«

»

Fév 11 2009

Photo du profil de Karine:)

Toi, lumière de ma nuit – Christian Grenier et Krystal Camprubi

Résumé
« Chaque matin, Onir se réveille dans un pésent différent: une Terre de cauchemar qu’il doit apprivoiser le temps d’un petit jour.  Égaré dans mille réalités, condamné à y vivre, Onir retrouve chaque nuit un rêve familier où il serait le prince des songes.  Là, au sein d’un Eden perdu, la belle Selna l’attend: un repère dans le labyrinthe de ses jours, une Lumière dans sa nuit!

Onir saura-t-il se libérer des Réels, franchir les Quatre Territoires et retrouver ce monde dont Selna et lui étaient les maîtres?

Commentaire
Ce livre, ma première expérience en terme de roman graphique, m’a été envoyé par Emmyne suite à ma participation à son jeu questionnaire de Noël.   (merci Emmyne!!)  En fait, c’est bien davantage qu’un roman illustré car il a vraiment été créé à quatre mains et est le fruit d’une collaboration entre l’auteur et l’illustrateur; les images et le texte ont ici une valeur égale. 

On y rencontre donc Onir – dont le nom devrait nous pister un peu – qui se réveille dans un monde différent chaque jour et qui erre dans ces Réels où il ne peut pas, ne veut pas s’ancrer.  C’est alors que dans ses rêves lui apparaissent des personnage fantastiques, une farfadette du nom de Jadeth et une gardienne mystérieuse, qui lui laissent entrevoir sa véritable identité; le prince des Songes.  Mais il devra traverser plusieurs épreuves pour revenir maître de ce monde. 

Nous nous retrouvons donc dans un univers onirique où tout change au gré du rêveur, où les dragons rapetissent, où les apparences sont trompeuses.   La trame du récit est assez classique; une conte d’aventures où le héros doit affronter à la fois des créatures magiques que lui-même et retrouver son identité.   Les Réels, le quotidien, la technologie représentent le méchant, la facilité et le rêve un idéal.  Comme j’aime beaucoup les contes, je l’ai trouvé agréable à lire.  Mais ce sont surtout les illustrations qui m’ont charmée!  Chaque double planche est une planche magnifique qui nous permet de jeter un coup d’oeil dans ce monde onirique où le personnage principal veut retourner pour retrouver son grand amour.  On y retrouve des peintures, des dessins au crayon (ou au fusain), des enluminures…  (je ne connais rien à l’illustration ou la peinture, est-ce que ça paraît??)   J’ai beaucoup aimé le style de l’illustratrice qui réussit à réellement faire vivre les personnages et ce monde changeant. 

Pour en avoir une idée, vous pouvez consulter le site du livre ici!  La section « images » contient plusieurs pages à feuilleter!  Le billet d’Emmyne aussi, vous donnera une meilleure idée!

À un moment, je me suis vraiment demandé si nous n’étions pas face à un jeune qui sombrait graduellement dans la folie en abandonnant le monde réel pour se laisser emporter par son délire et son monde à lui mais non… nous sommes finalement dans le fantastique (ou la fantasy… je ne démêle jamais les deux).  J’y ai vu une jolie réflexion sur l’importance de continuer à rêver…

C’est donc une très belle découverte que ce livre – et cette collection!  Je remercie grandement Emmyne de me l’avoir fait découvrir!!

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. yueyin

    J’ai lu plusieurs romans (classiques) de christian grenier qui m’ont plus alors un roman graphique… bon je vais aller voir les illustrations tiens !!!

  2. Pimpi

    Je ne connais pas du tout, mais la couverture est vraiment vraiment vraiment magnifique !! Un livre qu’on aurait envie d’exposer au vu de tous !!! Si en plus le contenu est tout aussi bien…

  3. Karine :)

    Yueyin: Ces illustrations sont ce qui m’a vraiment impressionnée dans ce livre. Elles mettent réellement dans l’ambiance! Je ne connaissais pas du tout l’auteur alors je découvre! Pimpi: Toutes les images sont aussi belles!! Et l’histoire est jolie également…

  4. erzébeth

    Oui, c’est joli… j’ai feuilleté le livre à l’adresse que tu donnes, mais en fait, je n’aime pas tellement cette esthétique, ça me rappelle mon enfance, quand ma soeur rêvait de posters dessinés où l’on voyait un couple s’embrasser au clair de lune, sur le bord de la plage, alors qu’un dauphin sautait au même moment dans l’eau. (ce commentaire est totalement incompréhensible, j’en ai conscience et en suis désolée). Mais vraiment, il y a quelque chose qui me fait dire que ce roman n’est pas pour moi… Tant pis !

  5. Emmyne

    Je suis ravie qu’il te plaise, que cette première expérience de lecture d’un roman graphique soit réussie (et en plus, nous n’avons pas eu de souci avec la poste… )

  6. Karine :)

    Erzébeth: J’avoue qu’en poster, ça n’est pas vraiment mon genre non plus!!! Et je vois tout à fait le genre de poster dont tu parles, ce n’est pas incompréhensible!! Mais si ça ne te tente pas d’avance, en effet, c’est probablement mieux d’éviter!! Emmyne: Oui, pas de souci de poste, ça mérite d’être souligné!! Merci encore!!

  7. bladelor

    Je partage pleinement l’avis d’Erzébeth dont le commentaire m’a bien fait sourire car c’est tout-à-fait le genre de cartes/posters que j’aimais enfant… C’est beau, certes, mais trop superficiel à mon goût, je ne sais pas comment l’exprimer… Par contre l’histoire a l’air très chouette.

  8. Karine :)

    Bladelor: Vois-tu, en poster, ça ne le ferait pas duuu tout. Mais dans le contexte de cette histoire, ça cadre bien, je trouve! Les esquisses, les bouts à la main… ça m’a plu!

  9. Laetitia la liseuse

    Je n’ai pas lu ce livre. Par contre, j’aime beaucoup le travail de l’artiste-peintre illustratrice. Je l’ai découvert via son site et elle propose de très beaux marques-pages. elle a aussi fait la couverture poche des ancêtres d’Avalon de Zimmer Bradley. http://www.krystal-camprubi.com

  10. bladelor

    Je comprends Karine, je ne peux pas dire que cela ne me plaise pas du tout, c’est vrai que c’est beau… C’est sans doute le côté ado en nous que nous ne parvenons pas dépasser ! :o)

  11. Emmyne

    Re-bonjour Karine, je t’ai tagguée !

  12. Géraldine

    tu peines à différencier Sf et fantasy et bien moi, je peine à différencier manga, BD et Roman Graphique comme tu le dis ici… Si quelqu’un peut m’éclairer !

  13. Karine :)

    Laetitia la liseuse: J’ai aimé aussi ce qu’elle a fait dans ce livre! Je vais voir son site!!! Bladelor: Je comprends tout à fait ton point de vue :)) Mon côté ado est en effet pas trop loin… l’air bête en moins! Emmyne: Je vais voir ça! :)) Géraldine: Ouuuuffff si tu savais comment mes critères sont basic (et pas forcément justes!!). En fait, je sais que c’Est un roman graphique parce que c’est écrit sur le site et qu’Emmyne le dit!! Mais bon, pour moi: BD = cases (mais ça a l’air qu’il y a des BD pas de cases… tout pour nous mélanger!!) Manga = petit format (mais encore une fois, j’ai vu un manga très gros… mais c’est plus rare) + noir et blanc + style dessins « japonais » et souvent méga séries qui reviennent bien chères! Roman graphique = comme un roman mais avec des images qui ajoutent au texte… Vous pouvez me corriger, hein, je suis peut-être complètement dans le champ de patates!!

  14. lael

    ce doit être un très beau livre!!! et tu as eu beaucoup de chance de gagner un aussi joli prix!! félicitiations ma Karine! et ton billet nous donne l’eau à la bouche!

  15. Karine :)

    Lael: Oui, j’ai eu beaucoup de chance!! Je n’aurais certainement pas fait cette découverte dans Emmyne!

  16. Coeurdechene

    Coucou, je viens de voir ton post sur ce superbe ouvrage. J’adore les illustrations de Krystal que j’ai découverte grâce aux conseils éclairés de mon libraire. J’ai d’ailleurs un jeu de cartes postales grand format qui ne connaîtront jamais les déconvenues de la Poste, mais plutôt le plaisir des yeux, accrochées à un mur, sous verre… Tu dis que tu mélange SF, Fantasy, Fantastique… Sans entrer trop dans les détails, il y a une manière simple de les distinguer. La SF implique un univers tourné vers la technologie (Science… fiction), donc a priori futuriste (bien que…) et souvent les hommes voyagent dans l’espace, colonisent d’autres planètes et se retrouvent face à d’autres espèces… Le fantastique est un univers réel et tangible, de nos jours ou dans le passé, dans lequel intervient un élément « surnaturel » anormal. Exemple le plus simple : Dracula, de Bram Stoker. Souvent le fantastique est relié à l’Horreur (cf les livres de Masterton, James Herbert…) La fantasy est, comme le précédent, un univers tangible et cohérent (généralement un moyen âge fantasmé) dans lequel cet élément « surnaturel » s’intègre parfaitement, ou est connu mais pas toléré. Dans le Seigneur des Anneaux (tout le monde connaît, c’est plus simple), la magie fait partie intégrante de l’univers et il ne viendrait à personne l’idée de dire à Gandalf d’aller jouer ailleurs avec ses tours de passe passe… J’ai précisé « connu mais pas toléré » car actuellement certains auteurs s’amusent à mettre en place des mondes fantasy où la magie n’existe quasiment plus, car les mages se font tirer à vue… 🙂 Voila, c’est rapide et le raccourci un peu facile, mais ça aide à déblayer le terrain. 😉 Quant aux BD et autres. En résumé, la BD est plutôt européenne. Case ou pas, il y a un découpage de l’histoire en 46, 52 ou 64 planches. Le manga, lui, est japonais. Le dessin est spécial, généralement en noir et blanc, sens de lecture inversé (on commence par la fin de l’ouvrage), beaucoup d’onomatopées dans l’ouvrage, mais encore une fois, ce n’est qu’une généralité. Si on prend un manga de Taniguchi, on ne retrouve pas ces éléments… Pourtant il s’agit de manga. Sachant qu’il y a le manga chinois et le manga coréen qui entrent en jeu aussi. Le comics est l’équivalent de notre BD aux States. Découpage en cases, généralement une histoire axée sur les super-héros. Le roman graphique est un ouvrage dans lequel texte et illustrations ont la même part. Ils racontent l’histoire tous deux. Les albums jeunesses sont pour majorité des romans graphiques, ensuite on préférera le terme album ou roman selon la densité du texte… Voila, c’est un peu long, mais ça éclaircit un peu la chose. A bientôt.

  17. Karine :)

    Coeurdechêne: Un énorme merci pour ces explications (pas du tout trop longues)!!! Ca me démêle un peu même si je ne jure pas de ne plus me mélanger à l’avenir!! Quant aux illustrations, elles sont en effet très belles et dans ce cas, aucun doute sur l’appellation de roman graphique, en effet. Elles racontent vraiment l’histoire!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils