«

»

Déc 16 2008

Photo du profil de Karine:)

Le Pays sans Adultes – Ondine Khayat

Résumé
« J’ai onze ans, et je vis dans une famille complètement tordue.  Heureusement qu’il y a mon frère Maxence.  Lui, c’est mon manuel de savoir-survivre.  Le soir, on ferme nos oreilles à double tour, pour ne plus entendre les cris de nos parents qui se disputent. 

Croyez-moi sur parole, la vie, c’est pas pour les enfants. »

Commentaire
Le thème de ce roman, soit la maltraitance subie par les enfants, en est un que j’évite normalement.  Si c’est un fait vécu, j’évite alors assurément.  Préjugé, peut-être mais je ne suis tout simplement pas capable.  Je déteste quand j’ai l’impression que quelque chose a été écrit pour attirer la pitié (ne vous trompez pas, je ne généralise pas… je sais que tous les faits vécus ne sont pas comme ça… j’ai juste eu de mauvaises expériences!)  C’est donc parce que j’avais lu plusieurs avis positifs sur ce roman (et que j’étais certaine que c’en était vriament un) que j’ai accepté la proposition de Suzanne de Chez les filles.   Et malgré une lecture éprouvante, je ne l’ai pas regretté.

Ca ne commençait pas bien, pourtant.  J’ai eu besoin de quelques pages pour m’habituer à la voix de Slimane, 11 ans, tellement songée sur certains thèmes et tellement innocente sur d’autres.  J’ai eu peur que ça tombe dans le mélo, peur que les jeux de mots et erreurs de vocabulaire finissent par me tomber sur les nerfs… mais non.  À un certain moment, l’émotion a pris le dessus et j’ai apprécié cette voix poétique d’enfant qui souffre tellement, avec ses bizarres de comparaisons et sa philosophie naïve… mais pas tant que ça.  L’auteure est, tout au long du roman, juste sur la ligne entre l’émotion et le pathétique… sans jamais tomber dans le piège.  Parce que c’est tragique.  Réellement.   Certaines scènes sont vraiment dures et on ne peut que serrer les dents. 

Finalement, ce livre a été pour moi un véritable coup de poing.  La petite bulle créée par Maxence le magicien et Slimane fait un contraste frappant avec la réalité d’un père violent, qui provoque et frappe pour un oui ou pour un non.   On arrive à ressentir le grand amour de Slimane pour son grand frère, qui rend la vie belle et qui invente un monde pour rendre l’inacceptable supportable pour son petit frère, sous un parapluie ou sur un tapis bleu.  L’image des ailes d’ange restera gravée dans ma mémoire, je crois.  Et le grand vide suite à son départ pour le Pays sans Adultes.   La solitude est immense, étouffante. 

J’ai versé un torrent de larmes, par petites périodes, j’ai été tout à tour touchée et en colère.  Un livre qui ne m’a vraiment pas laissée indifférente.  Mais j’ai particulièrement apprécié les touches d’espoir et, par dessus tout, je suis sortie du livre avec le goût de faire quelque chose de concret.  Pas juste donner de sous sans trop savoir.  Je réfléchis là-dessus!

Une lecture difficile mais belle.  Merci à Chez les filles et aux éditions Anne Carrière pour l’envoi de ce roman!

9/10

(36 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mirianne

    je l’ai justement noté sur un autre blog aujourd’hui! Tu dis que Chez-les-filles te l’a fait parvenir, comment ca marche?

  2. Pimpi

    Malgré tout, je pense que ce livre n’est pas fait pour moi, je pense que je n’aurais pas pu supporter !

  3. Karine :)

    Mirianne: En fait, je suis inscrite à « Chez les filles » et ils m’ont contactée pour savoir si j’aimerais recevoir ce livre pour ensuite le chroniquer sur mon blog. Je n’ai rien fait du tout! Mais c’est un très beau livre en tout cas, très émouvant. Pimpi: C’est vrai que c’est dur mais on dirait que l’auteur évite le piège de trop en faire. C’est triste mais pas totalement sans espoir et surtout pas patho, du moins selon moi.

  4. aBeiLLe

    Magnifique cette critique Karine, tu nous donnes assurément envie de lire ce livre. Je n’aime pas non plus ce genre de romans un peu trop dur pour mon petit coeur sensible, mais je vais me laisser tenter par celui-ci. Merci!

  5. Aifelle

    Je l’ai lu et je suis d’accord avec ton billet, c’est constamment sur le fil du rasoir, on pourrait tomber dans le « tire-larmes » mais non, l’écriture sauve tout.

  6. Karine

    Je viens de le lire et j’ai vraiment été touchée par ce roman.

  7. Brize

    Comme tu le dis très justement, c’était « une lecture difficile mais belle », sur le genre de thème que, comme toi, d’habitude, j’évite.

  8. yueyin

    JE suis sûre que c’est aussi bien que tu le dis mais je ne le lirai pas – je ne supporte pas le thème et je n’ai pas envie tout simplement, je projete trop sur mes enfants 🙂

  9. Leiloona

    Je l’ai reçu : je le lirai bientôt.

  10. Joelle

    Je suis en train de le lire alors je n’ai pas encore lu ton billet … j’ai juste vu ta note finale 😉

  11. Jules

    Chez les filles sont injustes, elles me disent que je ne peux participer car je suis au Canada!

  12. Cécile

    Je suis bien d’accord avec toi, c’est un très beau livre et qui ne verse pas dans le pathos comme on aurait pu le craindre…

  13. Constance 36

    Je pense exactement comme toi et je suis ravie qu’il t’ai plu.

  14. Karine :)

    Abeille: Je trouve que c’est vraiment réussi et ça passe, malgré le thème pas facile. C’est très beau. Aifelle: Exactement. Ça m’énerve quand c’est fait juste pour nous faire pleurer mais ce n’est pas le cas ici. Oui, c’est triste et dur mais l’auteur n’en fait pas trop, selon moi. Karine: Oui, moi aussi. Je l’ai déjà prêté à une copine pour qu’elle le lise! Brize: Exactement comme moi. Ce n’est pas un thème sur lequel je me jette d’habitude mais là, ça a fonctionné. Yueyin: Je peux parfaitement comprendre. Ca « brasse » vraiment. Leiloona: Bonne lecture alors… j’irai lire ton billet! 🙂 Joelle: J’ai hâte de voir ce que tu vas en penser! Jules: C’est weird parce que, comme tu sais, je suis au Québec aussi… Mais on ne me les a pas tous proposés, par contre… ça dépend peut-être de la maison d’édition qui propose le livre… Cécile: Exactement. C’est ce que je craignais et non, ce n’est pas arrivé. Très beau, selon moi! Constance 36: Et moi aussi, je suis ravie!!! :)) Un livre bouleversant, n’est-ce pas!

  15. saxaoul

    J’ai été particulièrement sensible à l’écriture de ce roman. Je trouve qu’elle permet de supporter la difficulté du sujet.

  16. sylire

    Je comprends ton ressenti quand tu dis vouloir faire quelque chose pour la cause des enfants. J’y songe aussi.

  17. Manu

    Pas pour moi. Je crois que je suis trop sensible pour ce genre de livres.

  18. Karine :)

    Saxaoul: c’est vrai que l’écriture y est pour beaucoup. J’ai beaucoup aimé aussi. Sylire: Je fais plein de trucs dans le cadre de mon travail mais pas vraiment pour la maltraitance… et en fait, c’est tellement difficile de faire quelque chose… on a souvent les poings liés… Manu: Si tu te connais bien, en effet, ça se peut que ce soit un peu dur!

  19. chiffonnette

    Je ne sais pas si je pourrai!

  20. Karine :)

    Chiffonnette: J’avoue qu’il faut s’attendre à quelque chose de douloureux…

  21. lael

    ce livre a l’air interessant meme si le sujet est dur!!! je suis triste Suzanne ne m’a pas contacté snif!!!!ton billet me donne envie de le lire !!!

  22. praline

    C’est effectivement un beau livre et une ecriture épatante. Et c’est d’autant mieux s’il nous bouleverse et nous donne envie d’agir !

  23. Karine :)

    Lael: Oui, je n’étais vraiment pas certaine d’aimer au départ mais pour finir, ça a été une belle surprise, malgré le sujet pas facile… Praline: En effet… c’est quand même assez rare les livres qui me font cet effet. Bouleversant, comme tu dis!

  24. Géraldine

    je pense que j’aurais eu bcp de peine à lire ce livre. les récits vécus maltraitrance, brûlée vive ect.. non, je ne oeux pas.J’ai déjà trop de souffrances en moi et voir des souffrances pires que les siennes n’arrange rien, au contraire

  25. Karine :)

    Géraldine: Ce n’est pas un sujet facile en effet.. et quand on ne va pas bien, je pense que ce n’est pas idéal… Par contre, je te dirais que je fuis générlament les faits vécus et qu’on est loin de ça ici!

  26. sylvie

    j’ai lu beaucoup de posts sur ce livre qui a l’air très dur… chez les filles m’a oubliée…

  27. maijo

    Tout comme toi, j’ai été abasourdie par ce roman. Ce fut comme une grosse marée (ou était-ce mes larmes) qui a tout emporté. Et pourtant, malgré tout, est resté l’espoir, qui fait partie de la beauté de l’histoire.

  28. Karine :)

    Sylvie: Dommage qu’ils t’aient oubliée cette fois-ci… il est bien ce livre malgré son sujet difficile. Maijo: En effet, s’il n’y avait pas eu un peu d’espoir je ne suis pas certaine que j’aurais autant apprécié. Le ton est très juste ce qu’il faut, je trouve.

  29. liliba

    Idem pour moi, une lecture remuante, et qui fait réfléchir.

  30. Karine :)

    Liliba: Je crois que ce livre a secoué la plupart de ceux qui l’ont lu!!!

  31. Magda

    Eh bien on dirait que je suis la seule à avoir détesté. Toi, tu l’as carrément adoré, tu lui as mis 9/10! 😉 Enfin, tu connais mon avis sur ce bouquin puisque tu l’as lu ce matin…

  32. Karine :)

    Magda: En effet, il m’a beaucoup, beaucoup touchée, malgré qu’au début, les jeux de mots m’énervaient beaucoup. J’ai vite passé à côté. Et bon, il en faut pour tous les goûts, n’est-ce pas… pourtant Marc levy, ce n’est pas vraiment mon truc non plus!

  33. akialam

    un vrai coup de coeur! poétique malgré l’horreur de ce qui est raconté…

  34. Karine:)

    Alakiam: Je suis d’accord… (bon, je n’irais pas jusqu’au coup de coeur mais j’ai beaucoup aimé!)  Et pourtant, le sujet, ce n’était pas gagné!

  35. Violaine

    Je suis d’accord, c’est une lecture éprouvante mais qui vaut la peine qu’on s’y arrête.

    1. Karine :)

      Violaine: Sur le coup, j’avais été en effet très secouée.

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils