«

»

Sep 26 2008

Photo du profil de Karine:)

The book of lost things – John Connolly

Résumé
« Dans sa chambre du grenier, David, 12 ans, pleure la mort de sa mère, avec ses livres pour seuls compagnons.  Mais ces livres commencent soudain à chuchoter dans le noir.  En colère et seul, il se réfugie dans son imagination et réalise rapidement que réalité et fantaisie ont commencé à se mélanger.  Alors que sa famille s’écroule, David est violemment propulsé dans un monde qui est l’étrange reflet du sien – peuplé de héros et de monstres, et dirigé par un roi fatigué qui garde ses secrets dans un livre mystérieux : The book of lost things. « 

Traduction très libre du quatrième de couverture

Commentaire
J’ai attrapé ce livre au hasard en librairie parce que le titre contenait le mot « book » et que j’aime bien les titres qui contiennent le mot « book ».  En fait, je finis toujours par craquer pour les livres qui s’intitulent « Le livre de quelque chose »… il n’y a aucune raison mais c’est plus fort que moi!  Bref, j’ai acheté ça sans aucunement savoir qu’est-ce que c’était!  Mais ça, ça n’a rien d’anormal!

Ce qui a été moins normal, c’est que pendant les 70 premières pages, je n’étais même pas capable de lire dès que la noirceur tombait!  J’en ai fait des cauchemars et j’ai failli me recoucher avec des bouchons dans les oreilles pour être certaine de ne pas entendre si mes livres commençaient à me jaser ça (avez-vous déjà remarqué qu’on n’est au-cu-ne-ment rationnel à 3h du matin, au sortir d’un cauchemar?), ainsi qu’un bandeau sur les yeux au cas où je verrais un « Crooked man » qui m’attendrait!  Après cet aveu plutôt honteux, ne vous demandez pas pourquoi je ne lis pas de Stephen King!!! 

En fait, c’est que pendant la première partie du roman, je suis vraiment entrée dans l’univers de David qui perd sa maman à 12 ans, qui est complètement perdu et qui s’accroche à tout ce qu’il peut.  Sa réaction face à sa perte est bien décrite et je l’ai réellement ressentie.  Comme si ce n’était pas assez, il se voit rapidement affublé d’une belle-mère dont il ne veut pas et d’un nouveau petit frère très demandant.  Et dans la maison de Rose (la nouvelle belle-mère), il y a des vieux livres… plein de vieux livres, dans lesquels il se perd littéralement.  Et alors que David s’enfonce dans sa colère, sa jalousie, sa culpabilité et sa peine, tout bascule.  

Et à partir de là, David se retrouve dans un monde parallèle fait de contes de fées où David devra affronter ses démons.   J’ai eu un peu de mal au départ à entrer dans cet univers sanglant (parce que rien n’est amoindri ici… on oublie parfois à quel point certains contes de fées étaient terrifiants!) et teinté des perceptions de ce jeune de 12 ans.  En fait, cet aspect « non-censuré » m’a dérangée pendant un long moment, jusqu’à ce que je commence tranquillement à tracer des parallèles entre les contes et l’histoire du jeune héros et là, j’ai embarqué dans cette quête il rencontrera des hommes-loups,  un certain Childe Roland, une Bête, une Blanche-Neige… particulière ainsi que 7 nains portés sur le communisme (le livre placé à côté du leur dans les étagères leur ayant mis ces idées dans la tête).   Plusieurs contes de fée connus (ou leurs personnages) sont utilisés et revisités (Blanche-Neige, la belle et la bête, le petit chaperon rouge, Rumpelstiltskin, le belle au bois dormant ainsi qu’un poème de Robert Browning ) de façon intéressante pour nous offrir une histoire de passage à l’âge adulte un peu différente.    Je dois avouer qu’avant de saisir où l’auteur voulait nous emmener, j’ai cru avoir affaire à une – pâle – tentative de création d’un monde à la Jasper Fforde mais cette sensation s’est quand même rapidement atténuée. 

Fait intéressant, le livre offre un annexe d’une centaine de page qui contient tous les contes de fées dont il est question (souvent la version des frères Grimm) ainsi que l’origine du conte en question.  L’auteur offre aussi son interprétation de celui-ci en lien avec l’histoire de David.  Normalement, ce genre « d’explication » m’énerve un peu mais ça n’a pas été le cas ici et j’ai pu apprécier divers détails sur lesquels je n’avais pas nécessairement porté attention.   J’ai vraiment apprécié avoir les contes sous la main pour pouvoir bien saisir les allusions et comparer avec le monde de David. 

Bref, une belle lecture (j’ai adoré me replonger dans les vieux contes) si ce n’est que je me questionne encore à savoir si tant de trucs disons « hémoglobineux » étaient réellement nécessaires.  Ok, je sais, c’était pour respecter l’esprit des contes de fées mais tout de même…  il y a des trucs réellement horribles là-dedans (je pense à la chasseuse… brrrrrrrrr).  Je crois que les analogies auraient pu être aussi fortes en poussant un peu moins!  Mais ça, c’est la reine des peureuses qui le dit!!

8,5/10

Pour ceux que ça intéresse: le site du livre: http://www.thebookoflostthings.com/  .Les contes y sont, entre autres.  Mais il ne faut pas trop lire les réponses de l’auteur parce que si c’est le même texte que dans le bouquin, il en révèle quand même trop!

(36 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Virginie

    Je viens de le noter parce que j’aime bien ces histoires de livres dans les livres moi aussi;o)

  2. fashion

    J’ai bien envie de le lire celui-ci! Il est traduit ?

  3. erzébeth

    J’ai essayé de chercher, mais je ne trouve pas… ce livre a été traduit ? Ce que tu en dis me tente bien; je suis très vite effrayée moi aussi (Stephen King n’a pas le droit de franchir ma porte d’entrée), mais ces histoires d’enfant et de contes m’intriguent… Ca n’a aucun rapport, mais as-tu vu « Le labyrinthe de Pan » ? (réalisateur : Guillermo del Toro) C’est un de mes films préférés, où une petite fille ne supportant plus la réalité (c’est la guerre / son père est mort), se réfugie dans une histoire imaginaire, où elle est une princesse qui doit retourner dans son royaume. C’est dur, parfois sanglant, mais quelle beauté !

  4. Isil

    Les nains communistes??!! Ca peut me plaire. J’aime ce genre de détournement d’histoires.

  5. Joelle

    Cela est vraiment différent de ce que fait cet auteur habituellement (à part peut-être le côté sombre ! mdr !). Je n’ai pas ma LAL sous les yeux mais il me semble que je l’ai déjà noté 🙂

  6. Emeraude

    moi aussi ça me tente bien ! et contrairement à toi, les explication m’enchantent en général (c’est pour ça que je suis ravie d’aller voir ce soir l’auteur de « là où les tigres sont chez eux’ parce que ce roman là mérite vraiment des éclaircissements tellement sa lecture en est fastidieuse (mais très intéressante)

  7. maijo

    L’annexe peut sembler bien intéressante, en effet. Quant au fait que les histoires soient sanglantes, il suffit de se rappeler ce qu’elles racontent pour de vrai pour réaliser que ce sont de vraies monstruosités (surtout destinées aux enfants): de la Belle au bois dormant au Petit Chaperon, en passant par Baba Yaga (tu en as vu, des planches d’illustrateurs de la célèbre ogresse? Heureusement je ne les ai découvert qu’il y a peu, j’en aurais été traumatisée à vie sinon).

  8. fashion

    Et quand je pense que mon conte préféré a toujours été Barbe-Bleue… Suis-je anormale ? :))

  9. maijo

    @ Fashion, mais qui t’a dit que je n’aimais pas Baba Yaga?

  10. Karine :)

    Virginie: Il y a un petit côté fantastique qui pourra te plaire, je crois! Fashion: Je ne l’ai jamais vu en traduction mais il se lit très facilement en VO. Je me doutais bien que cette histoire de conte de fées te tenterait! Erzébeth: C’est intrigant, en effet…et j’ai vraiment fait un cauchemar terrible! J’ai failli partir chez mes parents à 3h du matin!!! (encore une fois, étant donné le sujet du livre, un psychanalyste aurait un fun noir avec moi!!!) Quant au « Labyrinthe de Pan », je partage tout à fait ton avis! J’ai adoooré ce film – l’un de mes préférés des dernières années – et certains aspects du livre – mais pas tous – me l’ont d’ailleurs rappelé (tu n’es pas hors sujet… j’ai failli en glisser un mot dans mon billet). Et dans ce film, le côté sanglant ne m’avait pas du tout dérangée (bien qu’il soit bien présent). En fait, je croyais au départ que ce livre était un livre d’enfants… c’est peut-être pour ça que j’ai fait un saut en voyant tout ce sang!! Isil: Les nains communistes m’ont particulièrement fait rire! Et on ne rit pas tant que ça dans ce roman! Joelle: Je ne connais pas du tout, du tout l’auteur… en fait, jamais entendu parler. Il fait quoi, normalement? Emeraude: Pour les explications, parfois j’aime bien, parfois pas du tout. En fait, j’aime avoir des pistes de solution et de réflexion mais pas tout avoir « tout cuit dans le bec »! Quant aux « tigres » je résiste toujours à le noter!! Maijo: Je sais que les contes pour enfants sont terrifiants! Et pour ça, je comprends bien les choix de l’auteur! Ils étaient beaucoup moins « politically correct » dans le temps! Par contre, je les aimais beaucoup, terrifiants ou pas! Fashion: T’en fait pas, faut pas être trop « normales »!!! ;)) Mais si ça peut te rassurer, je l’aimais bien aussi… ce conte n’est pas nécessairement représenté dans ce livre mais si tu as un faible pour les têtes coupées (ou les morceaux coupés)… tu risques de trouver ton compte! Maijo: 😉

  11. Cécile

    L’idée des 7 nains portés sur le communisme me parait assez marrante pour que je retienne le titre…

  12. cathulu

    Dès qu’il est question de livres dans un livre moi aussi, je craque ! 🙂

  13. Jules

    Je peux le lire car j’ai enlevé tous les livres qui étaient dans ma chambre… hihihi

  14. Lily

    Ah oui je le note avec plaisir, même s’il est un peu « noir » 🙂

  15. Karine :)

    Cécile: Leur Blanche-Neige vaut aussi le coup!!! 😉 Cathulu: C’est difficile de résister, n’est-ce pas!!! Je vois le mot « livre »… et c’en est fait de toutes mes résolutions! Jules: Mais c’Est piiiiiiiire quand ils ne sont pas dans la chambre! Tu ne peux même pas voir ce qu’ils fabriquent dans ton dos!! Lily: Ce mélange de deuil, de passage à l’âge adulte et de contes de fée donne un résultat assez spécial. Plus j’y réfléchis, plus je trouve que certains parallèles sont bien trouvés, même si je me suis demandé un moment où ça s’en allait!

  16. Grominou

    Cet auteur est sur ma LAL depuis une éternité! Je crois que je vais lui donner la priorité lors de mon prochain passage à la bibliothèque municipale…

  17. Karine :)

    Grominou: Il paraît qu’il écrit généralement des polars. Du moins, c’est ce qu’on m’a dit parce que moi, je n’en avais jamais entendu parler!!

  18. Manu

    C’est tentant mais si ce n’est pas traduit, ce n’est pas la peine hélas. Les nains communistes, apparemment, c’est ce qui a fait rire tout le monde dans ton billet ! C’est drôle mais au début, je pensais que c’était un livre pour enfants et puis, finalement, pas du tout !

  19. Joelle

    Il écrit une série de romans policiers avec le détective Charlie Parker. Il va publier le 7ème il me semble … je n’ai lu que le premier et j’ai les 3 suivants dans ma PAL ! Mais j’avais beaucoup aimé ma lecture 🙂

  20. Karine :)

    Manu: J’ai vérifié et je pense que ce n’est pas encore traduit. Toutefois, le livre date de 2006… c’est possible qu’il ne soit pas encore traduit. Selon l’auteur, les enfants apprécient la quête physique alors que les adultes préfèrent la quête spirituelle. Et les nains communistes sont assez drôles, d’ailleurs! Joelle: Merci de l’info! Une copine s’en informait justement il y a quelques jours!

  21. niki

    cela me fait beaucoup penser aux livres d’Angela Carter

  22. Karine :)

    Niki: Je ne connais pas du tout cette auteure… bien entendu, je vais aller fouiner pour en savoir davantage!

  23. Ori

    Tiens ça a l’air génial cette histoire, je vais voir si y a une traduction.

  24. Karine :)

    Ori: Je n’en ai pas trouvé à date… 🙁 Mais si tu trouves, tiens-moi au courant!!

  25. Eireann Yvon

    j’adore cet auteur dont voici le blog : http://www.johnconnollybooks.com/blogger.html Yvon

  26. Karine :)

    Yvon: J’avais trouvé le site mais pas le blog! Merci beaucoup!!!

  27. bambi_slaughter

    Je ne connais pas du tout, mais ça me plait beaucoup, je me le note. Merci pour le partage !

    1. Karine :)

      bambi_slaughter: C’est un livre que j’ai offert à plusieurs reprises depuis!!!  Ca m’a vraiment plu… effrayant mais génial en même temps!

  28. Sibylline

     » En fait, je finis toujours par craquer pour les livres qui s’intitulent « Le livre de quelque chose »… il n’y a aucune raison mais c’est plus fort que moi! « 

    Dans mes bras ma soeur! J’ai exactement le même problème avec les livres dont le titre contient « chien », c’est complètement idiot, je vais de déception en déception avec ce critère, mais comme tu le dis, c’est compulsif, très difficile à maîtriser…

    1. Karine :)

      Sibylline: C’Est fou nos petites addictions, hein!!!  Je suis complètement folle avec ça.  Les livres qui contiennent « livre de » ou encore « lettres » dedans (dans le sens de courrier).  Suis bizarre!

  29. Gabrielle

    Bonjour!

    Je viens de lire ce livre la semaine dernière et je dois dire que j’ai adoré! C’est peut-être l’un de mes livres préférés.

    Vous avez dit que à la fin de votre livre, il y avait une annexe avec la liste des contes repris par John Connolly avec les interprétations de l’auteur; ce qui ‘est pas la cas de ma version. Laquelle avez-vous? JE serait curieuse de la lire.

    Merci d’avance.

    Au revoir et à bientôt!

    1. Karine :)

      Gabrielle: En fait, j’ai l’édition pour enfants, en anglais (la rouge).  C’est pour ça qu’il y a ces explications! 

  30. Gabrielle

    Merci! Et bien je me procurerai le livre en anglais dès que j’en aurai la possibilité!

    Je reviendrai sur ce blog, il y a beaucoup de choses! J’ai vu dans la liste des livres classés par ordre alphabétique, des oeuvres que j’ai lu et d’autres que je voudrais lire.

    Bonne continuation!

    1. Karine :)

      Gabrielle: J’espère que cette édition se fait toujours, alors!  Bonne recherche!

  31. Perséphone

    Bon je suis sur ce bouquin depuis plus de 3 semaines et j’ai vraiment du mal à le finir! Il est terriblement noir et je n’ai même pas la chance d’avoir les contes à la fin. 

    Pour l’instant je ne sais toujours pas où l’auteur veut en venir…. 

    1. Karine :)

      Perséphone: J’ai beaucoup aimé, j’ai aimé l’exercice de réécriture, en fait.  Mais oui, c’est super noir… et bon, tu me diras quand tu auras terminé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils