«

»

Jan 23 2010

Photo du profil de Karine:)

L’aliéniste – Caleb Carr

alieniste.jpgPrésentation de l’éditeur

New York 1896… Un meurtrier auprès duquel jack l’Éventreur fait piètre figure sème aux quatre coins du Lower East Side les cadavres d’adolescents atrocement mutilés sans provoquer la moindre réaction des pouvoirs publics.


Révolté par tant d’indifférence, Theodore Roosevelt, alors préfet, fait appel à ses amis John Schuyler Moore, chroniqueur criminel, et Laszlo Kreizler, aliéniste spécialiste des maladies mentales -, pour élucider cette énigme terrifiante.


Leurs procédés sont révolutionnaires ! En étudiant les crimes, ils pensent pouvoir brosser le portrait psychologique de l’assassin, l’identifier et l’arrêter. Ils ont peu de temps : le meurtrier continue à frapper. Les obstacles se multiplient mais rien ne pourra les arrêter…


Commentaire

C’est une lecture commune avec Leiloona et Stephie qui m’a fait sortir ce livre de ma pile!  J’ai mis de côté Dickens l’espace de trois jours pour me mettre dans une ambiance tout autre; celle de New-York à la fin du 19e siècle.  Des meurtres crapuleux ont lieu dans cette ville.  Des meurtres qu’on tente de passer sous silence car ils visent des jeunes garçons protitués et travestis, qui sont horriblement mutilés.   La police de New-York est en pleine réforme et Theodore Roosevelt, alors préfet, tente de faire changer les choses.  Il fait donc appel à Laszlo  Kreizler, aliéniste (médecin spécialiste des maladies mentales ), qui s’associe au narrateur, journaliste au Times.  À cette équipe se joignent Sara Winslow, secrétaire de police qui souhaite devenir enquêteur (entendons-nous… en 1896, pour une femme, c’est pas gagné!) et les frères Isaacson, deux enquêteurs aux méthodes révolutionnaires pour le temps.  C’est donc dans un appartement du 808, Broadway, que l’équipe tentera de résoudre ces meurtres en dressant un portrait psychologique du meurtrier à partir de ses crimes et de ses symboliques.  Le début du profilage, quoi.   Nous verrons donc peu à peu apparaître la silhouette floue du meurtrier (je trouve que la couverture « fitte » parfaitement, d’ailleurs) à partir d’indices tangibles mais également de beaucoup d’interprétations de l’éminent psychiatre qui soutient que la personnalité les actes sont influencés par le passé, plus particulièrement la petite enfance.  Et ça, ça ne plaît pas à tout le monde et plusieurs ne se gêneront pas pour leur mettre des bâtons dans les roues.


Je partais avec un a-priori positif au sujet de ce roman.  Tout ce qui semble concerner les aspects psychologiques ou psychanalytiques dans les romans policiers me plaît généralement beaucoup, c’est un thème qui me fascine.  Pourtant,   je crois que l’aspect que j’ai préféré dans ce roman est la peinture étonnante de ce New York de l’époque.  Lire le livre est un véritable voyage dans le passé.  Le portrait n’est pas flatteur; difficile, étant donné que le livre se passe dans le milieu de la prostitution enfantine des bas quartiers mais j’ai trouvé extrêmement intéressant de voir cette époque recréée pour moi, avec ses policiers et ex-policiers mafieux et souvent corrompus, ces bandes qui faisaient la loi et cette société bien-pensante qui était prête à balayer bien des choses sous le tapis pour ne pas les voir, et qui, d’un autre côté, tente de cacher de terribles vérités sous un épais vernis de vertu.    


De plus, j’ai beaucoup aimé lire à propos  des débuts des méthodes de police scientifique scientifiques, de constater le vent de changement qui commençait lentement à se lever malgré une grande réticence à tout ce qui était nouveauté.   


Si l’histoire et l’enquête en elles-mêmes m’ont bien intéressée, principalement à cause de ces éléments, elle ne m’a pas non plus empêchée de dormir.  En effet, si j’ai terriblement accroché au début du livre, mon intérêt à subi un relâchement au milieu car le rythme est assez lent et par moments.  Toutefois, ceci est assez représentatif de l’époque, où tout était long et nécessitait beaucoup plus de temps que maintenant.  La tension est davantage psychologique, on sent la pression monter chez les personnages et le climat est très bien rendu.  Mais bon, certaines déductions m’ont toutefois paru un peu « poussées » (genre, le coeur, par exemple)…  Je suis assez dubitative sur ce qu’a Mary aussi… il faut que je retourne voir mes appellations d’époque!

 

Un roman policier très agréable à lire, avec une enquête atypique, une ambiance très bien décrite et un arrière plan social, mais qui comporte tout de même quelques longueurs.  Je sens que j’en garderai un bon souvenir!

 

Et merci à Amanda qui m’a envoyé ce livre dans le cadre du swap Noir c’est Noir…  dans le colis qui a passé quelques mois sous la neige!!!  Toute qu’une aventure, de lire un livre qui a triplé d’épaisseur et dont les pages s’envolent allègrement!!!

 

objectif-pal.jpg

Était dans ma pile depuis presque 2 ans!!

 

PS: Excusez l’absence de liens… O-B ne veut pas les mettre ce soir.  J’ai réussi à mettre des images, donc, forcément, les liens ne fonctionnent plus.  Forcément.

(72 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. pimprenelle

    Tu sembles conquise toi aussi! Ah quelle tentation!

    1. Karine :)

      Pimprenelle: Oui, je suis conquise.  C’est très bien!!!  Je pense que tu pourrais aimer.  L’atmosphère est quand même très sombre!

  2. Stephie

    Nos avis se rejoignent bien aussi. Une bien chouette lecture !

    1. Karine :)

      Stephie: Oui, nous nous rejoignons, en effet!  Je ne sais pas si je l’aurais sorti de la pile, sinon!!!

  3. Manu

    Un roman que j’avais aussi beaucoup aimé ! Il y en a un deuxième qui met en scène la même équipe d’enquêteurs et qui, paraît-il, est très bien aussi. Mais je ne l’ai pas lu.

    1. Karine :)

      Manu: Je ne suis pas surprise que tu aies aimé!!!  En fait, j’ai entendu beaucoup d’avis mitigés sur le 2e alors je ne sais pas si je vais le lire… même si je les aime bien, ces enquêteurs!

  4. kathel

    Ce très bon roman a un peu lancé la mode des policiers « historiques », non ?

    1. Karine :)

      Kathel: C’est possible… mais je n’avais jamais fait le lien!

  5. Ys

    J’ai eu exactement la même lecture que toi : parfait pour New York et les débuts de la psychanalyse, super début de roman puis des longueurs et surtout, des découvertes et conclusions qui ont l’air tout droit sorties du chapeau d’un magicien…

    1. Karine :)

      Ys: Je pense que j’ai quand même plus apprécié que toi… mais oui, certaines conclusions sont quand même assez étonnantes…  Sauf que quelle ambiance!!  Vraiment!!!

  6. nadia

    Si tu as aimé les protagonistes de ce roman, lis « L »ange des Ténébres » ; il est tout aussi passionnant.

    1. Karine :)

      Nadia: Je ne sais pas encore si je vais lire la suite… nous verrons!!!  J’ai des avis contraires alors j’hésite!

  7. Leiloona

    Excellent bouquin qui prenait la poussière chez moi jusqu’à notre lecture commune !

    Que veut dire « fitte », Karine ?

    1. Karine :)

      Leiloona: « fitte » = correspond!
      Il prenait la poussière aussi – après avoir pris l’eau!!!  Je suis très contente de l’avoir lu, en tout cas!  Belle lecture!

  8. keisha

    Je l’ai lu il y a très longtemps, un bon souvenir.
    Oui, fitte, c’est quoi? Un rappel de l’anglais to fit (oui, ça fitterait bien, en effet)

    1. Karine :)

      Keisha: Exactement, c’est ça!!!  Ca vient de là!  J’en garderai un très bon souvenir aussi, je pense!

  9. alinea

    j’ai deja repéré ce livre il est sur ma liste.

    1. Karine :)

      Alinea: Et je ne saurais trop te conseiller de l’installer dans ta pile! 😉

  10. maggie

    j’aime beaucoup les romans policiers… Je note celui-ci…

    1. Karine :)

      Maggie: C’est un très bon policier historique.  Bon, certains trucs sont un peu sortis de nulle part mais l’ambiance vaut vraiment le coup!

  11. niki

    je l’ai inscrit sur ma LAL, mais j’ai trop à lire pour l’instant – cependant ton commentaire est bien noté

    1. Karine :)

      Niki: Je pense que ça pourrait te plaire!!

  12. Laurence

    Ah, je l’ai lu et beaucoup apprécié ! La découverte d’un New-York bien différent de ce que l’on connaît, le contexte social et politique, les balbutiements de la psychiatrie, les personnages (j’avais adoré le truc du tableau) … Ensuite, j’ai enchaîné avec « l’Ange des Ténèbres » où on retrouve la même équipe d’enquêteurs, c’est noir, très noir …

    1. Karine :)

      Laurence: Ce contexte social est ce qui m’a le plus intéressée.  Vraiment, c’est très très intéressant, bien d’accord!!!  j’aime bien l’équipe… et j’aime bien le noir.  Je suis donc de plus en plus tentée…

  13. Laila

    J’avais adoré ce roman, moi aussi. Et pour les mêmes raisons que toi. Même si l’enquête demeure intéressante c’est tout le portrait d’une époque et des pratiques policières qui m’a la plus captivé. Il est vraiment intéressant de voir comme le début du profilage a commencé, les perceptions et réactions face à ce nouveua concept, etc.

    Et oui, « fitte » vient de l’anglais « to fit »… on peut dire « cadre bien » « représente bien » ! 🙂

    1. Karine :)

      Laila: Exactement.  Ce portrait d’une époque est ma foi excellent.  Et c’est très intéressant de voir le début des méthodes scientifiques, le profilage…  vraiment cette partie, c’est excellent!  Et l’intrigue m’a beaucoup plu quand même, malgré quelques longueurs. 

  14. Gio

    Un de mes coups de coeur, une bonne enquête, un cadre très sombre !  

    1. Karine :)

      Gio: Oui, très sombre!  Une très belle lecture pour moi!

  15. deliregirl1

    J’avais bien aimé aussi quand je l’avais lu.

    1. Karine :)

      Deliregirl: C’est un livre dont je garderai un très bon souvenir!

  16. Ofelia

    Le genre de livres qui me fait très très très envie; Merci 🙂

    1. Karine :)

      Ofelia: J’espère que ça te plaira, alors… et que tu finiras par le lire!

  17. Élianthe

    Un très bon souvenir de lecture dans mon cas!

    1. Karine :)

      Élianthe: J’en garderai aussi un très bon souvenir, je crois!

  18. Anjelica

    je ne me rappelle pas du tout des lenteurs. J’avais adoré ce polar un peu hors du commun.

    1. Karine :)

      Anjelica: Ce n’est pas tout le monde qui a vu des lenteurs… mais moi, je les ai sseneties un moment donné!

  19. saxaoul

    Oh là là, c’est pas un livre pour moi ça !

    1. Karine :)

      Saxaoul: Si tu n’aimes pas les atmosphères sombres, non, en effet, je ne crois pas!!

  20. Grominou

    Il est sur ma LAL depuis des lunes…  Ton billet réactive mon intérêt!

    1. Karine :)

      Grominou: Il vaut le coup!  L’atmosphère, les méthodes de police, le NY de l’époque… c’est vraiment bien!

  21. Nanne

    Je l’ai dans ma PAL depuis au moins aussi longtemps que toi, Karine:) … C’est le nombre de pages qui m’arrête un peu en ce moment pour le lire ! Mais ton billet ranime mon envie, surtout que j’apprécie toujours ces univers glauques de fin 19ème, que ce soit à Paris, à Londres ou à New York … Il y a toujours un malade psychiatrique qui traîne dans ces villes-là pour nous émoustiller !

    1. Karine :)

      Nanne: Ca se lit très bien, malgré le nombre de pages, crois moi!!!  Si tu apprécies ces univers, je pense que ça peut réellement te plaire!

  22. Solène

    Voilà un roman qui aura dormi bien 10 ans sur ma PAL de jeune fille et que grâce à vous je vais enfin ouvrir. J’espère que je ne vais pas être déçue.

    1. Karine :)

      Solène: J’espère aussi que tu ne seras pas déçue!  Mais bon, si ça fait 10 ans qu’il dort là, au moins, je ne te fais pas dépenser!!!

  23. Gambadou

    noir, trop noir pour moi …

    1. Karine :)

      Gambadou: Oui, c’est noir.  Mais quand même, ce n’est pas « dégueulasse », à part certaines description de la prostitution juvénile. 

  24. Chimère

    Lu il y a quelques années déjà et beaucoup aimé. J’ai préféré L’ange des ténèbres pour son suspect sulfureux qui vole la vedette à l’équipe d’enquêteurs. En plus on change de narrateur par rapport au 1er tome  et forcément de point de vue sur les personnages.

    1. Karine :)

      Chimère: Bon, bon, bon… il va définitivement falloir que je le lise!  qui est le narrateur??

  25. Emeraude

    je vais dire exactement la même chose que chez Stéphie : c’est effectivement un très bon polar mais d’après ce que j’ai compris, les autres de cet auteur ne lui arrivent pas à la cheville !

    1. Karine :)

      Emeraude: C’est ce que je croyais… mais là, tout le monde me dit que je dois le lire parce que c’est bien aussi!!  Duuuur la vie de LCA qui ne se décide pas!

  26. Restling

    J’avais commencé à le lire il y a quelques années mais j’avais abandonné je ne sais plus trop pourquoi. Il faudrait vraiment que je le re-tente.

    1. Karine :)

      Restling: Si tu as le goût de retenter le coup un jour… pourquoi pas!

  27. Florinette

    On me l’a bien souvent conseillé, mais après plusieurs avis mitigés je ne suis pas certaine qu’il me plaise…

    1. Karine :)

      Florinette: Mon avis comporte des réticences mais quand même, il est plutôt positif.  Je crois que c’est un roman qui vaut le coup… selon moi, du moins!

  28. Joelle

    J’ai adoré les 2 livres mettant en scène ce « profiler » d’époque (avec peut-être une préférence pour le deuxième). Je trouve dommage que l’auteur s’en soit arrêté là ! Le New York décrit est vraiment fascinant et loin de ce qu’on pourrait imaginer.

    1. Karine :)

      Joelle: Une autre qui a préféré le 2e!!!  Il va falloir que je lise.  Définitivement.

  29. Lounima

    Je viens de lire l’avis de Stephie et avec le tien, je me dis : pourquoi pas ? Mais il m’a l’air d’être un peu trop noir à mon goût… 😉

    1. Karine :)

      Lounima: C’Est noir mais pas sensationnaliste pour autant.  On découvre un NY noir mais passionnant!

  30. amanda

    il a fini par sécher ?!!!

    1. Karine :)

      Amanda: Yep!  Étonnant, non!!! 

  31. Marie

    J’ai trop de polars en retard dans ma pal en ce moment…

    1. Karine :)

      Marie: Ce n’est pas un polar classique mais ça reste un polar!  à toi de voir!!

  32. yueyin

    J’avais beaucoup aimé l’ambiance moi aussi cette plongée dans le new york de cette époque :-))) un très bon souvenir de lecture, j’en ai un autre de l’auteur quelquepart dans les tréfonds de ma pal mais je n’ai pas encore donné suite (comme si j’avais le temps hein aussi :-))))

    1. Karine :)

      Yueyin: ah, les piles… vraiment, c’est fou, quand on essaie de fouiller… et on a souvent des surprises!!  Je crois que je retiendrai l’ambiance et les débuts du profilage… et que j’en garderai un très bon souvenir!

  33. Turquoise

    « L’ange des ténèbres » m’était tombé des mains. Contrairement à d’autres lectrices qui t’ont laissé des commentaires, j’ai trouvé que l’auteur ne réussissait pas à créer une ambiance, et ses personnages me semblaient épouvantablement artificiels. Les dialogues, surtout, m’ont paru d’un vide insupportable. J’ai voulu retenter le coup en VO (quelquefois, c’est la traduction qui n’est pas bonne…) et j’avais acheté « The alienist »…que je n’ai toujours pas envie de lire !

    1. Karine :)

      Turquoise: Et voilà pourquoi je ne sais pas si j’ai le goût de le lire, ce deuxième tome!!  Les avis sont vraiment, vraiment divergents!!!!!

  34. Géraldine

    Au bout de trois billets lus sur ce livre, je suis convaincue de vouloir le lire !

    1. Karine :)

      Géraldine: Je pense que ça vaut la peine de le découvrir, en tout cas!

  35. Eléa

    J’ai beaucoup aimé ce livre aussi, comme toi j’ai apprécié le New York du début du 19ème siècle avec des méthodes policières qui évoluent.

    1. Karine :)

      Elea: Cette incursion dans le monde policier vaut vraiment le coup!  Et ce New York!!

  36. amiedeplume

    Ce livre est intéressant, mais il comporte des longueurs. Pas mon préféré, mais pas mauvais non plus…

    1. Karine :)

      Amiedeplume: C’est le seul que j’ai lu de l’auteur, je peux difficilement comparer.  Mais yep quelques longueurs, qui ne m’ont pas embêtée tant que ça, en fait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils