«

»

Sep 23 2008

Photo du profil de Karine:)

La petite pièce hexagonale – Yoko Ogawa

Résumé
« Dans les vestiaires d’une piscine, une jeune femme est soudain attirée par une inconnuep ourtant banale, effacée et silencieuse.  quelques jours plus tard, elle croise à nouveau l’inconnue qui marche dans la rue accompagnée d’une vieille dame et, fascinée, elle les suit à travers la ville jusqu’à une loge de gardien au milieu d’un parc.  À l’intérieur, les deux femmes sont assises sur des chaises, elles semblent attendre leur tour.  La plus âgée se lève, entre dans une haute armoinre hexagonale: la petite pièce à raconter… »

Commentaire
C’est là ma première rencontre avec Yoko Ogawa.  J’en avais beaucoup entendu parler et je m’attendais à lire un truc complètement dérangeant, complètement déstabilisant.  Eh non…  J’ai apprécié ma lecture mais je m’attendais à totalement  autre chose.  Disons que j’ai été surprise d’une autre façon!

Avec ce court roman, je suis entrée dans une métaphore bien intéressante où le personnage principal compose difficilement avec certains événements de sa vie et est affligée d’un mal de dos.  Malgré les traitements (la machine à étirer suffirait à elle seule à me donner mal partout, juste à la voir) et les séances de piscine, rien n’y fait.  Elle ne comprend pas trop pourquoi elle est attirée par Midori, femme quelconque qu’elle croise dans le vestiaire (j’avoue qu’au début, j’ai pensé que le vestiaire de la piscine était la pièce hexagonale en question… ou le sauna de la dite piscine… bref, je m’imaginais toutes sortes d’affaires, plus ou moins racontables!!). 

Finalement, sans trop savoir comment, sans trop savoir pourquoi, en se perdant à chaque visite, elle parle et parle encore dans la – vraie – petite pièce hexagonale, gardée par Midori et Yuzuri.  Les références à la psychanalyse sont assez claires et présentes un peu partout dans le roman (c’est mon thème de la semaine, faut croire) et ce conte métaphorique nous emmène avec la narratrice dans ce voyage hors du temps, à l’intérieur d’elle-même.  Pas vraiment de fantastique ici, rien de vraiment bizarre.  Juste un univers un peu mystérieux, presque éthéré. 

J’ai beaucoup aimé la façon dont les mots coulent presque tout seuls.  Impossible de manquer le fait qu’on est dans un roman japonais.  J’ai nettement l’impression que dans les romans écrits en japonais, la traduction est pour beaucoup dans le résultat final en français et dans ce cas-ci, j’ai vraiment apprécié. 

Bref, même si je m’attendais à un petit quelque chose de plus, de surprenant, il n’en reste pas moins que Yoki Ogawa est une auteure que je lirai certainement à nouveau.  Reste à savoir avec quel titre poursuivre!

8/10

(30 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. fashion

    Nous avons un avis similaire : ce titre m’a plu mais ne m’a pas dérangée comme je m’attendais à l’être. J’en ai d’autres in ze PAL (mais que n’ai-je pas dans cette PAL ?:)))

  2. cathulu

    Pas accroché du tout avec ce texte !:)

  3. Leiloona

    Je ne connais pas du tout cet auteur … :/

  4. Karine :)

    Fashion: Je vais aller voir ton billet… je fais toujours preuve de paresse intense quand j’écris mes billets et je ne vais jamais chez les autres pour me rappeler leurs avis! Mais disons que je m’attendais à quelque chose de complètement capoté et que j’ai trouvé quelque chose de bien! Cathulu: Pour ma part, j’ai bien aimé la plume et l’ambiance mais je comprends qu’on puisse y rester complètement indifférente. J’ai refermé le livre en me demandant ce que je venais de lire! Leiloona: Avant de fréquenter les blogs, je ne connaissais pas du tout non plus!

  5. Anne

    Avec « Hôtel Iris » et « L’annulaire » je n’avais pas aimé le style de cette auteure: je passe!

  6. sentinelle

    J’ai aussi beaucoup entendu parlé de cette auteure, je la lirai certainement un jour ou l’autre..

  7. sylire

    J’ai aussi entendu parlé en bien de cette auteure et je compte bien la découvrir un jour ou l’autre.

  8. liliba

    Je n’ai jamais lu cette auteur, et l’histoire me tente bien, je note.

  9. Flo

    « L’annulaire » du même auteur m’avait laissée perplexe alors je ne sais pas trop…

  10. Karine :)

    Anne: Quand on a essayé et qu’on n’aime pas… tu fais bien de passer ton tour! Sentinelle: Avant les blogs, je ne connaissais pas du tout. En fait, ses livre sont difficiles à trouver dans ma région. Mais je suis bien contente d’avoir couru ses livres jusqu’à Paris! Sylire: J’avais aussi entendu dire beaucoup de belles choses sur la blogosphère… c’est ce qui m’avait incitée à le lire en premier lieu! Liliba: Si tu es intéressée par ce qui est psy, je crois que ça peut te plaire! (c.f. ton commentaire sur « Du sang sur Vienne »!) Flo: Ca raconte quoi, « L’annulaire »? Avec un tel titre, difficile à dire!!!

  11. Lou

    J’adore j’adore j’adore ! J’ai lu pas mal de ses titres… si tu n’as pas peur des ambiances un peu glauques je te conseille « l’annulaire » ou « le musée du silence ». Plus proche de celui dont tu parles : « le réfectoire un soir et une piscine sous la pluie » est très poétique.

  12. Marie

    J’ai bien aimé ce livre 🙂 Et, comme toi, je m’étais fait une toute autre idée de la petite pièce hexagonale ! Avant celui-ci, j’avais lu « Le réfectoire un soir et une piscine sous la pluie », mais je pense être passée à côté. En tout, j’en lirai d’autres de cet auteur !

  13. Karine :)

    Lou: Oui, je crois bien me souvenir que tu es fan! Je n’ai pas peur des ambiances glauques, donc je note. En attendant, j’ai « La formule préférée du professeur » dans ma pile. Marie: Tu ne peux même pas t’imaginer de tout ce que j’ai pu penser qu’il y avait dans la fameuse petite pièce! Mais finalement, j’ai bien aimé!

  14. Fantômette

    Sur les conseils de Fashion, j’avais découvert l’auteur avec « la petite pièce hexagonale » dont j’avais aimé le côté un peu « murakamien ». En revanche, « l’hôtel Iris » était beaucoup plus étrange et dérangeant, et finalement j’ai moins aimé. D’autres m’attendent dans la PAL. Affaire à suivre…

  15. Karine :)

    Fantômette: J’avoue qu’il y a un côté « murakamien » (j’adore le mot inventé!). Je suis quand même très curieuse de découvrir autre chose de plus « weird » de cet auteur, pour me faire ma propre idée!

  16. Cécile

    Bon en tous cas, ça donne envie.

  17. Karine :)

    Cécile: Je crois que c’est en effet une auteure qui vaut la peine d’être lue. Ce court roman m’a donné le goût de découvrir autre chose d’elle!

  18. hamnessa

    J’aimerai bien le lire ce livre j’aime beaucoup le style de l’auteur 😀

  19. Karine :)

    Hamnessa: J’espère que tu aimeras alors. La métaphore est bien intéressante!

  20. Lucile

    C’est un des premiers livres que j’ai notés quand je commençais à fréquenter la blogosphère… Toujours pas lu bien évidemment! 😉

  21. Karine :)

    Lucile: Moi aussi, ça a pris une éternité avant que je lise (parce que pratiquement introuvable dans ma région). Mais je crois sincèrement que cette auteure en vaut la peine!

  22. Lune de pluie

    C’est un auteur que j’aime beaucoup avec son atmosphère particulière, un univers parfois étouffant ou heurtant dans lequel on entre (ou pas)mais qui ne laisse pas indifférent.

  23. Manu

    J’ai beaucoup aimé « Le musée du silence ». Je vais bientôt recevoir « Parfum de glace » à prêter. Celui-ci a l’air bien aussi.

  24. Karine :)

    Lune de Pluie: Je poursuivrai volontiers avec d’autres livres de l’auteur pour découvrir davantage le côté particulier et étouffant de son univers! Manu: Oui, il est bien! J’ai hâte de voir ce que tu vas penser de « Parfum de glace »!

  25. Géraldine

    Cet article donne bien envie de lire le livre. Et un de plus sur ma PLV (Pile à Lire Virtuelle) par opposition à ma PAL (Pile à Lire déjà chez moi !) Cdlt

  26. Karine :)

    Géraldine: Ces piles… c’est fou ce qu’elles grandissent vite, n’est-ce pas! Mais comme j’ai bien aimé ce livre, je me vois mal te dire de ne pas le lire!

  27. BMR

    De la même niponne et très abordables, deux recueils de nouvelles qui se font échos : La bénédiction inattendue et Les paupières. http://bmr-mam.over-blog.com/article-17256217.html

  28. Karine :)

    BMR: Je vais voir tout de suite votre billet! Définitivement, je suis curieuse de lire autre chose de Yoko Ogawa!

  29. Apolline

    Petits conseils : « La formule préfèrée du professeur » qui m’a beaucoup émue, boulversée. Et « La marche de Mina » parce que l’écriture est si belle ! Je ‘nai pas du tout aimé « la petite pièce hexagonale » car mise à part l’écriture, j’ai trouvé le livre vide et les personnages sans intèret… Mais les deux livres cités plus haut (et particulièrement le premier) sont magiques, vraiment. Bises* et bonne continuation !

  30. Karine :)

    Appoline: J’ai aimé celui-ci car tout ce qui touche de près ou de loin la psychanalyse m’intéresse normalement. « La formule préférée du professeur » est dans ma pile et je suis bien contente de lire que c’est magique!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils