«

»

Mar 18 2010

Photo du profil de Karine:)

The rest falls away – Colleen Gleason

the restPrésentation de l’éditeur (adaptée par moi… de façon assez libre, je l’avoue!)
« Derrière les apparences de la bonne société du 19e siècle Londonien se cachent des forces du mal assoiffées de sang…

Les vampires ont toujours vécu parmi eux, attaquant discrètement des débutantes qui n’en demandaient pas tant aussi bien que des dandys, des chauffeurs et des couturières de Bond Street.  Si ce n’était des tueurs de vampire de la famille Gardella, ces créatures immortelles auraient probablement pris le contrôle du monde il y a longtemps. 

Dans chaque génération, un membre de la famille Gardella est appelé à accepté la « legacy » familiale et cette voir, Victoria Gardella Grantworth est choisir, le soir de ses débuts, pour porter le pieu.  Mais entre les salles de bal et les rues dangereuses et sombres, le coeur de Victoria est déchiré entre le célibataire le plus convoité, le Marquis de Rockley, et son devoir.  Et quand elle rencontre face à face le vampire le plus puissant de l’histoire, Victoria doit faire un choix entre les obligations et l’amour… »

Commentaire
Ok, annonçons les couleurs dès le départ… ici, c’est Buffy (sans Angel) meets Charlotte Pitt.  Et peut-être un peu Harlequiné… bref, de la pure Bit Litt version époque victorienne!!!  C’était tout à fait dans les cordes pour mon Read-o-thon (quand on il trop longtemps, faut pas trop s’en demander!). 

À noter, je suis hyper en retard pour écrire ce billet… ça risque d’être légèrement vague!   

Victoria est une héroïne victorienne (je sais, ça fait bizarre, dit comme ça… en plus, je ne suis pas vraiment certaine de la date alors je ne sais plus si c’est vraiment victorien… mais passons!) qui se croyait destinée à aller au bal et à être jolie. Elle y voyait bien entendu certains avantages mais a vite été attirée par l’aventure qui s’offrait à elle en devenant « Venator » et qui lui permettait de vivre ce que peu de femmes de l’époque pouvaient vivre; une certaine indépendance.   Disons qu’elle a l’esprit assez ouvert, pour une dame de l’époque!  Sauf qu’un époux potentiel apparaît et qu’il lui plaît beaucoup.  Soudainement, Victoria a beaucoup de mal à concilier sa vie de jour et sa vie de nuit… et tout ne va pas sans mal. 

Bon, des vampires, l’époque victorienne… bien entendu, j’ai beaucoup aimé!  Victoria est une héroïne moins délurée qu’Anita Blake et le ton est nettement moins drôle que dans plusieurs livres de ce genre.  L’histoire met un peu de temps à se mettre en place et il y a des répétitions (bon, vous allez vous demander pourquoi je dis que j’ai aimé, hein!) mais tout de même, j’ai été vite accrochée et j’ai apprécié le côté un peu vieillot (j’adore les titres de chapitres qui rappellent les vieux romans comme « Chapitre 16, dans lequel Miss Grantworth… ») ainsi que le fait que le contexte soit un peu différent de la bit litt que j’ai lue récemment. 

Et côté sexy men, il y a quoi (le swap arrive, faut me mettre dans le thème!)?  Si le Marquis me laisse plutôt froide malgré son amour évident pour Victoria, Max, un collègue Venator qui semble douter des talents de notre tueuse en jupons a décidément beaucoup de potentiel.  Il est snob, hautain, et a de sérieux doutes sur la capacité de Victoria à faire ce qu’elle a à faire.  Il y a aussi Sebastian, qui éveille les sens de Victoria mais dont on sait assez peu de choses… comme de quel côté il est, en fait!  Il semble tout savoir est est ma foi assez mystérieux!  Plein de promesses, je vous le dis!

Les vampires qui s’évaporent sont vraiment vilains et comme dans Buffy, un petit coup de pieu et pouf!  En cendres. Et il en disparaît beaucoup!!  C’est qu’ils sont super top, nos Venators!  La quête en soi, la récupération d’un livre pour empêcher Lilith, femme vampire très puissante et ennemie jurée des Gardella, de s’en emparer, est bien mais pas passionnante non plus… c’est une bonne mise en bouche, je trouve.  Et la finale m’a un peu surprise… ce qui est assez rare!  Même si bon, ça aurait fait une bonne story line si ça avait fini autrement!

Parce qu’il y a une suite.  Bien entendu.  Et même que Delphine m’a offert le tome 2 dans le swap sexy men de l’an dernier!  Et que j’ai bien envie de la lire, cette suite! Cool, non?!?!

LireEnVoMini.jpg

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Yo

    Hello
    Tu m’as donné envie….je vais le rajouter dans ma liste 🙂

    1. Karine :)

      Yo: Dans le genre, ça m’a bien plu!!! ;)))

  2. Virginie

    J’avais bien aimé ce livre. Moi j’avais dit à l’époque Buffy version Jane Austen;o) Par contre je n’ai toujours pas lu la suite;o)

    1. Karine :)

      Virginie: Je vais la lire bientôt… ça me tente bien, en fait!

  3. Joelle

    Je l’aurais noté s’il avait été à la bibliothèque mais ce n’est pas le cas … et j’essaie de ne plus acheter de livres quand c’est une série ! J’ai déjà du mal à ne pas louper de tomes dans les séries que j’ai déjà 😉

    1. Karine :)

      Joelle: Idem pour moi… mais je ne résiste pas, je les commence toutes!!!

  4. Manu

    Tentant, mais je n’ai même pas encore lu un seul roman de bit litt et je suppose que ce n’est pas traduit ?

    1. Karine :)

      Manu: Celui-là je ne crois pas qu’il soit traduit… mais pour la bit litt, j’ai beaucoup aimé Mercy Thompson!

  5. yueyin

    Buffy à l’ère victorienne comment résister à l’idée :-)))

    1. Karine :)

      Yueyin: Il fera partie de ton prochain paquet, alors!!! ;)))

  6. yueyin

    tu es incorrigible karine 😉

    1. Karine :)

      Yue: Qui, moi??    Ben voyons!  Et si tu penses à autre chose que tu voudrais que je mette dans le colis (ou dans ma valise cet été, tiens) tu le dis, hein!! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils