«

»

Sep 08 2008

Photo du profil de Karine:)

Confessions of a Jane Austen addict – Laurie Viera Rigler

Résumé
« Courtney Stone se remet difficilement de fiançailles rompues en se perdant dans les romans de Jane Austen.  Un matin, elle se réveille non pas dans sa chambre de Los Angeles, ni même dans son propre corps mais plutôt dans le lit d’une dame dans l’Angleterre de la Régence (Regency England… j’imagine qu’on doit traduire ça comme ça!).  Qui d’autre qu’une addict de Jane Austen pourrait concevoir un tel scénario!

Non seulement Courtney est prise dans le corps d’uen autre femme mais elle doit également faire semblant qu’elle est cette femme; même si elle ne sait rien d’elle, elle parvient à tromper tout son petit monde. Mais son Austen-mania ne l’a pas préparée à toutes les réalités de l’époque… »

Commentaire
J’ai attrapé ce livre dans un aéroport quelconque (je ne sais plus trop lequel… au Canada anglais, j’imagine… ou dans une escale) au cours de mes nombreux vols de l’été.  C’est simple, j’ai vu le mot « Jane Austen » et comme j’étais pressée, je n’ai pas vraiment pris la peine de me demander ce que c’était.  Ne me blâmez pas, je suis certaine que plusieurs d’entre vous auraient fait pareil!

Première déception en ouvrant le livre… l’héroïne, Courtney Stone, ne se retrouve pas dans un roman de Jane Austen.  Elle n’a servi de modèle pour aucune héroïne non plus.  Amère désillusion donc!  Elle ne fait que lire et relire les romans d’Austen et se retrouve à cette époque.  Et à partir de là, elle se retrouve à vivre dans ce monde où une femme ne peut aller se balader sans chaperon, où des regards trop appuyés peuvent ruiner une réputation, avec une mère pratiquement aussi désagéable que Mrs. Bennett.  De plus, elle ne sait plus trop que penser de Mr. Edgeworth, qui la courtise et contre qui Jane Mansfield (car la personne qu’elle est devenue s’appelait Jane Mansfield) avait vraisemblablement une dent.  Ni d’un certain serviteur d’ailleurs. Bref, elle doit tromper tout le monde, démêler tout ça, tout en se promenant à la campagne, à Bath et à Londres.  Un vrai pélerinage Jane Austen, quoi.  

L’idée d’une vision moderne dans un monde Austenien aurait pu être intéressante mais en fait, je n’ai pas accroché.   Je n’ai pas trouvé ça particulièrement drôle et le personnage de Courtney ne m’a pas particulièrement plu au départ et je me demandais bien comment elle avait pu en arriver là.  Je me le demande encore d’ailleurs.  Il y a, semble-t-il, un truc un peu psycho-pop et ésotérique dans tout ça que je ne suis pas certaine d’avoir bien saisi.  De plus, après une ou deux mentions de l’odeur des gens, du fait qu’ils ne se lavent pas souvent, de leurs dents, du manque d’hygiène etc. m’auraient largement suffi.  Je n’avais nullement besoin de rappels constants.  En fait, je crois que j’aurais nettement préféré garder ma vision idyllique du monde de Pride and Prejudice.  L’idée d’un « énorme truc » (« the largest p… I have ever seen in my life, Guinness Book of World Record Material ») sortant du pantalon d’époque (oui, oui, le dit truc est décrit sortant de breeches ouvertes accompagnées de bas aux genoux) d’un monsieur en pleine soirée ne « fitte » tellement pas avec ce que je veux penser du monde de l’époque.  Ok, c’était peut-être le but du roman… MAIS JE VOULAIS PAS LE VOIR ÉCRIT NOIR SUR BLANC, BON!

En plus, la fin du roman m’a laissée perplexe.  D’abord, certains dénouements m’ont semblé bien faciles et ensuite, je n’étais pas certaine de comprendre quoi que ce soit.  En fait, je me suis aussitôt demandée si cette fin bizarre n’était pas pour introduire une suite… et bien oui!  La suite paraîtra l’an prochain et il s’agira de l’histoire de Jane prise dans le corps de Courtney au 21e siècle.  Déjà de savoir ça, ça me donne une meilleure idée de la petite morale (parce qu’en plus, il y a beaucoup de petites morales pas très bien déguisées dans tout ça). 

Bon, j’ai l’air négative?  Peut-être.  En fait, j’en veux surtout au roman de ne pas se passer dans un livre d’Austen!  La lecture n’était pas désagréable en soi, je me suis pas réellement ennuyée même si je ne me suis pas attachée aux personnages, j’ai apprécié les scènes de bal où les regards deviennent très sensuels, on retrouve plein de références aux bouquins d’Austen (qui auraient pu être davantage suggérées qu’explicitées, selon moi.  Toute la différence avec le livre dont je vous parlais hier) et je voulais savoir comment ça allait se terminer.  Et voilà qu’il me manque une partie du dénouement!  Grrr!  Alors devinez-quoi?  Imaginez-vous que je finirai certainement par lire la suite du roman en question… ne serait-ce que pour ne pas avoir perdu mon temps à lire celui-ci et à ne pas tout savoir ce que je voulais savoir!!!

Disons que je préfère « Lost in Austen »!!!

5,5/10

(19 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Grominou

    Hé bien, je vais passer mon tour… Dommage, l’idée aurait pu être bonne. Nous sommes un peu dans le même monde ces temps-ci, j’ai vu hier le DVD «Becoming Jane». Je ne m’attendais pas à grand chose, surtout à cause du casting de Anne Hathaway, qui est américaine, en Jane Austen, et je pensais qu’il ne s’agissait que de surfer sur la vague actuelle d’Austenomanie! Mais j’ai été heureusement surprise, c’est assez charmant, plein de petits détails nous rappellant les romans; je te le recommande si tu ne l’as pas encore vu!

  2. Karine

    Grominou: Oui, l’idée aurait pu être bonne. Mais à mon goût à moi, le traitement manque d’originalité. Mais bon, ce n’est que moi! J’ai vu « Becoming Jane » il y a un moment et j’ai trouvé ça bien mais sans plus. Un bon et charmant moment de détente. Si « Lost in Austen » t’intéresse (une série anglaise), j’ai pris le lien dans le blog-it de Cuné! J’ai bien aimé et je suis totalement jalouse du fait qu’elle rencontre Darcy!!!

  3. Cuné

    Et en plus c’est pas traduit, I guess ? Pourtant, tu parviens quand même à me tenter… Je suis Austen maniac jusqu’au bout des ongles, arg….

  4. Karine

    Cuné: You guessed right! J’ai cherché un peu sur le net et non, ce n’est pas traduit. Et je te comprends tout à fait… même si j’avais lu un tel billet, probablement que je serais quand même tentée par le livre!!! On est Austen maniac ou on l’est pas!!!

  5. keisha

    Karine, moi non plus je ne résiste pas si Jane Austen est écrit sur une couverture de livre ! Mais ton billet me fait douter (quoique, si je le vois …). Je vais donc me contenter pour l’instant de regarder Lost in Austen (voir lien chez Cuné, que son chemin soit jonché de pétales de rose pour cette bonne action).

  6. Cuné

    Oh c’est gentil ça, Keisha 😀 Mais c’est surtout Camille la it girl (blog Effusion of fancy) dont le chemin doit être pavé de pétales de roses !!

  7. stephanie

    tu m’as convaincue de ne pas y toucher… pourtant j’aurais craqué comme toi, juste en lisant le titre 🙂

  8. Joelle

    Je ne sais pas si je dois le noter ou non ! Je suis quand même assez tentée mais quand je vois la longueur de ma LAL, cela me fait peur 😉

  9. Karine (et ses livres)

    Je me serais sans aucun doute laissée tenter s’il existait en français…

  10. Karine

    Keisha: Exactement, bénie soit Cuné pour « Lost in Austen » (bon, pour ses billets aussi… mais ces temps-ci, je suis particulièrement ravie pour le lien!) Cuné: Peut-être, mais je ne connaissais pas le blog de Camille donc sans toi, je n’aurais jamais trouvé!! Stéphanie: Je m’en doute bien que tu te serais laissée tentée! C’est fou, quand même, on est toutes pareilles! Joelle: J’ai enlevé la numérotation de page dans ma LAL… comme tu dis, ça faisait peur!!! Karine: J’imagine que ça ne saurait tarder!

  11. Cécile

    Oh quel dommage ! La 4ème de couverture et l’idée de départ me paraissaient irrésistibles. J’imagine qu’en le lisant, j’aurais éprouvé les mêmes déceptions que toi…

  12. Lily

    C’était effectivment une BONNE idée ce livre, et tout comme toi j’aurais sombré :)) J’aime ta définition d’un roman ésotérique psycho pop… :))

  13. Aelys

    Je crois que j’aurais pu être tentée, mais finalement je pense que j’aurais connu plusieurs de tes déceptions…

  14. Flo

    J’ai commencé aujourd’hui « Orgueil et préjugés » et du même coup, je découvre l’univers austinien !!

  15. Brize

    C’est vrai que l’idée de départ était séduisante… dommage que son traitement ne l’ait pas été autant !

  16. Karine

    Cécile: Moi aussi, ça me paraissait irrésistible… mais bon, peut-être que c’est moi qui n’ai pas réussi à passer par dessus certains petits irritants! Lily: En effet… c’était une excellente idée. En fait, ce n’est pas un roman ésotérique psycho-pop mais un événement qui l’est… Mais même si c’est complètement illogique… je suis certaine que je vais quand même me laisser tenter par la suite!

  17. Karine

    Oups… j’ai fait une connerie avec le bouton « envoyer »!! Aelys: À moins d’être très curieuse, ce n’est pas un roman que je conseillerais d’emblée, en effet… Flo: *soupir* Darcy *soupir* Quel bonheur de découvrir « Orgueil et préjugés »!!! Brize: Exactement. Il m’a manqué un petit quelque chose, je trouve…

  18. Cuné

    Contre toute attente j’ai beaucoup aimé 🙂

    Le moment où le bad guy sort son engin, écoute, j’étais explosée de rire ! Il y a plein de moments totalement décalés comme ça, des énormités que j’ai trouvé très drôles, bon, mon humour est sans doute particulier 🙂

    Il y a un moment que tu l’as lu alors ce ne doit plus être très frais dans ton esprit maintenant, mais on a bien une explication « rationnelle » à ce qui se passe et pourquoi et comment ça s’arrête. On peut en parler si tu veux, pas ici pour ne pas spoiler 🙂

    J’ai hâte de lire la suite ;o)

    1. Karine :)

      Cuné: Oui, j’avoue que je n’aurais pas gagé cher sur toi et ce roman!!!  Et oui, moi aussi, c’est fou, la passe de l’engin!!!  Gros dégueulasse, va!!!!  Et après avoir lu le 2 (que j’ai quand même acheté en hardcover… je suis pleine de contradictions…), je comprends tout, maintenant!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils