«

»

Jan 13 2008

Photo du profil de Karine:)

Comme un roman – Daniel Pennac

Comme-un-roman.jpg Résumé
« LES DROITS IMPRESCRIPTIBLES DU LECTEUR

1.  Le droit de ne pas lire
2.  Le droit de sauter des pages
3.  Le droit de ne pas finir un livre
4.  Le droit de relire
5.  Le droit de lire n’importe quoi
6.  Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible)
7.  Le droit de lire n’importe où
8.  Le droit de grappiller
9.  Le droit de lire à haute voix
10.  Le droit de nous taire

Commentaire
J’avais entendu énormément de bien sur ce livre et la plupart des commentaires lus et entendus sont dithyrambiques.   Je suis donc entrée dans ce livre confiante de passer un bon moment et pourtant, mon plaisir de lecture a été en dents de scie tout au long du livre et le malaise ressenti s’explique difficilement.  

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé « Les droits du lecteur ».  Ils m’ont bien fait rire je me suis souvent reconnue, entre autres dans le sentiment d’échec quand je n’arrive pas à apprécier – et surtout à terminer – un monument de la littérature.  La peur d’avoir raté quelque chose.  C’est d’ailleurs le seul « commandement » que j’ai beaucoup de difficulté à respecter!  Je finis presque toujours un livre, peut-être pour mieux me connaître comme lectrice et mieux comprendre pourquoi j’aime et pourquoi je n’aime pas.   Cette partie m’a vraiment plu. J’ai aussi aimé cette déclaration d’amour aux livres et aux romans en général.  La passion pour la lecture et le désir de la transmettre transparaît dans chaque ligne.   

Par contre, je dois dire que je me suis souvent sentie « jugée »  – ce n’est pas le bon terme… mais je n’en trouve pas d’autre – par certains passages.  D’un côté, on prêche la liberté dans la lecture et de l’autre, on dit qu’il y a des façons meilleures que d’autres de lire.  Peut-être que c’est parce que j’aime parler de mes lectures, en discuter, que je me suis sentie parfois « pas correcte » selon ses critères.  J’ai de la difficulté à expliquer, je sais que je ne suis pas cohérente et j’imagine que j’ai mal saisi l’intention de l’auteur – qui, j’imagine, était de prouver exactement le contraire –  mais c’est de cette façon que je l’ai perçu au premier abord.   Je n’ai pas aimé la façon de ridiculiser certaines pratiques et certaines façons de faire.   J’ai eu l’impression qu’on généralisait un peu trop certaines pratiques enseignantes et, ayant connu de merveilleux enseignants (bon, ok, des moins bons aussi… mais quand même!), il y a un côté de moi qui s’est révolté.  Oui, je sais que ce n’est qu’une illustration pour faire passer le message, mais quand même!  J’ai été dérangée.  Et ceux qui se posent la question… eh non, je ne suis pas prof!

Quant à la partie plus académique, j’avais comme l’impression que les idées énoncées étaient des évidences.  Le plaisir de lire, l’idée de se faire raconter des histoires et de les apprécier, pour passer à autre chose ensuite, il me semble que c’est la base.  J’ai trouvé que les idées étaient intéressantes (bien que je doute qu’elles soient si miraculeuses) et qu’elles vaudraient la peine d’être tentées.  Mais peut-être est-ce mon travail qui me fait mal interpréter certains propos.  

En bref, il y a un malaise entre ce livre et moi.  Je ne suis vraiment pas habile pour le décrire ou pour l’expliquer mais ceci a nettement entaché mon plaisir de lecture.  Et j’en suis vraiment déçue car n’avais de grandes attentes.  

6/10

(38 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. bladelor

    Tiens, il faudrait que je le relise… De mémoire javais trouvé la lecture agréable mais ce livre ne m’avait pas marquée même si j’avais comme ti, apprécié les droits du lecteur.

  2. fashion victim

    Tiens, c’est étonnant que tu l’aies perçu de cette manière car comme tu le dis toi même, l’intention de l’auteur est inverse à celle que tu as ressentie. Je trouve cet ouvrage déculpabilisant surtout pour les jeunes et je trouve qu’il donne de bons conseils aux parents. Quant aux profs (dont je fais partie), je peux t’assurer que le vision qu’il en donne (mais qui est française à 100%) est assez réaliste, j’ai des collègues de Français pour qui faire passer l’amour de la lecture n’est pas au programme, je peux te l’assurer! J’ai même des collègues de Français qui n’aiment pas lire et qui le revendiquent, ou qui clament qu’ils n’ont pas le temps de lire, que la littérature jeunesse, c’est de la m****, et j’en passe… Après, les « recettes » qu’il donne pour faire passer la lecture auprès des adolescents ne marchent pas à tout les coups, évidemment! (d’un autre côté, s’il y avait une formule magique, ça se saurait:)))

  3. Emeraude

    tu piques ma curiosité. Ca fait longtemps que j’ai envie de lire ce livre mais, a ma grande honte, je n’ai toujours rien lu de Daniel Pennac (et pourtant j’ai la série des malaussène sur ma pile de livres empruntés (à fashion) depuis des mois maintenant!!)

  4. Anne

    Je n’ai, comme Emeraude, encore lu aucun Pennac. Mais Chiffonnette, dont cet auteur est un chouchou, m’a donné envie de lire les Malaussène. Mon temps disponible pour lire est tellement trop court que je ne lis que des romans, le genre que je préfère. Essais, documents et Cie se sera pour….????

  5. Karine

    Bladelor: Je crois que ça vaut la peine d’être lu comme livre, malgré mon impression mitigée. Peut-être est-ce parce que mes attentes étaient trop élevées! J’ai vraiment aimé la partie sur les droits. Fashion: Le pire, c’est que je suis très consciente que ce n’est pas ce que l’auteur veut dire et que c’est même tout le contraire! J’ai pourtant ressenti un gros malaise que je m’explique difficilement. Bien sur, il y a ici aussi des profs comme tu les décris mais ce n’est pas la majorité, du moins pas dans ceux que j’ai connus. Pour aussi enseigner à l’occasion aux futurs profs, j’en ai vu des vertes et des pas mûres aussi (ex: plus de 150 pages, c’est une perte de temps! Un mot/une faute, ce n’est pas grave, il y a les correcteurs sur Word de nos jours… et j’en passe!) mais j’en ai vu aussi des passionnés qui tentaient par tous les moyens de transmettre leur désir d’apprendre. En fait, ce que je reproche souvent à mes profs de français, ça a été le choix des lectures. Madame Bovary à 13 ans, quand on n’a pas du tout une vision nuancée… pas nécessairement pour donner le goût de la lecture! J’ai aussi un souvenir pénible du « Porche du mystère de la seconde vertu » de Charles Péguy, que j’ai dû lire à 15 ans. Après avoir répondu à LA question d’examen à ce sujet, je me suis clairement dit « avoir su qu’il ne demanderait que ça, je me serais contentée du résumé à l’endos du livre… on y donnait la réponse »! Et c’est la seule et unique fois de ma vie que je me suis passé un tel commentaire! Fin du roman!!! Je crois que j’en ai long à dire sur le sujet :))) Emeraude: Je retenterai certainement l’auteur, probablement avec la série des Maussalène. Je n’ai jamais rien lu d’autre de Pennac non plus. Ne t’en fais pas pour ce livre, je crois que tu peux le lire sans crainte, mon avis est l’un des rares qui va en ce sens! Anne: Je lis assez peu de ce genre de littérature. Il y a « Ma vie avec Mozart », un genre d’essai sur la place qu’a pris la musique de Mozart dans la vie de l’auteur, que j’ai adoré mais normalement, pour les essais, biographies, documents, je ne suis pas siiii emballée que ça!

  6. Jules

    6/10, je ne note pas! Jai déjà lu plusieurs Pennac, je laisse la chance à d’autres auteurs alors… Sur ce, bon dimanche!

  7. sylire

    Je l’ai offert pour Noel à ma belle-mère, du coup elle me le prêtera 🙂 Tu attises ma curiosité !

  8. Karine

    Jules: Moi aussi j’aime bien diversifier mes lectures et les auteurs que je choisis. Je ne crois pas avoir « tout » lu d’un auteur! Sylire: Si tu as une prêteuse toute désignée!!! Je ne regrette pas ma lecture, loin de là, et je crois que mon avis est un peu « seul en son genre » par rapport à ce livre!!! Tous ceux que je connais qui ont lu ont aimé, je crois!

  9. Allie

    J’avais hâte de voir ce que tu dirais de ce livre puisqu’on a souvent les mêmes impressions de lecture… Ce livre ne m’a pas fait l’effet escompté non plus… J’ai eu du mal à en parler et je constate aujourd’hui que mon billet dessus était plutôt vague… Bref, ton avis touche sensiblement ce que je retiens de ce livre, des mois après ma lecture.

  10. Venise

    Je vais parler à travers mon chapeau car je n’ai pas lu ce livre. Par contre, j’ai la vague impression que le malentendu émotif repose sur le ton. Si on lisait Yvon Deschamps, cet humoristique qui raconte des histoires pour démontrer l’inverse de ce qu’il croit, si on le lisait au lieu de l’entendre, peut-être que le message passerait moins bien. Toujours est-il, que lorsque qu’un avis est mitigé sur un livre, ça me donne toujours le goût d’aller vérifier moi-même !

  11. Romanza

    Un livre que j’avais beaucoup aimé à l’époque … Un livre qui donne envie de lire! Voilà ce que j’ai ressenti!

  12. freude

    Dans mon souvenir lointain, pour moi aussi ça avait été une lecture agréable. Je ne me rappelle pas avoir ressenti un malaise. Vais essayer de le retrouver dans ma bibli, Il va encore falloir faire de la spéléo…

  13. Karine

    Allie: Oufff, je me sens moins seule!!! Je suis allée lire ton comm et je crois que je vais essayer « Bouquiner » de Annie François. Peut-être que ça me plaira davantage. Venise: En effet, c’est possible que ce soit ça (ce n’est pas du style Yvon Deschamps mais tout de même, le ton est souvent pour beaucoup dans notre interprétation…). C’est tout de même un livre que les amoureux des livres vont, en général, apprécier! Et je suis tout à fait comme toi… des avis mitigés et divergents me donnent toujours le goût d’aller vérifier moi-même!!! Romanza: J’ai aussi aimé les passages où l’amour de la lecture et des histoires se ressent dans chaque ligne. Je suis juste sortie de cette lecture « bizarre »… Freude: La spéléo-bouquins, je connais aussi!!! Je crois que mon malaise n’est vraiment pas un sentiment généralisé!!! Et, de plus, ce n’est pas mauvais parce que quand on ressent un malaise, on a nettement envie de savoir pourquoi!!! Je vais donc fouiller là-dessus!!!

  14. Lune de pluie

    Suite à ton mail, tu es bien sur la liste du défimusclass. S’il y a un problème pour envoyer ta liste, avertis-moi, je reposterai une invitation.

  15. LaurenceV

    Avis intéressant Karine qui me donne envie de le lire. Je l’ai dans ma PAL depuis quelques mois. J’avais lu une critique très positive de ce livre. Et j’aime les livres qui parlent de livres et de lecture.

  16. Karine

    Lune de pluie: Je n’ai rien reçu du tout :S À moins que ce soit perdu en quelque part! Pourrais-tu me renvoyer l’invitation, svp?? LaurenceV: Si tu aimes les livres qui parlent de lecture, tu devrais aimer! Je suis l’une des rares à ne pas être emballée!

  17. chiffonnette

    C’est peut-être justement ces grandes attentes qui accentuent le malaise! EN tout cas, pour moi ça a été un livre libérateur à l’adolescence. Surtout grâce à ses droits du lecteur d’ailleurs§

  18. arlette

    Chris l’a lu et il a beaucoup aimé les droits du lecteur. Il arrive qu’à trop attendre d’un livre , un je ne sais quoi plane sur la lecture et nous voilà un peu déçu!

  19. yueyin

    J’ai trouvé ton avis très intéressant Karine, je aime beaucoup ce bouquin et je le relis de temps à autres (surtout depuis que j’ai des momes) mais je me rappelle une grosse polémique à l’époque ou il est sorti, en gros ça revenait à : Pour les lecteurs c’est un livre qui ne sert à rien, pour les autres il ne sert à rien non plus car ils ne le liront pas… un peu violent à mon avis. je crois plutôt comme Fashion qu’il l’a écrit surtout pour démythifier une espèce de lecture sacralisée par un enseignement pas toujours adéquat et après tout il est prof lui même ou l’était (il a même enseigné à L’uqam d’ailleurs quand j’étais étudiante mais bien sûr je en l’ai su qu’après pomme que je suis…)Je suis toujours impressionnée par le nombre de blogueurs gros lecteurs qui disent avoir renoncé à tout un pan de la littérature à cause de l’école. C’est vrai que madame Bovary à 13 ans ça peut vacciner contre Flaubert, je signe ça m’est arrivé mais heureusement je l’ai relu plus tard mais il m’a fallut 20 ans quand même et finalement c’est Pennac qui m’y a décidé, je voulais comprendre ce que ça voulait dire Bovarysme :-)))) Un petit essai qui fait réfléchir quand même… « Bouquiner » est super sinon, du moins j’ai adoré 😉

  20. fashion victim

    « Bouquiner », c’est formidable, j’ai moi-même beaucoup aimé!

  21. Karine

    Chiffonnette: Tu as peut-être raison! Avoir eu des attentes plus « normales », j’aurais probablement été moins déçue! Non pas déçue du livre, mais déçue de ne pas aimer!!! Arlette: Moi aussi j’ai accroché sur les droits du lecteur! Ca, j’ai vraiment apprécié cette partie! Yueyin: Je trouve la polémique que tu cites un peu violente, en effet, et pas vraiment justifiée à mon avis. Cet essai fait réfléchir, c’est certain! Après ma lecture, je repensait à des copains qui lisent beaucoup mais qui, pour certains, ont perdu une grande partie du plaisir de lire parce que trop d’analyse parce que jamais à la hauteur de leurs critères littéraires… Peut-être qu’à cette catégorie-là aussi, ça pourrait faire du bien! Quant à Flaubert… un jour je le relirai, (parce que je n’y avais strictement rien compris… à mes yeux c’était une traînée qui s’ennuyait… ça peut te donner une idée!!!) mais pas un jour tout de suite!!! Fashion: Super, je souligne, alors!!!

  22. BelleSahi

    J’aime beaucoup ce livre. Il a été fait une belle affiche des droits du lecteur. Je l’ai dans ma salle de lecture.

  23. amanda

    ah tiens ! je l’ai lu il y a pas mal de temps et je me souviens avoir bcp aimé le principe et les idées… juste parce qu’il déculpabilise, justement. Et que l’on peut lire, ne pas lire, ou un peu, ce qu’on veut. J’aime bien cette idée de respecter les modes de lectures des autres… bonne semaine!

  24. Aelys

    Il faudrait que je le relise : j’en avais gardé, à quelques exceptions près toutefois, un bon souvenir…

  25. Karine

    BelleSahi: Les droits du lecteur, j’avoue que c’est vraiment génial. Très bonne idée que de les afficher dans une classe! Amanda: La partie des droits du lecteur est en effet déculpabilisante et remet les choses à leur place. C’est dans l’autre partie que j’ai accroché! Mais ça m’est tout personnel! Aelys: C’est en effet un livre qui peut se relire après quelques années. Je le ferai certainement un jour, quand j’aurai un souvenir moins intense, et peut-être que je réagirai autrement!

  26. amiedeplume

    Karine : Je suis restée sur ma faim avec ce livre… Je n’ai pas vraiment aimé, ni vraiment détesté. Je partage ton avis mitigé.

  27. Karine

    Amiedeplume: Je suis presque soulagée… tout le monde a adoré! Je me sens un peu moins seule!!

  28. akialam

    Un véritable plaidoyer pour la lecture!

  29. Karine

    Akialam: Oui, je suis d’accord, c’est un réel plaidoyer. Peut-être ai-je moins accroché parce que, justement, je n’avais pas besoin de me le faire faire!

  30. Celia

    Au faite j’ai lu un extrait de ce livre mais il y a des choses dont je n’ai pas compris , et j’ai un DM sur cela pour demain .Pourriez vous m’aider ? Et me résumé les pages 71 et 72 du chapitre 2 « Il faut lire » le dogme. Merci.

  31. Celia

    Et si vous pourriez m’aider veuillez m’envoyer le résumé en courrier , sur cet adresse : go_ssdu69@hotmail.fr Merci!!

  32. Karine :)

    Celia: Désolée… j’ai lu ce livre il y a trop longtemps pour pouvoir aider qui que ce soit! Bonne chance!

  33. Prudence

    j’ai vraiment aimé ce livre!!
    Et beaucoup de personne qui n’aimaient pas lire dans ma classe quand j’étais au lycée l’ont dévoré!!

    Je remarque aussi la liste vraiment très long de livre que tu as lu! C’est impressionnant je suis admirative vraiment! La mienne serait ridicule à côté si je la faisais, et pourtant je trouve que je suis une bonne lectrice^^
     

  34. Karine:)

    Prudence: Il a plu à la plupart des gens… je suis bizarre, parfois!! J’ai eu l’impression de me faire faire la morale à certains moments et c’est ce qui m’a moins plu.  Par contre, les droits du lecteur sont cultes et plusieurs principes me plaisent beaucoup!

  35. Alec

    J’ai bien aimé ce livre. Je l’ai lu il y a un moment mais j’en garde un bon souvenir! Peut-etre parce que je ne suis pas une grande lectrice, surtout a cette epoque et que ca m’a donné envie de lire sans culpabiliser!

    PS: Merci pour ton blog, il est tres sympa, quand je ne sais pas quoi lire j’adore fuiner ici pour trouver de quoi me mettre sous la dent!

    1. Karine :)

      Alec: Merci pour ton commentaire et ta visite!!!  ET oui, pour lire sans culpabiliser, c’est parfait, ce livre!  Bon, il m’a plutôt fait un drôle d’effet mais plusieurs aiment énormément!

  36. Nico

    Je comprends ta déception, à force d’entendre parler de ce livre comme d’une pure merveille, on peut être un peu déçu. J’ai eu beaucoup de plaisir à lire le livre, même si l’ensemble m’a paru inégal (la deuxième partie m’a par exemple paru très ennuyeuse). Cela dit, la troisième partie, où l’auteur explique comme il a fait partager sa passion à des élèves récalcitrants est très bonne, tout comme les fameux dix droits du lecteur. D’accord l’ensemble n’est pas totalement inoubliable, et il y a tout de même de très belles choses dans cet essai.

    1. Karine :)

      Nico: C’est un peu ça, en fait.  Je l’ai lu en pensant passer un moment succulent parmi un royaume de livres et bon… ça n’a pas été tout à fait ça.  Mais les droits du lecteur sont des incontournables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils