«

»

Mai 12 2008

Photo du profil de Karine:)

Ça sent la coupe – Matthieu Simard

Résumé
« Un homme, sa télé, ses Canadiens, ses amis: bienvenue dans le petite monde en circuit fermé de Matthieu.  Quatre-vingt-treize chapitres, un par match.  Tout au long du journal de la saison 2003-2004 de ce partisan de la Sainte-Flanelle, Matthieu parle moins de hockey que… de la vie.  La vie avec Julie, la vie sans Julie et la vie de ses chums qui viennent rire et pleurer dans son salon. »

Commentaire
Je vous le dis tout de suite, moi j’ai adoré!  Je vous le dis aussi tout de suite, je ne suis pas certaine que ça puisse plaire à tous!  En effet, si vous ne connaissez rien au hockey et à nos Glorieux (signification: les Canadiens de Montréal, qui vient de glorieusement se planter en deuxième ronde des séries contre Philadelphie), au hockey et général et aux Méchants Mardis Molson Ex, je ne suis pas certaine que vous accrocherez à ce livre autant que moi!

L’anecdote relative à tout ça (parce qu’il fallait qu’il y en ait une!): J’ai grandi dans un monde de hockey.  J’étais une « petite fille du patin », mes deux frères ont joué (et jouent encore dans une ligue de garage – genre les Boys, vous voyez le tableau) au hockey, mon père était statisticien et gérant de l’équipe, je restais après tous mes entraînements de patin pour regarder les games (et les joueurs… mais ça, c’est une autre histoire) et les parties des Canadiens, chez mes parents, c’est sacré.  Le principal sujet de conversation entre mon père et mes frères… c’est le hockey, leurs pools et tout ça.  Je peux même dire que quand je suis allée en Europe, c’était  pour des tournois de hockey… ça veut tout dire!!!

Donc, les références aux joueurs, aux commentateurs, aux attitudes des fameux sportifs de salon, je les comprenais toutes… et je les riais de bon coeur!  Sincèrement, je pense que mon père n’a pas encore bien saisi que même s’il crie avec ardeur ses indications inspirées au coach du fond de son divan, ce dernier ne les entend pas nécessairement là où il est (le coach, pas le divan!)  Et ça me fait rire à chaque fois!

Ce roman ne se réduit toutefois pas à des résumé des games des Canadiens!  Matthieu, le narrateur, est le « king » des analogies hockeyesques et nous raconte son quotidien par le biais d’un journal qu’il tient les soirs de matches.  On y raconte la vie du bon gars, toujours là pour chacun mais seul au milieu de tout son petit monde, qui déteste les parties nulles et le fameux point que donne une défaite en prolongation.  On le voit évoluer dans ses amitiés, ses amours, pendant une année de sa vie.  La vision du gars, pas si insensible qu’il en a l’air. De plus, j’adore l’écriture de cet auteur.  Écriture très orale, certes, très québécoise, très imagée dans son genre.  À chaque fois, j’adore.  Il me fait invariablement sourire et j’apprécie le moment de lecture.  Je crois que j’ai préféré ce livre-ci à « Échecs amoureux et autres niaiseries« , du même auteur.  Je lirai volontiers ses autres livres!  Et plus, avec la fièvre des séries qui retombe doucement, c’était d’actualité!

9/10

(23 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Virge

    J’adore Matthieu (avec deux t) Simard! Je suis sûre que tu aimeras aussi ses deux autres livres, même s’ils ne sont pas dans le même même style. Vivement son prochain!

  2. Justine

    Je suis contente que tu aies aimé!! J’en redemanderais encore… c’était trop court!

  3. Manu

    Je n’y connais rien au hockey, donc pas pour moi ! Il faut dire que par ici, à part sur un peu sur le gazon, c’est pas très répandu comme sport 😉

  4. sybilline

    Heu, non, je suis absolument ignare dans le domaine du hockey, je serais tout de suite dépassée…

  5. Karine

    Virge: Je découvrirai ses deux autres romans avec plaisir! Il me fait rire aussi, avec son obsession pour ses deux « t »!!! Justine: J’avoue que c’est après avoir lu ton blog que je me suis décidée à prendre ce livre maintenant! Et oui, j’ai beaucoup aimé! Je l’ai refilé à ma mère et mes frères!!! Manu: J’avoue que ce n’est pas votre sport national! Ici, quand c’est les séries, c’est la folie furieuse!!! Sybilline: Probablement, en effet que tu serais un peu dépassée… si quelqu’un qui ne connaît rien au hockey (ou n’aime pas ça) a lu le livre, je serais curieuse de connaître ses impressions!

  6. carine

    Je note, je note … Étant devenue une fan inconditionnelle du hockey depuis 2001 (j’ai même joué au cosom dans une ligue de garage cet hiver…) je pense que je devrai aimer…

  7. Fantômette

    Unijambiste, c’est déjà difficile. Si on ajoute un patin à glace, ça devient infernal. Je passe.

  8. Joanie

    Après avoir lu la critique chez Justine, puis celle-ci… je n’en peux plus d’attendre!!!! J’ai vraiment hâte de lire ce livre! 🙂

  9. Karine

    Carine: Si tu aimes le hockey, ça pourrait te plaire, en effet!!! C’est vraiment drôle de le voir chialer après Brisebois et le coach Claude Julien (parce que c’était pas Carbonneau à cette époque!) Fantômette: J’avoue qu’en patins… ça ne doit pas être idéal… Joanie: Justine a aussi beaucoup aimé! C’est une agréable lecture de détente! J’espère que ça te plaira!

  10. Alice

    J’aime bien ton billet ! et J’adore la couverture !

  11. Karine

    Alice: C’est du léger-et-agréable!

  12. Lou

    de la bière !:) A croire que je suis poursuivie depuis mon week-end en Allemagne :p

  13. Karine

    Lou: C’est une conspiration!!! 😉

  14. Venise

    En passant, je reprends mon retard (on se retourne de côté et on est en retard avec ta vitesse sur la gâchette !) parce que mystérieusement ton blogue ne se téléchargeait pas par chez nous hier. Va savoir pourquoi ! 9 sur 10 pour un recueil sur le hockey, eh bien, j’apprends à te connaître à travers tes lectures. Je savais que tu aimais le chocolat, la musique mais pas le hockey. Ça manquait au tableau !

  15. Karine

    Venise: Hé oui, j’adore le hockey! Bon, je suis moins « dedans » qu’avant mais quand même j’aime encore ça, surtout rire des travers des mes « hockeyeux » préférés!! Et comme ma note reflète mon plaisir de lecture… j’en ai eu beaucoup à travers ces matches!!!

  16. aBeiLLe

    Ahhhh le hockey… (et aussi et surtout les joueurs..) Je suis moi aussi une « petite fille du patin » comme je te comprend! Les nombreuses heures passées a l’Aréna après les pratiques de patin à regarder les parties de hockey, que de bons souvenirs! J’ai bien aimé moi aussi ce petit roman de Matthieu Simard, je trouve que ça représente bien le Mâle québécois! ;o)

  17. Karine

    Abeille: Quand on a été une p’tite fille d’aréna, on ne peut qu’apprécié! Je l’ai fait lire à toute ma famille, qui a reconnu un clône de l’un de mes frères!!! C’est probablement pour ça que ça m’a tant fait rire!

  18. Joelle

    J’ai lu « Echecs amoureux et autres niaiseries » et j’ai ce titre dans ma PAL ! Moi qui ne connait rien au hockey (enfin, très peu !), je te dirai ce que j’en pense quand je l’aurai lu !

  19. Karine

    Joelle: Je suis curieuse de voir ce qu’on peut en penser quand on ne connaît rien au hockey ni aux Canadiens de Montréal!

  20. A_girl_from_earth

    C’était ardu quand même la partie hockey, surtout quand on y connaît rien de rien mais je reste appréciative de l’écriture de l’auteur, on passe toujours un bon moment de détente en sa compagnie. Bon j’ai forcément préféré Echecs amoureux et autres niaiseries du coup!

  21. Karine :)

    A girl from earth: J’imagine que quand tu ne connais pas le hockey, ça doit être quelque chose de ocmprendre tout ça! Moi, ça a vraiment fait référence à mon enfance et à nos presque-traditions!!

  22. amiedeplume

    Un bon livre, divertissant. J’ai beaucoup aimé!

    1. Karine :)

      Amiedeplume: Ca fait appel à notre culture québécoise, en tout cas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils