«

»

Mar 17 2009

Photo du profil de Karine:)

One for sorrow – Christopher Barzak

Résumé
« Adam McCormick venait juste d’avoir 15 ans quand le corps a été retrouvé dans les bois.  C’est le début d’un automne qui va changer sa vie pour toujours.  Jamie Marks, un garçon auquel les gens ne portent pas vraiment attention, un peu comme Adam.  Un garçon qui ne manquera réellement à personne.  Et pour la première fois, Adam a un but parce que plus que jamais Jamie a besoin d’un ami. 

Mais plus Adam s’accroche au fantôme de Jamie, plus il le garde dans un monde où il n’a plus sa place.  Et plus Adam s’éloigne du monde des vivants.  Pour rester en vie, Adam doit apprendre seul ce que signifie vivre. »

Commentaire
Certains l’auront remarqué, je suis un peu fantômatique sur les blogs (même sur le mien) ces jours-ci… Le goût de lire est revenu mais le temps de lire, pas vraiment.  Quand je passe plusieurs fins de semaine à l’extérieur, c’est toujours plus difficile.  J’ai donc lu ce livre entre les voyages en autobus, les chambres d’hôtels, les banquets et les compétitions de premiers soins!  Une lecture un peu décousue, certes, mais ça ne m’a pas empêchée d’apprécier cette lecture.

Je ne sais pas si ce livre a été traduit en français… j’ai cherché sans rien trouver.  Je ne me rappelle plus non plus où j’avais pu prendre l’idée de ce livre… peut-être la couverture, dont j’aime les teintes!  J’ai donc fait la connaissance d’Adam, 15 ans, adolescent dans une famille étrange où le père ne lui témoigne que peu d’affection, où la mère est paralysée suite à un accident de voiture et qui héberge presque 24 heures sur 24 la femme – ivre au moment de l’accident – qui est responsable de la paralysie de la mère.  Son frère aîné le martyrise et Adam, qui a toujours été très sensible aux signes et au surnaturel, ne trouve pas sa place dans tout ça.   Le récit d’Adam raconte sa spirale descendante, sa fugue de la réalité pour tenter de cerner qu’est-ce que vivre, qu’est-ce que mourir, quand on ne sait pas et qu’on ne saura jamais.

Eh oui, une autre histoire de passage à l’âge adulte (je les collectionne, on dirait!).  Celle-ci est aussi une histoire de fantômes.  D’un fantôme, surtout.  Celui d’un jeune garçon assassiné qui ne veut pas passer de l’autre côté et qui devient le meilleur ami d’Adam.  Et aussi une histoire d’amours.  Pas d’amours romantiques… mais tout de même.  Le roman baigne dans une atmosphère un peu surnaturelle, étrange… à plusieurs moments, j’avais du mal à distinguer réalité, hallucinations… je me suis posé plusieurs questions quant à  la présence de Jamie.  J’ai aussi été touchée par Gracie, celle qui a trouvé le corps, qui veut aider Adam et  être là pour lui, mais qui est dépassée par tout ça à un certain moment. 

J’ai aussi trouvé la descente aux enfers d’Adam dans sa fugue bien décrite…  Alors que Jamie se perd de plus en plus en errant dans ce monde, Adam, qui tente de l’aider et de lui donner ce dont il a besoin, est de moins en moins présent, de moins en moins dans le monde des vivants, il s’en détache.  J’ai apprécié les notes d’espoir dans la déchéance.  Bon, j’ai parfois trouvé quelques longueurs, quelques détours, certaines répétitions; un moment donné, difficile de voir où ça s’en va… mais d’un autre côté, Adam, le narrateur, ne sait plus trop où il s’en va non plus, c’est peut-être voulu…   La relation entre Jamie et Adam est trouble, aux frontières entre l’amitié et l’amour… et oui, je suis en train de parler d’un fantôme!!

Bref, un roman assez sombre mais qui laisse la porte ouverte à l’espoir… car quand on est mort « that’s it »… rien ne peut s’améliorer…  Plusieurs références à Salinger et à « L’attrape-coeurs » sont présentes et d’ailleurs, il y a quand même quelques ressemblances entre Adam et Holden Caulfield.  J’ai d’ailleurs relu ce dernier roman que j’ai vraiment apprécié davantage que lors de ma première lecture.  Vraiment, vraiment!!  Et pour ceux que ça intéresse, le titre du roman vient d’une nursery rhyme que je connais bien (je connais plus de comptines en anglais qu’en français)… souuuuuvenirs!!!

One for sorrow,
Two for joy,
Three for a girl,
Four for a boy,
Five for silver,
Six for gold,
Seven for a secret
Never to be told

8/10

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pimpi

    Bon, je ne suis pas sûre que ce soit pour moi, ce genre de livre, même s’il est très bon… mais la couverture est magnifique, c’est le moins qu’on puisse dire !!!

  2. Virginie

    C’ets un superbe livre, et Christopher Barzak est quelqu’un de vraiment très gentil, il avait accepté de répondre à quelques questions pour moi. En effet, j’avais noté également une ressemblance avec Holden Caulfield aussi, et pour info, Christopher Barzak a sorti un autre livre récemment, The love we share without knowing, que je n’ai pas encore commandé, mais ça ne saurait tarder. Et non One for sorrow n’a pas été traduit en français;o)

  3. fashion

    Je suis trèèès tentée!!! Noté!

  4. Manu

    Pas traduit, dommage ! Le sujet était tentant.

  5. Karine :)

    Pimpi: Oui, la couverture est superbe.  Quant à savoir si c’est pour toi, je n’en suis pas certaine non plus, du moins, pas avec tes envies du moment!

    Virginie: Je viens de chercher et en effet, il y a sur ton blog une entrevue très intéressante avec cet auteur.  Je vais attendre ton avis sur le nouveau livre avant de le commander!

    Fashion: Je crois savoir que ce sujet te plaît bien aussi!  Je me demande ce que tu vas penser de celui-ci!

    Manu: Oui, dommage… j’ai le don pour lire des livres pas traduits!

  6. lael

    je note, ton billet m’a plu, il faut dire que tu es une tentatrice, je retiens deux choses! une histoire de fantôme et le rite d’apprentissage, il est classé en jeunesse???

  7. Lilly

    Ce livre a vraiment l’air très joli. Je note !

  8. Florinette

    Comme toi, j’étale mes lectures, car j’ai de moins en moins de temps, mais cela ne m’empêche pas de les apprécier !
    « L’attrape-coeurs » est un roman qui m’a beaucoup plu, je note donc celui-ci pour plus tard ! 😉

  9. Karine :)

    Lael: Exactement… un rite d’apprentissage pas nécessairement évident pour Adam.  Et oui, il est classé jeunesse!

    Lilly: Le contenu n’est pas toujours joli… disons qu’Adam est très bas à un moment donné… mais j’ai aimé!

    Florinette: Exactement!!  Moins de temps mais j’aime autant!  C’est différent de l’attrape-coeurs dans le sens ou dans ce dernier, il n’y a pas de fantômes… mais la rébellion adolescente a des échos de ce livre!

  10. Virginie

    je voulais juste dire une petite chose, en effet il est classé jeunes adultes/jeunesse, moi la première je l’ai considéré dans cette catégorie, mais à la base l’auteur l’avait destiné à un public adulte

  11. Karine :)

    Virginie: Tiens ça me surprend, ça!!  Merci de l’information!!

  12. deliregirl1

    Il faut que j’arrête de venir chez toi car comme tu lis plein de livres en anglais je déçue quand ils ne sont pas traduits.
    Mais bon je l’ai note dans un carnet spécial jusqu’à où un jour peut-être.

  13. deliregirl1

    Il faut que j’arrête de venir chez toi car comme tu lis plein de livres en anglais et je déçue quand ils ne sont pas traduits.
    Mais bon je l’ai note dans un carnet spécial jusqu’à où un jour peut-être.

  14. Karine :)

    Deliregirl: Je sais, je suis sans pitié!!  En espérant qu’il soit traduit!

  15. herisson08

    Bonjour,
    j’ai parcouru ton blog, participé au concours… et je me suis dirigée vers ma catégorie favorite, littérature jeunesse. Ce livre semble intéressant, peut être un peu déjà vu dans les thèmes… Je tacherai de le trouver en Francais, peut etre dans les prochaines parutions…
    Blog très sympa en tout cas, le mien démarre juste… mais pas mes lectures 🙂

  16. Karine :)

    Herisson08: Bienvenue ici!!  Oui, les thèmes sont des thèmes qu’on rencontre assez souvent dans la littérature jeunesse, en effet, mais ça m’a plu tout de même… en fait, c’est mon thème préféré dans tout ce qui est jeunesse!! J’irai visiter ton blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils