«

»

Déc 11 2007

Photo du profil de Karine:)

A Christmas Carol (Un chant de Noël) – Charles Dickens

christmas-carol.jpg Résumé
L’histoire de l’avare Ebzener Scrooge et des fantômes qui lui ont enseigné le véritable esprit de Noël.  Scrooge rejette Noël et les valeurs que cette fête représente.  Le soir de Noël, il reçoit la visite du fantôme de son ancien associé, qui lui annonce la visite trois spectres…

Commentaire
Bien entendu, je connaissais l’histoire, pour l’avoir vue sous toutes ses formes à la télé… mais je ne l’avais jamais lue.  En fait, mon souvenir le plus vif cette histoire était la personnification de fantôme des Noëls futurs par Owen dans « Une prière pour Owen » de John Irving.    C’est le commentaire d’Allie qui m’a donné le goût de m’y plonger et de découvrir ce « chant de Noël » signé Charles Dickens.   

Une lecture très agréable.  Le début du roman, où on rencontre Scooge, est très froid, on en grelotte presque.  Les images sont claires et seront certainement facilement comprises par les petits et appréciées des grands.   Le concept des trois fantômes (Noëls passés, Noël présent, Noëls futurs) nous permet de mieux comprendre le personnage de Scrooge, son évolution ainsi que les répercussions sur sa vie d’aujourd’hui et sa vie future.   Les Noëls en famille sont dépeints de telle façon que la joie et le bonheur sont tangibles.  On voudrait y être.  Ces images chaleureuses contrastent très efficacement avec le début du roman, où il était question de la chambre de Scrooge.    On s’attache à Bob Cratchit et à sa famille, ainsi qu’au neveu de Scrooge.  Et la fin fait chaud au coeur!

Je suis toujours plus sensible aux gens, à l’approche des fêtes.  Je sais bien que je devrais l’être à l’année, mais on dirait que quand apparaît la neige et que les premiers cantiques se font entendre, je compatis plus facilement avec ceux qui ne vont pas bien…  Mes Noëls d’enfance sont tellement présents à ma mémoire, éclairés par les lumières du sapin que j’ai de la difficulté à concevoir que d’autres enfants n’aient pas cette chance.  Je suis proche de ma famille et j’ai toujours beaucoup de peine pour ceux qui sont seuls, pour une raison ou pour une autre.  Je me sens tellement impuissante, parfois.  La lecture de ce livre vient amplifier ce sentiment et nous rappelle les valeurs de partage, de générosité et d’amour qui font partie de la tradition de Noël et m’a fait réfléchir sur la commercialisation de l’esprit des Fêtes.  

Et à lire ces pages, j’ai vraiment eu de la peine pour ces gens qui ont perdu leur capacité à s’émerveiller devant les petits bonheurs quotidiens.   Un vrai sourire vaut bien davantage qu’un gros cadeau « obligé », non??

8,5/10

(23 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. cathulu

    J’aime beaucoup ta conclusion …

  2. Stephanie

    une jolie idée de lecture 🙂

  3. Emeraude

    « un vrai sourire vaut beaucoup plus qu’un cadeau obligé », oui, c’est très vrai ce que tu dis là ! Il va falloir que je note ce livre-là !! (je crois que je serai incapable de le lire en VO d’ici à Noël alors peut être pour l’année prochaine ;-))

  4. Gambadou

    Très beau commentaire qui donne envie de lire ce livre. C’est vrai qu’on est plus sensible aux autres au moment de Noël qui reste pour moi une super fête de joie et de bonheur

  5. Joelle

    Je suis comme toi, j’ai vu les nombreuses adaptations ciné ou télé de cette histoire mais je n’ai jamais lu le livre de Dickens ! Mais je trouve que cette histoire ne vieillit pas du tout, au contraire je trouve qu’elle est de plus en plus adaptée à notre époque ! Ta conclusion est excellente, je ne peux qu’y adhérer !

  6. Papillon

    « La capacité à s’emerveiller devant les petits bonheurs quotidiens »… tout est dit!

  7. amanda

    tu me donnes très envie de découvrir cette histoire que je ne connaissais pas. Personnellement je déteste ces fêtes de Noël et je suis en général d’une humeur de dogue pendant tout le mois qui précède. Mais j’ai un enfant donc je joue le jeu. Mais je préfèrerai passer du temps avec les personnes que je rencontre aux Restaurant du Coeur où je suis bénévole.

  8. Florinette

    Ta conclusion est très belle et je la partage entièrement. Je garde un magnifique souvenir de ce livre que j’ai lu l’année dernière lors de mes lectures de Noël que je vais reprendre cette année. Je ne sais pas si tu as vu la première édition qui est magnifique, si tu veux l’admirer, j’avais mis dans mon article quelques illustrations : http://www.leslecturesdeflorinette.com/article-4950029.html Bonne journée Karine, bises !

  9. Karine

    Cathulu: Merci! Et je le pense réellement! Stéphanie: Avec l’approche des Fêtes, c’est en effet une lecture d’ambiance qui, je trouve, remet les valeurs de Noël à leur place! Emeraude: Je déteste tellement quand quelqu’un se croit obligé de donner un cadeau… quand j’entends des trucs comme : il FAUT que j’aille fait mon maudit magasinage de Noël, je sais même pas quoi leur donner… ils se contenteront ben de ce que je vais trouver… je grince des dents (et je cite quelqu’un qui m’a dit ça pas plus tard qu’hier soir…). Un cadeau devrait faire autant plaisir à donner qu’à recevoir, selon moi. En tout cas, quand je prends la peine de donner un cadeau, c’est pour ça! Et pour n’importe quel Noël, cette lecture est bien… je crois qu’elle est intemporelle! Gambadou: C’est une lecture courte et agréable. C’est vrai qu’on devient plus sensibles aux autres à Noël. C’est mieux que rien! Joelle: Ca faisait bizarre de le lire quand je connaissais parfaitement l’histoire! Mais l’écriture de Dickens a ajouté une petite touche de plus! Papillon: En effet… je souhaite à tout le monde de conserver cette capacité… ou de la retrouver! Amanda: Je suis curieuse… pourquoi tu déteste Noël, le côté commercial?? C’est sur qu’avec un enfant, il faut jouer le jeu. Il y a moyen de célébrer cet esprit d’une autre façon et je crois que tes Restaurants du Coeur sont tout à fait dans cet esprit, non? Florinette: Non, je n’avais pas vu la première édition… mais je suis allée voir! En effet, les illustrations sont très superbes! Ton article me donne le goût de le chercher en album pour enfants également!

  10. Anne

    Je l’avais lu l’année dernière, mais pas dans la jolie édition de Florinette, en librio 😉 http://insatiable-lectrice.over-blog.com/article-4682285.html

  11. Karine

    Anne: Merci pour le lien! Mon édition n’avait pas d’images (ce n’est pas celle représentée) et j’aurais bien aimé en avoir mais bon… l’histoire est tout aussi jolie! Tu as tellement raison quand tu dis que ça fait oublier le côté commercial!

  12. Allie

    Ahh que de beaux souvenirs de lecture que ce livre! Idéal dans le temps des fêtes… Et ton billet est vraiment très beau!

  13. amanda

    C’est compliqué Karine, le coté commercial m’exaspère mais cette date est aussi liée à des histoires familiales tristes et nos fêtes ne sont jamais top top. J’essaye de surmonter mon aversion et ma fille m’aide beaucoup… surtout qu’elle a commencé sa course aux cadeaux (elle essaye de les trouver mais j’ai bien caché !)

  14. fashion victim

    J’ai toujours aimé Noël et avoir deux enfants a aggravé mon cas… :))) Quant à Dickens, j’adore tout chez lui, et ce Conte de Noël est effectivement très chouette!

  15. Karine

    Allie: En effet, idéal dans le temps des fêtes! Ton enthousiasme m’avait convaincue! Amanda: Oups, désolée si j’ai posé une question qu’il ne fallait pas! J’avoue que les expériences antérieures face à certains événements influencent énormément nos perceptions. Je suis consciente d’être chanceuse d’avoir des expériences de Noël tellement magiques! J’espère que ta fille ne trouvera pas tout avant le temps! ;)) Fashion: J’avoue que dès qu’il y a des enfants dans le décor, ça rajoute une petite touche! Je n’en ai pas encore mais juste la présence de mon petit neveu qui reste figé d’émerveillement devant le sapin de Noël… c’est magique! Quant à Dickens, j’ai beaucoup aimé « Great expectations » et je compte lire « Tale of two cities » bientôt!

  16. Lou

    Mon père m’a fait un très beau cadeau en m’offrant tous les récits de Noël de Dickens dans la Pléaide. Hier j’ai commencé « l’arbre de Noël »… je dis « commencé » parce qu’après une sacrée anesthésie locale et une bonne dose de calmants pour mes 3 dents de sagesse enlevées hier, je me suis endormie sur ma Pléaide au bout de trois pages… mais je compte bien savourer tranquillement ces récits pendant les fêtes de Noël :o)

  17. Karine

    Lou: Wow, tu as de la chance! Je ne connais aucunement les autres récits de Noël de Dickens et j’ai bien hâte de voir ce que tu vas en penser! Trois dents de sagesse… ouffff!!! Ca ne doit pas faire de bien! Prompt rétablissement!

  18. bea

    Je cherche une version condensée de « Un chant de Noël ». Quelqu’un peut-il me renseigner? merci d’avance

  19. La plume et la page

    Je l’ai lu dernièrement et c’est vraiment un très beau conte qui donne une leçon de vie.

    1. Karine :)

      La plume et la page: Exactement!!  J’adore!

  20. Minyu

    Cette jolie histoire m’a beaucoup plue, l’écriture de Dickens est fluide est très agréable à lire. Dans le même genre il y a « Une Seconde Avant Noël », de Romain Sardou, qui devrais plaire à tous ceux ayant aimé A Christmas Carol.

    1. Karine :)

      Minyu: Une seconde avant Noël est noté en quelque part!  Je pense aussi que ça pourrait me plaire!!!  Mais Dickens, c’est pour moi un vrai maître!

  21. amiedeplume

    Un bon livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils