«

»

Oct 24 2008

Photo du profil de Karine:)

Garden of love – Marcus Malte

Résumé coup-de-coeur.gif
« Troublant, diabolique, même, ce manuscrit qu’Alexandre Astrid reçoit par la poste.  Le titre: Garden of love.  L’auteur: anonyme.  Une provocation pour ce flic sur la touche, à la dérive, mais pas idiot pour autant.  Loin de là.  Il comprend vite qu’il s’agit de sa propre vie.  Dévolée.  Dévoyée.  Détruite.  Voilà soudain Astrid renvoyé à ses plus douloureux et violents vertiges.  Car l’auteur du texte brouille les pistes.  Avec tant de perversion que s’ouvre un subtil jeu de manipulations, de peurs et de pleurs. « 

Commentaire
So I turn’d to the Garden of Love,
That so many sweet flowers bore,
And I saw it was filled with graves,
And tomb-stones where flowers should be.

Ce poème de Shelley – du moins ses deux premiers vers – est le titre d’un manuscrit.  Un manuscrit qu’Alexandre Astrid reçoit chez lui et qui va l’amener à revivre des heures qu’il aurait préféré oublier.  Alexandre, qui ne vit presque plus suite à des événements dramatiques qui l’ont laissé sans force.  Alexandre qui n’a pas le courage de mourir. 

Ce roman a été pour moi un gros coup de coeur. D’abord parce que dès les premières lignes, j’ai été happée par l’écriture et par l’histoire.  Une fois ouvert, on aurait dit que ce livre ne voulait pas se laisser refermer.  Les mots sont précis et m’ont entourée d’une ambiance glaçante à souhait, entre une maison sur la falaise et un café des Temps perdus.  Le style est haché mais s’adapte très bien au récit.  Il fait son effet.  Dans ce roman, il y a tout de même peu de déferlement d’hémoglobine.  Et le rythme est lent… lent… oppressant.  Mais je m’y suis laissée prendre et j’ai carrément dévoré le bouquin. 

On dit sur le quatrième de couverture que nous nous trouvons dans un palais des glaces… et c’est tout à fait ça.  Le jeu des miroirs m’a carrément happée et je voyais des reflets tronqués et déformés partout.  Qui est « je »? Qui est il? Qui est tu?  Et on met un long moment à comprendre d’où proviennent les fragments que nous apercevons.  Quelle est la réalité, quel est le reflet?  J’ai été un moment complètement mystifiée mais je me disais que bon, on allait finir par savoir.  Et on sait.  Mais bon… non plus, on sait pas.  Du moins, je ne sais pas… 

Les personnages sont tous un peu tordus, tous torturés.  Le personnage d’Ariel, aussi sombre qu’il soit, m’a fascinée (j’ai un faible pour les personnages complètement désaxés mais « charismatiques ») mais j’ai trouvé une certaine profondeur à chacun d’entre eux.  Que se passe-t-il exactement avec Florence, Matthieu, Ariel, Léna, Nathan, Maria, Jona et Édouard?   Il n’y a rien de clair ici.  Tout est perception.  Tout est image.  À certains moments, on ne sait plus trop exactement où est la folie.  Où est la réalité et où est la fiction.  Où est passé ce temps, qui n’arrive pas à passer…

Je ne suis pas claire?    Normal, je ne veux pas l’être non plus.  Je préfère laisser planer le mystère plutôt que de me livrerà une grande analyse.  D’ailleurs, il y a des éléments que je n’arrive pas encore très bien à assembler… je vais retourner y réfléchir après avoir rédiger mon billet… mais bon, je ne suis pas certaine que j’y arriverai.  

Mais je ne saurai remercier suffisamment Emeraude de me l’avoir offert lors de mon passage estival à Paris!  Je sais qu’il y a des avis très variés au sujet de ce roman mais pour ma part, j’ai définitivement adoré!!  Et je vais certainement tenter de trouver autre chose de l’auteur!

9,5/10

(35 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. keisha

    Ah ! Je l’avais emprunté mais pas lu par manque de temps. Donc il faut le rajouter à ma liste finalement …

  2. amanda

    mum… je suis contente qu’il t’ait plu…. tu peux lire d’autres Malte maintenant

  3. erzébeth

    Très, très intriguant… jusqu’ici, je ne pensais pas être intéressée par ce roman, mais là, ce mystère dans ton billet… hum… je vais le feuilleter, pour voir à quoi ressemble le style et puis… on verra… (me tenter comme ça dans une période où je n’ai pas le temps de lire, c’est cruel !!)

  4. Brize

    Je l’avais emprunté pendant les vacances… et je l’ai rendu sans l’avoir lu. Rien qu’à voir la mise en page, je m’étais dit que ça avait l’air lent et j’ai craint de ne pas être réceptive…

  5. bladelor

    J’ai également beaucoup aimé, pas jusqu’au coup de coeur, mais vraiment je l’ai trouvé excellent. J’ai ressenti tout ce que tu décris, et j’ai particulièrement adoré l’écriture de Malte qui est une pure merveille. J’ai très envie de découvrir le reste de son oeuvre. Et ce mélange d’histoires toutes imbriquées les unes dans les autres, c’est proprement fascinant.

  6. Emeraude

    je suis ravie que tu aies autant aimé !!! Je l’ai lu avant qu’il ne reçoive le prix Elle et à cette époque là, il était très peu commenté sur la blogosphère. Depuis le prix, il y a des avis très divergents. Mais Amanda a raison, tu peux lire d’autre Marcus Malte maintenant (je n’ai lu que son dernier recueil de nouvelles mais il y a 2 titres je crois en Folio policier) En tout cas, je suis ravie !!!! (oui je sais je l’ai déjà dit!)

  7. maijo

    Pfff, toujours pas commencé le mien, parce que je lis à la vitesse de l’escargot. Mais ça ne saurait tarder.

  8. Gambadou

    Hémoglobone, oppressant, folie : pas pour moi !

  9. Florinette

    Je partage avec toi ce même coup de coeur, c’est un livre que je n’ai pas pu refermer avant de connaître le fin mot de l’histoire !

  10. saxaoul

    Ce roman a aussi été pour moi un coup de cœur. L’univers de Marcus Malte est toujours assez sombre et oppressant. Je te conseille « de poussière et de sang » publié en jeunesse chez nous mais qui peut plaire sans problème aux adultes.

  11. A_girl_from_earth

    Heureusement que je l’ai déjà lu sinon je crois qu’avec un commentaire pareil, ça aurait fait un de plus dans ma LAL lol.

  12. kathel

    « Garden of love » le retour ! Cela fait deux billets enthousiastes aujourd’hui pour un roman qui le mérite bien !

  13. Karine :)

    Hors-sujet… pouvez-vous bien m’expliquer pourquoi mon billet est en deux sortes de caractère différents?!?!?!?! Grrrrr!!! Keisha: Je pense que c’est un roman à découvrir… après, à nous de voir si on aime ou pas! Dans mon cas, ça a vraiment fonctionné! Amanda: En plein ça! Ma liste vient de rallonger du coup!! Erzébeth: Je sais, ma cruauté n’a aucune limite. Je pourrais figurer dans « The book of lost things » tiens!!! Tu sais le livre qui n’est pas encore traduit, qui revisite les contes de fées, que j’ai aimé et que Fashion a trouvé gé-ni-al!!! ;)) Brize: Oui, c’est lent. Si tu n’as pas le goût de ça, j’avoue que ça pourrait ne pas le faire! Bladelor: C’est un peu ta faute si je l’ai lu maintenant… je voulais qu’on ait des billets dans les mêmes dates pour pouvoir comparer et on peut dire qu’on est synchro!!! En effet, nos ressentis se ressemblent beaucoup. J’ai adoré. En fait, j’ai même pris une heure de congé au bureau pour pouvoir le finir!!! Emeraude: Oui, en effet, il y a des avis très divergents et c’est ce qui fait que la blogosphère est si riche. Mais j’ai définitivement adoré. C’est tout à fait le genre de roman qui me fascine complètement! Et oui, je m’en vais à la pêche aux autres Malte, maintenant! En tout cas, un gros et énorme merci de me l’avoir offert! Maijo: T’en fais pas… il attendait dans ma pile depuis juillet, donc… ;)) Gambadou: Très peu d’hémoglobine… très, très peu. Mais oui, de la folie et de l’opression!!! Florinette: Même chose pour moi! J’étais incapable de le lâcher!! Saxaoul: Merci pour la suggestion… je note tout de suite. Je crois vraiment que je vais apprécier l’univers de l’auteur si c’Est un peu toujours comme ça! A_girl_from_earth: J’ai vraiment été fascinée… ça m’arrive, des fois!!! Kathel: En fait, c’est après un échange de mails avec Bladelor que je me suis décidée à le lire maintenant!! Et oui, il le mérite bien!!

  14. Tamara

    Je viens de lire mon 1er Marcus Malt (grâce à Amanda) : Intérieur Nord (4 nouvelles). J’ai beaucoup aimé ! Je vais vite trouver Garden of love, maintenant !! 🙂

  15. Anne

    De bons personnages, une intrigue prenante…il y a longtemps que les polars ne me tentent plus, mais là j’avoue que je le suis.

  16. cathulu

    Pas du tout du tout aimé ! 🙂

  17. Manu

    Après un commentaire pareil, je ne peux que l’ajouter ! Je suis trop intriguée. En plus hier, j’ai vu un livre de cet auteur, et je me disais qu’on en parlait de plus en plus ! Un signe, très certainement 😉

  18. Karine :)

    Tamara: Tu as lu celui qu’elle a chroniqué sur son blog récemment (bon, je suis super paresseuse, je retire ma question et je vais aller voir sur ton blog dans la journée… plus simple!)? Il me tente aussi, celui-là! J’ai hâte de voir ce que tu vas penser de Garden of Love. Anne: En tout cas, c’est tout à fait mon genre… j’ai été happée!! Cathulu: Oui, j’ai pu le constater en lisant ton billet! On peut dire que ce roman et quoi, ça n’a pas cliqué mais pas du tout! Manu: Ben oui, c’est un signe!! Les avis sur ce livre sont très variés mais pour ma part, j’ai adoré!!

  19. sylire

    Je viens tout juste de lire l’avis de Bladelor, très enthousiaste, elle aussi.

  20. Fantômette

    Me faire lentement oppresser ne me tente pas vraiment en ce moment. Je reste avec Frank TALLIS dont je lis le troisième volume de la série des Max LIEBERMAN.

  21. Flo

    Je l’ai noté depuis un bon moment mais ma PAL s’écroule en ce moment !!

  22. Karine :)

    Sylire: On ne s’était pas donné le mot… mais j’avoue avoir honteusement choisi le même moment qu’elle pour le lire afin de pouvoir comparer nos ressntis à chaud!!! 🙂 Fantômette: Celui-là, je me le garde en réserve… pour ne pas avoir à attendre janvier trop longtemps la sortie du tome 4!!! Flo: Ah mais le truc, c’est de la séparer en plus petites piles! Comme ça, pas trop de danger qu’elle s’écroule! ;))

  23. Fantômette

    Décidément, tu es mon week end angel ! Pour commencer : la photo de Colin, et là, voilà que j’apprends la sortie d’un tome 4 des aventures de notre beau psychanalyste ! Yeah yeah yeah !!!

  24. Karine :)

    Fantômette: Mais as-tu déjà douté du fait que je sois angélique?? Et oui, un quatrième tome sort en VO en janvier… la traduction ne devrait pas trop tarder à suivre, j’imagine!

  25. Cécile

    « Pas claire » ? Peut-être mais ça donne drôlement envie de lire ce livre !!!

  26. Karine :)

    Cécile: Tant mieux alors! J’ai vraiment aimé et j’espère que d’autres aimeront aussi!!

  27. kesalul

    Je te suivrais les yeux fermés… Je note.

  28. Karine :)

    Kesalul: J’espère que tu aimeras, alors!!!

  29. betty

    C’est là que je regrette d’être loin , car jamais je ne pourrais trouver Marcus Malte (ou même Caryl Férey) ici. Je l’avais déjà noté chez kathel. Je vais devoir patienter encore mais le bon côté des choses c’est qu’il sera en poche d’ici là;)

  30. Karine :)

    Betty: Je ne l’aurais pas trouvé facilment chez moi non plus… Les éditions Zulma sont très peu présentes au Québec. Mais je crois que ça vaut la peine d’attendre!!

  31. Lucie

    Ça semble extrêmement tentant, tout ça… Je note!

  32. liliba

    Je l’avais déjà noté : il FAUT que le je lise !

  33. Karine :)

    Lucie: C’est très sombre, très particulier mais j’ai vraiment adoré! Liliba: Ce n’est pas moi qui vais tenter de te dissuader!!

  34. Joelle

    De mon côté, j’ai été happée par l’histoire (malgré le style qui m’a moyennement plu) mais j’ai été super déçue par la fin que j’ai trouvé trop banale par rapport au reste … ça m’a gâché ma lecture !

  35. Karine :)

    Joelle: C’est vrai que quand on finit sur une mauvaise note, ça gâche souvent la lecture. Et pour la fin, c’est vrai que ce n’est pas éclatant… mais d’un autre côté, j’aurais eu du mal à voir ça finir bien autrement.. En tout cas, pour moi, ça m’a vraiment captivée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils