«

»

Mai 03 2010

Photo du profil de Karine:)

Sans laisser d’adresse – Harlan Coben

adresse.jpgPrésentation de l’éditeur

« Ancien sportif reconverti dans les relations publiques, Myron tombe des nues quand il reçoit l’appel de Terese, dont il est sans nouvelles depuis sept ans. 

« Rejoins-moi.  Fais vite… »


À peine arrivé à Paris, le cauchemar commence…


Qui en veut à la vie de Terese?  Quels secrets lui a-t-elle cachés?  Pourquoi le Moddad, Interpol et la CIA les traquent-ils sans relâche? »


Commentaire

Ma première rencontre avec Harlan Coben a été provoquée par une proposition de Belfond Noir.  Comme la poste et les volcans sont capricieux ces temps-ci, j’ai reçu le livre après un délai incroyable… à quelques jours de la fin de la promo… et en pleine semaine complètement débile pour moi.  C’est la première fois que j’ai si peu de temps pour lire un livre… merci monsieur le volcan!  Tout ça pour dire que pour la promo (j’avais compris tout croche quand j’ai accepté la proposition), je suis très dernière minute et elle se termine demain… voir le lien en bas du billet!


Ce livre est le 9e volet des aventures de Myron Bolitar, un ex-sportif de haut niveau reconverti en agent d’athlètes et d’artistes.  Je ne sais trop quel âge il a, mais il a le comportement d’un grand ado attardé, adore se battre et mener ses petites enquêtes.   Je n’avais bien entendu pas lu aucun des livres précédents mais même pour la psychorigide que je suis ça n’a posé aucun problème.  On nous présente les personnages, on les cerne très facilement.  Et, je l’avoue, ça se lit tout seul.  Vraiment tout seul.  Les rebondissements s’enchaînent les uns après les autres, c’est rythmé, on sent très rapidement que ce qui arrive dépasse largement les limites du petit conflit personnel et qu’on a affaire à quelque chose de gros.   Les scènes d’action sont très cinématographiques, très visuelles et la narration au « je », par Myron et son humour à 5 cennes m’a bien plu, malgré son côté égocentrique et suffisant.  Pas d’ennui, donc, pas une minute.  Et pas de prise de tête non plus. 


J’ai particulièrement aimé deux choses dans ce roman: les références à la culture populaire (que ce soit au Breakfast club – j’adorais – ou à Sex in the city) et le personnage du meilleur copain de Myron, Win.  Ou plutôt Windsor Horne Lockwood III, milliardaire, arrogant au possible, mysogine, toujours là quand il faut et armateurs de gros calibres d’armes à feu.  Lui, je l’aime.  Il est complètement barré, j’adore sa façon de s’exprimer et les dialogues qu’il entretient avec Myron, pleins de jeux de mots.  Je pense que je lirai un autre roman de la série exprès pour ce personnage-là!


Par contre, si une grande partie du roman m’a tenue en haleine et que les personnages secondaires me plaisent (Berléand, en particulier… c’est vrai qu’il a du charisme, ce type!), j’avoue que la révélation presque finale et une partie du dénouement (celui concernant Terese) m’ont plus ou moins convaincue et que j’ai trouvé ça un peu gros.  Et que bon, disons que certaines illuminations viennent on ne sait trop d’où.    De plus, peut-être est-ce parce que j’ai manqué les premiers tomes que la relation entre Myron et Terese m’a semblé difficile à avaler?  Par contre, le dernier paragraphe m’a un peu réconcilliée.  Je sais, je suis bizarre…


Un thriller qui bouge et dont les pages se tournent sans qu’on s’en rende compte (du moins, moi, je ne m’en suis pas rendu compte), qui nous baladera à Paris, à Londres et à New-York (quand même mon trio de villes préférées) entre terrorisme, polices et services secrets divers et associations chrétiennes. 


Et pour la promo, c’est ici:


 


Merci à Belfond noir pour cette lecture!

(30 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Stephie

    Il est également dans ma PAL… oui je sais…

    1. Karine :)

      Stephie: yep, on sait… mais on est toutes pareilles alors je fais pas de commentaire!

  2. Leiloona

    Première rencotnre avec cet auteur pour moi aussi. Billet paru hier : moi aussi j’étais à la bourre … m’enfin, je n’avais pas non plus compris qu’il y avait un délai…

    1. Karine :)

      Leiloona: J’avais pas compris non plus… ça n’arrive pas très souvent et en plus, avec le volcan, je n’ai eu que quelques jours.  J’ai bien aimé, c’est efficace… mais pas inoubliable, selon moi!

  3. Gambadou

    il y a tant de promo sur ce livre que je n’ai pas envie de le lire ! (c’est mon esprit de contradiction !)

    1. Karine :)

      Gambadou: J’ai mon esprit de contradiction aussi… sauf que je suis tellement à la bourre question lecture de blogs que je n’ai même pas vu la promo partout!

  4. deliregirl1

    J’aime beaucoup Coben et je dois dire que pour le moment je ne me lasse pas de ces livres, espérons que celui-ci me plaire mais j’ai le temps puisque je ne le lirai qu’à sa sortie en poche.

    1. Karine :)

      Deliregirl: J’en lirai certainement d’autres… les pages se tournent toutes seules!! Et oui l’avantage, c’Est qu’ils sortenet tous en poche!

  5. yueyin "de retour de chine"

    C’était donc celui-ci hummm bon au moins il t’a plu :-))))

    1. Karine :)

      Yue: Oui, c’était celui-ci… mais oui ça m’a plu!  Pas transportée mais j’ai bien aimé!

  6. Laurence

    Si je me fie à ma mémoire (mais est-elle vraiment fiable ?!), j’ai lu deux romans ayant Bolitar comme héros. Pour moi, ils étaient très efficaces, dans le sens où, comme tu le dis, les pages se tournent sans qu’on s’en rende compte, mais ils étaient aussi très faciles à oublier. Ceci dit, le personnage de Win est intéressant à cause du côté torturé et si je croise ce livre, il se peut bien que je le lise !!

    1. Karine :)

      Laurence: Oui, je pense que c’est l’opinion générale sur ces romans… mais ça fait la job quand on veut partir ailleurs.  Et j’aime beaucoup Win… vraiment… j’adore les personnages bizarres comme ça!!  Je ne le voyais pas torturé mais plutôt dans son monde et au-dessus de tout ça… sauf que je n’ai pas lu le début, je ne peux pas savoir!

  7. Kikine

    J’ai lu 3-4 Coben. Je trouve que c’est une lecture rapide efficace mais j’ai comme le sentiment que ça finit par être toujours pareil … Alors j’hésite à me lancer dans celui-ci.

    1. Karine :)

      Kikine: Comme je n’en ai lu qu’un seul… je ne peux pas dire!  MAis c’est efficace, comme tu le dis!

  8. ANTONI

    Une de mes prochaines lectures !

    A ce propos Karine:), je me suis permis de te taguer. Je te laisserai donc le soin d’aller voir ce qu’il en retourne sur mon blog. Attention, ce n’est pas si simple que cela en a l’air !!! Normalement, il est possible que tu me haïsses !!!!!!!!!!!!!

    Bonne journée à toi.

    Amicalement,

    1. Karine :)

      Antoni:Je vais reprendre!  Mais je sais pas quand par contre… je suis terriblement en retard pour les tags!!

  9. pom'

    j’ai aimé le lire puis pau à pau, je me suis lassée, il y a trop de similitude dans ses romans

    1. Karine :)

      Pom’: C’est mon premier alors je ne peux pas parler des similitudes… mais c’est efficace… un page turner!

  10. Pauline

    D’accord d’accord, je le lirai! 😀

    1. Karine :)

      Pauline: Ah mais c’est pas une obligation, là! 😉

  11. Géraldine

    J’adore Coben, mais je passe les aventures de Myron qui finissent par toutes se ressembler. Le personnage et son accolite me lassent également.

    1. Karine :)

      Géraldine: Après un, je ne suis pas lassée… j’aime bien Win!!!  Mais bon, après plusieurs peut-être que c’Est redondant… mais je nep eux pas dire pour le moment!

  12. djak

    J’ai eu une grosse période Coben il y a 2 ans et comme géraldine, je me suis lassée, constatant que l’effet de surprise ne jouait plus tant que ça… donc je passe mon tour sur celui-ci.

    1. Karine :)

      Djak: Parfois, tout lire d’un auteur, c’est pas mieux non plus… dans mon cas, c’est une découverte alors ça m’a plu malgré un final que j’ai trouvé un peu tiré par les cheveux!

  13. choupynette

    J’avais beaucoup aimé Ne le dis à personne, et pui sj’ai lu Just one look, qui était franchement très moyen et depuis je n’ai jamais relu de Coben.

    1. Karine :)

      Choupynette: Aaaah, je pense que Just one look est celui qui est dans ma pile à lire… tu me fais un peu peur, là!

  14. choupynette

    Bah c’est que mon avis… et puis je crois que Ne le dis à parsonne est tellement bien que passer derrière c’était compliqué!! 😉

    1. Karine :)

      Choupy: On va espérer que c’est ça!

  15. clara

    Je l’ai lu dans le cadre de l’opération « Belfond Noir » et j’ai regretté ce que Coben écrivait avant…  comme « ne le dis à personne ».

    1. Karine :)

      Clara: Comme je n’ai rien lu du « avant »… je ne peux pas comparer… mais « Ne le dis à personne » semble être généralement apprécié!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils