«

»

Avr 28 2008

Photo du profil de Karine:)

L’ami retrouvé – Fred Uhlman

Résumé
« Âgé de 16 ans, Hans Schwarz, fils unique d’un médecin juif, fréquente le lycée le plus remonné de Stuttgart.  Il est encore seul et sans ami véritable lorsque l’arrivée dans sa classe d’un garçon d’une famille protestante d’illustre ascendance lui permet de réaliser son exigeant idéal de l’amitié, tel que le lui fait concevoir l’exaltation romantique qui est souvent le propre de l’adolescence.

C’est en 1932 qu’à lieu cette rencontre, qui sera de courte durée, les troubles déclenchés par la venue de Hitler ayant fini par gagner la paisible ville de Stuttgars.  Les parents de Hans, qui soupçonnent les vexations que subit le jeune homme au lucée, décident de l’envoyer en Amérique, où il fera sa carrière et s’efforcera de rayer de sa vie et d’oublier l’enfer de son passé.  Ce passé qui se rappellera un jour à lui de façon tragique. »

Commentaire
Ce livre a atterri dans ma PAL par la force des choses… il me fallait un « U » pour mon challenge 2008 !  J’ai par la suite plusieurs billets positifs à l’égard de ce livre et j’ai finalement mis la main dessus au salon du livre la semaine dernière. Quand j’ai ouvert ce livre ce matin, pour simplement le feuilleter et voir de quoi ça avait l’air, je n’avais pas du tout l’intention de le lire…  sauf qu’avant d’avoir réalisé la chose, j’en étais déjà page 70… je l’ai donc terminé avec plaisir!

Ce court récit raconte l’histoire d’une amitié intense comme seules peuvent l’être les amitiés romantiques de l’adolescence.  Ces amitiés indéfectibles, « à la vie, à la mort », auxquelles on croit si fort. Ils évoluent dans un Stuttgart enchanteur et sont heureux dans leur vase clos. Ces deux adolescents ont soif d’absolu, de grandiose et d’art mais ils devont bientôt faire face à une réalité qui les dépasse, la montée du nazisme en Allemagne.  J’ai vécu avec Hans l’anticipation, l’exaltation, le doute, la déception… 

La force de ce récit ne réside pas dans des descriptions d’horreurs.  En effet, elle ne sont pas au centre de ce récit, bien que le fait que nous connaissions leur existence nous permet de comprendre le contexte et l’implication des événements quotidiens qui sont décrits.   L’Allemagne et sa jeunesse n’ont jamais quitté Hans, bien qu’il ait tenté de les refouler.  Son amitié avec Conrad qui « entra dans [sa] vie en février 1932 pour n’en jamais sortir » teinte ses perceptions et le suit tout au long de sa vie.  J’y ai vu non pas les tourments physiques qui ont été causés par le nazisme mais bien les tourments de l’âme d’un jeune qui n’a pas vécu la torture physique. 

Il est aussi possible de tracer un parallèle avec la vie de l’auteur, né à Stuttgart et émigré en 1933 d’abord en France, puis ensuite en Angleterre. 

Bref, je sens que j’en parle bien mal, mais j’ai été très touchée par ce récit écrit avec des mots pourtant simples. Et j’ai eu les yeux pleins d’eau lors de la chute!

J’ai bien envie de lire la suite « La lettre de Conrad », maintenant!  Reste à mettre la main dessus!

9/10

(41 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Anne

    J’ai beaucoup aimé aussi. Un des profs de français de mes enfants l’avait mis au programme pendant le collège. Je pensais que c’était un bon choix.

  2. Joelle

    Il est déjà noté dans ma LAL … on a du lire les mêmes commentaires élogieux sur les mêmes blogs 😉

  3. fee_gnomene

    moi aussi j’avais été très touchée par cette lecture et il me semble avoir entendu (mais où ?) qu’il s’agit d’une histoire autobiographique. Quant à la suite « la lettre de Conrad », je ne l’ai pas encore lue….

  4. fee_gnomene

    moi aussi j’avais été très touchée par cette lecture et il me semble avoir entendu (mais où ?) qu’il s’agit d’une histoire autobiographique. Quant à la suite « la lettre de Conrad », je ne l’ai pas encore lue….

  5. fee_gnomene

    moi aussi j’avais été très touchée par cette lecture et il me semble avoir entendu (mais où ?) qu’il s’agit d’une histoire autobiographique. Quant à la suite « la lettre de Conrad », je ne l’ai pas encore lue….

  6. kathel

    Mais non, Karine, tu en parles très bien, je ne le connaissais pas et j’ai bien envie de le lire !

  7. Karine

    Anne: Oui, en effet, je pense que c’est un bon choix pour les jeunes. C’est court, c’est écrit simplement, c’est fort et c’est compréhensible pour les jeunes. Je pense que j’aurais aimé ado! Joelle: Probablement!!! Fée gnomène: Je crois que le côté autobiographique fait référence au fait que l’auteur a dû aussi quitter l’Allemagne à la même époque… je ne sais pas si l’histoire de Hans et Conrad a été vécue par contre. Kathel: Merci! 😉 C’est une belle lecture. Courte mais le message passe!

  8. Appollonia

    En tout cas, tu as réussi à éveiller fortement mon intérêt. Et hop, emPALé…

  9. lucie

    lu trop jeune, je n’ai pas apprécié ce roman. je le relirai sans doute ton billet donne envie.

  10. Lune de pluie

    Nous avons partagé le même ressenti.

  11. jumy

    J’avais hésité à le prendre aussi pour mon challenge abc…et puis je me suis dis que j’avais lu trop de livres parlant du nazisme. Je voulais découvrir autre chose….Mais là, en lisant ton billet, je regrette un peu!!!Je vais le noter et vite réparer mon erreur 😉

  12. Tonie Behar

    Bonjour Karine, j’ai cherché vainement un lien pour te contacter et je n’en ai pas trouvé. Alors je me glisse dans tes commentaires… Mon nouveau roman « Coups bas et talons hauts » sort aux éditions jean-claude Lattes le 7 mai prochain. je voudrais d’en faire parvenir un exemplaire en service de presse. A quelle adresse doit-on te l’envoyer? bien cordialement, tonie Behar

  13. Karine

    Appollonia: Ca m’a beaucoup plu en tout cas. Je n’hésiterais pas à le conseiller à quelqu’un que ces thèmes intéresse. Lucie: J’aurais cru que ça aurait pu plaire aux ados, pourtant… mais c’est tellement embêtant des fois, ce qui va « cliquer » ou non!!! Si tu le relis, je suis curieuse de savoir si ton ressenti sera différent! Lune de Pluie: 🙂 Jumy: Ca se lit super vite en plus… c’est tout simple! Il faut dire que j’ai lu des livres parlant du nazisme mais pas tant que ça… ici, mes cours d’histoire du monde se sont arrêtés au Moyen Âge je pense!!! Tonie Behar: Pour me joindre, tu peux le faire par le mot « contact » qui est situé tout en bas du blog (écriture blanche sur fond gris). Et je ne sais pas si tu as noté, mais je suis au Québec!!! Je ne sais pas si votre service de presse se rend jusqu’ici 😉

  14. Gambadou

    un livre qui m’avait aussi beaucoup touché

  15. Nanne

    Tu as très bien résumé ce livre superbe et généreux qu’est « L’ami retrouvé », Karine. Je le lis et le relis régulièrement depuis que je l’ai découvert (par hasard !!). Je dois en être à une dizaine de fois … Sans jamais me lasser. J’ai vu le film, qui est très beau, mais introuvable en VF. Pour « Lettres de Conrad », tu peux facilement le trouver chez Seuil Cosmopolite. Il est aussi intense que celui-ci.

  16. anjelica

    Ma foi ce livre lu en 2007, ne m’a pas convaincu et je suis restée sur ma faim !

  17. sylire

    J’avais été émue par ce livre moi aussi, mais je ne savais pas qu’il y avait une suite !

  18. Charlie Bobine

    C’est très tentant ça! 😀

  19. Karine

    Gambadou: J’ai été touchée mais surtout transportée dans cette adolescence du tout ou rien. Un beau livre! Nanne: Je vais me mettre à la recherche de « Lettres de Conrad », je suis vraiment tentée de lire la suite. Et c’est certainement un roman que je relirai un jour! Anjelica: Ca arrive parfois avec des romans courts… on reste sur notre faim… ou peut-être que ça ne t’a simplement pas parlé! Ca arrive aussi! Sylire: Si tu es curieuse comme moi, j’imagine que tu vas tenter de mettre la main sur la suite, maintenant que tu sais qu’elle existe! Charlie Bobine: Tentant, en effet! Et ça se lit en un rien de temps, en plus!!! 😉

  20. monbricabrac

    Je l’ai lu au collège, c’est un livre magnifique.

  21. Lau(renceV)

    J’ai lu ce livre lorsque j’étais au lycée et j’ai vraiment beaucoup aimé… Je l’ai lu en une journée, j’ai versé des larmes et j’ai été bouleversée. Je ne l’ai pas relu depuis mais il reste un très bon souvenir de lecture. Je remercie encore le professeur qui nous l’a fait lire.

  22. Karine

    monbricabrac: Je partage ton avis! Lau(renceV): Comme toi, quand j’ai été plongée dans l’histoire, je n’ai pu en sortir. Et je trouve le titre (anglais comme français) tellement significatif!

  23. InFolio

    Je l’ai lu l’an dernier pour mon ABC et j’avais aimé moi aussi. (fin mai, un nouveau tome de Pratchett chez moi, pour continuer à te convertir!)

  24. Karine

    InFolio: Tentatrice, va!!! 😉 Quant à ce livre, il est définitivement un bon « U » pour le challenge!!!

  25. pom'

    pour moi aussi c’est dans mon challenge ABC mais je n’arrive pas à me décider à l’ouvrir

  26. Karine

    Pom’: Il est tellement court! Ca se lit en un rien de temps 😉

  27. yueyin

    et voilà encore une lecture tentatrice, ou plutôt un billet tentateur 🙂 ça a l’air sympa comme tout et en plus je pourrais partager avec mes filles 🙂

  28. chiffonnette

    C’est un magnifique classique dont je garde u souvenir ému. Un histoire d’amitié très forte et touchante effectivement!

  29. Karine

    Yueyin: Je pense que ce serait une belle lecture à faire avec tes filles, en effet. Et oui, je sais, je joue les tentatrices… j’adore ça!! 🙂 Chiffonnette: J’aime beaucoup le fait que ce soit touchant sans tomber dans le mélo… j’en garderai certainement un beau souvenir à long terme!

  30. Cécile

    Je l’ai aussi dans mon Challenge ABC 2008. C’est encourageant de lire ton commentaire.

  31. Karine

    Cécile: J’ai hâte de voir ce que tu vas en penser! 🙂

  32. Georges F.

    Ce livre est un bijou, et je suis heureux que vous le sortiez du coffre. On a rarement éveillé des émotions aussi denses avec un style aussi dépouillé. Je ne savais pas qu’il avait une suite, merci de l’avoir signalé.

  33. katty

    Il est aussi dans mon challenge ABC je t’enverrai le lien lorsque je l’aurai lu j’ai comme toi lu des avis positifs mais tu m’as donné envie de le lire plus rapidement

  34. katell

    Je ne savais pas qu’il y avait une suite! Je l’ai lu il y a bien longtemps et je me souviens de l’émotion qui m’avait alors submergée. Un roman fort qui reste longtemps ancré en soi.

  35. Karine

    Georges F: Entièrement d’accord avec vous. Tant de force avec si peu de fioritures littéraires, c’est un tour de force!!! Katty: J’espère que tu aimeras, j’ai hâte de voir ce que tu vas en penser! Katell: C’est une histoire qui reste, en effet. J’espère que la suite est aussi bien!

  36. belledenuit

    Ce livre faisait aussi partie de mon Challenge ABC 2008 et je n’ai pas été déçue de le lire. Il me faudra lire « La lettre de Conrad ».

  37. Karine

    Belledenuit: Je n’ai pas non plus réussi à trouver la lettre de Conrad encore! Un jour, un jour!

  38. Nicolas

    Un très bon roman, bien écrit et intelligent qui traite à la fois de la montée du nazisme, de l’amitié et de l’adolescence. La fin est également très réussie. Bref, un excellent roman.

    1. Karine :)

      Nicolas: Oui, j’ai trouvé le tout très réussi. L’auteur fait passer énormément de choses en peu de pages.  J’ai été très touchée.

  39. Nicolas

    Comme quoi il n’y a pas besoin de tartiner pour réussir un très bon livre, et traiter de plusieurs thèmes à la fois.

    1. Karine :)

      Nicolas: Exactement.  IL y a moyen de faire court et efficace!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils