«

»

Oct 16 2008

Photo du profil de Karine:)

Comment voyager avec un saumon – Umberto Eco

Résumé
« Avez-vous déjà eu besoin de mettre un saumon fumé dans le mini-frigo de votre chambre d’hôtel?  Tenté d’installer un logiciel en lisant les trois volumes d’explications fournis par le fabricant?  Renoncé à prendre un médicament anodin en raison des risques terribles que sa notice fait peser sur « certains sujets »?  Entrepris de chercher du sexe sur internet?

Si vous répondez oui à l’une de ces questions, alors vous vous reconnaîtreù dans les pages de ce livre, qui relate, sur un mode hilarant et, hélas, vraisemblable, les aventures et mésaventures de l’homme d’aujourd’hui.  En guise de bouquet final, vous découvrirez la Cacopédie: un hallucinant voyage dans le savoir scientifique moderne poussé vers la folie à dorce d’atomisation et de luxe théorique. 

Commentaire
Il s’agit ici du livre « d’urgence » acheté lors de mon oubli-de-valise cette fin de semaine.  En fait, je suis bien tombée parce que chez mon amie, il y a aussi trois adorables petits cretons – le plus vieux ayant atteint l’âge vénérable de 3 ans – qui rendent une lecture un peu saccadée!  Bref, ces « nouvelles » (je dis nouvelles, mais c’est pas vraiment ça… des essais, peut-être) de 3-4 pages étaient tout à fait appropriées!  Bon, ok, les enfants et les parents se sont souvent demandé pourquoi j’éclatais de rire comme ça, pour rien… mais ce ne sera pas la première fois qu’il se seront posé des questions à mon sujet!

Je connaissais Umberto Eco pour « Le nom de la rose ».  C’est un style bien différent, cette fois.  À travers ces « pastiches », l’auteur pousse certaines situations banales à leur extrême… et le problème c’est que cet extrême est assez réaliste.  Disons que les aberrations et les bêtises du système ne sont pas épargnées, pour notre grand plaisir. 

Le livre se subdivise en quatre parties.  Dans « Galons et Galaxie », nous avons droit à un échange épistolaire complètement fou entre les dirigeants d’une ô combien glorieuse armée intergalactique et interraciale qui, en raison d’une prétendue égalité, prend des décisions tout à fait stupides et plus ou moins respectueuse des particularités des espèces, malgré leurs belles paroles.  C’est complètement fou, incompréhensible… et ça m’a fait mourir de rire!

La seconde partie « modes d’emploi » est la plus accessible (comprendre très facile à lire dans le bruit!) et ma préférée.   J’ai ri presque à chaque fois et en même temps, c’est un peu trop réaliste, tout ça.  Je vais même pardonner à l’auteur de condamner les points de suspension – que j’utilise allègrement et avec enthousiasme, de façon horriblement anti-syntaxique d’ailleurs – tellement la façon de présenter les choses est… vraie!   J’ai aussi fait lire l’essai sur le saumon à tout le monde dans la maison!  C’est drôle sans être « bas de gamme » et ça, généralement, j’apprécie!

La troisième partie « Extraits de Cacopédie » sont l’absurde de l’absurde… je me suis souvent demandée ce qu’ils avaient fumé autour de cette pizza… ou encore à quoi la dite pizza était aromatisée!  La carte 1:1 bat tous les records de « trop penser »!!

Et finalement, le recueil se termine par quelques pages sur sa ville natale:  Alexandrie.  La description est bien réussie, on s’y croirait mais ça m’a quand même moins plu que le reste du recueil.  Peut-être parce que l’humour y est plus discret. 

Le seul point moins positif: certains « modes d’emploi » sont un peu passés date (le fax, notamment) vu qu’ils ont été écrits il y a plusieurs années…  mais si on a vécu l’époque, on peut tout de même en rire en s’en souvenant!

8,5/10

(40 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Jules

    Je devrais peut-être le relire parce qu’à l’époque, je lui aurais probablement accordé un 5/10!

  2. Karine :)

    Jules: Ou peut-être que simplement, ce n’est pas ce que tu aimes! Moi, ça m’a bien fait rire et ça s’accordait tout à fait avec mon feeling du moment!

  3. Venise

    Ah, eh bien, dans les circonstances où il a été acheté, il était incontournable que je laisse un commentaire ! Avant tout, grande déclaration, je ne savais pas que Umberto Eco pouvait être marrant. Et à ce point, encore moins. C’est rare les livres vraiment hilarants. Tu as la main joyeuse !

  4. keisha

    Karine, contente de lire ton avis et d’apprendre que tu t’es bien amusée ! J’ai lu deux fois ce livre et j’ai prêté mon exemplaire pour faire partage mon bonheur de lecture ; et on ne me l’a jamais rendu [à noter : faire un jour un billet rigolo sur les livres que l’on prête …]

  5. amanda

    « galons et galaxie » : à mourir de rire, j’étais littéralement pliée en deux en le lisant :))

  6. Brize

    J’ai relu deux fois le nom de l’auteur, parce que je me demandais si j’avais bien vu ! Pas sûre que çe plaira (en matière d’humour, nos réactions sont imprévisibles), mais j’irai tester. Enfin, j’ai beaucoup aimé les « trois adorables petits cretons » (c’est mieux que trois vieux croûtons !) : ton vocabulaire ne cesse de me surprendre (et m’enchante, cela va sans dire !) !

  7. Leiloona

    Je l’avais lu il y a quelques années, quand j’étais encore étudiante, et j’avais bien ri. 🙂

  8. bladelor

    Ca me tente bien ce titre, les récits loufoques j’adore !

  9. Pascale

    Je l’ai lu il a plusieurs années et ne me souviens pas de tout, mais je garde le souvenir d’avoir passé un bon moment ! M. Ecco a en effet plusieurs cordes à son arc.

  10. Pascale

    Je l’ai lu il a plusieurs années et ne me souviens pas de tout, mais je garde le souvenir d’avoir passé un bon moment ! M. Ecco a en effet plusieurs cordes à son arc.

  11. maijo

    Moi qui aime bien Eco (même si je reconnais qu’il faut parfois de la bonne volonté), je ne devrais pas être déçue. Et puis un Eco qui fait rire, ça ne se refuse pas 😉

  12. Céline C.

    Le moins qu’on puisse dire c’est que ton avis donne bien envie de lire ce livre !! Je ne connais l’auteur que de nom, je pense que je vais me laisser tenter ! 🙂

  13. Emeraude

    quand je bossais encore dans l’hôtellerie, une cliente un jour m’a parlé de ce livre. Elle me disait que c’était drôle, cette histoire de saumon dans le mini bar… Bien sûr, la première chose que j’ai faite en sortant (ou presque) du travail, c’est d’aller l’acheter. Je me souviens que de cette « nouvelle » là mais je me souviens avoir beaucoup ri! (contrairement au Nom de la Rose qui m’a plu, certes, mais qui est loin de faire rire! ;-))

  14. saxaoul

    En général, j’aime pas trop les textes courts alors je crois que je ne vais pas le noter ! Mais c’est vrai que quand on ne peut pas vraiment être concentré sur sa lecture, c’est une bonne solution ce genre de livre.

  15. yueyin

    J’adore les essais de Ecco, c’est un auteur extrêmement drôle en fait malgré sa réputation (absolument méritée au reste) d’intellectuel de choc :-))

  16. kathel

    J’ai toujours eu envie de le lire, ce livre, et l’occasion ne s’est pas présentée : faudra-t-il que j’oublie une valise pour cela ???

  17. Karine :)

    Venise: Hilarant oui, mais pas dans le style de Janet Evanovich! Et oui, les circonstances étaient disons… particulières!! :)) Tu as pu en être témoin différé! Keisha: C’est en effet un livre que je relirai dans quelques années, juste pour rire encore! Quant aux livres que l’on prête, en effet, ça pourrait faire un drôle de billet!! Ou bien un billet funérailles… parce que souvent, on ne les revoit pas (surtout qu’avec ma petite mémoire, j’oublie souvent que je les ai prêté et je pense plutôt que je les ai perdus dans les méandres des piles diverses!) Amanda: C’est complètement fou, en effet! Au delà du réel… et pas à cause des drôles de bibittes!!! Brize: Oui, moi aussi j’ai fait un saut quand j’ai vu l’auteur! Et comme tu dis, en humour, c’est vraiment personnel à chacun. Et je répète, ils sont vraiment adorables, les petits cretons en question!! ;)) Leiloona: Il y a quelques années, ça devait passer encore mieux! Surtout quand il parle des trucs techno de l’époque! Bladelor: Entre deux trucs plus sérieux, c’est bien! En fait, une bonne lecture dans les transports (si on a pas peur du ridicule en souriant toute seule!) Pascale: Oui, en effet… Umberto Eco a vraiment plusieurs registres! Maijo: Je seconde pour la bonne volonté!! Bon, je n’ai lu que « Le nom de la rose » (que j’ai adoré, en fait) mais par moments, l faut relire 2 fois!! Céline C: Ah mais il faut se laisser tenter, dans la vie!!! Emeraude: En effet, le nom de la rose ne fait pas rire… mais j’ai aiméééé ça!!! Et j’imagine que pour les gens d’hôtellerie, la partie « voyages » doit faire mourir de rire! Le saumon a beaucoup plu aux copains, en tout cas! Saxaoul: Moi non plus, je ne suis pas trop « nouvelles » de coutume. Mais comme c’est encore plus court (quelques pages pour se moquer d’un truc en particulier), ça a très bien correspondu au besoin du moment! Yueyin: C’est un humour pas compliqué mais un peu intellectuel, quand même!! La cacopédie… plus intellectuel que ça, tu meurs!!! Mais bon, j’ai vraiment ri! Ca se peut pas penser des trucs pareils! Kathel: C’est un bon moyen, en tout cas! Tu devrais essayer lors d’un prochain voyage!!! :))

  18. sylire

    J’ai déjà entendu parler de ce livre en bien, mais je ne sais plus où. Les livres drôles sont si rares que quand il y en a un qui sort du lot, il ne faut pas le rater !

  19. Tamara

    Je n’ai jamais lu cet auteur, voilà un bon moyen de faire copain-copine avec lui ! PS : j’ai pensé que les « cretons » étaient une sorte de petits rongeurs à la mode, mais après coup, ce sont peut-être des enfants ? o_Ô

  20. Isil

    Je n’ai jamais douté de l’humour de l’auteur (il en met parfois dans ses livres sérieux comme Baudolino) mais j’hésitais à lire ses textes courts même si le titre me plait énormément. Et voilà, c’est noté!

  21. Grominou

    Il me semblait avoir déjà lu une mauvaise critique de ce livre, mais si tu as aimé ça, je vais peut-être l’essayer…

  22. lily

    Je crois que l’article sur les points de suspension est fait pour moi :)) j’en use et j’en abuse (de toutes façons j’ai toujours été nulle en ponctuation 🙂 Je connaissais le titre mais pas le teneur du livre, merci pour ce billet !!

  23. Fantômette

    De l’auteur, j’avais été captivée par « Le nom de la rose » (dois-je préciser que j’ai sauté tous les passages en latin ? ). Mais quand il a été question de lire « Le pendule de Foucault », mon inculture m’a bien entravée. Après quoi j’ai tenté un essai tellement ardu que j’étais au bord du suicide pour cause d’autodépréciation induite. Alors bon, la rigolade érudite me fait un peu peur…

  24. Karine :)

    Sylire: J’ai déjà lu un bilet ou deux mais je ne me rappelle plus où! Et oui, quand c’est drôle, je ne passe que rarement mon tour! Tamara: Bon, je viens d’éclater de rire toute seule!!! Des rongeurs à la mode… pas vraiment quoi que… 😉 Non, c’est mon surnom affectueux pour des petits enfants… ma mère nous a toujours appelés comme ça et je poursuis la tradition! Je suis une fille de tradition!! Isil: Je n’ai pas lu Baudolino mais je ne doute pas que sa capacité humoristique doit bien transparaître un moment donné! C’Est du très très court mais j’ai aimé! Grominou: De l’humour, c’est super personnel… ça plaît ou ça ne plaît pas! Peut-être à emprunter!! Lily: Il est fait pour nous deux alors! J’aime d’amour les points de suspension!! Fantômette: Je dirais que ça se lit assez bien… j’ai la palme en matière d’inculture, je crois, et je m’en suis sortie!!!

  25. kesalul

    J’ai toujours été réticente avec ce bouquin ca rje ne savais pas trop à quoi m’attendre. Maintenant que je sais, bah il me tente bien!!!

  26. Karine :)

    Kesalul: Je ne savais pas trop à quoi m’atendre non plu. Heureusement j’ai fait une bonne pioche!

  27. Manu

    Déjà beaucoup entendu parler de ce livre mais le titre me rebute, allez savoir pourquoi? Je n’aime pas le saumon, ça doit être ça !

  28. Karine :)

    Manu: Peut-être!!! Mais bon, l’histoire du saumon dure un gros 3 pages, je pense! T’aimes pas les sushis au saumon? Miam!!!

  29. céline

    Je voulais relire un Umberto Eco depuis longtemps et ta note me donne envie de me diriger vers ce titre !

  30. A_girl_from_earth

    Un livre que je vais finir par lire je pense, à force d’en entendre parler en bien. Aujourd’hui j’ai le stress de la LAL qui grimpe qui me reprend après quelques semaines de calme – yayaye!

  31. Karine :)

    Céline: Si tu veux lire du Eco-light, ça pourrait bien faire en effet!! J’ai bien aimé cette lecture! A girl from earth: Ahhh mais faut pas se stresser avec ça! La pile est parfois un peu inquiétante mais au fond, c’est pas si grave!!!

  32. monbricabrac

    J’avais adoré (mais c’est Ecco, c’est normal;)

  33. Karine :)

    Monbricabrac: J’avoue qu’il a vraiment quelque chose, cet Eco!

  34. Joelle

    Cela m’a l’air d’être le genre de lecture parfait à caser entre deux pour se détendre ! Surtout que je peux répondre oui à la première question : j’ai déjà eu à mettre un saumon fumé dans le mini-bar de notre chambre d’hôtel (c’était notre repas du soir … on ne voulait pas ressortir chercher un restaurant !)

  35. Karine :)

    Joelle: Oui, pour se détendre… en restant quand même concentré (on parle quand même de Umberto Eco!!) Et j’espère que tu as eu plus de chance que lui avec ton saumon fumé!!!!

  36. Scarlatinette tritonear

    Ici Général ….. STOP
    Ne vous entends pas …..STOP

  37. Yvon Verrier

    Ce livre m’en rappelle un autre: La prédominance du crétin, de Carlo Fruttero. L’humour est semblable, et la constatation identique. Voltaire écrivait: voyez le monde, comment il va. Aujourd’hui, on pourrait facilement répondre: il ne va pas du tout.

     

    Moi aussi j’ai beaucoup ri, en lisant ce petit livre. Mais c’est parce que j’ai beaucoup voyagé, et que j’ai vécu plusieurs de ces amusantes situations, que je ne trouvais pourtant pas toujours drôles, à l’époque. Ce qui me frappe, maintenant que je peux revoir tout ca, sans perdre mon calme, c’est l’apparent détachement avec lequel on peut vous annoncer la pire des situations, et bien sur, avec ce sourire corporatif, un peu comme dans: Planes, trains & automobiles, avec Steve Martin et John Candy.

    1. Karine :)

      Yvon Verrier: Je ne connais pas du tout La prédominance du crétin… si l’humour est semblable, ça peut peut-être me plaire!  Mais ce petit livre m’a beaucoup fait rire et oui, le grand sourire quand on t’annonce une catastrophe (pour toi), c’est frappant!  Moi, bizarrement, devant des grosses histoires, je suis assez zen… et j’ai une grosse tendance au fou rire, contrairement à mes copains, ce qui les fait freaker… Et comme il m’en arrive, des trucs…  Mais c’est toujours plus drôle après coup!!!

  38. Dryade de brume

    J’ai eu ce petit recueil entre les mains, et je l’avais reposé. Puis regretté, et encore plus à te lire. Il ne faut jamais être trop sage avec les livres (toutes les excuses sont bonnes !)… J’adore rire en bonne compagnie, et l’absurde né du quotidien !

    1. Karine :)

      Dryade de brume: Naaaa, il ne faut jamais être trop sage!  C’est prouvé!  J’ai peu de souvenirs des nouvelles précises (à part celle du saumon) mais je me rappelle avoir bien aimé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils