«

»

Fév 23 2008

Photo du profil de Karine:)

The book thief (La voleuse de livres) – Markus Zusak

undefined Résumé
« 1939, l’Allemagne nazie.  Le pays retient son souffle.  La Mort n’a jamais été aussi occupée… elle le sera bientôt encore plus.

Près de la tombe de son frère, la vie de Liesel Meminger change quand elle ramasse un objet, presque enterré sous la neige.  C’est un livre « The grave digger’s handbook », laissé là par accident.  C’est aussi son premier vol de livres.  Ainsi commence une histoire d’amour avec les livres et les mots et avec l’aide d’un joueur d’accordéon, elle apprendra à lire. »

Et il y aura d’autres vols de livres…
Et il y aura un boxeur Juif…
Et il y aura un garçon aux cheveux couleur de citron..

Commentaire
Depuis que j’ai refermé ce livre, une chanson de Goldman me trotte dans la tête.  « Et si j’étais né en 17 à Leidenstadt… »  Parce que même si, dans ce livre, nous sommes aux alentours de Munich, nous sommes quand même dans l’Allemagne Nazie, Hitler, l’expert des mots, jouit alors d’une bonne popularité et plusieurs ne se posent pas vraiment de questions… Etre nazi, y adhérer, ça semble aller de soi.  Mais pas pour tout le monde.  Pas pour les Hubermann.  Pas pour la petite voleuse de livre, qui vole ses mots presque un à un.

Il est difficile de ne pas être touché par l’histoire de Liesel qui arrive dans sa famille adoptive vers 9 ans et qui doit déjà faire le deuil de son frère et de sa mère.    C’est du fond des rues de son quartier pauvre de Molching que nous suivrons la guerre.  La Mort est le narrateur mais c’est avec la naïveté de Liesel et Rudy, qui grandissent dans cet univers fait de vols de pommes, de soccer dans la rue et de jeunesse hitlérienne qu’elle nous est racontée en grande partie.   L’amitié de Rudy et Liesel apparaît dans tous les petits gestes quotidiens, petites bouffées d’air frais dans ces temps difficiles.

Les mots prennent une grande place dans ce récit.  Leur pouvoir transparaît partout et ils sont utilisés aux pires fins comme aux meilleures.  Ce roman est d’ailleurs à la fois plein des pires horreurs et de lueurs d’espoirs.  J’ai beaucoup aimé les personnages de Rudy, de Max et de Hans…  ils sont attachants, bienveillants… « caring » (je n’ai jamais été capable de trouver un mot équivalent en français… même si je cherche, je ne trouve rien qui ait pour moi le même sens…).   Certaines scènes sont déchirantes et j’avoue que vers la fin du roman, j’avais les yeux vraiment dans l’eau (ok… façon douce de dire que j’ai versé un gros paquet de larmes!).     Le conte de Max est la partie qui m’a le plus touchée dans tout le roman, je crois.

Mon bémol?  Le style!!!!  J’ai eu teeeellement de difficulté à m’accrocher au début, c’est incroyable.  Et tout ça à cause du style froid, détaché, presque enfantin donné à la narration.   Les petites parenthèses ironiques de la mort me faisaient décrocher du récit…  Au milieu du roman, j’y étais habituée et je l’ai terminé rapidement mais j’ai vraiment peiné au début.   J’aime plusieurs styles littéraires, autant le style descriptif, le style dépouillé que le style poétique… mais là, non.  Je ne m’y suis pas retrouvée et j’ai vraiment dû faire un effort pour passer par dessus.   Il y a aussi certaines choses sur lesquelles j’aurais aimé en apprendre davantage… ce qui se passe entre la partie 10 et l’épilogue, entre autres.  J’ai décidé d’imaginer ça à mon goût… comme ça je ne serai pas déçue!

Bref, une belle histoire, qui m’a fait me poser beaucoup de questions (bon, ce n’est certe pas la première fois qu’elles étaient soulevées…) et qui me laisse pensive, mais que j’aurais davantage appréciée racontée autrement…  L’idée d’avoir la Mort comme narrateur n’était pas mauvaise, mais j’aurais aimé que la mort écrive… différemment!

7,5/10

(42 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Emeraude

    ce livre m’avait déjà tentée. Mais ce que tu dis du style me refroidit!

  2. fashion victim

    Il est dans ma PAL depuis des mois… Amanda avait eu la même réserve vis-à-vis du style, ça m’a refroidie…

  3. Karine

    Emeraude: Une de mes amies a vraiment adoré l’histoire, le style, les flash forward… pour moi, ça ne l’a pas fait mais peut-être aimeras-tu davantage! Fashion: À y repenser, je me rappelle que j’avais déjà lu qu’Amanda n’avais pas accroché non plus. C’est une histoire qui fait réfléchir par contre…

  4. goelen

    le sujet me tente mais le style que tu décris me rebute. J’essaierai d’en lire les premières pages pour savoir si j’ai envie de continuer ou pas

  5. Flo

    Très beau billet Karine. Tu me donnes vraiment envie de découvrir ce titre.

  6. Charlie Bobine

    Je ne me rappelle plus où j’ai lu un commentaire super élogieux, mais je l’avais noté de suite… pour (quelques jours après) lire un commentaire super mauvais. Ça m’a douchée. Et là, je ne sais plus. Si je tombe dessus au hasard de mes passages à la biblio, j’essaierai. Ou à la friperie, peut-être. Je dis ça comme si j’avais l’habitude d’acheter des livres neufs? mouhouhaha

  7. Anne

    Toi aussi tu aimes J.J.G?!

  8. Clarabel

    Comme moi ! J’ai détesté le style, exactement pour les mêmes raisons que toi !

  9. amanda

    Entièrement d’accord avec toi : histoire « jolie » ou plutôt émouvante, touchante, contexte bien décrit (on voit l’Allemagne nazie de l’intérieur) mais le style : je n’ai pas aimé, pas accroché, je l’ai trouvé à la limite de la démagogie

  10. Karine

    Goelen: Ca prend plus de quelques pages pour s’habituer au style en question… mais je crois quand même que l’histoire est émouvante et si tu peux passer à travers le style (qui pourra peut-être te plaire, sait-on jamais!), elle vaut la peine d’être lue. Flo: C’est une histoire émouvante, qui m’a poussée à me poser plein de questions (on en a d’ailleur discuté avec un copain au souper hier)… Charlie Bobine: Je crois que pour ce livre, ça passe ou ça casse! Mais c’est quand même un bon livre… pas « à éviter » selon moi! Anne: Oui, j’aime bien! J’ai toujours aimé cette chanson en particulier! Clarabel: Après avoir écrit mon billet, je suis allée voir chez toi et j’ai vu, en effet, que nous partagions les mêmes impressions! Amanda: Voir l’allemagne nazie de l’intérieur, c’est ce qui m’a en effet le plus plu dans ça… différent de ce que j’ai lu avant. Je vais aller chercher dans le dictionnaire pour la signification exacte de démagogie… j’ai un méga blanc!

  11. anjelica

    Blue grey me l’a prêté, il m’attend donc sagement dans la PAL.

  12. Gachucha

    J’ai détesté le style au point de laisser tomber le livre !

  13. Karine

    Anjelica: Tu me diras qu’est-ce que tu en as pensé quand tu l’auras lu! Gachucha: J’avoue y avoir pensé après une cinquantaine de pages… mais bon, au final, je m’y suis habituée!

  14. Allie

    J’avais déjà noté mais je renote quand même. Il me tente ce livre… il sort en poche bientôt en plus il me semble… On verra bien 😉

  15. Karine

    Allie: Je crois en effet avoir vu quelque part qu’il sortirait en poche bientôt. Malgré ma réserve à propos du style, mon bilan final est plutôt positif!

  16. Lou

    J’aurais été tentée si tu n’avais pas mentionné le style qui me fait froid dans le dos… c’est aussi important pour moi, ça peut complètement gâcher une belle histoire…

  17. Joelle

    J’ai survolé ton billet vu que je compte lire le livre qui trône sur ma PAL depuis un moment. Pour le style, c’est un roman jeunesse donc ceci peut expliquer pourquoi beaucoup ont du mal avec. On ne pense pas que c’est un roman jeunesse car je vois qu’en France, il n’est pas vraiment estampillé comme tel.

  18. Karine

    Lou: Je peux comprendre que ce soit inquiétant d’entreprendre cette lecture après les commentaires lus un peu partout. Pour moi aussi, c’est important et j’ai eu du mal à passer outre… mais sinon, l’histoire et la réflexion qu’elle amène, en vaut la peine. Joelle: J’ai vu ça après, en effet, que c’est un roman jeunesse. Ici, il est dans la section adulte. Ça peut expliquer le style. Mais je crois que c’est surtout le mode de narration qui ne m’a pas touchée, jeunesse ou pas.

  19. Pimpi

    Bonsoir ! J’ai été tentée par ce roman à sa sortie en France. Le titre surtout m’avait accrochée, mais quand j’ai lu le résumé en quatrième de couverture, je n’ai pas vu le rapport avec le titre et je n’ai pas été très convaincue. Je pense quand même qu’au vu des critiques générales, je vais attendre la sortie en poche et je l’ajouterai à ma PAL pour ne pas passer à côté de cela… on ne sait jamais !

  20. Karine

    Pimpi: Le titre a bien un rapport! On le voit au fur et à mesure de la lecture. Attendre en poche est probablement une bonne solution!

  21. BlueGrey

    J’ai moi aussi beaucoup aimé ce livre que j’ai trouvé touchant, mais j’émets la même réserve que toi sur le style, très « léger » ! Malgré cela j’ai passé un très agréable moment de lecture en compagnie de Liesel, Rudy, Hans, Rosa et Max…

  22. Karine

    BlueGrey: C’est en effet très touchant et la lecture a été bien agréable une fois habituée au style! Le bilan est positif malgré tout!!!

  23. GeishaNellie

    C’est un livre que j’ai déjà commenté et je l’ai trouvé vraiment excellent ! C’est justement le côté un peu enfantin de la narration qui m’a rafraîchie. En bref, un excellent livre très original.

  24. Karine

    GeishaNellie: Peut-être que si je m’étais attendue à ce genre de narration, ça m’aurait moins énervée… mais je comprends parfaitement pourquoi ça a pu te plaire!

  25. sylvie

    je suis d’accord avec toi, cette histoire est au final une belle histoire et je suis heureuse d’être allée jusqu’au bout. mais je n’ai pas du tout accroché à la narratrice « madame la mort ». J’ai trouvé qu’elle sonnait faux…

  26. Karine

    Sylvie: Bizarrement, quand je repense à cette lecture et que je vois la note que je lui ai donnée, ça ne correspond pas dans ma tête… En effet, j’ai un très fort souvenir de ce livre. C’est au style d’écriture que je n’ai pas accroché et qui a rendu mon début de lecture un peu pénible. Étrange que la mort soit un personnage féminin… je l’ai lu en VO et dans ma tête, la mort était indubitablement masculin!!! Weird, quand même!!!

  27. Laura

    Moi j’ai bien aimee aussi ses histoires et, contrairement a toi, le style aussi. Je trouve aue c’est expliquee d’une façon differente qui, je trouve, colle bien au personage de la mort. J’ai vu aussi que tu avais commentee Twilight (crepusculo; en espagnol). comme toi, j)ai bien aimee et, des que j’aurais le temps, je voudrais le relire. je trouve que c’est une tres bonne idee de faire un blog sur les livres, moi je vais peut-être en faire un aussi avec des copines mais en espagnol ou en catalan, par contre. J’essayerais de passer de temps en temps, a plus! PS: dessolee pour les fautes! 🙂

  28. Karine :)

    Laura: Bizarrement, ce livre est l’un de ceux qui m’ont beaucoup marquée au départ, même si mon impression initiale était plus ou moins… je l’ai offert quelques fois déjà! Quant à Twilight, j’ai beaucoup aimé! Bonne chance pour ton blog, je ne parle pas du tout espagnol (à part pour commander une bière) alors je ne pourrai pas le fréquenter mais j’espère que ça te plaira autant qu’à moi!

  29. cocola

    Je viens de le finir alors j’ai voulu avoir d’autres avis… Je suis assez d’accord avec toi, le style m’a VRAIMENT refroidie au début. Mais rien que pour l’histoire ça vaut le coup… Et j’ai vraiment adoré Rudy !

  30. Karine :)

    Cocola: Je partage entièrement ton opinion! J’en garde un souvenir très fort mais le style m’avait passablement énervée au départ!! Moi aussi j’adore Rudy!

  31. praline

    Je viens de le finir et j’ai vraiment adoré !

  32. Karine :)

    Praline: Je vais guetter ton billet alors… comme je le disais plus haut, j’en garde un excellent souvenir même si l’écriture m’avait un peu énervée pendant la lecture…

  33. Alicia

    Je l’ai fini hier soir et j’ai vraiment adoré 🙂

    1. Karine :)

      Alicia: Je garde de ce livre un excellent souvenir même si la narration m’avait plus ou moins accrochée à l’époque… Très émouvant…

  34. Noémi

    Ce livre là, c’est le livre de ma vie 🙂
    Je ne suis pas très vieille, j’ai 15 ans, mais ce livre là, je sais pas, il y avait quelque chose, quelque chose d’assez fort pour que je le lise 3 fois. (!) Et je ne suis pas un rat de bibliothèque ou une bolée comme on dit au secondaire, juste une amoureuse des mots et surtout grâce à ce livre là! 🙂
    Merci pour toutes les suggestions de livres, j’en ai pris plein pour pouvoir lire dans le sud la semaine prochaine, aurais-tu un suggestion de livre de vacances, de livre heureux par hasard? 🙂
    Noémie 

    1. Karine :)

      Noémi: Je garde un souvenir excellent de ce livre, même si le style m’avait agacée sur le coup!!  J’ai vraiment été touchée … et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps!!  C’est difficile de te suggérer un truc précis, n’ayant que deux idées de livres que tu aimes et pas accès à ma bibliothèque…  S’il me vient une idée géniale, je t’en reparle!  Et bon voyage dans le sud, chanceuse!!!  J’en rêve!

  35. Acr0

    Je n’ai pas lu de chroniques sur ce livre, le titre me disait vaguement quelque chose quand le roman est arrivé entre mes mains, hier à la bibliothèque. J’espère que j’arriverai à me faire au style alors :S J’espère que j’aimerai moi aussi 🙂

    1. Karine :)

      Acr0: tu sais, le style m’avait surprise et ne m,avait pas accrochée au départ mais il a plu à la plupart des lecteurs.  en plus, j’en garde un excellent, excellent souvenir, sans blague!

  36. Anis

    J’ai adoré ce livre, mais je pense que le style doit beaucoup au fait que la mort est la narratrice. Peut-être la mort n peut-elle écrire différemment. Il a vraiment fallu que je l’oublie pour entrer véritablement dans l’histoire.

    1. Karine :)

      Anis: Moi aussi.  Pourtant, des années plus tard, j’en garde un excellenet souvenir.  Fou, hein!

  37. amiedeplume

    Je n’ai pour ma part pas raffolé du livre en raison de son style. Ça fait trois fois que je tente de lire ce livre sans pour autant le finir. J’en conclue donc qu’il n’est pas pour moi…

    1. Karine :)

      Amiedeplume: Peut-être pas.  La narration m’avait réellement déplu au départ mais bizarrement, j’en garde un très bon souvenir.  Étrange, étrange…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils