«

»

Juin 08 2010

Photo du profil de Karine:)

Marie-Antoinette – Stefan Zweig

Marie-Antoinette.jpgPrésentation de l’éditeur

« Vilipendée par les uns, sanctifiée par les autres, l' » Autrichienne  » Marie-Antoinette est la reine la plus méconnue de l’histoire de France. Il fallut attendre Stefan Zweig, en 1933, pour que la passion cède à la vérité.

S’appuyant sur les archives de l’Empire autrichien et sur la correspondance du comte Axel de Fersen, qu’il fut le premier à pouvoir consulter intégralement, Stefan Zweig retrace avec sensibilité et rigueur l’évolution de la jeune princesse, trop tôt appelée au trône, que la faiblesse et l’impuissance temporaire de Louis XVI vont précipiter dans un tourbillon de distractions et de fêtes.

Dans ce contexte, la sombre affaire du collier, habilement exploitée par ses nombreux ennemis à la cour de France, va inexorablement éloigner Marie-Antoinette de son peuple. »


Commentaire

D’abord, petit message à mon futur moi-même qui risque d’être un peu mélangé dans quelques années: « Ne cherche pas cette édition dans ta bibliothèque, ce n’est pas celle que tu possèdes.   La tienne, elle date de 194r, et elle est plutôt du genre « beige usé » pas de photo dessus »!  Voilà, maintenant que c’est fait, je peux vous parler du livre!!


Je dois d’abord préciser que je m’étais jointe à une lecture commune de Bladelor et de Christelle (du moins, j’imagine que c’est la bonne Christelle… Bladelor ne m’avait pas donné son lien mais c’est la seule que je replace, vite comme ça) mais je ne sais trop si cette lecture commune fonctionne encore, vu que Bladelor s’est retirée et que je ne sais pas si Christelle savait que je m’étais jointe à eux… Bref, une histoire qui semble bien compliquée mais qui ne change absoluement rien au fait que je vais avoir fait mon Zweig-billet de juin le 8 du mois (incroyable, je sais) et que je vais vous parler de la biographie de Marie-Antoinette, de Zweig!


J’ai fait connaissance avec Marie-Antoinette et la révolution française par la petite porte… et j’ai nommé l’animé « Lady Oscar » alors que j’avais 10-12 ans.  Ce n’est qu’après avoir versé toutes les larmes de mon corps à la fin de la série que j’ai lu plus sérieusement sur le sujet, et de façon assez biaisée, je l’avoue.    Tout ceci pour dire que je connaissais quand même assez bien l’histoire de Marie-Antoinette et de la chute de la monarchie française, version royauté.   Ce n’est donc pas le côté « apprentissage » qui m’a plu, (parce que, ô surprise, j’ai beaucoup apprécié cette lecture!) mais plutôt la manière dont le personnage est présenté, sans l’auréoler de gloire mais sans non plus la descendre en flèche.   Zweig tente de dresser le portrait psychologique – avec des touches psychanalytiques à l’occasion – d’une femme « de nature ordinaire, médiocre », qui a été soumise à un destin plus grand que nature, qui l’a finalament amenée là où elle ne serait jamais allée autrement.   Ce n’est donc pas un amoncellement de faits précis et vérifiable mais également une analyse de la personnalité de Marie-Antoinette et des influences qui ont fait d’elle ce qu’elle a été et qui ont modelé son destin. 


Zweig explique d’ailleurs clairement, en postface, sur quels documents il a choisi de se baser pour écrire sa biographie.  Il a renoncé à utilisé certaines pièces de documentation dont l’origine était douteuse et l’authenticité discutée et s’est souvent reposé sur la correspondance entre Marie-Antoinette et sa mère, Marie-Thérèse, ainsi que sur celle avec Hans Axel de Fersen, pour les dernières années.  Sur les 500 pages de la biographie, les 250 premières relatent les jeunes années de la reine, son arrivée triomphale à Versailles et le début de son mariage avec le roi de France, Lous XVI, qui mettra 7 ans à être consommé, en raison d’un problème physiologique du roi.  Nous rencontrerons à cette époque une Marie-Antoinette qui ne pense qu’à s’amuser à se divertir et pour qui le royaume se limite à la Cour de Versailles.  Une Marie-Antoinette icône de la mode, qui ne souhaite pas connaître son peuple et ses misères et ne se mèle de politique que pour offrir des charges à ses proches.    Mal à l’aise avec l’étiquette perpétuelle de la Cour de France, elle souhaitera s’en affranchir et établira ses quartier au petit Trianon, qu’elle fait aménager pour son amusement, avec un petit hameau et des jardins hors de prix, où elle choisira ses invités non pas en fonction de leur rang mais de leur capacité à l’amuser, ce qui, bien entendu, ne plaît guère.  Zweig ne masque aucunement les folles dépenses de la reine, qui ne compte pas et pour qui tout ce qui lui appartient lui est dû, en fonction de son rang.   Un entre deux, donc.  Dans cette biographie, Marie-Antoinette n’est ni pauvre victime ni débauchée.   


La seconde partie commence avec l’avènement de la Révolution où Marie-Antoinette doit réellement devenir une reine et faire face à la musique.  Cette partie, bien que plus lourde, s’est révélée plus intéressante pour moi sur le plan historique et permet d’entrevoir, de façon superficielle, bien entendu, les deux côtés de la médaille.  Impossible de ne pas réagir à certaines remarques, impossible de ne pas être choquée à l’occasion, autant par les comportements de la royauté que celui des révolutionnaires.  Nous assistons donc à l’évolution de Marie-Antoinette, à son passage de jeune écervelée à celui de femme, mais aussi à ses vaines tentatives pour sauver les siens. 


Zweig a selon moi réussi à rendre vivants ces personnes, à les rendre autre chose que « le roi » et « la reine », ce qui est quand même un tour de force quand on sait à quel point ils sont connus et déjà caractérisés.  Le style de Zweig, bien qu’encore une fois remarquable et caractéristique par ses répétitions et sa précision, a un souffle différent de ses nouvelles.  Plus direct, moins poétique. 


Une très agréable lecture d’une biographie qui se lit presque comme un roman!  Et aussi le Zweig de juin!!

 

Logo Zweig petit

(58 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Kikine

    Il est presque sûr que je lirai cette biographie avant la fin du challenge ! On nous a tellement rabattu les oreilles à l’école avec Marie Antoinette que j’ai hâte de lire une biographie, peut-être plus intéressante que certains de mes profs d’histoire 😉

    1. Karine :)

      Kikine: Vois-tu, nous, non, on ne nous a pas trop radoté cette histoire…  je ne sais pas si tu apprendras beaucoup de choses vu que même moi, je savais déjà pas mal une bonne partie de tout ça, mais le portrait est intéressant et…. c’est Zweig!!!

  2. clara

    Je vais me remettre à lire Zweig ce mois-ci…j’en ai deux qui m’attendent.

    1. Karine :)

      Clara: Je suis curieuse… lesquels? 

  3. In Cold Blog

    Comme tu as particulièrement apprécié les aspects psychologiques, si tu veux approfondir encore ta connaissance du personnage, tu peux te lancer dans la correspondance de Marie-Antoinette, compilée dans son intégralité par Evelyne Lever, et publiée en 2005. C’est un vrai pavé (presque mille pages) dont je ne suis toujours pas venu à bout mais néanmoins passionannt.

    1. Karine :)

      In Cold Blog: J’imagine que ce doit être passionnant!  Je prends la référence en note pour plus tard, j’aime bien lire les correspondances! 

  4. niki

    la biographie que Zweig a fait de Marie Antoinette est célèbre pour être objective; je devrai la relire un jour, mes souvenirs sont loin – mais ton billet m’en donne envie

    1. Karine :)

      Niki: Je ne connaissais pas la réputation de cette bio mais elle m’a semblé en effet assez objective.  Elle ne porte pas aux nues, ne descend pas en flammes…  bref, j’ai beaucoup aimé!

  5. bladelor

    J’adore ton message à toi-même !

    Effectivement, je me suis retirée de toutes les lectures communes, mais je compte bien lire cette bio un jour. C’est tellement vrai quand tu dis que les bios de Zweig se lisent comme des romans….

     

    Quelle est celle que tu as préféré à ce jour ?

    1. Karine :)

      Bladelor: Mon message est nécessaire… moi et ma petite tête!!!  Je n’ai pas lu tant de bios que ça… trois, je pense.  Dickens, c’était un essai, pas une bio!  Et à ce jour, je pense que celle-ci est celle que j’ai préréfée!!

  6. Yohan

    Un billet qui donne une nouvelle fois envie de lire Zweig. Bon, je ne pense que je lirai cette biographie, car Marie-Antoinette est un personnage que je commence à connaître un peu. J’avais notamment visité une expo qui lui était consacrée au Grand Palais, il y a quelques années, et qui était très bien faite. Je te recommande aussi le livre de Benedetta Craveri, qui traite spécifiquement du l’affaire du collier (il me semble que le livre s’appelle ainsi !)

    1. Karine :)

      Yohan: Si tu connais bien, je ne pense pas que tu y apprendras beaucoup, en fait.. même moi, je connaissais beaucoup des événements.  Mais j’ai quand même apprécié, pour l’analyse que fait Zweig de Marie-Antoinette!!  Je prends la référence pour le livre de l’affaire du collier!  Incroyable, quand même, cette histoire!

  7. Isabelle

    Alors là, tu me fais sacrément envie car ça fait des lustres que j’ai envie de lire une biographie de Marie-Antoinette!

    1. Karine :)

      Isabelle: Celle-ci est vraiment bien!  Du moins, moi, j’ai beaucoup aimé.  Zweig pousse quand même l’analyse.

  8. La ruelle bleue

    bonjour karine ! oui, je suis d’accord avec toi, ça se lit comme un roman, avec plein d’anecdotes (je me souviens de l’apparition de Goethe à Nancy, lors de l’entrée de la dauphine en France…).

    Cette bio de Zweig se lit mieux que celle sur Fouché à laquelle je n’avais pas accroché. Ma prochaine sur la liste: Marie Stuart (je m’en délecte d’avance, encore un destin de femme historique sanglant… 😉

    1. Karine :)

      La ruelle bleue:  ouiiiii l’apparition de Goethe, j’ai beaucoup aimé cette anecdote quasi prophétique.    Marie Stuart est une bio que je veux lire aussi.  Après mon voyage en Angleterre et en Écosse, je me suis beaucoup intéressée à ces personnages!  Et… qui est Fouché???  (ne pas taper, je sais que je devrais avoir honte!!!  Tout ce que je sais de Fouché, c’Est que Zweig a écrit sur lui!)

  9. Pickwick

    Ton billet tombe vraiment à pic ! Je cherchais une bio pour terminer mon 2e tour du challenge, j’avais adoré celle de Balzac par Zweig, le sujet m’interesse et j’ai encore les images du film de S. Coppola plein la tête ! Bref, j’ai fini de chercher, je note !

    (Et as-tu vu le film justement ? Ce n’est pas le chef d’oeuvre du siècle mais il se laisse regarder avec plaisir !)

    1. Karine :)

      Pickwick: La bio de Balzac m’intéresse énormément.. mais je me demande si je peux la lire sans avoir rien lu de Balzac!!!    J’ai vu le film de Coppola, que j’ai aimé pour les couleurs et qui m’a donné le goût de manger des sucreries.  Par contre, la Marie-Antoinette présentée ici est moins « tourbillon »!!!

  10. keisha

    Après Balzac, j’hésite ente Marie Antoinette et marie Stuart donc je lis ton billet avec intérêt (tu me diras que je peux lire les deux)

    1. Karine :)

      Keisha: Ben oui, tu peux lire les deux!  Moi, en tout cas, je vais finir par le faire!

  11. Laila

    J’ai beaucoup lu sur le sujet mais bizarrement j’ai ce livre dans ma PAL depuis… (oh bon sang, j’avais 14 ans quand j’ai acheté le livre dans une bouquinerie, donc, ça fait 25 ans !, je suis toute rouge de honte soudainement 😛) un temps fou et je ne l’ai pas encore lu !

    Je vais donc le mettre en haut de la pile, car ton billet m’a donné très très envie de le lire. Je vais donc devoir affronter les pages jaunes et rugueuses que le livre a maintenant ! 😀

    1. Karine :)

      Laila: Mes pages étaient suuuper douces, découpées au coupe-papier… mais bien difficiles à tourner!!!  Je me suis beaucoup intéressée au sujet ado aussi… c’était une vison plus « romantique » que j’avais par contre!

  12. loulou

    il est dans ma PAL  depuis mon périple à St Malo !

    1. Karine :)

      Loulou: Coool!  Reste plus qu’à le lire!

  13. Maribel

    Une lecture que j’aimerais bien faire un jour!

    1. Karine :)

      Maribel: C’est très intéressant, en tout cas!  Et ça se lit très bien!

  14. Christelle

    Oui c’était bien moi pour la lecture commune et je ne savais pas que tu en étais.

    Quand Bladelor a annulé, je pensais le lire quand même, mais je je ne l’ai toujours pas commencé. Par contre j’ai hâte car Marie-Antoinette est un personnage que j’aime énormément. J’ai déjà lu plusieurs choses choses sur le sujet, mais la bio de Zweig reste une référence.

    Et Marie-Stuart est aussi dans ma PAL.

    1. Karine :)

      Christelle: C’est exactement ce que je pensais, en fait!!!  Ca c’Était décidé dans les commentaires de mon billet, que je me joignais à vous, alors dans ma tête, c’était fort probable que tu ne sois pas au courant!!!  J’ai vraiment aimé cette bio!

  15. claudialucia malibrairie

    Je n’ai pas lu Marie Antoinette mais Marie Suart. Très bonne biographie. C’est vrai que c’est sérieux, documenté mais ça se lit comme un roman!

    1. Karine :)

      Claudialucia malibrairie; Exactement… c’est documenté, pas romancé mais ça se lit hyper bien… la magie Zweig, faut croire!

  16. yueyin

    de toutes façon écrit par stefan hein ça ne peut être que bien 😉

    1. Karine :)

      Yue: Et voilà, c’est dit!!!

  17. Grominou

    Ce livre est sur ma LAL depuis une éternité, tu me donnes vraiment le goût de m’y mettre!

    1. Karine :)

      Grominou: J’ai vraiment aimé.  Marie-Antoinette est un personnage qui m’a toujours intéressée et Stefan Zweig rend le tout très accessible!

  18. cocola

    Ce sera sans doute ma deuxième lecture du challenge !!! Ca fait d’ailleurs plusieurs années que j’ai envie de le lire.

    1. Karine :)

      Cocola: J’espère que ça te plaira autant qu’à moi!!!  Vraiment, cette bio est passionnante!

  19. freude

    Un billet qui donne bien envie, mais hélas après vérification ce n’est pas ce Zweig là qui m’attend dans ma PAL comme je le pensais mais Le combat avec le démon (Kleist, Hoderlin et Nietzsche)… Bon comme le dit si bien Yue, ça reste du Zweig et je note les 2 Marie pour plus tard !

    1. Karine :)

      Freude: Ah oui, ça reste Zweig!  Mais ces essais-là (à part Nietzche) me tentent plus ou moins pour cause de méconnaissance crasse!!

  20. chiffonnette

    J’ai vraiment très envie de découvrir les biographies écrites par Zweig, il paraît qu’elles sont merveilleuses!

    1. Karine :)

      Chiff: Je n’en ai lu qu’une (celle-ci) mais j’abonde dans ton sens… c’est magnifiquement écrit!

  21. Edelwe

    J’adore Marie Antoinette! et j’adore ton billet! toujours aussi drôle! Dans ton périple européen, tu ne passes pas par le Sud par hasard? (dans le 13 plus précisément).

    1. Karine :)

      Edelwe: Naaaaa je ne passe pas par le 13… en fait, je vais au sud mais je vais à Toulouse et dans les environs et je pense que le 13 est plus à l’est, non?? 🙂

  22. Caro[line]

    Tu es avance, bravo !!

    Cette bio me tente beaucoup. Bientôt, bientôt…

    1. Karine :)

      Caro: Oui, en avance!  Qui l’aurait cru!!!  Et cette bio est hyper intéressante, du moins, elle l’a été pour moi qui ne connaît que superficiellement le personnage!

  23. InFolio

    Ca fait plusieurs mois que je ne suis pas venue me promener sur les autres blogs, alors forcément, une fois de plus je suis à coté de la plaque… Surprise de voir du Zweig un peu partout, je réalise seulement chez toi qu’il y a eu une sorte de challenge de lecture. Bon, faudrait que je revienne un peu plus souvent sur les blogs :-/

    1. Karine :)

      InFolio: Contente de te revoir ici!!  Oui, Caro et moi avons initié un Zweig challenge qui fonctionne très bien!!  Et comme j’adore Zweig, je suis forcément ravie!!

  24. Pickwick

    Lu et a-do-ré ! Merci encore pour l’idée lecture, je file mettre le lien sous le billet récap !

    1. Karine :)

      Pickwick: Mais de rien! J’adore jouer les tentatrices quand ça plaît!

  25. InFolio

    J’en ai lu un de Zweig, il y a quelque temps. J’avais aimé. Mais mon emploi du temps ne me permet malheureusement pas de m’astreindre aux chalenges proposés sur les blogs. Sinon, certains de ces challenges me tenteraient bien.

    1. Karine :)

      Infolio: En fait, les challenges, on dirait que je m’inscris pour mieux les rater 😉  Mais je diminue aussi, il y en a tellement (et souvent, on perd la notion même de challenge) que je perds un peu le fil!

  26. InFolio

    En mélangeant tous les challenges, tu dois pouvoir de temps en temps lire un livre comptant pour deux challenges, non ? Mais je comprends que tu puisses t’y perdre.

    De mon coté, je me limite au challenge ABC, ce qui est déjà assez contraignant, surtout pour certaines lettres qui sont difficiles à trouver comme le X. Ca oblige à ruser : L’an dernier, c’était le prénom au lieu du nom de famille qui avait un X, et cette fois, j’ai tellement pas trouvé que j’ai pris le X dans le titre du roman…

    Mais bon, ça a le mérite de faire lire des choses qu’on n’aurait pas lu sans ça.

    1. Karine :)

      InFolio: Oui, je pourrais mais je m’y perds déjà!  J’ai réussi un challenge ABC, ai lamentablement échoué l’autre d’après alors j’ai abandonné en route.  En me disant qu’Un jour, je finirais.  C’est beau l’espoir!

  27. InFolio

    bah, faut avant tout que la lecture reste un plaisir, ça ne sert à rien de se forcer pour finir un challenge. Mais si on le finit, c’est un petit bonus .

    1. Karine :)

      InFolio: Tout à fait!  Bon, le challenge Zweig n’a pas été difficile à mener à terme… il y a juste eu une petite mini pause!

  28. -Perrine-

    J’ai vu Marie Stuart dans ta Wish List… pour le faire ressortir, je peux te dire que c’est un roma époustouflant et captivant ! On sent l’âme de l’Ecosse et le destin de cette Reine est incroyable et riche en péripéties !! Marie Antoinette m’attend bien sagement…. 

    1. Karine :)

      Perrine: Il faut tellement que je le lise, ce Mary Stuart.  L’écosse, en plus, ça me parle 😉

  29. -Perrine-

    On VIT en Ecosse en le lisant ; c’est un livre merveilleux et il me plairait de le relire sur le champ  J’en garde un tel souvenir… happée, complètement, à ne plus pouvoir lacher le livre ! Ce qui est dérangeant quand on est en vacances de ski dans un super chalet et qu’on veut en profiter !!!

    1. Karine :)

      Perrine: Bon, tu vas me le faire ajouter à ma prochaine commande, là… c’est vilain, tout ça.   Et je comprends tellement pour les vacances gobées par un livre… dur, des fois!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils