«

»

Jan 15 2009

Photo du profil de Karine:)

Le récital – Nicolas Gilbert

Résumé
« Six personnages sont convoqués pour raconter une fraction de cette soirée, dont un concert de musique contemporaine forme les points de départ et d’arrivée.  Ils se croisent de loin, s’observent parfois et mènent leur vie dans un temps qu leur est propre, cherchant l’amour et l’art.  La musique est-elle une façon d’aimer ou de fuir?  Et s’il n’y avait pas de réponse à cette question, seulement un sentiment d’échec qui vous habite parfois?

Ce récit à plusieurs vois joue avec le temps et les lignes brisées pour tracer le portrait pointilliste d’une époque et d’un milieu.  Alors, seulement, l’intelligence de la structure se révèle-t-elle pour prouver encore une fois que des liens étroits unissent la composition et l’écriture, la musique et la vie. »

Commentaire
Ce livre est la sélection de janvier pour « La Recrue du mois » et, étant donné son thème, je me suis fait un plaisir de les suivre!  En plus, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’auteur au salon du livre de Montréal.  Nicolas Gilbert est compositeur de musique contemporaine (shame on me, je n’ai jamais entendu aucune de ses compositions) et nous ressentons ceci dans son récit, à la fois dans le contenu et dans la forme. 

D’abord, la forme (il me semble que j’ai lu quelque part que l’auteur avait déterminé la forme avant le contenu).  Six personnages racontent deux périodes d’une heure dans la soirée du 4 mai, dans un ordre pas vraiment chronologique, mais tout de même croissant.   Les récits sont plus ou moins longs, racontés à la première personne, bien distincts par le ton les uns des autres, et intercalés de pages hors-temps.   Expliqué ainsi, ça peut sembler bien froid et bien technique mais le résultat final m’a bien plu, avec ses changements de rythmes et de couleur.   Bizarrement, ça donne un ensemble très « auditif », ces différentes voix.

Cette forme contient un récit tournant autour de la musique, la musique contemporaine en particulier.  Les personnages (le pianiste, le compositeur, l’esthète, le placier, la serveuse et le puceau) tournent de près ou de loin (même assez loin) autour du milieu musical.  Lors de cette soirée, nous assistons aux questionnements du pianiste virtuose sur la musique, sur l’art, sur l’image qu’il projette, à la panique du compositeur face à la création de sa pièce aux réflexions de l’esthète désabusé.    Le roman est truffé de références musicales et littéraires, référence que moi, connaissant somme toute assez peu de choses sur la musique contemporaine (façon jolie de dire « rien du tout »), je n’ai pas réussi à saisir, en grande majorité.  Disons que j’étais contente quand je reconnaissais un nom au passage… sans pouvoir saisir les parallèles!  De plus, j’imagine que la structure du roman va rechercher celles de la musique mais, si j’ai réussi à « entendre » la chose, je n’ai malheureusement pas les connaissances techniques pour expliquer ou pour rationnaliser le tout. 

Et mon appréciation?  Bizarrement, j’ai réellement beaucoup aimé.  J’ai aimé voir défiler sous mes yeux ce monde de la musique où je n’aurai jamais accès, j’ai aimé avoir une fenêtre ouverte sur leur quotidien, sur ce qu’il y a derrière le masque.  J’ai aimé entendre les différentes voix.   Par contre, je dois avouer que rarement un roman (pas tout le roman, mais certaines parties) ne m’a fait me sentir aussi inculte, »out of it » et, en poussant « limitée intellectuellement »!!   Ok, je l’admets, je dois encore « apprivoiser » la musique contemporaine (façon polie de dire que oui, certaines oeuvres me font penser à un chat qui se balade sur le clavier et que je crois que JAMAIS je n’aurai le degré d’évolution nécessaire pour apprécier… pas toutes, mais certaines) et il me manque de références.  Mais même avec les références, ça plane trop haut pour moi et je crois que mon cerveau ne se rendra jamais jusque là.  Par chance, certains personnages, plus terre à terre, me rappelaient que j’étais – presque  – normale!!

Par contre, à un moment donné, j’ai cessé de vouloir tout rationnaliser, tout comprendre… et j’ai réussi à me laisser porter par ce récit, par ses voix.  J’ai écouté ces personnages parler de leur quotidien, de ce qui pour eux semble si simple et qui m’est tellement inacessible. Et bizarrement, ce sont de ces parties dont je garde le souvenir le plus fort… Peut-être est-ce parce que j’ai quand même l’habitude d’écouter certaines personnes parler sans jamais n’y rien comprendre (je ne vise personne ici, hein… jaaaaamais je n’oserais… je n’ai auuuucunement en tête un certain – long – monologue au sujet des procédés stylistiques – en latin – d’un espèce de long poème dont j’ai oubié le nom!!)   Bref, j’ai aimé passer ces six heures dans ce milieu. 

8/10

(21 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Géraldine

    Je passe vite fait car je mène une véritable course contre la montre encore pendant 5 jours. J’ai un service à te demander… Karine, si tu pouvais passer un max chez moi les 5 prochains jours en laissant un max de comm, même sur des super vieux billets, ce serait cool (explication en entrée de mon blog). C’est un véritable challenge, arriver en mode « Privilège » sur OB et je fais appel à toute la blogosphère ! Merci d’avance !

  2. Frisette

    J’avais hâte de lire vos critiques car, justement, je me demandais si ce roman ne serait justement pas trop « pour initiés seulement ». Ton commentaire me confirme que je ne serai probablement pas capable de saisir toutes les subtilités car la musique contemporaine et moi… Et aussi que je ne risque pas de pouvoir faire comme toi, abstraction des moments où je me sentirai hors du coup. Merci pour ton avis.

  3. Karine :)

    Géraldine: Le timing est un peu difficile pour moi car je pars vendredi matin pour une semaine à l’extérieur de la région… je risque bien d’être absente de sur les blogs pendant un bon moment… J’essaierai d’aller te visiter un peu quand j’aurai deux minutes! Frisette: Venise a beaucoup aimé et elle n’a pas ressenti nécessairement la même chose que moi… Peut-être son avis te convaincra-t-il davantage!!

  4. Suzanne

    Hum ce livre est sur ma liste mais je vais attendre un petit moment avant de le lire car je viens à peine de terminer deux livres où il est question de musique…. J’adore mais j’aime aussi diversifier mes lectures.

  5. Manu

    Je ne pense pas que ce soit pour moi. Moi et la musique, …

  6. Venise

    Contente de découvrir que tu l’as lu. D’autant plus que nous manquons de rédacteurs à la Recrue pour cette excellente oeuvre pour la simple raison qu’il fallait commander le livre. Contrairement à toi, Dieu que ça ne m’a pas dérangé de ne pas comprendre les références musicales. Un peu comme dans le cas de la lecture d’un roman dans le milieu médical, je ne m’attendrais pas à tout comprendre. Peut-être t’en demandais-tu trop comme lectrice qui adore la musique en général ? Je pose la question comme ça. Mais ce qui me rassure est que cela n’a pas entaché ton plaisir de le lire. Loin de là ; un beau 8 sur 10 ! Moi, j’ai beaucoup, beaucoup aimé. J’ai même été surprise que ce roman passe assez inaperçu au niveau de la critique et des ventes. Il aurait dû être en nomination pour un Prix … à mon humble avis. Concours de circonstances probablement, et il ne l’a pas gagné ce concours.

  7. Karine :)

    Suzanne: Je ne me souviens plus de tes dernière « lectures musicales »… je vais certainement aller faire un tour sur ton blog pour les voir… et les noter!! Je pense que tu aimerais celui-ci! Manu: C’est certain que si la musique ne t’intéresse pas… Venise: Je l’ai déniché au salon du livre… sinon j’aurais eu du mal aussi à le trouver, surtout dans mon bout du monde!! Ca se peut que tu aies raison pour l’aspect musical. Je crois que je voulais vraiment comprendre, faire les liens, et que je n’y suis pas parvenue. Par contre, j’ai réussi à passer par dessus et j’ai finalement vraiment aimé!

  8. Lucie

    Contente que cela t’ait plu! Je pense que tu n’as pas besoin de te taper dessus face à ton « ignorance » du milieu musical contemporain. Tu es loin d’être la seule. Si les horaires concordent, la prochaine fois que tu passeras « en ville », il faudra que je t’y amène! 😉 J’ai mis un lien sur le site de La Recrue vers ce billet.

  9. Karine :)

    Lucie: En fait, j’avoue sincèrement que je n’y connais strictement rien et je pense que j’aurais besoin d’un petit cours pour comprendre les bases!! Mais dans une visite moins « rush » en ville (j’y passe la semaine mais je ne sais pas encore comment mon horaire s’organise ni même quand je reviens chez moi), c’est certain que je ne dirais pas non pour faire des découvertes! Je dis rarement non pour les découvertes, en fait!!

  10. Florinette

    Un roman qui parle de musique…difficile de ne pas craquer ! 😉

  11. Karine :)

    Florinette: Moi, en tout cas, je résiste rarement!!!

  12. Caro[line]

    Comme tu le sais déjà, des « raisons de logistique » ont fait que je n’ai pas pu lire ce livre. N’ayant aucune connaissance en musique, j’ai peur que beaucoup de choses m’auraient échappé, surement… aurais-je comme toi su capter la musique de ce roman ? Je ne sais pas !

  13. A_girl_from_earth

    Ca me tente beaucoup ton commentaire là, mais je crois que je suis encore « traumatisée » par les 2 seuls romans à thème musical que j’ai lus à ce jour, et du coup j’ai peur maintenant de m’attaquer à un autre roman de cette catégorie. C’est fou parce que j’adore la musique en plus!

  14. Morgane

    Si toi tu t’es senti limitée, je risque de me sentir débile profonde vu ma lamentable inculture en matière musicale ! tout ce que je sais dire de la musique c’est j’aime ou non ce qui fait peu et j’ai peur de ne rien comprendre de plus (déjà que sur les blogs musicaux j’ai l’impression de lire une langue inconnue)

  15. Julie GravelR

    Je vois que nous avons pas mal tous aimé ce livre, finalement! Cela me surprend un peu, je dois dire, car je le croyais un peu sec, au départ. Mais il semble avoir plutôt bien « passé » dans nos gosiers!

  16. yueyin

    évidemment j’ai encore fait des bêtises, donc le commentaire signé morgane est de moi yueyin… bref !!!! probablement que j’en ai laissé d’autres sur d’autres billets

  17. Karine :)

    Caro[line]: Comme la plupart ont su capter la musique en question, je crois que tu aurais peut-être réussi… dommage pour les raisons de logistique (ça fait vraiment chic de dire ça!) A girl from earth: Je sais que le premier c’est « Le temps où nous chantions » mais quel est le deuxième?? Peut-être ce thème n’est-il pas pour toi en ce moment… Morgane/Yueyin: Tu sais, même si je joue du piano, je me sens totalement inculte aussi sur les blogs musicaux! :)) Mais je crois que dans ce roman, ce n’est pas si grave de ne pas tout comprendre… Julie GravelR: En effet, il a très bien passé!!! J’ai beaucoup aimé, en tout cas!!

  18. A_girl_from_earth

    L’autre c’est L’Oratorio de Noël (lu il y a 5 ans par là) dont j’attendais énormément aussi parce que normalement la musique c’est un de mes univers fétiche et ce roman bénéficie de très bonnes critiques aussi. Non mais peut-être que je dois me contenter d’écouter la musique et lire les livres et pas tout mélanger lol.

  19. Karine :)

    A girl from earth: L’oratorio de Noël est un livre qu’on me suggère fréquemment aussi… je le lirai certainement un jour! Je crois que j’aime bien mélanger ces deux univers, de façon générale! Par contre, si ça t’a traumatisée, je suis avertie!

  20. Joelle

    Ho la la, je passe mon tour sur celui-là ! Je suis trop nulle en musique et en plus, je déteste la musique contemporaine … cela me fait trop penser à ce que je suis capable de jouer ! mdr !

  21. Karine :)

    Joelle: Morte de rire!!! ;)) Je ne crois pas que ce soit grave de ne pas connaître la musique contemporaine mais si ça ne te tente pas, c’est autre chose!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils