«

»

Avr 29 2009

Photo du profil de Karine:)

L’automate de Nuremberg – Thomas Day

Présentation de l’éditeur
« Ai-je une âme, Père? »
Telle est la question que Melchior Hauser, le célèbre automate joueur d’échecs, veut poser à son créateur, Viktor Hauser.  De la cour de Russie au quartier juif de Nuremberg, des brumes londoniennes aux chaleurs de l’Afrique, il part à la recherche de ses origines, mais sa quête pourrait bien lui réserver des surprises… »

Commentaire
C’est chez Stéphanie que j’avais repéré ce Folio à 2 euros (3,95$ chez nous) et je crois que j’ai été assez chanceuse dans mes pioches dans cette collection car, encore une fois, j’ai  apprécié cette longue nouvelle… ou court roman.  Bref, le truc a 121 pages, à vous de décider comment vous appelez ça!!

Cette histoire se déroule donc pendant les campagnes Napoléoniennes (ou du moins en partie parce que bon, ma connaissances des dates de l’histoire de France est quand même assez sommaire).  Il s’agit d’une uchronie où un savant un peu fou Viktor Hauser, voulait surpasser Dieu et créer quelque chose de grandiose.  De ce désir fou surgirent trois frères, dont l’un, Melchior, est un automate.  Un automate joueur d’échecs en fait (mais bon, amateurs d’échecs, soyez-en avisés, il ne joue pas vraiment aux échecs pendant l’histoire), dénué de sentiments, plein de limites physiques, sensorielles.  Un automate qui doit être remonté, qui est dépendant, mais qui veut savoir s’il a une âme.  Le thème de l’intelligence artificielle n’est pas nouveau mais j’ai apprécié, dans ce cas, le voir placé au début du 19e siècle, sous la forme d’un petit robot de bois, accepté, d’une certaine façon, par la société de l’époque. 

Le roman alterne entre les journaux de Melchior Hauser, l’automate en question, qui raconte avec son affect particulier, et ses mots limités (ça donne un style un peu étrange, qui colle bien avec l’histoire), son aventure qui le fera voir le monde et les divagations d’un pur esprit, se croyant envoyé de Dieu et voulant enrayer les taches faites par l’humanité au monde de son créateur.   J’aurais préféré un roman plus long, peut-être, afin de davantage explorer les thèmes de l’âme, du bien, du mal, de la folie religieuse… il m’a manqué un peu de substance pour être tout à fait conquise Mais tout de même, en peu de pages, l’auteur a tout de même réussi à me faire entrer dans cette histoire, racontée par un automate auquel je me suis finalement attachée. 

Autre point intéressant, ce roman (ou nouvelle… je n’arrive définitivement pas à me décider) reprend à sa façon l’histoire de Kaspar Hauser, l’inconnu de Nuremberg, personnage ayant déjà existé et dont, ô miracle, j’avais déjà entendu parler!   Je relirai avec plaisir Thomas Day, idéalement dans un format un peu plus long!!

Plaisir de lecture: 7,5/10

(22 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pimpi

    Le seul roman de Thomas Day que j’ai lu, c’est L’Instinct de l’équarrisseur et je ne peux pas dire que j’ai accroché, car j’ai abandonné à la page 100… du coup, je reste un peu méfiante vis-à-vis de lui!!

  2. Karine:)

    Pimpi: Si ça a été ta seule expérience, je te comprends d’être sceptique!  Bon, je dis ça mais je n’ai pas lu L’instinct de l’équarisseur… je me souviens avoir lu de bons feed backs, par contre…

  3. Hambre

    J’essaierai bien, en plus il ne coûte pas cher alors….

  4. wictoria

    j’ai adoré ce livre !!!!!!!!!!!!!! à lire et relire!!!
    Du coup, mon livre, je l’ai donné à un ami, carrément, et maintenant je dois le racheter pour moi 🙂

  5. calypso

    Je note ce titre sur ma LAL !

  6. Brize

    Le thème me plaît beaucoup !

  7. Karine:)

    Hambre: En effet!  C’est une collection qui permet de faire de jolies découvertes qu’on n’aurait probablement pas faites autrement!

    Wictoria: C’est terrible, n’est-ce pas, ces livres que nous donnons dans un élan de grand coeur et qu’il faut se racheter!! 

    Calypso: Bonne idée!  C’est un livre-qui-ne-compte-pas, en plus!!!

    Brize: Si le thème t’attire, je pense que ça peut te plaire.  C’est particulier, surtout l’époque où c’est placé!

  8. Géraldine

    120 pages, on est dans le roman ! Bientôt, avec tout ces auteurs qui ne savent plus écrire un livre de moins de 500 pages, tout ce qui en aura moins sera considéré comme une nouvelle !!!
    Cette collection folio à 2 € offre vraiment de belles surprises !

  9. Stephanie

    tu devrais demander à Yueyin pour la découverte de cet auteur, il me semble que c’était pour elle que Fashion avait acheté un livre à l’écrivain lors du salon d’Epinal

  10. Karine:)

    Géraldine: C’est vrai que ça vient mélangeant!  Mais bon, je trouve que les romans courts reviennent de plus en plus… de plus en plus cher, malheureusement…

    stéphanie: Je vais attendre que Yueyin passe par ici, donc!!!  Elle va certainement me conseiller!!

  11. Manu

    Je suis partagée. L’époque ne me plaît qi’à moitié mais le thème me semble intéressant. Bon, je vais essayer d’oublier pour alléger ma PAL et ma LAL qui deviennent monstrueuses

  12. Karine:)

    Manu: Pour sauver l’honneur de ta pile, c’est une décision tout à fait respectable 🙂

  13. Lucie

    Pour référence ultérieure, on appelle un texte de cette longueur une novella!

  14. Karine:)

    Lucie: Merci beaucoup!!!  Tous ce termes, je viens pas mal mélangée!!

  15. Lune

    Voilà une chouette collection pas chère et facile à emporter. Mais pour ce titre, tu me fais hésiter…

  16. Karine:)

    Lune: C’est un thème qui aurait pu être traité en plus de pages, selon moi, mais en gros, j’ai aimé.  Je pense que ça vaut la peine d’être lu et je n’hésiterais pas à le conseiller! 

  17. Nanne

    Maintenant, il te faut lire « Le secret de l’automate » de Löhr qui est un peu dans la même veine … Encore un livre à mettre dans ton immense LAL, Karine:) ! Dur, la vie d’une LCA …

  18. Karine:)

    Nanne: Oui, c’est dur, dur, dur!  Je vais aller fouiner pour en savoir davantage sur le titre que tu proposes!!

  19. InFolio

    Si tu souhaites relire Thomas Day, je te conseille d’éviter « La voie du sabre ». J’avais trouvé ce roman maladroit et fade. Quitte à lire des histoires de Samouraïs, le mieux c’est Eiji Yoshikawa (deux tomes monstrueux, mais ça se lit très bien).
    Je suis donc restée sur une mauvaise rencontre avec cet auteur, mais il me semble que ce livre t’a plu. Ca vaudra peut être donc la peine que j’en lise un autre de lui 🙂

  20. Karine:)

    InFolio: Merci du tuyau alors, je vais éviter « La voie du sabre ».  Pour retenter le coup, l’automate peut être une bonne idée, vu sa longueur et son prix!!

  21. Lau'

    Il a l’air bien et pas cher… Je vais me le procurer. le thème des intelligences artificielles automates robots etc… me plait beaucoup ^^

    1. Karine :)

      Lau’: J’aime bien ces folios 2 euros… ça permet de faire de jolies découvertes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils