«

»

Fév 12 2009

Photo du profil de Karine:)

1979 – Jean-Philippe Blondel

Résumé
« 1979. Quatre chiffres peints en rouge sur un mur décrépi.  Et tant de combinaisons envisageables.  Est-ce une date clé?  Un code confidentiel?  Une mauvaise blague?  Une menace camouflée? Une invitation au voyage?  Ou encore un signe du destin?  Rien de tout cela.  Et un peu tout à la fois.  Aux yeux, entre autres, de Virginie, Arnaud, Julien, Hervé, Paul, Elizabeth ou Annie.   Respectivement maman rêveuse, jeune garçon perturbé, tagueur rageur, médecin au bout du rouleau, assassin repenti, chagrin d’amour ambulant ou propriétaire très en colère.  Et tous plus ou moins bouleversés par cette étrange date surgie de nulle part puis qui disparaît un beau jour, emportant avec elle un drôle de secret… »

Commentaire
C’est Caro[line] qui a joint ce livre à la gentille carte de Noël qu’elle m’a envoyée!  Depuis le temps que je voulais lire un roman de Jean-Philippe Blondel!!!  J’ai donc ouvert ce livre devant le poele, au chalet de ski, entre deux descentes et deux verres de vin chaud (après les descentes, le vin chaud, quand même!!  Avec tout le potentiel-catastrophe que je porte en moi, il est hors de question que je me balade sur les pentes à moitié chaude… avec une veste de patrouille en plus!!  Ce serait la rencontre intime avec un arbre assurée!!!) et j’ai beaucoup aimé!  Bon, ok, j’ai eu un peu de mal au début à bien situer les narrateurs (il y en a quand même plusieurs différents, et ils reviennent d’une partie du roman à l’autre) mais ça, je ne sais pas trop si c’est ma faute ou la faute au vin chaud!!

1979, c’est un roman divisé en quatre parties.  1. 9. 7. et 9, le chiffre indiquant le nombre de narrateurs qui vont suivre.  Lorsque le tag « 1979 » apparaît sur un mur, il amène ceux qui le voient à se remémorer cette année 1979, marquante pour certains, moins pour d’autres.  Sauf que quand on prend le temps de réfléchir, presque tout nous ramène à l’essentiel, même les chiffres.   Les personnages se construisent progressivement sous nos yeux, les liens entre eux aussi, liens souvent ténus.  Ils seront tous, à leur manière, interpellés, hantés par ce tag.   J’ai beaucoup aimé la construction et le déroulement de l’histoire, la découverte de ce qui se cache sous les carapaces et la narration qui semble éclatée mais qui, finalement, forme un tout bien cohérent.   Chaque chapitre est un court monologue intérieur et j’ai beaucoup apprécier entrer dans la tête de ces personnages, tous bien écorchés et tous bien différents de moi.  J’ai aimé le cheminement qu’a provoqué cette inscription dans ces gens « ordinaires », tous un peu – ou beaucoup – tristes ou termis par la vie.  Un roman dans les tons de gris mais qui m’a beaucoup plu, probablement raison de ça. 

Les seuls moments que j’ai moins appréciés sont les chapitres narrés par le jeune tagueur, probablement très réalistes mais qui m’atteignent moins, probablement à cause de sa façon « populaire » de s’exprimer, remplie de termes que je me connais pas vraiment et qui n’ont pas vraiment de connotation pour moi.  Question culture, sans doute.  Je ne sais pas pourquoi, il n’a réussi qu’à m’énerver plus qu’autre chose alors que ce type de personnage passe généralement assez bien de coutume. 

Toujours est-il que j’ai maintenant bien le goût de découvrir d’autres titres de cet auteur, en particulier Juke Box et Accès direct à la place qui semblent très agréables.  Et l,autre, aussi, avec les montres de Dali en couverture… Bref, il va falloir que je les lise tous!  Merci beaucoup Caro[line] !!!

8/10

(26 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pimpi

    Blondel fait partie de ces auteurs dont j’entends beaucoup parler mais je n’arrive jamais à lire. L’envie n’est jamais là alors que je suis sûre qu’il suffirait que je prenne la peine d’ouvrir un de leurs livres. Bref, tout ça pour dire que je ne connais pas du tout son oeuvre. ça a l’air assez intrigant, cette histoire de 1979. Au final, est-ce qu’on finit par savoir ce que c’est exactement ?

  2. Jules

    J’ai eu la carte, mais pas le Blondel… donc toujours pas lu cet auteur! 🙂

  3. Aifelle

    Je n’ai lu que « passage du gué » de lui, qui m’a beaucoup plu. J’en lirai d’autres.

  4. fashion

    Ravie que tu aies bien aimé : il y a un autre Blondel pour toi dans le colis que je mets des mois à te fabriquer. :)) (il va partir, il va partir, un jour:)))

  5. Anne

    C’est le titre que j’ai le moins aimé de J.P Blondel.

  6. saxaoul

    Mon préféré de cet auteur est « This is not a love song ». Je les ai tous lus, c’est un de mes auteurs chouchou !

  7. bladelor

    Ah ! Je me demandais quand on en entendrait parler de celui-ci, c’est que j’étais aux côtés de Caroline quand elle l’a acheté pour toi ! 😉

  8. kathel

    Comme Pimpi, je n’ai jamais lu JPB, ce n’est pourtant pas faute d’en avoir entendu parler ! (sur la blogosphère, s’entend, pas dans la rue, hein !) Pourquoi pas, donc ?

  9. Karine :)

    Pimpi: On en sait suffisamment, en tout cas! je ne sais pas si tu aimerais mais ce n’est pas le genre dont tu te régales en ce moment!! Comme pour n’importe quoi, vaut mieux avoir le goût! Jules: C’est moi où il n’est pas nécessairement facile à trouver ici, même en poche? Aifelle: J’en lirai d’autres aussi! Fashion: Oui, j’ai aimé!! Je serai plus que ravie d’en lire un autre! Ne t’en fais pas pour ce colis… j’en ai deux en préparation qui traînent depuis quelques semaines!! 🙂 Anne: Si les autres sont encore mieux… c’est bien, ça!! Saxaoul: Je sens qu’il m’en reste encore plein à découvrir, alors! Tous ses romans me tentent, je pense, j’ai dû tous les noter! Bladelor: Sérieux?? Tu connaissais mon cadeau de Noël – ou de bonne année – avant moi, alors!! Kathel: C’est un auteur dont je n’avais jamais entendu parler avant les blogs, non plus… c’est qu’il n’est pas nécessairement en tête d’affiche, disons! Ca vaut la peine d’être découvert, je pense!

  10. Cécile

    J’adore Jean-Philippe Blondel mais il me reste encore à lire le dernier sorti, celui-ci et Juke-Box je crois… Mais cela ne saurait tarder. 😀

  11. Turquoise

    Je ne lis plus jean-Philippe Blondel (en tous cas, pour le moment…), mais je te recommande chaudement « Accès direct à la plage », que j’ai toujours adoré ! Bonne soirée, Karine ! 🙂

  12. Jules

    Effectivement, je pense que je ne suis jamais « tombée » sur un de ses livres!

  13. Karine :)

    Cécile: Je me dis que j’ai bien de la chance d’avoir encore plein d’autres de ses livres à lire! Turquoise: Merci pour la recommandation! Il fait partie de ceux que je veux lire, en effet, j’ai lu plusieurs très bons commentaires! Jules: Je te crois… si tu étais tombée dessus, probablement que tu te serais laissée tenter, avoue!! 🙂

  14. Louis

    Hum… Une histoire qui semble offrir un style original. J’aime bien l’idée de jouer ainsi avec les narrateurs. Ça peut facilement devenir une pente dangereuse pour l’auteur (et le lecteur), mais le tout m’intrigue quand même.

  15. Pimpi

    Y’a aucun endroit pour laisser un message qui n’a pas de rapport… Alors à propos de ton blogit: soigne-toi bien surtout et reste au chaud ! et ça tombe encore quand tu es en week-end !!!

  16. Karine :)

    Louis: J’ai été un peu mélangée au départ avec tous ces narrateurs mais ça s’est vite tassé! Pimpi: Tu peux écrire des billets pas rapport n’importe où! :)) Eh oui, encore en week-end et je ne peux même pas rester au chaud parce que j’ai promis à mon frère d’aller garder mon neveu dans l’après-midi… comme le dit neveu était – et est encore – très grippé, pas de danger que je lui donne! Je le soupçonne même d’être responsable de ma grippe, le p’tit vlimeux!!

  17. yueyin

    ah Karine, j’ai fini par en lire deux de cet auteur et je me suis régalée, je vais tous les lire maintenant… j’ai lu accès direct à la plage tout petit et excellent et This is not a love song que j’ai beaucoup beaucoup aimé… celui-là me tente bien aussi

  18. Karine :)

    Yueyin: Accès direct à la plage est l’un de ceux qui me tentent… mais disons qu’il y en a plusieurs!!!

  19. Manu

    J’ai moi aussi très envie de découvrir cet auteur mais je ne sais pas par lequel commencer.

  20. bladelor

    Et oui M’dam ! En fait j’étais avec Caroline au salon du livre de St Etienne quand elle l’a acheté en me disant que c’atait pour toi ! 😉

  21. InFolio

    1979…. hm… je ne me souviens pas de grand chose de cette année. Faudrait interroger Freud sur le subconscient, me mettre sous hypnose pour faire resurgir des souvenirs de cette année là. 🙂

  22. Karine :)

    Manu: J’aurais eu le même problème si Caro[line] n’avais pas décidé pour moi!! 🙂 Bladelor: Vraiment, c’est une gentille attention de sa part! Difficile à trouver, ici!! Infolio: Tout ce que je me souviens clairement de 1979, c’est que je m’étais pris le doigts dans la tête de l’une de mes poupées Barbie et qu’elle ne voulait plus se défaire de là! Je dois être l’une des rares à s’être fait mordre par une Barbie!

  23. A_girl_from_earth

    C’est un auteur dont je n’avais jamais entendu parler avant de tomber sur le billet de Lucile (La mer à lire) et apparemment il fait l’unanimité. Va falloir que je l’essaie!

  24. Karine :)

    A girl from earth: Avant les blogs, je ne connaissais pas du tout non plus! ET je pense que oui, ça vaut la peine d’essayer!

  25. Caro[line]

    De rien !!! Je suis ravie qu’il t’ait plu et qu’il te donne le goût de lire TOUS les Blondel. 🙂

  26. Karine :)

    Caro[line]: Oui, tu as bien réussi! J’ai le goût de tous les lire maintenant!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils