«

»

Nov 24 2008

Photo du profil de Karine:)

Midnighters – tome 1 – The secret hour – Scott Westerfeld

 Résumé

« Des choses étranges se produisent à minuit dans la petite ville de Bixby, Oklahoma.  Le temps s’arrête.  Plus personne ne bouge…

 

Pendant une heure secrète, à minuit, la ville appartient aux créatures sombres de la nuit.  Seul un petit groupe d’adolescents connaît l’existence de cette heure bleue.  Eux seuls peuvent bouger librement à minuit. 

 

Ils se sont donné le nom de Midnighters… »

 

Commentaire

J’avais vu cette série chez Chrestomanci (désolée pour le pas de lien… je ne suis pas chez moi, je ne trouve rien de mes bookmarks habituels) et j’avais tout de suite eu le goût de la lire.  Pour ceux qui n’ont pas fait le lien, Scott Westerfeld est celui qui a écrit la série « Uglies » qui a fait fureur sur les blogs.   Je ne sais pas si cette trilogie plus ancienne a été traduite mais j’ai passé un très bon moment en compagnie de ces midnighters… au point de passer tout droit de 4 stations dans le métro… c’est bon signe!!!

 

Quand Jessica Day arrive à Bixby, elle se met soudain à faire de drôles de rêves.  De drôles de rêves ou la nuit est bleue et ou les gouttes de pluie ressemblent à des éclats de cristal figés dans le temps.  Et dans cette ville bleue, il n’y a personne… du moins le croit-elle au départ.   Toutefois, bien entendu ce n’est pas le cas et elle rencontre Rex, Melissa et Dess, trois adolescents inadaptés à la vie « du jour », qui vivent réellement pendant cette heure qui leur appartient à eux seuls.  Chacun a son propre talent qui lui permet de combattre les créatures de la nuit qui hantent ce moment.  Par contre, Jessica se trouve un peu inutile parmi eux, ne sachant pas trop quel est son talent. 

 

Westerfeld crée encore une fois un monde fantastique mais pas trop.  Juste assez pour nous permettre d’y croire un peu.   Cette heure secrète, magique, dont personne n’a conscience sauf certaines personnes ayant une certaine caractéristique en commun, est remplie de dangers et à l’arrivée de Jessica, les créatures qui l’ont crée pour eux s’inquiètent et deviennent soudain agressives.  Les midnighters ne sont plus en sécurité. 

 

Cet univers et ce roman suscite moins de questionnements que la série Uglies.  Les créatures de l’heure secrète semblent tout droit sorties de nos cauchemars, elles viennent de temps immémoriaux et ont vu l’homme évoluer.  Elles craignent le changement, la technologie, la pensée scientifique et mathématique.  Et Jessica semble leur faire peur.   Il reste deux tomes à la série, il m’est donc difficile de voir vers quoi l’auteur veut aller pour le moment mais ce roman, une fois que j’ai réussi à entrer dedans (le début flotte un peu) m’a procuré de bons moments de lecture.  À part Jessica, les personnages sont bizarres à souhait et plus on avance dans le roman, plus on se questionne à leur sujet.  Westerfeld a réussi à créer des êtres distincts et non pas un groupe d’ados.  Plus ça va, plus on comprend les liens différents qui les unient.  Et à la fin, on se demande vraiment comment ces adolescents étranges et peu doués pour les relations humaines vont évoluer et on se questionne réellement sur leur capacité à travailler ensemble pour vaincre les créatures qui leur en veulent. 

 

Bref, je ne sais pas si vous avez saisi… mais je veux lire la suite!  Il m’étonnerait que l’auteur n’ait pas une idée derrière la tête!  J’ai trouvé ça un peu moins enlevant que l’autre série parce que moins creusé (en fait, on dirait que l’auteur met l’histoire en place dans ce tome) mais je suis quand même très, très curieuse!

 

8/10

 

 

(36 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. stephanie

    non ça suffit Karine, déjà que tu m’as fait acheter un livre hier et je ne parlerais même pas d’une certaine série! 🙂

  2. Laetitia la liseuse

    Cette histoire m’intéresse. Je vais voir si il a été traduit. tu sais combien de tomes sont prévus ?

  3. Alwenn

    Tout comme La liseuse (tiens, tiens, comme c’est étrange :D), ce livre m’intéresse bien ! Mais il faudrait qu’il soit traduit aussi…

  4. Céline C.

    Ah moi je serais aussi intéressée pour savoir le nombre de tomes de cette série… Etant une grande fan de fantasy, j’ai pas mal de séries en cours de route, donc j’essaie de me calmer un peu (du moins de finir ce que j’ai commencé) avant d’entamer autre chose. Et puis, Uglies ça me branchait bien aussi. Arg, que faire? ^^

  5. Joelle

    Bon, ça m’intéresse mais comme c’est encore une série, je vais attendre que ce soit traduit et dispo à ma biblio … autant dire qu’il faudra que j’attende 🙂

  6. S.

    pas besoin d’attendre trop longtemps, je crois que ça sort en janvier dans la même collection que Uglies

  7. Bertrand Latour

    DROIT DE RÉPONSE D’UN ÉCRIVAIN À LA BLOGOSPHÈRE Amanda, ma dinde adorée, Une copine vient de me faire parvenir votre critique de mon roman, Un Milliard Et Des Poussières, parue sur votre blog (http://www.amandameyre.com/archive/2008/11/05/un-milliard-et-des-pousieres-%E2%80%93-bertrand-latour.html). Bon, votre blog qu’à l’instant, j’ai parcouru en long, en large et en travers, je ne suis pas fan. Ca y caquète, ça y caquète, mais, hormis quelques plumes tombées du croupion, que reste-t-il de toute cette voletante hystérie que vous y déployez quasi quotidiennement ? Pas grand-chose. Vanitas vanitatum… En revanche, votre critique de mon roman, il n’y a rien à enlever. J’ai adoré. Tout simplement parce qu’elle prouve qu’Un Milliard Et Des Poussières vous a mis la tête à l’envers. Quelle plus belle victoire souhaiter à un artiste ? Au début, votre papier est plutôt positif, pour ne pas dire carrément alléchant. Vous résumez mon livre avec un tel entrain et un tel talent que, pour mon prochain roman, je projette déjà de faire appel à vos services afin que vous en rédigiez la quatrième de couverture (je suis sérieux, en plus). Puis, soudain, vers le milieu, c’est-à-dire le quatrième paragraphe, vous vous laissez emporter par quelque inexplicable colère venue d’on ne sait où. En témoigne ce « détestable » en gras. « Le tout est finalement d’une vacuité sans fond. Un peu ça va, beaucoup, ça révulse » poursuivez-vous au sujet de mon livre. Là, faudra que vous nous expliquiez comment une stakhanoviste de la lecture comme vous, qui n’a pas une seconde à perdre avec des bouses que de surcroît son œil expert repère immédiatement, n’a-t-elle pas lâché un tel livre « détestable » d’une telle « vacuité » ?… De trois choses l’une : ou bien vous mentez (ce que je ne crois pas) et ne m’avez pas lu ; ou bien vous êtes une cinglée de masochiste (ce que je ne crois pas non plus) qui prend plaisir à s’envoyer des romans comme le mien que vous qualifiez de « vulgaire », « cynique », « vomitif », « répétitif, soûlant, gonflant » ; ou bien vous ne voulez pas grandir (ce que je crois) comme il y a des enfants qui refusent de quitter le monde de Martine, celui d’Harry Potter. Amanda, vous êtes une grande fille maintenant, il faut accepter le fait que le père Noël n’existe pas et qu’une librairie n’est pas Disneyland. Oui, Amanda, le père Noël est mort et, nous aussi, on va tous mourir et, par-dessus le marché, dans l’attente, on doit vivre dans une vaste ploutocratie où, je le déplore autant que vous, beaucoup trop de choses s’achètent et se vendent. C’est ainsi, ma chère enfant, ainsi depuis la Grèce, l’Égypte, la Bible et même depuis les cavernes et, si vous avez une réclamation à adresser, c’est pas à moi. Vous confondriez le message et le messager. Pourtant, c’est exactement la grossière confusion que vous faites. Ce qui d’ailleurs vous conduit à vous contredire tout du long jusqu’à cette surprenante implosion finale lorsque vous concluez que mon livre n’a « aucun intérêt ». Impossible. Un livre qui n’a « aucun intérêt » est toujours sans effet sur son lecteur. Or, mon livre a eu énormément d’effet sur vous au point que de me lire vous soit devenu insupportable. Mais, ce qui est incroyable, c’est que vous avez quand même continué de me lire. Ah, ah, tiens, tiens… Parce qu’une fois qu’Un Milliard Et Des Poussières vous a prise aux tripes, on le lâche pas comme ça, ma belle. Parce qu’Un Milliard Et Des Poussières est de ces livres qui vous ouvrent grand les portes du monde réel dont une des facettes est le microcosme doré et peu reluisant, feutré et ultraviolent que constituent ces palaces où descendent les stars et les milliardaires. Est-ce parce que je connais moi-même si bien ce microcosme-là (pour financer mes écrits, j’ai été un an chauffeur d’un palace sis devant une grande place à Paris) que mon livre, criant de vérité, vous a sauté à la gueule ? Sans doute. Il doit aussi y avoir un peu beaucoup de talent narratif et stylistique là-dessous, vous pensez pas ? Fatalement. Essayant de comprendre pourquoi tant de haine, j’ai passé en revue les auteurs que vous encensez sur votre blog (ne parlons pas de gens comme Jane Austen ou Jean Echenoz, comment ne pas les encenser ?) et, bingo, j’ai compris, compris où vous en étiez en littérature. En gros, Oui-Oui Fait Du Ski. Mon analyse à moi est que vous êtes tellement sclérosée, si dramatiquement coinçouille qu’inconsciemment, vous avez d’emblée préféré considérer comme de la « vacuité sans fond » ce qui – horreur, malheur ! – vous a profondément déstabilisée. Résumons : c’est tout bête, Amanda, vous avez lu Bertrand Latour et ça vous a défrisée de la tête aux pieds. Encore une fois : quelle plus belle victoire souhaiter à un artiste ? Cela dit, il est d’autant plus dommage que, littérairement parlant, nous soyons aux antipodes, que je trouve que vous êtes une chic fille. En effet, vous avez eu l’honnêteté de ne pas supprimer les commentaires de votre critique qui m’étaient favorables, des trucs comme « j’avais pourtant aimé le recueil de nouvelles de [Bertrand Latour], Comme Un Beau Grand Slow Collé, qui parlait de Montréal avec une plume vraiment intéressante ». Un point pour vous. Un bon point également pour le blog Culture Café auquel vous renvoyez, qui a pareillement descendu en flammes mon roman mais qui a pareillement eu l’honnêteté de ne pas supprimer les commentaires qui m’étaient favorables (http://www.culture-cafe.net/archive/2008/08/24/un-milliard-et-des-poussieres-surtout-des-poussieres.html#more). C’est que, ne vous déplaise, je viens de publier mon troisième livre et je commence à avoir des fans, qui m’écrivent, me soutiennent, me défendent, des passionnés de littérature qui aiment ma prose et vomissent les tartines de bons sentiments ou les soporifiques thrillerades que vous portez aux nues. Maintenant, si des fans d’un auteur signalant la sortie de son nouvel ouvrage dans deux ou trois blogs suffit à vous faire grimper aux rideaux, moi, je dis que votre existence doit être bien excitante. Avez-vous pensé à en tirer un roman ? Pour revenir à ce Jean Echenoz que vous admirez tant, cet Echenoz si intègre, si reclus, vous le voyez, vous, se bouger pour qu’un écrivain aussi « détestable » que moi soit publié suite à une nouvelle que, depuis le Canada, je lui avais envoyée par la poste chez son éditeur à Paris, telle une bouteille à la mer ?… Rubinstein, patron de Denoel, mon premier éditeur, a fini par m’avouer qu’en vingt ans, Echenoz lui avait recommandé deux écrivains : un premier que Rubinstein n’a pas publié, un second que Rubinstein a publié. Le second, c’est moi. Moi, le « détestable ». Pour celles de vos lectrices qui, malgré tout ce beaucoup de bruit pour rien, voudront donner sa chance à mon bouquin en passant outre à votre avis, souffrez que je leur communique l’adresse de mon site : http://www.bertrandlatour.com. Elles y verront notamment qu’il se trouve des journalistes de presse, de télé, de radio pour parler d’Un Milliard Et Des Poussières en ces termes : « fascinant », « roman virtuose », « se lit à toute allure », « dans la droite ligne d’écrivains américains comme Bukowski ou John Fante », « un régal », « aventure homérique », « une formidable matière romanesque », « Pour arriver à ça, il faut du style. Latour en a. ». Latour, moi, le « détestable ». En tout cas, Amanda, ma dinde adorée, moi, je ne vous déteste pas. La preuve ? Thanksgiving est dans quelques jours et, je vous le promets, je mangerai du poisson. Allez, va, je vous baise le front tendrement, Bertrand

  8. Emmyne

    Ce nouveau Westerfeld arrive chez nous en janvier. Le premier sera pour moiiii !( parce que, comme tu le sais, j’ai adoré Uglies et je ne suis pas curieuse… ) Alors, alors, tu vas craquer pour l’ordi rose ??? ( évidemment pour ça il aurait fallu éviter le salon du livre, non ? )

  9. deliregirl1

    Arf encore un livre que je note j’ai vraiment été conquise par les aga Uglies donc je cède et je l’acheterai lors de sa sortie en France.

  10. chiffonnette

    Et bien c’est alléchant! Je me demande si c’est traduit!!

  11. yueyin

    Voilà qui me tente tout à fait (comme j’ai beaucoup aimé Uglies pas de surprise ;-)) mais en plu cette histoire d’heure bleue ça me botte (dis qu’est-ce qu’elle fait là cette réponse d’un écrivain à amanda ?)

  12. Karine :)

    Stéphanie: je suis carrément diabolique, parfois, n’est-ce pas!!! C’est quoi le livre que je t’ai fait acheter??? Je suis cuuurieuse!!! Laetitia la liseuse: Il y a trois tomes (d’ailleurs je compte commander les deux suivants cette semaine… la suite des séries, ça compte pas dans la pile!!!) Alwenn: Je crois qu’il sera bientôt traduit! C’est bien! Céline C: Que faire?? Mais les lire tous!!! Il y a trois tomes, donc c’est une petite série de rien du tout, ça ne compte même pas! C’est court en plus, c’est jeunesse et ça se lit de rien!!! (quoi, je ne t’aide pas?!?!) Joelle: Comme ce n’est pas super connu, peut-être que tu auras la chance de ne pas trop attendre longtemps à ta biblio!!! S: Merci du renseignement! Génial! Bertrand Latour: Je ne sais pas trop pourquoi j’ai cette copie de commentaire ici… probablement parce que j’ai dit, suite au billet d’Amanda, que le thème de l’argent ne m’attirait pas dans un roman? Je le laisse visible pour vous laisser votre liberté d’opinion mais ce n’est pas le ton des messages que j’aime lire sur mon blog. Je suis d’accord avec le fait que les auteurs argumentent leur point, c’est un droit. J’ai d’ailleurs eu récemment une très intéressante conversation avec un auteur dont je n’ai pas du tout aimé le livre. Intéressante et agréable car ni d’un côté ni de l’autre, il n’y a eu d’attaque personnelle. Ce n’est pas le cas ici et c’est pour cette raison uniquement que je n’apprécie pas le ton condescendant du message envers Amanda la personne, et non pas envers le billet. Je crois d’ailleurs que le débat devrait se dérouler là-bas et qu’il n’a pas sa place ici. Emmyne: J’ai craqué pour l’ordi rose… il arrive bientôt!!! J’ai hâte de voir ce que tu vas en penser… en janvier! Deliregirl: J’ai préféré « Uglies » mais celui-ci est bien aussi! Bien différent!! Chiffonnette: Il sortira en janvier en français!! Yueyin: Je ne sais pas ce que la réponse fait là… j’ai dû faire l’erreur de commenter le billet en question… mais bon, je dis ça de mémoire!! Et j’imagine bien que ça te tente tout à fait!! :))

  13. pom'

    Uglies est sur le dessus de ma PAL, je n’avais pas fait le rapprochement avec la serie TV

  14. Karine :)

    Pom’: Une série TV??? Je ne suis pas certaine de comprendre, je parle d’une série de livre, ici!! ;))

  15. pom'

    j’avais compris une série TV, j’ai cherché sur internet et n’ai rien trouvé comme tu t’en doutes

  16. Karine :)

    Pom’: En effet!! :)) Hé non, c’est une série de 3 livres jeunesse! 🙂

  17. maijo

    Flûte, si en plus Emmyne nous prédit la prompte arrivée en France, on n’a plus d’excuse 😉

  18. Karine :)

    Maijo: Hé non! Plus d’excuse possible!! `:))

  19. Virginie

    Ah je suis contente qu’il t’ait plu et surtout que enfin quelqu’un l’ait lu, parce que je commençais à désespérer de pouvoir en parler avec quelqu’un autre que moi-même. Il faut absolument que tu lises la suite. C’est une série vraiment époustouflante et on n’a pas du tout le temps de s’ennuyer

  20. Karine :)

    Virginie: Comme par hasard, les deux tome suivants se sont retrouvés dans ma bibliothèque cette semaine… étrange, non!!! Je les lirai sans doute bientôt pour savoir ce qui va arriver!

  21. Virginie

    Etrange en effet;o)

  22. Karine :)

    Virginie: Il y a des choses qui sont ma foi inexplicables!!! 😉

  23. trillian

    Salut, je suis en train de le lire et pour l’instant ce n’est pas mal du tout. Par contre, j’avais commencer à lire Uglies, mais j’ai du mal à accrocher, du coup il est reparti sur la pile des livres à lire non prioritaire. Mais du même auteur, j’ai lu V virus, je sais pas si tu connais, mais j’ai beaucoup aimé cette histoire, et c’est écrit je trouve.

  24. Karine :)

    Trillian: J’ai beaucoup aimé… je crois que j’aime beaucoup Westerfeld en général (j’ai aimé Uglies et la série, d’ailleurs). J’ai entendu parler de V Virus (c’est celui qui définit le vampirisme comme une maladie, c’est ça???) mais je ne l’ai pas lu. Il est sur ma liste, par contre!!

  25. trillian

    Oui c’est ça, devenir vampire est dû à un virus, et je l’ai trouvé très intéressant ce roman!

  26. Karine :)

    Trillian: En effet, le concept est intéressant!! Je vais certainement finir par le lire… dès que ma pile aura baissé un peu!!! Ca fait un peu peur, pour l’instant!

  27. trillian

    oui je connais moi aussi les piles de romans qui montent jusqu’au plafond! et pourtant j’arrête pas d’en acheter, c’est compulsif, faudrait que je me calme d’ailleurs, au moins jusqu’à ce que j’ai fait l’acquisition d’une nouvelle étagère.

  28. Karine :)

    Trillian: Idem ici… je fais juste semblant d’essayer d’être raisonnable! 🙂

  29. Jess

    Lu aussi ! Je viens de commander le tome 02 dans ma librairie : comme d’habitude, dès que j’y vais avec l’intention d’y acheter un livre particulier, ils ne l’ont plu… Satané sort ! Je parie que d’ici quelques semaines, quand j’y retournerai, il y en aura des tas !
    Sinon, bien aimé l’histoire mais j’ai trouvé un manque de profondeur chez les personnages… J’espère que ce défaut sera corrigé dans les tomes suivants ! Bisous, Karine !

  30. Karine:)

    Jess: Oui, les personnages se développment dans les autres tomes.  J’ai bien aimé la série.  Moins que uglies mais quand même!!!  Quant aux librairies qui n’ont pas ce qu’on veut ab-so-lu-ment… c’est terrible, n’est-ce pas!

  31. Tiphanya

    Je viens de le finir et je suis loin de partager ton enthousiasme. J’ai beaucoup aimé l’univers, mais je n’ai pas du tout accroché avec les personnages.

    1. Karine :)

      Tiphanya: J’ai aimé deux des personnage mais Jessica et son copain ne m’ont pas vraiment plu… j’avais aimé sur le coup mais je n’en garde pas beaucoup de souvenirs. 

  32. ananas-fait-sa-salade

    Je suis tout à fait d’accord pour ce qui concerne les personnages. Par contre, contrairement à toi, je suis rentrée très rapidement dans l’histoire.

    Je viens de publier mon avis sur mon blog, si ça t’intéresse …

    Bonne continuation !

    1. Karine :)

      Ananas fait sa salade: Je vais aller voir ton avis ;)) J’ai mis un moment à entrer dans l’histoire mais je pense que j’ai davantage apprécié que la plupart, quand même!

  33. Luna

    J’ai beaucoup apprécié ce premier tome : simple, agréable, parfois drôle… J’ai retrouvé ce que j’avais apprécié dans Uglies ! J’ai hâte de découvrir la suite 🙂

    Si ça t’intéresse, je viens de publier mon avis sur ce livre sur mon blog…
    Joli article, je reviendrais 😉
    Bonne continuation !!

    1. Karine :)

      Luna: J’ai tout de même préféré Uglies mais il y a quelque chose dans cette série.  On sent la patte de Westerfeld.  J’irai lire ton avis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils