«

»

Mai 09 2008

Photo du profil de Karine:)

The history of love (L’histoire de l’amour) – Nicole Krauss

Résumé coup-de-coeur.gif
« Alma Singer, 14 ans, tente désespérément de trouver un remède miracle pour rendre sa mère moins triste et moins seule.  Croyant trouver une réponse dans un vieux livre que sa mère transcrit amoureusement, elle se met en quête de son auteur.  De l’autre côté de New York, un vieil homme nommé Léo Gursky essaie de survivre un peu plus longtemps.  Il passe ses journées à rêver d’un amour perdu qui, 60 ans auparavant, en Pologne, lui a inspiré l’écriture d’unlivre.  Bien qu’il ne le sache pas encore, ce livre a aussi survécu, traversant océans et générations et changeant des vies. »

Commentaire
Gros coup de coeur pour ce livre que j’ai savouré au cours des derniers jours.  Je l’ai savouré tranquillement et j’ai été emportée par cette « Histoire de l’amour ».  L’histoire de l’amour, c’est un livre.  Un livre qui a été écrit par Léo il y a 60 ans.  Léo qui a été serrurier, qui a échappé à l’Holocauste et qui pour ce faire est devenu invisible.  Léo qui survit par cet amour perdu, pour cet amour perdu. 

L’histoire de l’amour c’est un livre qui a été offert par le père d’Alma à sa mère.  Un livre dans lequel toutes les filles s’appellent Alma.  Et l’actuelle Alma a 14 ans, elle a un petit frère qui se prend pour le Messie, elle a perdu son perdu son père et a aussi une mère très seule et très malheureuse, qu’elle voudrait aider un peu.  Et quand on demande à sa mère de traduire « L’histoire de l’amour », elle se dit qu’elle y trouvera peut être un chemin à suivre. 
L’histoire de l’amour, c’est aussi un livre publié en espagnol, sous le nom de Zvi Litvinoff.  C’est un roman dans le roman.

Tout au long de ce roman à trois voix principales, les fils seront dénoués un à un et nous pourrons y lire l’histoire de l’amour.  L’histoire d’amours.  D’une fille pour sa mère, d’un homme ayant déjà été un garçon qui aime une femme ayant déjà été une jeune fille, d’un frère pour sa soeur, d’une femme pour son mari, d’une fille pour son père, d’un père pour son fils.   Une histoire nostalgique.  Une histoire sur la perte, sur les souvenirs qu’on garde vivants. Comme on peut. 

On distingue les différents narrateurs par le symbole qui leur est assigné (un coeur, une horloge, un livre, un bateau) et l’auteure nous offre des styles différents mais auxquels j’ai trouvé beaucoup de charme.   La personnalité du personnage transparaît dans le style d’écriture adopté.  J’ai été touchée, intriguée et touchée de nouveau.  J’ai définitivement adoré!  Une très belle lecture que je relirai certainement un jour.  En effet, la relecture de certains passages ont éclairé plusieurs des interrogations qui me restaient…   

Par certains points, elle m’a rappelé « Extrêmement fort et incroyablement près« , de Jonathan Safran Foer, de par la quête d’un jeune dans New York, certaines phrases attribuées à Alma et sa typographie un peu particulière (bien que Krauss aille beaucoup moins loin dans ce procédé que Safran Foer).   La fascination pour un livre et la quête de son auteur m’a, à l’occasion, rappelé « L’ombre du vent« , même si l’atmosphère et la trame sont très différente.  Je ne suis pas claire, hein?

Bref, un coup de coeur!

9,5/10

(30 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. lael

    j’aime beaucoup les romans qui mettent en avant l’histoire, le parcours d’un livre! je comprend ta référence « L’ombre du vent » jel’ai lu et j’ai beaucoup aimé!! je le mets sur ma liste car ton billet m’a convaincu de c’était un livre qui allait me plaire merci !!!!

  2. Fantômette

    Je passe aussi. Décidément…

  3. lily

    Il me le faut, il me le faut :-))

  4. Pimpi

    C’est marrant que tu compares le style de Safran Foer à celui de Nicole Krauss, car il me semble qu’ils sont mariés ensemble… j’ai lu Safran Foer il y a un an et si j’ai bien aimé l’histoire, cette quête et la douleur de ce petit surdoué, j’ai été un peu déstabilisée par le style de l’auteur. Mais par contre, The History of love est dans ma LAL.

  5. virginie

    Moi aussi, j’ai eu un coup de coeur pour ce livre et regrette de l’avoir lu trop vite. J’avais vraiment envie de rester dans l’atmosphère de ce livre, qui m’a un peu fait penser à un titre de Cynthia Ozick (dont j’ai momentanément oubllié le titre, mais ça me reviendra). En revanche, je n’ai pas encore lu Jonathan Safran Foer, qui est dans ma PAL depuis longtemps.

  6. kathel

    C’est un roman que j’ai beaucoup aimé aussi !

  7. Karine

    Lael: J’espère que tu aimeras. Pour la comparaison avec « L’ombre du vent », c’est surtout pour l’histoire du livre au centre de l’histoire… l’atmosphère, la raison de la quête sont très différentes! Fantômette: Si l’histoire ne te dit rien, c’est mieux de passer que de s’ennuyer dans sa lecture. Pour moi, par contre, ce fut un très bon moment! Lily: Oui, oui, il te le faut! 😉 Sans blague, j’espère que tu aimeras autant que moi! Pimpi: Ils sont mariés, ces deux-là? Je ne savais pas du tout! Le style de Krauss est tout de même moins déstabilisant que celui de Safran Foer mais il y a quand même un petit quelque chose qui me l’a rappelé tout de suite! Virginie: Je vais fouiner pour trouver le livre de Cynthia Ozick (dont je n’ai jamais entendu parler) dont tu parles. Si c’est le même genre, j’aimerai probablement! Kathel: C’est fou, c’est une histoire d’amour… mais elle m’a particulièrement touchée!

  8. antigone

    Je me le note également Karine. Tu m’as convaincue. Bon après-midi !!

  9. florinette

    Ça fait un petit moment que j’ai envie de le lire et, dès que j’aurais réduit ma pile de livres voyageurs, j’irai l’emprunter à la biblio !! ;-)) Bon week-end Karine !

  10. Nélimuse

    Vendu! 😉 Merci beaucoup!

  11. Manu

    Je n’ai pas lu ton commentaire, j’ai juste vu que c’était un coup de coeur ! Tant mieux, vu qu’on a pas mal de goûts en commun car ce livre fait partie de mon challenge ABC. Moi, je peine sur un polar victorien qui pourtant ne compte que 270 pages !!! Mais qu’est-ce qu’il m’ennuie !

  12. Karine

    Antigone: Bon après-midi à toi aussi! En espérant que ça te plaise! Florinette: Bonne idée! C’est une (ou plutôt des) histoire(s) qui m’ont beaucoup touchée! Nélimuse: Mais de rien! J’aime bien jouer les tentatrices! Manu: Si en plus tu l’as dans ton challenge… c’est l’occasion rêvée!! D’habitude, j’adore tout ce qui est victorien… je me demande bien quel est celui qui t’ennuie tant!

  13. anjelica

    Il faut que je vérifie mais je crois que je l’avais noté ?

  14. Choupynette

    comment résister à un tel billet??!!!

  15. Karine

    Anjelica: Il avait beaucoup plu à Clarabel et à Papillon, si ma mémoire est bonne. Il faudrait que je sois un peu moins paresseuse et que je place des liens dans mes billets, hein? Choupynette: J’ai vraiment aimé ça! J’aime bien me faire tentatrice, parfois!

  16. Jules

    Encore un livre dans ma PAL que j’ai hâte de lire!! J’ai aussi celui de son mari… Je pense qu’une année sabatique s’impose! Cinq heures de lecture par jour minimum et je pourrai lire ce que tout le monde lit dans un « time frame » qui se respecte!! 😉

  17. Karine

    Jules: Moi aussi je vote pour l’année sabbatique-lecture!!! Pour du moins faire descendre le monstre qui dort et qui porte le doux nom de PAL!!!

  18. Justine

    Je ne lirai pas tout de suite ta critique parce que…c’est fou, ce matin je me demandais quel livre j’allais commencer à lire, et j’ai choisi « L’histoire de l’amour » qui traînait dans ma bibliothèque du salon depuis exactement le 17 août 2007 (la facture était encore glissée à l’intérieur…!!) Quel hasard, j’ouvre ton site et je vois ce titre!! En tout cas, décidément nos goûts se recoupent! Je viendrai lire ta critique après ma lecture =)

  19. Emeraude

    ça a l’air vraiment beau !!! je note 🙂

  20. Cécile

    Déjà ta critique me plait beaucoup mais si en plus, ce livre te fait penser à Extrêmement fort et incroyablement près, forcément, il faut que je le lise !!!

  21. Karine

    Justine: Drôle de coïncidence!! J’irai lire ton billet quand tu l’auras lu! Emeraude: J’ai vraiment beaucoup aimé! C’est une histoire à tiroirs, chaque personnage cherche quelque chose, certains savent quoi, d’autres pas vraiment… j’ai vraiment été touchée! Cécile: Par certains aspect, il me rappelle le livre de Jonathan Safran Foer. C’est bien différent mais quand même, c’est tout de suite ce qui m’est venu à l’esprit. J’espère que tu aimeras!

  22. elou

    Moi aussi j’avais adoré ce livre qui est entré dans mes livres préférés et j’en garde un souvenir très fort, même au bout d’un an et demi. En revanche, je n’ai aucun souvenir des symboles dont tu parles à propos des narrateurs, est-ce parce que les éditions sont différentes? Du coup je note Jonathan Safran Foer dont j’ai entendu parler, beaucoup mais sans m’y plonger. Je suis vraiment heureuse que cette lecture t’ait plu!

  23. Fleur

    Ca a l’air pas mal! Je le note

  24. Karine

    Elou: Dans mon édition (anglaise), chaque narrateur est identifié par un symbole différent. Un petit dessin en haut du chapitre. Et oui, ça m’a beaucoup plu. J’ai même préféré celui-ci au livre de Safran Foer que j’ai lu! Fleur: J’espère que ça te plaira!!!

  25. Joelle

    Pour moi aussi, ce fut un coup de coeur ! Et étrangement, j’avais acheté « Extrêmement fort et incroyablement près » quelque temps avant, sans savoir que les 2 écrivains étaient mariés. Mais le livre de Safran Foer m’attend toujours dans ma PAL (celui de Krauss avait été emprunté à la biblio).

  26. Karine

    Joelle: Moi non plus, je ne savais pas du tout qu’ils étaient mariés! Je ne suis tellement pas « jet set »! Mais j’ai réellement été happée par ce livre… n’est-ce pas qu’il est bien!!!

  27. sybilline

    Encore un ajout sur ma liste! Décidément, Karine, tu me donnes du travail de lecture!!!

  28. Karine

    Sybilline: J’adooore me faire tentatrice!! 😉 C’est toujours un plaisir de partager mes coups de coeur!

  29. Lucie

    Ah! moi aussi, je vois le parallèle avec L’ombre du vent, ça me rassure! J’ai vraiment adoré ma lecture et je vais certainement partager mon exemplaire! 😉

  30. Karine

    Lucie: Un très, très beau livre, en effet. Contente de voir que je ne suis pas la seule à y voir ces parallèles!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils