«

»

Fév 24 2010

Photo du profil de Karine:)

Père des mensonges – Brian Evenson

Pere-des-mensonges.jpgPrésentation de l’éditeur
« Atteint de troubles du sommeil et de rêves perturbants, Eldon Fochs, respectable homme d’Eglise, décide de consulter un psychothérapeute, Alexandre Feshtig. Bientôt, il lui confesse une attirance coupable pour les jeunes enfants. Lorsqu’une petite fille de la communauté est violée puis assassinée, Feshtig, qui soupçonne Fochs d’être passé à l’acte, prévient les autorités religieuses qui vont tout faire pour discréditer le psychothérapeute et éviter le scandale qui se profile.

Après Inversion et La Confrérie des mutilés, Brian Evenson poursuit avec Père des mensonges son analyse critique du fait religieux et de la violence spirituelle, psychologique et sociale, que celui-ci peut susciter. A l’image d’Edgar Poe, il place le lecteur au coeur même d’une folie à l’origine et à l’issue aussi complexes et ambiguës l’une que l’autre. »

Commentaire
Ouf, quelle claque, ce livre.   J’avais lu bien des avis positifs chez des bloggueuses dont je partage souvent l’avis alors je n’étais pas trop inquiète mais quand même… ce sujet n’est pas un sujet facile et j’avais peur que ce soit soit trop dur, soit trop cliché.  Mais bon, rien de tout ça.  Le sujet en soi n’est pas nouveau (pédophilie, folie, abus au sein de l’Eglise) mais j’en ai beaucoup apprécié le traitement, malgré que la lecture fut éprouvante.  Très, très troublante.

Nous entrons d’emblée dans une correspondance entre Feshtig, psychothérapeute, et la communauté religieuse dont il fait partie.  Déjà, on comprend que la communauté n’a pas uniquement que le salut de l’âme de ses fidèles en tête.   Nous avons ensuite accès au dossier de Fochs, qui est venu consulter pour cauchemars troublants, dossier qui semble intéresser la communauté religieuse.  Tout de suite, nous comprenons que ce personnage cache de lourds secrets et que ce ne sera pas gai.  Par la suite, Fochs devient le narrateur et nous plongeons au coeur de son cerveau malade.  Et là, ça fait mal. 

Fochs est un terrible manipulateur qui se sert de son pouvoir religieux pour commettre plusieurs actes horribles impunément et qui joue les vierges offensées quand quelqu’un ose les lui remettre sur le nez.  Il est mentalement instable mais semble terriblement conscient de ses actes et fait tout pour les cacher, et ce même s’il dit qu’il les fait pour purifier ses victimes.   C’est terrible en soi.  Le délire religieux frappe et frappe fort.   Mais ce qui m’a le plus révulsée est la réaction de la communauté religieuse, très active et pratiquante, à ces accusations.  Ça, ça fait peur.   Tant de mauvaise foi, c’est incroyable.  Je sais qu’il ne faut rien généraliser mais la réflexion soulevée est nécessaire et dure à la fois.  La finale m’a soulevé des frissons d’horreur. 

Je voudrais pouvoir en dire davantage, parler du style ou de trucs littérairement intéressants, mais tout ce dont je me souviens, c’est que j’étais estomaquée par tout ça.  Parce que peu importe combien de fois on lit de telles histoires de pédophilie, qu’il y ait ou non de la maladie mentale dans le tableau, c’est toujours aussi terrible.  Une lecture qui fait mal, qui effraie, mais que j’ai quand même beaucoup appréciée.  Je n’ai pu refermer le livre avant d’avoir tourné la dernière page.

Merci à Solène et aux éditions Le Cherche-Midi qui m’ont fait parvenir ce livre. 

(40 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Aifelle

    Je l’ai noté sur d’autres blogs, je finirai par le lire. Pour l’instant, j’attends d’être bien prête, le sujet est tout de même terrible.

    1. Karine :)

      Aifelle: Oui, le sujet est terrible terrible… mais il vaut le coup!

  2. Stephie

    Un bouquin que l’on ne peut oublier…

    1. Karine :)

      Stephie: En effet… difficile d’oublier ça… et de ne pas réfléchir aussi…

  3. freude

    Ca a l’air dur comme bouquin, mais j’ai bien envie de le lire quand même !

    1. Karine :)

      Freude: Oui, il est dur mais en même temps, malgré le malaise, on est complètement dedans.  du moins ça a fonctionné pour moi

  4. keisha

    La fin, et ce qui va sans doute suivre, oui, ça fait peur…

    1. Karine :)

      Keisha: N’est-ce pas… j’en ai fait des cauchemars…

  5. zarline

    Noté et renoté. Il va falloir que je lui trouve une petite place dans ma PAL.

    1. Karine :)

      Zarline: Oui… il le mérite bien!

  6. Manu

    Bof, non, il ne m’attire pas ce livre ! Et c’est tant mieux 🙂

    1. Karine :)

      Manu: C’est un livre dont on ne sort pas indemme… tant mieuix pour ta pile!

  7. Leiloona

    Estomaquée, c’est clair ! Pas ma tasse de thé en temps normal, mais là je n’ai pas pu détacher mes yeux de ce livre.

    1. Karine :)

      Leiloona: C’Est ça qui est particulier… même quand on n’est pas du genre à aimer souffrir en lisant, ça le fait, ce livre!

  8. Marie L.

    Encore un éloge! Je vais finir par me plonger dans cette lecture moi aussi! 🙂

    1. Karine :)

      Marie L: Il a reçu un bon accueil, en effet!

  9. Marie

    Malgré les nombreux avis positifs, je ne me sens vraiment pas tentée par ce livre…

    1. Karine :)

      Marie: Ca arrive… on en a tous, des livres comme ça!

  10. Restling

    Brrrrr le sujet me fait froid dans le dos, je vais passer mon tour.

    1. Karine :)

      Restling; Oui, c’est un sujet très, très dur.  Mais le livre est très fort et réussit à nous faire supporter ça.

  11. Solène

    J’étais sûre qu’il te plairait. Je n’ai jamais pu lacher un livre de Brian Evenson quelque soit la noirceur des sujets qu’il aborde.

    1. Karine :)

      Solène: Je n’ai jamais rien lu d’autre de lui… mais je vais maintenant me pencher sur son cas!  Merci, en tout cas!

  12. Lou

    Il me tente pas mal à vrai dire !

    1. Karine :)

      Lou: Il le vaut bien…même s’il faut s’attendre à une bonne claque!

  13. dasola

    Bonjour Karine, cet roman qui met mal à l’aise (voir mon billet du 05/02/10). Je ne sais pas trop ce qu’a voulu démontré Evenson. La fin est immorale et donc gênante. Je conseille la lecture de ce roman avec des réserves. Bonne aprsè-midi.

    1. Karine :)

      Dasola: Oui, la fin est dérangeante… mais quand même trop réaliste… je ne sais pas s,il voulait démontrer quelque chose en particulier mais non, ce n’est pas pour n’importe qui…

  14. pimprenelle

    J’ai ressenti la même chose que toi : une lecture difficile mais très intéressante, et une fois le livre ouvert, impossible de le lâcher sans savoir.

    1. Karine :)

      Pimprenelle: Exactement… il fait peur, ce personnage… tellement.

  15. clara

    Un livre vu souvent sur les blogs et que j’ai très envie de lire! Oh, tentation…

    Belle fin de soirée,
    Clara

    1. Karine :)

      Clara: Les blogs sont un univers de tentations terrible, n’est-ce pas!!

  16. chiffonnette

    J’ai vraiment de plus en plus envie de le lire celui-ci!

    1. Karine :)

      Chiff: Je suis curieuse de voir ce que tu en penserais!!! Il doit bien avoir quelqu’un qui peut te prêter… ou genre… une bibliothèque!

  17. Joelle

    Il me tente terriblement, ce livre! Déjà noté depuis qu’on en a parlé à mon club lecture 😉

    1. Karine :)

      Joelle: Ce fut une excellente surprise, malgré le thème dérangeant…

  18. Lou

    Je vais bientôt le recevoir 🙂 chouette chouette chouette !

    1. Karine :)

      Lou: Suuuuuper!!! ;))

  19. yueyin

    bbbbrrrr ça m’angoisse ces histoires là !!!!

    1. Karine :)

      Yueyin: Moi aussi.  Mais quand même, ce livre m’a convaincue.

  20. Géraldine

    Ce livre a beau circuler sur la Blogo, son sujet ne me tente pas du tout.

    1. Karine :)

      Géraldine: C’est un sujet très dur et le traitement est ma foi très efficace.  Mais il faut se respecter, avec ce genre de sujet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils