«

»

Mai 13 2010

Photo du profil de Karine:)

Quand souffle le vent du nord – Daniel Glattauer

vent-nord.jpgPrésentation de l’éditeur

« En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre…


De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! -, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…. »


Commentaire

Après les grands cris d’amour de Cuné, je voulais absolument, mais alors là absolument découvrir les mails de ce Léo qui l’avaient tant fait craquer.  Fashion a entendu mon appel et a envoyé son exemplaire se balader au Québec pour que nous puissions nous aussi nous pâmer sur ce Léo!


Ce roman est composé uniquement de mails, sans autre explication.  Mais ces mails sont très suffisants pour que nous comprenions et je me suis rapidement trouvée prise dans cet échange de courriels dans lesquels on découvre peu à peu qui sont réellement Emmi et Léo.   À partir d’un malentendu, il se développe rapidement entre eux une drôle de relation, bâtie sur du vent, certes, sur du rêve, sur une image idéalisée l’un de l’autre qu’ils ont terriblement peur de briser.  De « bulle à côté de la vie », cette relation virtuelle prend de plus en plus de place, jusqu’à empiéter sur leur vie réelle.  Et pourtant, ce ne sont pas des gens qui ne sont pas entourés.  Ils ont leur vie, satisfaisante par certains côtés, moins par d’autres.  Ils ont des amis, Emmi a une famille.   Pourtant, ils se découvrent un besoin de se confier à quelqu’un de totalement inconnu, d’en dehors.


Ce sont donc des mails.  Et pour moi qui adore au départ les romans épistolaires, ça a totalement mais alors totalement fonctionné.  C’est qu’ils sont souvent courts, ces mails… et que je me retrouve avec l’envie d’en lire « juste un autre »… jusqu’à plus d’heure.  Et tout ça sans que je me sente totalement voyeuse.  Ce n’est pas mièvre, on est loin de la chick litt, les personnages ne semblent pas totalement ignorants des dangers de cette correspondance « hors-vie » où ils ne parlent que d’eux, de leurs sentiments, de leur relation.  Et ils s’y enfoncent quand même, alors que moi, je tournais fébrilement les pages pour savoir ce qui allait enfin se passer quand ils allaient se rencontrer.  Parce que pas une seconde ils ne s’imaginent que le passage du virtuel au réel passera sans heurts…


J’ai beaucoup aimé ces personnageset je me suis prise à espérer pour eux malgré tout.  Malgré le côté insensé de l’aventure, malgré qu’Emmi soit véritablement tête à claques et qu’elle ait énormément de difficulté à analyser ce qu’elle est et ce qu’elle ressent… ou a de la difficulté à se l’avouer.   Elle est impulsive, exigente, parfois pas cohérente avec elle-même… mais plusieurs le seraient tout autant s’ils s’étaient laissés entraîner dans une telle histoire.  Quant à Léo, j’adore son humour, son ton pince sans-rire, ses réactions un peu promptes et directes mais toujours honnêtes.  Disons qu’il sait parler aux femmes, ce Léo.  La fin est véritablement punchée (et m’a rendue quelque peu hystérique,d’ailleurs… des copines ont été témoins de mon souffle complètement coupé!) et il y a une suite, pas encore traduite en français.  Je risque de la lire parce que trop curieuse mais avec un peu de recul, j’aurais probablement stoppé le récit à cet endroit car on évite ainsi la banalité. 


Beaucoup de réflexions poursuivies par ce livre… au sujet du virtuel face au réel, des relations internet.  Je dis « poursuivies » parce que dans mon entourage, j’ai déjà connu deux personnes aussi embarquées dans une relation assez ressemblante qui se sont retrouvés complètement perdus et paniqués face à tout ça.  Donc, c’est possible… et assez incompréhensible de l’extérieur, je peux vous le confirmer. 


Mais ce livre, c’est avant tout des échanges entre deux personnes qui aiment ce qu’ils perçoivent de l’autre.  Un roman presque doudou, tout plein de tendresse, dont les pages se tournent toutes seules…

 

Thanks again, Fashion!


(78 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Kitty

    Oh chouette, ça me donne une bonne idée de ce livre, que des commentaires positifs ! Je ne sais pas si j’attendrai jusqu’en décembre… la date de sortie québécoise du livre !! Je vais peut-être faire un tour sur l’amazon européen, qui sait ! 😉

    Je croyais que c’était le premier du genre à utiliser les courriels comme échange épistolaire, mais en fouillant dans ma bibliothèque, je me suis rendu compte que non ! François Blais l’avait déjà fait dans son livre Iphigénie en haute-ville !

    1. Karine :)

      Kitty: En fait, il y a des commentaires mitigés mais plus de positifs que de mitigés!  Je risque de m’en rapporter une copie d’Europe (je le veux dans ma biblio) cet été!  J’ai déjà lu 2 romans-mails aussi… mais je ne connaissais pas celui dont tu parles… je vais fouiner.  C’est bien?

  2. Pickwick

    Wouah ton billet est excellent ! Je me dis que je n’ai vraiment pas su parler de ce livre, encore moins de mon ressenti lecture en te lisant.

    « Juste un autre » jusqu’à point d’heure : oui, c’est exactement ça !

    1. Karine :)

      Pickwick: Ce livre a été la cause de yeux bien petits le lendemain matin!!!  Et merci pour ton comm, ça fait plaisir!

  3. mango

    j’adhère complètement à ton analyse! C’est exactement aussi ce que j’ai ressenti et c’est vrai que le récit pouvait s’arrêter là mais que je serai parmi les premières à me jeter sur la suite! 🙂

    1. Karine :)

      Mango: Moi aussi je vais me jeter sur la suite!  J’ai hâte de voir le comment du pourquoi, en fait!  Ces personnages m’ont touchée, avec leurs imperfections.

  4. Kikine

    C’est un très beau billet ! Et je suis d’accord avec toi, une fois fermé le livre, il fait penser à ces relations virtuelles et la puissance de celles-ci pour certaines personnes 

    1. Karine :)

      Kikine: C’est incroyable comment ce virtuel a du pouvoir dans notre vie… j’essaie de rendre « réelles » les relations virtuelles le plus vite possible, quand c’est possible… j’aime pas quand ça reste là et que les discussions commencent à être plus sérieuses (genre autre chose que de couiner en choeur).  Et ça fait réfléchir!

  5. clara

    J’attends impatiemment la suite en français…

    1. Karine :)

      Clara: J’ai honteusement demandé à Fashion de me spoiler la suite… je pouvais pas attendre!  Mais je la lirai quand même!  Je sais, c’est terrible!

  6. Aifelle

    Les pages se tournent toutes seules çà c’est vrai, mais je me suis tout de même lassée. Pour moi les échanges par mail sont trop succincts, je préfère une vraie lettre bien consistante  Et Emmy a fini par m’énerver, mais qu’est-ce qu’elle veut vraiment cette chipie. Toi, si Léo t’appelles et te fixes un RV tu y vas non

    1. Karine :)

      Aifelle: J’ai aimé qu’Emmi m’énerve, en fait!!!  Je l’ai sentie complètement dépassée par tout ça et pourtant incapable de se passer de Léo!  En fait, je pense que dans la situation d’Emmi, je ne me serais jamais laissée embarquer dans un truc pareil… mais célibataire et tout… j’y vais et au pas de course!  Et plus vite que ça!

  7. juliette

    ahhhhhhhhhhhhhhhhh!!! je trépignais déjà d’impatience mais là… Je devais attendre le poche mais je pense que je vais juste attendre l’été, la plage, le soleil pour me régaler!

    1. Karine :)

      Juliette: Idéal pour la plage, en effet!!!  Moi, j’ai même pas pu attendre la sortie au Québec, imagine!

  8. sylire

    Je ne l’ai pas encore lu mais je l’ai offert à une amie blogueuse qui je l’espère me le prêtera 🙂

    1. Karine :)

      Sylire: Tiens, je ne suis pas la seule à faire des cadeaux pour qu’on me les prête après!  Je me sens comprise, du coup!  J’espère que ça te plaira!

  9. Stephie

    Sympa de savoir que Fabienne fait couiner même de l’autre côté de l’océan 😉

    1. Karine :)

      Stephie: Fabienne est la couining-queen!!

  10. kathel

    J’espère que ça marchera pour moi aussi, je dois le recevoir bientôt !

    1. Karine :)

      Kathel: Je me croise les doigts pour toi, alors!

  11. Manu

    Je suis un peu extra-terrestre mais il ne me tente pas du tout ce roman.

    1. Karine :)

      Manu: Ben non, il en faut pour tous les goûts!  J’ai beaucoup aimé, pour ma part… carrément dévoré, en fait!!!

  12. Sébastien

    moi aussi, j’ai bien aimé ce livre, qui est frais et agréable, sans prise de tête, mais qui ne s’effondre pas dans la facilité et la médiocrité, et dieu sait que c’est pourtant chose courante dans la littérature sentimentale… ^^

    Mon article doit encore être sur la première page de mon blog si ça t’intéresse !

    Sébastien.

     

    http://culturez-vous.over-blog.com

    1. Karine :)

      Sébastien: Je vais aller faire un tour sur le blog pour lire ton avis!  Et je suis tout à fait d’accord, on a ici évité le piège de la facilité!

  13. Restling

    J’ai beaucoup aimé aussi (billet pas encore écrit …) mais ça n’a pas été un coup de coeur comme pour certaines !

    Au fait, tu es toujours ok pour la (re)lecture commune de Le lien maléfique de Anne Rice ? Si oui, on pourrait décaler de quelques jours, genre au 23 mai ?

    1. Karine :)

      Restling: Je suis toujours d’accord… et oui, parfait pour le 23 mai… je sais pas comment je pourrais arriver pour le 20 anyway… j’avais sous-estimé le nombre de pages, je crois!!! 

  14. Marc Lefrançois

    Mince alors, c’était mon idée! J’avais envie d’écrire une sorte de roman épistolaire à base uniquement de mails… Bon, ça m’apprendra à repousser toujours mes projets…

    1. Karine :)

      Marc Lefrançois: Ce n’est pas le premier roman du genre que je lis (amours-etc.con de Amy Turner et mark quelque chose, Et si on se rencontrait, de Julie Durocher)… alors je pense qu’il reste de la place pour d’autres romans du genre!

  15. Liyah

    Moi aussi ce Leo il me fait de l’oeuil !

    1. Karine :)

      Liyah: Il sait parler aux femmes, en tout cas!

  16. keisha

    Ce livre voyage, yep!

    Tu es inscrite au challenge de fashion, je suppose? (je viens juste de découvrir le logo…) To participate or not to participate, quoi…

    1. Karine :)

      Keisha: C’est certain que je participe au challenge de Fashion.  Ca me donne une raison pour m’acheter un DVD zone 2 et pour faire que ça ne compte pas!!!  Et David… *soupir*…

  17. Choco

    Oui je suis d’accord, tu en parles très bien et tu réactives mon envie de le lire !

    1. Karine :)

      Choco: Ben… merci!  Il se lit tout seul, ce livre, ça ne compte même pas, tiens!

  18. Emily

    ça a l’air très sympa, j’ai été relativement séduite par les romans épistolaires que j’ai déjà eu l’occasion de lire (sauf « un homme à distance », une déception), donc j’essaierais bien !

    1. Karine :)

      Emily: Moi non plus je n’ai pas hyper accroché à Un homme à distance… mais pour les autres romans épistolaires, ça a fonctionné de façon générale!  A part Amours-etc.com aussi, c’est vrai!

  19. Vanou

    Je l’ai repéré il y a un moment celui-ci, il va falloir que je le lise !

    1. Karine :)

      Vanou: C’est particulier comme roman!  J’ai beaucoup aimé!

  20. Restling

    Tout pareil !!! Je ne me souvenais pas du nombre de pages et non plus de la toute petite petite police… Je l’ai commencé hier et pour l’instant, je suis re-sous le charme !

    1. Karine :)

      Restling: Ok, on reporte de quelques jours alors.  Je suis dans une passe léger-léger… et j’attends 2-3 jours d’avoir vrraiemnt le goût de retrouver les Mayfair pour m’y mettre!

  21. Kitty

    hmm, oui Iphigénie en haute-ville c’est bien, mais euh, comment dire… c’est vraiment triste à la fin parce que tu veux arracher la tête des personnages… Disons qu’il n’y a pas de Happy End et que quand on le sait pas, ça fesse. En tout cas pour moi ! ^^ C’est particulier en tout cas, peut-être pas pour tout le monde !

    1. Karine :)

      Kitty: Je vais voir, alors… j’aime les fins tristes!

  22. Shana

    Aimant passionnément les romans épistolaires, je note ce tendre roman !

    1. Karine :)

      Shana: Si tu aimes le style épistolaire, ça devrait te plaire!  C’est différent un peu des bonnes vieilles lettres mais c’est très spontané, aussi!

  23. Anne-Laure

    Comme la plupart d’entre vous, et ça m’étonne, j’adore les romans épistolaires !!! Et ce livre me tente… Alors je le rajoute dans mon panier sur Ama*on… Mais ce n’est plus un panier là, c’est un caddie qu’il faudrait… M’enfin… Je vais attendre de gagner au loto pour tout commander !!! 🙂

    1. Karine :)

      Anne-Laure.  Je connais le principe… il faudrait un lien direct entre chez eux et chez nous, je pense!

  24. Theoma

    J’hallucine ou suis-je la seule à ne pas l’avoir encore lu ?

    1. Karine :)

      Theoma: Eh non, tu n’es pas la seule… mais il faut le tour assez vite, quand même!  Si ce n’avait été de Fashion, je n’aurais pas pu le lire avant décembre!

  25. bladelor

    Un roman doudou, oui, je l’ai ressenti comme ça aussi ! Vivement la suite…

    1. Karine :)

      Bladelor: Oui!  Mais on risque d’attendre un moment par contre!

  26. Leiloona

    Oui, le récit aurait pu s’arrêter là … mais je lirai la suite, je ferai ma curieuse ! 😛

    1. Karine :)

      Leiloona: Je la lirai aussi, la suite!  Je suis hyper curieuse même si j’ai honteusement demandé qu’on me la spoile!

  27. bladelor

    Un peu moins d’un an maintenant  !  😉

    1. Karine :)

      Bladelor: Chez vous!  Le tome 1 sort en décembre ici… (du moins, c’est ce que j’ai entendu dire…).  Mais bon, ça devrait pouvoir se faire, attendre un peu!

  28. Zorane

    j’en ai beaucoup entendu parler je vais peut-être me laisser tenter, ça changera des thillers

    1. Karine :)

      Zorane: Il se lit tout seul!!!  Et on veut vraiment, vraiment savoir comment ça va finir!

  29. Pimpi

    OK, donc, de nous trois, je suis la dernière à publier mon billet, tellement je suis à la masse! J’ai adoré le livre dans son ensemble, sauf la fin, qui m’a fait hurler de frustration….. billet next week!

    1. Karine :)

      Pimpi: Ben j’étais hystérique à la fin mais d’un autre côté, c’était la logique, je trouve… mais bon, ya une suite!

  30. cocola

    J’ai teeeellement envie de le lire (dans les bibliothèques parisiennes, ils ne l’ont qu’en VO, et en allemand, euh… ça me prendra environ 6 mois pour le finir!). Ou alors je peux l’acheter… mais ce ne serait pas raisonnable 🙂

    1. Karine :)

      Cocola: Ah non, en allemand, ça ne le ferait pas, je pense!  Mais ya pas des bloggueuses qui en ont fait un livre voyageur??

  31. Ys

    Sorry mais l’avalanche de billets sur ce livre m’en détourne complètement…

    1. Karine :)

      Ys: Je comprends… ça me fait souvent cet effet aussi!!!  Mais là, je l’ai quand même lu depuis un moment alors je n’ai pas eu le temps de me lasser avant même de le lire!

  32. Emeraude

    pourquoi « presque doudou », pour moi, c’est un livre doudou assurément ! Même si je ne l’ai pas encore relu, c’est évident que je le relirai. Et je comprends également totalement Ys car ça me fait ça pour des tas de bouquins mais je ne peux que dire que c’est dommage et qu’Ys, il faut que tu le lises un jour parce que c’est juste TROP BIEN ! (ça me fait plaisir de dire ça ici parce que je ne peux pas le dire aux clients comme ça! ;-))

    1. Karine :)

      Emeraude: Presque doudou, pour ce que tu sais et que je ne veux pas spoiler.  Mais j’ai quand même adoré ce que tu sais, même si ça m’a rendue hystérique!  Il manque le côté « sucré » du vrai vrai doudou!

  33. l'or des chambres

    Tu as bien raison de le mettre dans la catégorie des livres doudous !!! Tout à fait l’effet qu’il m’a fait, et je me jetterais sur sa suite c’est sûr !

     

    1. Karine :)

      L’or des chambre: Moi aussi je lirai la suite!  Certain certain!

  34. yueyin

    Il me le FAUT celui-là, tant pis je crois que je vais le commander, finalement aprèq avoir vu qui aiment, les chances que je n’aime pas s’amenuise vitesse grand V 🙂

    1. Karine :)

      Yue: Il doit commencer à avoir fait le tour ici… peut-être vas-tu le récupérer bientôt (et, autre sujet, je suis pas mal inquiète pour mon paquet… la poste fait ch… ces temps-ci!!!)

  35. Mélopée

    C’est vraiment une chance que le réseau se soit organisé si rapidement pour faire de ce livre un LV. Combien de chanceux ont pu se laisser charmer par ce biais-là? Une flopée c’est certain !

    1. Karine :)

      Mélopée: Oui, une totale chance!!!  On peut dire que la blogo en aura parlé de ce livre!!!  ET quel bonheur pou rmoi!

  36. Géraldine

    Décidemment, ce livre séduit beaucoup. je suis inscrite sur une liste de livre voyageur, il me tarde que celui ci arrive chez moi !

    1. Karine :)

      Géraldine: Il se lit très très vite… et j’ai beaucoup aimé!  Difficile de le lâcher!

  37. patacaisse

    Je le rajoute de suite sur ma LAL mais j’ai un peu peur que lorsqu’il sera en ma possession, je lise la fin de suite (j’arrive pas à me retenir, c’est terrible !)

    1. Karine :)

      Patacaisse: Nooooon, ne lis pas la fin tout de suite!!  Ca gâcherait tout! (dit la fille qui connaît la fin du 2e tome!!)

  38. Kadjagoogoo

    Bonsoir,

    Une amie vient de me recommander la lecture de ce livre et votre article laudatif me rend encore plus désireux de le lire sans délai.

    Vous qui semblez friande de récits épistolaires (amoureux ?), connaissez-vous ce chef-d’oeuvre, que je tiens pour LA référence en la matière : 84 Charing Cross Road de Helene Hanff. Paru en 1970, il a eu les honneurs d’une remarquable adaptation filmique en 1987, que je vous recommande tout aussi vivement si toutefois vous ne connaissiez pas cette oeuvre attachante et éminemment émouvante.

    De mon côté, je m’en vais donc découvrir ce roman de Daniel Glattauer. Merci pour votre bel enthousiasme communicatif !

    Bien à vous,

    Gilles

    1. Karine :)

      Kadjagoogoo: Merci de votre passage!  Oui, j’ai lu et aimé 84, Charing Cross Road il y a quelques années!  Quand je suis allée à Londres, j’ai vainement tenté de trouver cette adresse tellement ça m’avait marquée!  Quant à ce roman de Glattauer, il est très différent, plus sentimental sans tomber dans le rose bonbon collant!  Du moins, à mon avis de fille-fille!!!

  39. Sarah

    Le livre addictif par excellence !

    1. Karine :)

      Sarah: Tout à fait… on se dit toujours « juste encore un mail! »

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils