…

 

La note, donc…

 

J’avais beaucoup aimé Maïté Bernard en jeunesse et j’ai donc été ravie qu’elle me fasse parvenir ce roman qui m’a finalement beaucoup touchée.  Je l’ai lu à un moment de remise en question et en plus il a remué plusieurs choses chez moi alors je pense que mon objectivité a rapidement perdu du terrain.    À noter que ce billet est écrit depuis quoi… 8-9 mois et que je l’avais oublié dans mes brouillons word… silly me!

 

Monsieur Madone, c’est un roman sur le deuil, le souvenir, mais aussi sur l’amour.  Clémentine a 35 ans, elle est photographe et a connu le grand amour en la personne d’Hugo, son Monsieur Madone à elle.   Mais Monsieur Madone a choisi de s’enlever la vie à 38 ans et depuis, Clémentine s’oublie dans son métier de photographe autour du monde ainsi que dans l’activité et les aventures sans implication.  Ce n’est que 5 ans plus tard qu’elle accepte d’affronter réellement sa peine, son passé, alors qu’elle visite la famille de Hugo, des gens qu’elle a aimés et qu’elle a laissés derrière elle. 

 

Et avec Nicolas, le frère de Hugo, elle réussira à regarder derrière et à reparler de Monsieur Madone et à partir de ce moment-là, on sent l’espoir d’un nouveau départ et on espère pour Clémentine, on espère qu’elle se sortira de l’endroit où elle nage en rond sans avancer depuis 5 ans et être heureuse à nouveau.   Pour Clémentine mais pour Nicolas aussi, et tous les deux, ils discutent du vide qui les habite, de leur deuil, de leur peine…  Le tout dans les jardins de Versailles qui les ont vu si heureux.  J’ai souhaité des jours meilleurs pour eux, qu’ils acceptent la personne que cet événement a fait d’eux, sans oubli, sans négation du passé. 

 

La plume est simple mais très révélatrice et Maïté Bernard a réussi à parler d’un cheminement personnel difficile avec beaucoup de pudeur sans pour autant tomber dans le nombrilisme, les pleurnichages et l’apitoiement sur soi.  Parce qu’il s’agit d’un échange où deux personnes réussissent l’espace d’un moment, à s’exprimer sur un sujet qui restera toujours douloureux, même si on voudrait comprendre et accepter.    On parle du deuil mais il y a aussi beaucoup de tendresse et ce n’est pas déprimant, même si j’ai pour ma part ressenti pleinement la détresse de Clémentine.   Une livre court mais une lecture toute en émotions.

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. moustafette

    Jamais entendu parler de ce livre; malgré le thème pas facile, je le note.

    1. Karine :)

      Moustafette: Je ne connaissais pas non plus mais ça a été une belle découverte grâce à un envoi de l’auteure, il y a un moment déjà, en fait.  J’avais écrit ce billet mais oublié de le publier.

  2. alain

    Un très beau livre.

    1. Karine :)

      Alain: tout à fait d’accord.

  3. Photo Lecture

    Moi aussi j’ai lu ce livre et il m’a beaucoup plût ! Vraiment je conseille. Néanmoins je ne l’ai pas trouvé si court que ça …

    1. Karine :)

      Photo Lecture: Non, pas siiii court, la longueur était juste correcte pour l’histoire.  ca m’a vriament beaucoup plu.

  4. Stephie

    C’est le premier livre que je lis d’elle et j’ai adoré !

    1. Karine :)

      Stephie: J’aime beaucoup la plume de Maïté Bernard.  En fait, je lis pas mal tout ce que je trouve d’elle… quand je le trouve, hein!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils