«

»

Août 08 2010

Photo du profil de Karine:)

L’ombre de Monfort – Patricia Parry

ombre-de-montfort.jpgPrésentation de l’éditeur

25 juin 1218. Lors du siège de Toulouse, Simon de Montfort, chef de la croisade contre les Cathares, est tué d’un bloc de pierre lancé des remparts. 21 septembre 2001. Aux portes de la Ville rose, l’explosion de l’usine AZF provoque la mort d’une trentaine de personnes et fait plusieurs centaines de blessés. Journaliste dans un grand hebdo parisien, Vincent Nadal cherche à rencontrer le médiatique docteur François de Montréjouls, des  » Médecins de la Terre « , qui serait impliqué dans la catastrophe. Mais ce dernier a disparu depuis quelques jours, laissant sa femme, Béatrice sans nouvelles. A la recherche de François, Vincent et Béatrice sont entraînés dans une quête à travers le monde : de Toulouse à New York, de Venise à Istanbul, et jusqu’aux portes du Moyen-Orient. Ils vont être confrontés à un ennemi que connaissaient déjà les ancêtres de François.

 

Commentaire

Il y avait longtemps que je le cherchais, ce livre!  Inutile de dire que quand je l’ai repéré dans une librairie Toulousaine, je n’ai pas hésité bien longtemps et j’ai encore moins longtemps attendu avant de le lire!  Et entre Toulouse et la Belgique, alors que je sortais d’une semaine dans ce pays en compagnie d’une charmante copine bloggeuse qui avait tenté de faire comprendre l’histoire de cette région à l’ignorante québécoise que je suis, (jusqu’à ce que Yueyin m’en parle, j’ignorais tout de cette explosion.  Et non, je ne blague pas.) le timing était parfait!

 

 L’histoire est celle de Béatrice, psychiatre à Toulouse, en septembre 2001.  Elle est sans nouvelles de son mari, figure médiatique et charismatique pour « médecins de la terre ».  Quand elle est contactée par Vincent Nadal, journaliste, qui l’amène à découvrir l’existence d’une société secrète, et du danger que court peut-être son mari, elle se lance dans une poursuite autour du monde, en suivant des indices à décrypter. 

 

J’ai bien aimé ce livre qui se dévore tout seul et dont on a hâte de connaître les tenants et aboutissants.  L’auteur manie habilement les retours dans les diverses époques ainsi que les personnages présents et passés sans que le processus soit lourd ou mélangeant.  En effet, on se balade allègrement dans les différentes époques, et chacun des événements du passé, depuis le siège de Toulouse à l’antiquité a sa raison d’être et sert à faire avancer l’intrigue.   L’héritage familial semble bien lourd à porter pour ces Veilleurs, société secrète un peu ésotérique que nous découvrirons dans ce roman.   L’intrigue avance, le tout est rythmé et bien agréable à lire. 

 

J’imagine qu’à lire ce résumé, qui parle de sociétés secrètes, d’énigmes à résoudre et de chasse au trésor (celui-ci étant l’énigmatique François, dans le cas présent) ne peut que rappeler le Da Vinci Code (que je devrais, selon certains, avoir honte d’avoir lu et apprécié.  Mais j’arrive rarement à avoir honte de telles choses alors bon, je l’avoue haut et fort : je n’ai pas détesté le Da Vinci Code, mais je n’ai jamais perdu de vue que c’était une invention et pas une vérité absolue!!  Ce commentaire en hommage à une discussion animée (et arrosée) avec trois copains datant d’il y a déjà quelques années!!) mais ce roman m’apparaît, selon les recherches que j’ai faites et les questions que j’ai pu poser, plus près de la réalité historique, malgré les tours de passe passe nécessaires à la tenue de l’intrigue.   J’ai trouvé ces adaptations assez habiles et jamais plaqués. 

 

Mes petits bémols, j’avais deviné assez rapidement deux choses assez importantes, ce qui a un peu entaché mon plaisir de lecture, ce qui arrive assez rarement.   Je ne dirai rien pour ne rien spoiler mais du coup, une partie du suspense disparaît assez rapidement.  De plus, je me questionne toujours sur l’épisode dans le désert…  je sais que c’est fait exprès mais je n’arrive pas à me faire une opinion étant donné que certains trucs ne collent pas vraiment à ce que je sais de certains phénomènes!  Bref, je suis perplexe!

 

Finalement, une lecture bien plaisante, un livre qui nous emporte dans sa quête et qui nous donne le goût de connaître ces personnages auxquels je m’étais attachée.  Vincent Nadal a ma foi bien du potentiel et Béatrice, avec ses chaussures griffées et ses bandanas de grands couturiers, m’a beaucoup plu en femme forte et intelligente qui parcourt le monde à la recherche de son homme mais qui est également une mère aimante et une femme qui se questionne.   Il ne me reste qu’à prendre les deux autres livres de l’auteure qui traînent dans ma pile, maintenant!

(22 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. alinea

    une lecture tentante. et moi aussi j’ai aimé le Da Vinci code de Dan Brown.

    1. Karine :)

      Alinea: Quand on sait que côté historique, c’est un peu n’importe quoi et qu’il a interprété bizarrement, on peut passer un bon moment, ce qui avait été mon cas!  J’avais une version illustrée des oeuvres et des lieux et ça m’avait plu!  Celui-ci tient plus la route côté histoire, je crois…

  2. lapinbleu2

    bonjour..

    aujourd’hui c’est l’anniversaire de sophie herisson08..

    merci d’aller lui souhaiter si tu peux.. http://delivrer-des-livres.overblog.com  

    bon dimanche !!

    1. Karine :)

      Lapinbleu2: Je lui avais déjà souhaité sur FB… mais je peux aussi aller le faire sur son blog!!

  3. Sandrine(SD49)

    je note ! J’espère que la construction avec les retours dans le temps ne sera pas trop similaire à celle de Petits arrangements avec l’infame que je viens de lire ….

    1. Karine :)

      Sandrine: Ah, je ne sais pas, je n’ai pas lu encore Petits arrangements avec l’infâme…  je ne peux donc absolument pas te dire!

  4. amanda

    je ne pourrais t’éclairer sur l’épisode dans le désert car j’ai tout oublié… mais les suivants sont encore mieux.

    1. Karine :)

      Amanda: Génial, vu qu’ils sont tous les deux dans ma pile!!!

  5. zorane

    Pourquoi pas même si je n’avais pas vraiment accroché le Da Vinci code

    1. Karine :)

      Zorane: Ça m’a plu… on bon divertissement et dans le contexte où je l’ai lu, dans la région après avoir entendu parler Yue de l’histoire du coin, ça a fonctionné pour moi!

  6. mazel

    noté pour Simon de Montfort…

    bises

    1. Karine :)

      Mazel: J’espère que ça te plaira!

  7. Richard

    Patricia Parry est une excellente romancière ! Ses deux derniers livres le démontrent très bien. Pour ceux qui ne la connaissent pas, elle est psychiatre dans la région de Toulouse … Le héros de ses deux derniers romans est d’ailleurs lui aussi un psychiatre le « beau » docteur Le Tellier.  Voici les titres de ces deux dernières productions: « Petits arrangements avec l’infâme’ et « Cinq leçons sur le crime et l’hystérie ».

    À lire ! Je te le conseille grandement !

    1. Karine :)

      Richard: Je l’ai rencontrée au premier books mais n’étant pas dans son équipe, nous n’avons pas vraiment pu discuter…  j’ai ses deux autres livres dans ma pile… mais bon, j’ai plein de trucs dans la dite pile, hein!!

  8. yueyin

    L’ombre de montfort est le premier roman de Patricia, j’ai trouvé aussi la construction plus rigoureuse dans le suivant (je n’ai pas encore lu le troisième) mais j’avais beaucoup aimé cela dit et question historique ça tient la route. Et sinon le Da vinci code, j’ai bien aimé moi (je l’ai lu deux fois même) tant qu’on se rapelle que c’est du grand n’importe quoi question références :-))))

    1. Karine :)

      Yueyin: Ah ben voila la spécialiste qui le dit, ça tient la route question histoire!!  Pour le Da Vinci code c’est exactement ça!  Mais j’avais aimé le lire avec les oeuvres à côté en me disant qu’on pouvait vraiment faire dire n’importe quoi à n’importe quoi!!

  9. Le Papou

    email provisoire

     

    Ah! Toulouse, la ville rose où l’on aime le rosé (entre-autres) en lisant de la prose

    d’accord ce n’est pas terrible mais Toulouse ça marque non !

    1. Karine :)

      Le Papou: J’ai adooooré Toulouse… il y aura un billet sur mo npériple Toulousain bientôt d’ailleurs!!

  10. Élianthe

    Je sais qu’il est introuvable ici, aucune bibliothèque ne l’a!

    1. Karine :)

      Élianthe: Je sais… même à Paris, c’est pas évident, je l’ai trouvé à Toulouse!

  11. uefa

    je l’ai trouvé particulierement bien ecrit

    1. Karine :)

      Uefa: J’ai aussi aimé la plume de l’auteure.  Et c’Est bien parce que j’ai deux autres romans d’elle dans la pile!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils