«

»

Août 13 2008

Photo du profil de Karine:)

Une promesse – Sorj Chalandon

Résumé
« Nous sommes en Mayenne, unemaison à l’orée du village. Tout est silencieux, les volets fermés et la porte close.  Nuit et jour pourtant, sept amis en franchissent le seuil.  Les uns après les autres, chacun sontour et chacun sa tâche.  S’accomplit ainsi le serment de sept âmes vives à deux âmes sombres: la parole donnée pour retarder le deuil.  Voici l’histoire d’un mystère et d’une fraternité. »

Commentaire
J’ai ouvert ce livre sans but précis, sans attentes, bien installée dehors après le souper.  Je l’ai refermé quelques heures plus tard, en larmes. 
 
En fait, je ne sais trop pourquoi il m’a fait cet effet parce que la brochette de personnages, déjà âgés et très loin de moi, ne m’inspiraient pas particulièrement au départ.  Entre Paradis et ses clés, le professeur, Madeleine, Ivan qui rêve d’être Lénine, Berthevin l’Andouille, Léo qui ne peut oublier Angèle, morte dans un accident de bicyclette et qui marche maintenant à côté de son vélo et Bosco, le jeune frère, il y a la promesse.  La promesse de tenter de garder vivants Etienne et Fauvette, décédés il y a maintenant 10 mois.   Chacun son jour, ils passent à la Ker Ael, la demeure inhabitée, pour ouvrir une fenêtre, parler, mettre la table ou lire à voix haute.  Dix mois qu’ils tentent de ralentir la vie du dehors, retarder l’oubli. 
 
Au cours des pages, on apprend à connaître une parcelle de la vie des différents personnages, chacun écorché à sa manière.  Mais surtout Étienne et Fauvette, figures parentales ou d’anges gardiens.  Ils sont presque trop beaux pour être vrais… ou est-ce le souvenir qui est mieux que ce qui était vrai? 
 
Une histoire sur l’amour et l’amitié, sur le souvenir, le deuil et l’oubli, baignée de légendes et d’histoires… celles auxquelles ont veut croire.  De plus, j’ai noté toute une panoplie de phrases qui m’ont touchée.  J’ai beaucoup aimé cette écriture imagée et douce.  Je crois que ce sont les mots choisis par l’auteur qui m’ont tant touchée.  Plus que les personnages, plus que l’histoire, j’ai réussi à ressentir les mots.  Ce deuil qui ne finit pas, qu’on a tellement retardé pour éviter d’avoir mal qu’on a l’impression de trahir, d’abandonner, quand finalement on voudrait s’y décider.   Laisser partir quand on pourrait continuer?
 
La partie un peu « fantastique » du roman ne m’a pas dérangée, contrairement à d’autres.  J’ai préféré voir le tout comme une image.  Mais je ne veux pas trop en dire…
 
Bref, une lecture qui m’a beaucoup touchée, même si je ne m’y attendais pas du tout au départ.  Le seul reproche que j’aurais à formuler: j’ai eu du mal à démêler les personnages… comme s’il y en avait trop.  Mais bon, rapidement, j’ai laissé ça de côté pour me laisser emporter par l’histoire.  Un très bon moment de lecture. 
 
8.5/10
 

(27 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Laurence

    Bonjour Karine 🙂 La Promesse est mon coup de cœur de cette année 2008 !! 🙂 Je l’ai lu en février pour le Prix du Livre de Poche et pour l’instant c’est vraiment le plus beau roman que j’aie lu, tant dans l’histoire que dans l’écriture.

  2. Lau(renceV)

    Bonjour Karine, Ce livre est merveilleux et magique. Je m’y suis plongée avec douceur et en suis ressortie pleine d’émotion. Les mots nous parlent.

  3. fashion

    It’s in ze PAL. Mais j’ai détesté le roman suivant de l’auteur, « Mon traître », du coup, préjugés obligent, je traîne la patte… :)) (mais j’aimerais vraiment moi aussi pleurer en lisant le même livre que toi!:)))

  4. virginie

    Je suis moi aussi victime de mes préjugés, ayant peu apprécié la lecture d’un titre de Sorg Chalandon précédemment (je ne me souviens même plus du titre). Mais je suis toute prête à changer d’avis, à la lecture de ton billet et de ses commentaires. Je l’ajoute donc immédiatement dans mon nouveau carnet !

  5. alain

    Et bien moi, j’ai beaucoup aimé « mon traitre ».

  6. Karine

    Laurence: Je crois que l’idée de départ (lors de l’achat) venait de chez toi! C’est bizarre, les personnages sont super loin de moi, pas particulièrement sympathiques au départ… je ne sais pas pourquoi j’ai accroché mais ça a fonctionné. Lau(renceV): Je crois que c’est en plein ça… les mots m’ont parlé… et fait pleurer! Fashion: Je n’ai pas lu « mon traitre » donc je ne peux pas comparer… par contre, comme ce sont les mots qui m’ont surtout accrochée, je ne peux jurer de rien! C’est quand même le même auteur! Et après avoir relu ton billet sur l’autre bouquin, il y a quand même des points communs qui font que je ne suis pas certaine que tu aimeras. Mais je crois que c’est le genre de livre, encore une fois, qu’on aime ou qu’on déteste (voir l’avis de Laure pour un autre point de vue!) Et… je ne suis pas difficile à faire pleurer dans un roman!!! Virginie: Au pire… ça se lit en deux heures, max! Alain: Je ne l’ai pas lu. Je l’avais noté… puis dénoté suite au billet de Fashion. Peut-être en poche!

  7. nath

    Oh tu l’as lu, génial ton avis…!!!!! Ce roman est dans ma PAL et tu me donnes envie. Tout comme je t’ai donné envie pour « La traversée de l’été » de T. Capote. Dis donc avec « Au pays de mes histoires » de Morpurgo, ta semaine de lecture va être bien remplie, lol !!!!! Bises

  8. cathulu

    Pas réussi à dépasser les cinquante premières pages ,snif ! 🙂

  9. Karine

    Nath: Le problème, c’est que je dis ça maintenant… mais que je risque de changer d’idée 10 fois d’ici à ce que je termine le bouquin en cours!!! Cathulu: J’admets que les débuts sont un peu difficiles (en fait, j’aurais dû le dire dans mon billet). Dans mon cas, les larmes sont venues après… sans que je comprenne pourquoi parce que ce ne sont pas particulièrement les personnages qui m’ont touchée… C’est plutôt le concept de « laisser partir » quand on pourrait faire autrement qui est venu me chercher… et que j’ai transposé au réel!

  10. La liseuse

    Une histoire bouleversante, oui. J’ai été happée par l’écriture de l’auteur. Je n’en revenais pas. La dernière page tournée m’a laissé une sensation de vide. Mon avis : http://au.fil.de.mes.lectures.over-blog.fr/article-10397886.html Puis quand j’ai vu la sortie de son 3° livre, je me suis jetée dessus et paf ! encore un coup de coeur. Bon il faut dire que le conflit Irlandais m’intéresse beaucoup. Sorj Chalandon fait partie des auteurs que j’achèterais les yeux fermés.

  11. Anne

    Je l’avais déjà noté, et bien sûr je le laisse dans ma LAL. J’aime pleurer sur un livre ;-(

  12. anjelica

    Je l’ai lu l’année dernière et ce fut un coup de coeur 🙂 Une belle lecture et en effet une belle écriture !

  13. sylire

    De cet auteur, j’ai lu « mon traitre ». J’avais bien aimé. Je lirai certainement celui-ci.

  14. yueyin

    je l’avais déjà repéré quelquepart ce titre là… Sorj Chalandon semble déchainé les passions et les controverses : intéressant!

  15. Lune de pluie

    Vu ton (et les) enthousiasme(s), je le note bien que les larmes en perspective me font déjà peur…

  16. Jules

    La couverture me tentait depuis longtemps et là j’ai assez le goût de le lire!!

  17. Karine

    La liseuse: Merci pour ton lien! Je suis d’une vraie paresse concernant les liens dans mes billets!! Moi qui ne connaît rien au conflit irlandais, je me demande ce que je penserais de « mon traître »… Anne: Je pleure teeeeeeellement facilement!!! Mais c’est souvent quand je transpose ça à d’autres situations que je deviens une vraie madeleine! Anjelica: J’ai vraiment l’écriture de celui-ci… j’ai été agréablement surprise! Sylire: Je n’ai pas lu « Mon traître » mais il me tentait moins… quand même, peut-être quand il sera en poche! Yueyin: C’Est vrai que c’est intéressant quand un livre – ou un auteur – ne fait pas l’unanimité. Ca permet d’échanger des points de vue et c’est souvent super intéressant! Lune de Pluie: J’espère que tu aimeras. L’idée de départ est assez bizarre… il faut accrocher à ça! Jules: J’ai bien hâte de savoir ce que tu vas en penser vu que, comme je le disais plus haut… c’est étrange! Mais moi, ça m’a plu!

  18. kesalul

    Vu ton billet et les commentaires des autres bloggeurs et bloggeuses, j’ai bien envie de me plonger dans ce livre… bonne journée

  19. Karine

    Kesalul: C’est un livre particulier… mais selon moi, il vaut la peine d’être découvert!

  20. pom'

    j’ai hésité à l’acheter, apparement tu as bien aimé.la couverture est accrocheuse.

  21. katell

    Toujours pas lu mais je lorgne régulièrement ce roman chez ma libraire…c’est sûr un jour je sauterai le pas 😉

  22. Liyah

    Ce livre est dans ma LAL, je le mets en priorité apres avoir lu ton commentaire !

  23. Karine

    Pom’: Oui, j’ai bien aimé! Le style m’a plu, malgré les personnages loin demoi! Katell: Pourquoi ne suis-je pasi nquiète, que tu finiras bien par sauter le pas? 😉 Liyah: J’ai bien hâte de voir si tu seras aussi touchée que moi par cette grande difficulté à « laisser partir »!

  24. Aude Réco

    Si tu aimes les récits d’écorchés de la vie, d’amours compliquées, mon roman « Dans la vie d’un autre » est en vente sur BoD.fr. Je peux te le vendre avec une réduction de 4euros, n’hésite surtout pas à m’en parler, et à en parler aux lecteurs de ce blog riche de mille curiosités. Bises à toi de ma bulle lunaire.

  25. Karine

    Aude Réco: Je vais aller fouiner sur ton blog pour voir! Mais avec les frais de transport internationaux… ce n’est pas évident!

  26. sybilline

    L’idée de « La promesse » est franchement belle et aurait pu donner lieu à un chef d’oeuvre, mais j’ai eu l’impression que ce roman ne tenait pas ses promesses justement, il y manque un certain élan, un petit je ne sais quoi…

  27. Karine

    Sybilline: Peut-être qu’il manque quelque chose mais dans mon cas, je ne l’ai pas ressenti… j’ai été très touchée, mais davantage par la problématique que par les personnages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils