«

»

Nov 15 2010

Photo du profil de Karine:)

Mma Ramotswe détective – Alexander McCall Smith

Mma-Ramotswe-d-tective.jpgPrésentation de l’éditeur

« Divorcée d’un mari trompettiste porté sur la bouteille, Precious Ramotswe est bien décidée à ne plus céder aux mirages de l’amour!  J.L.B. Matekoni, gentleman garagiste, lui fait pourtant les yeux doux mais l’inénarrable « Mma » a un projet en tête… Un beau jour, elle se jette à l’eau et ouvre à Gaborone, capitale du Botswana, son pays bien-aimé, la première agence de détectives strictement au féminin.  En compatnie de son assistante, Mma Makutsi, elle déclare la guerre aux maris en fuite et aux escrocs sans vergogne.  Ne reculant devant aucun danger, elle s’attaquera même à la sorcellerie, le grand tabou de l’Afrique.  Mma Ramotswe mène ses enquêtes tambour battant, sous les yeux de son soupirant favori… et pour notre plus grand plaisir. »

 

Commentaire

Ok, il est apparu une alerte la semaine dernière, me disant « lecture commune, Mma Ramotswe détective, 15 novembre ».   J’ai donc dû me joindre à un groupe qui faisaient lecture commune.  Le seul problème c’est que je ne sais plus du tout c’est qui, comment et pourquoi alors lorsque ce sera demain matin pour moi, je vais ajouter les liens des gens – qui ne savent probablement même pas que je fais cette lecture avec eux.

 

Ce livre traînait donc dans ma pile depuis un bon bout de temps et il fallait bien cette lecture commune pour que je le sorte de là.  D’emblée, je dirais que le roman est sympathique, une lecture agréable où on ne se casse pas la tête.  En fait, si, un peu.  Du moins, moi, je me suis un peu cassé la tête au début car je me demandais bien où ça allait, cette histoire où on nous trimballe d’une enquête, à l’histoire du père de Mma Ramotswe, puis à la fondation de l’agence… bref, le premier quart du roman a été un peu pénible.  Mais par la suite, quand j’ai commencé à mieux connaître la colorée (dans le sens de haute en couleur) détective, j’ai souri tout le long et ça m’a finalement plu. 

 

Ce roman nous amène au Botswana, pays adoré de Mma Ramotswe et une fois bien installés, on s’y croirait.  La dame a une mentalité assez traditionnelle, malgré des touches de modernité dans son opinion par rapport à la condition féminine, entre autres.  Elle aime le mode de vie du pays, aime sa lenteur, sa vie de village où tout le monde connaît tout le monde.  L’auteur connaît bien ce pays et si je ne sais pas si la description qu’il en fait est réaliste, on sent beaucoup d’amour pour cet endroit du monde dans les descriptions, simples mais évocatrices.  C’est toutefois le personnage principal qui fait pour moi presque tout le roman.  Mma Ramotswe est Africaine et fière de l’être et décide de se lancer dans le métier de détective sans rien y connaître et en se fiant à son instinct.  Disons que ses méthode ne sont pas toujours traditionnelles.  Beaucoup d’humour (rien qui m’ait fait éclater de rire) mais certaines conclusions qui donnent réellement le sourire.    Le roman est composé de plusieurs petites enquêtes, toutes assez simples, dont les résolutions sont parfois presque miraculeuses; c’est le ton qui importe plus que les intrigues elles-mêmes. 

 

Une lecture agréable, donc, qui ne me marquera sans doute pas, mais que j’ai quand même appréciée.  Sympathique, comme je le disais, du moins une fois passée la première partie qui s’éparpille un peu.  J’ai quelques autres tomes dans la pile… je n’en ai donc pas fini avec cette série.

 

Dès que je sais avec qui j’étais sensée faire lecture commune, j’ajoute les liens!

 

Edit: Ah ben voilà!!  C’est avec Valérie, Bookworm Zarline et Jules !

(28 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. PG Luneau

    Les gens de mon cercle littéraire avaient bien aimé ce roman, et plusieurs des membres avaient lu tous les autres de la série!

    1. Karine :)

      PG Luneau: C’est vraiment très sympathique et Mma Ramotswe l’est plus que tout!  Quelle femme!

  2. Manu

    Ca avait été pareil pour moi, un début un peu « laborieux » puis j’avais finalement aimé. J’avais lu le deuxième tome des mois plus tard et j’avais été davantage séduite.

    1. Karine :)

      Manu: Super, j’ai le deuxième tome!  Maintenant que je suis « dedans » et que je connais les personnages, je suis certaine d’entrer plus facilement dans l’histoire et dans cet univers.

  3. Joelle

    Ce n’est pas les enquêtes qui m’attirent dans cette série mais les personnages hauts en couleurs et l’ambiance lumineuse ! C’est vite lu et cela me met toujours de bonne humeur !

    1. Karine :)

      Joelle: Pour être coloré, ça l’est!  Et impossible de ne pas sourire aux réflexions de la dame!

  4. gaspara

    j’ai lu beaucoup des livres de la serie et moi aussi c’est que j’aime c’est l’ambiance et les personnages, sourtout madame ramotswe, bien sur!

    ce que je trouve absourde c’est que en Italie sur les livres c’est presentà comme une nouvelle Miss marple, tandis que c’est tout autre chose!

    c’est un manie des editeurs ces comparaisons, ils pense que on sera plus attirè, mais il ne comprennent pas qui on ne veut pas relire toujours les memes choses et que c’est juste l »originalitè » de madame ramotswe qui fait son charme

    come je ne suis pas maigrelette j’aime aussi sa descriptio de « femme au nesures traditionelles! :-))

    1. Karine :)

      Gaspara: Ah non, Mma Ramotswe n’est pas miss Marple, elle est elle-même, voilà tout!  Très différentes, les deux dames et les univers sont tellement différents que je ne vois pas comment on pourrait comparer, à part pour l’aspect « petit village où tout le monde se connaît »!

  5. Valérie

    Un joli voyage en Afrique et de beaux personnages de femmes, voilà ce que je retiens de mon tome.

    1. Karine :)

      Valérie: Oui, je pense que c’est ce que je retiendrai.  Surtout un beau personnage de femme dans mon cas parce que bon, les autres ne sont pas encore très développés dans le premier tome.

  6. niki

    j’ai beaucoup aimé le premier livre de la série, j’en ai encore un dans ma PAL, quelque part – faut que je le retrouve 

    mais de très bons moments de lecture détente

    1. Karine :)

      Niki: Ah oui, retrouver les trucs dans la pile, c’est toujours une expédition, n’est-ce pas!  Et c’est tout à fait ça.  Une lecture détente agréable!

  7. Irrégulière

    Deuxième avis positif, ça me tente de plus en plus !

    1. Karine :)

      Irrégulière: J’ai bien aimé, même si j’ai dû m’accrocher un peu au début.  Mma Ramotswe est tellement sympathique que ça me plaît forcément.

  8. zarline

    Mais non, on ne t’avait pas oublié Karine:) Une lecture sympa pour moi aussi. C’est drôle de voir comme les mêmes mots reviennent dans tous nos billets : colorés, bonne humeur, sympa. Je vais me laisser un peu de temps avant d’attaquer le deuxième mais je pense en effet que passée l’introduction des personnages, ça devrait « mieux couler ».

    1. Karine :)

      Zarline; En fait, c’est que des fois, j’oublie de mentionner que je participe à la lecture commune 😉  Et oui, c’est fou les mots qui reviennent.  Je me laisse un peu de temps aussi mais ça devrait être plus « lié » pour le 2e tome!

  9. Le Papou

    ça à l’air marrant l’histoire de cette Stephanie Plum du Bostwana, et hop dans ma PAL virtuelle.Je te remercierai seulement quand je l’aurai lu (faut quand même pas mettre la charrue etc…)

    1. Karine :)

      Le Papou: Disons que Mme Ramotswe est plus assumée que Stephanie Plum et drôle mais d’une manière très différente.  Ca vaut la peine d’être découvert, en tout cas.

  10. Jules

    Je le dirai partout, c’est simple, mais sympathique!  On est loin de grands romans policiers et c’est ce que j’aime… j’ai l’impression d’habiter dans le village et de boire BEAUCOUP de thé lorsque je lis cette série… je suis rendue au No.9 et je crois qu’il y en a 11 sur le marché…

    1. Karine :)

      Jules: Ah, dans ce tome, on ne boit du thé qu’une fois, max 2… donc, je vais faire provision pour la suite!  Obligée de m’acheter encore du thé, quel drame!

  11. Penelope

    Un univers agréable que j’ai hâte de retrouver 🙂

    1. Karine :)

      Pénélope: Idem pour moi.  On sent vraiment que l’auteur aime le Botswana!

  12. Pimpi

    Moi, je suis la rabat-joie de la bande… je l’ai lu il y a plusieurs années et j’ai tellement pas accroché que je n’ai plus jamais relu l’auteur! Alors que sa série en Écosse me tente beaucoup… mais l’Afrique et Mma, non, plus pour moi!

    1. Karine :)

      Pimpi: Bizarrement, pour connaître un peu tes goûts de lecture, je ne suis pas vraiment surprise que tu n’aies pas accroché.  Je n’aurais pas pensé que tu aurais vraiment détesté, par contre!  Mais effectivement, ce n’est pas le livre que je t’aurais conseillé en premier!

  13. Laurence

    J’ai lu 6 ou 7 livres de la série.  Les enquêtes portent sur des problèmes domestiques ou matrimoniaux ou des choses étranges qui se produisent dans une entreprise, un hopital, une équipe de foot, rien d’impressionnant, mais ça donne l’occasion de faire connaissance avec le Botswana, ce qui fait une grande partie du charme des livres.

    J’aime beaucoup le rythme du récit (c’est vrai, il est souvent question de thé rouge), la philosophie, la sagesse de Mma Ramotswe, sa relation avec sa petite entreprise, sa camionnette, etc … Je ne peux pas en dire plus, il faut lire la suite pour en savoir un peu plus.

    1. Karine :)

      Laurence: Je pense que tu as raison, le contexte et les personnages font tout le charme du roman. Les enquêtes sont accessoires et nous permettent de découvrir le pays!

  14. maggie

    Tiens, j’ai un livre de cet auteur dans ma PAL… Il faudra que je jette un coup d’oeil…

    1. Karine :)

      Maggie: J’en ai plusieurs aussi… encore 2 autres de cette série et 44, Scotland Street également.  J’aime bien son ton!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils