«

»

Nov 29 2007

Photo du profil de Karine:)

The time of our singing (Le temps où nous chantions) – Richard Powers

timeofoursingingcov.jpg Résumé coup-de-coeur.gif
« Le jour de Pâques, 1939,  au concert de Marian Anderson au Washington Mall, David Strom, un scientifique juif allemand émigré, rencotre Delia Daley, une jeune Noire de Philadelphie étudiant pour devenir chanteuse. Leur amour mutuel de la musique les réunit et – contre vents et marées – ils se marient.   Ils promettent d’élever leurs enfants au-delà du temps, au-delà de l’identité raciale, à travers la musique. 

Jonah, Joseph et Ruth grandissent toutefois dans l’ère des Droits Civiques des violenetes années 60 et deviennent adultes dans cette fin de siècle divisée par la couleur de la peau.  Jonah, l’aîné, à la voix magnifique, poursuit dans la voie de la musique classique chère à ses parents. Ruth, la plus jeune, se dévoue à l’activisme et renie la culture blanche que son frère représente.  Joseph, l’enfant du milieu et le narrateur de l’histoire, se bat pour se trouver lui-même et rester en contact avec Jonah et Ruth ». 

Commentaire
Je sors de cette lecture, complètement émerveillée, et je sais à peine quoi en dire, à part que j’ai l’impression d’avoir baigné près de deux semaines dans une symphonie en contrepoint, avec ses voix entremêlées entre les générations, entre les thèmes, les croyances et les cultures.   J’ai savouré ce livre à petites doses, me perdant dans les phrases et dans la musique, toujours la musique…

À savoir d’abord, la musique classique, je suis tombée dedans quand j’étais petite.  Ces thèmes, ces mots, ces compositeurs, ces styles, cet univers, me ramènent à mes souvenirs et j’ai entendu plusieurs des pièces qui ont bercé mon enfance à travers ces pages.   L’écriture est musicale et j’ai trouvé le style tout simplement génial.  Les parallèles entre la musique, le temps, les différences de culture sont omniprésent, récurrents, comme dans cette musique, où tout revient au thème de départ, après maintes modulations, contrepoints et expositions.  Les scènes des « Crazy Quotations » familiales ayant marqué l’enfance des enfants Strom ont reflété pour moi la croyance des parents qui voulait qu’on pouvait juxtaposer n’importe quelles musiques, si on savait harmoniser et entrer au bon moment.   N’importe quelles cultures aussi?  

Leur croyance utopique projette les enfants dans un univers où leur place est à inventer, entre deux cultures, entre deux modes de vie.  La recherche de soi de Joseph, l’enfant du milieu, qui accompagne son frère ou sa soeur, mais qui trouve difficilement SA musique, est poignante et touchante.  Toutes les voix sont entendues, claires bien que simultanées.  Après cette lecture, il est difficile, voire impossible de ne pas remettre en question nos croyances à propos de l’identité raciale, car pour ces enfants métis, tout y revient toujours.   Pour quelqu’un comme moi qui a très peu été confrontée au racisme (pour des raisons principalement géographiques), c’est une révélation. 

J’ai été touchée par l’optimisme de David Strom, par la persévérance de Delia Daley à vouloir protéger ses enfants, le génie de Jonah,  la recherche de David, la colère et la volonté de changer le monde de Ruth.   Des voix bien différentes, entrecroisées, qui se cherchent, se trouvent, se perdent…    Un appel à trouver SA musique, au-delà de tout!  Vraiment, un gros coup de coeur pour moi!! 

10/10

(38 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. fashion

    Il est dans ma PAl et je n’ai lu que des critiques extrêmement positives… Sa longueur m’empêche de m’y mettre tout de suite : j’attends les vacances de Noël!

  2. amanda

    il est dans ma LAL, mais en francais

  3. Joelle

    Toutes les critiques semblent positives sur ce livre (ou alors je n’ai pas encore trouvé les autres ! mdr !). Mais le thème m’attire peu : j’aime écouter de la musique mais je n’en joue pas et j’ai peur de ne pas vraiment apprécier ce roman !

  4. Papillon

    Grâce à tes billets, je suis en train de me constituer une petite liste de livres tournant autour de la musique… peut être un thème pour le challenge 2009? Mais je m’emballe, là… commencons d’abord le 2008!

  5. Florinette

    Cela ne m’étonne pas de voir des coeurs pour ce livre, car tous ceux qu’ils l’ont lu sont ressortis enchantés de cette lecture. Il fait toujours partie de ma LAL et, maintenant qu’il existe en format poche, je ne vais plus hésiter à me l’offrir !! ;-))

  6. Karine

    Fashion: En effat, c’est assez long à lire (le fait que je lise en anglais n’a pas accéléré le truc non plus!!!) mais c’est teeeellement beau! Très bonne idée pour les vacances des fêtes! Amanda: Il parait que la traduction est excellente également. N’hésite pas!!! Joelle: C’est officiel que le fait de connaître la musique a influencé ma lecture mais je crois qu’on peut très bien apprécier sans connaître vraiment. Toutefois, si le thème ne t’attire pas, comme c’est une bonne brique, je te comprends d’hésiter! Ce fut une révélation pour moi! Papillon: Est-ce que ça paraît que j’aime la musique??? ;)) Tu me fais rire avec ton idée de challenge 2009… parce que j’y ai pensé aussi!!! 🙂 Mais ça risque d’être difficile de trouver musique ET auteurs alphabétiques! Florinette: Je n’ai pas fait le tour des blogs pour lire les critiques… donc je ne savais pas trop ce que les gens en avaient pensé avant d’entamer la lecture! Mais à lire par la suite, en effet, je n’a pas vu de critiques négatives! Paie-toi un petit cadeau en livre de poche!!! C’est Noël bientôt, après tout !! 🙂

  7. Gambadou

    Il tourne dans mon groupe de lecture et les avis sont très partagés. Certaines ont adorés, certaines n’ont pas réussi à finir…. tu me donnes envie d’essayer

  8. Karine

    Gambadou: J’avoue que le début, avant que le rythme s’installe, peut être un peu ardu, en raison des histoires qui s’entrecroisent et des non-dits… Et ce n’est pas nécessairement « facile » comme lecture, en raison du style de l’auteur. Mais moi j’ai teeeeeeellement aimé!!!

  9. Karine

    Gambadou: J’y repense… et je suis décidément curieuse: quelles sont les principales critiques dans ton club de lecture?? J’aime toujours avoir les deux côtés de la médaille, pour me faire voir les choses de façon objective!!! 🙂

  10. sylire

    Cela fait longtemps que ce livre me tente. Ma biblio ne l’a pas, je crois que je vais me décider à l’acheter.

  11. yueyin

    Quel superbe billet Karine, impossible de résister à tant d’enthousiasme et si bien écrit. J’avais déjà lu de bonnes critiques et j’étais tentée mais là je suis définitivement perdue 🙂

  12. Charlie Bobine

    Je l’ai eu en main, au début de l’été… j’ai tenté de lire quelques pages et non, rien à faire. Je n’étais pas dans un «mood» pour persévérer, mais à ma défense, je n’y connais rien en musique (sinon de savoir dire j’aime ou j’aime pas! Euh. Mdr!) et l’épaisseur du roman m’a un peu repoussée… :S Il est souvent dans l’étalage «nouveautés» de le bibli, attendant que je le reprenne -sans aucun doute- je me laisserai peut-être retenter après Noël…

  13. Karine

    Sylire: S’il te tente, je crois qu’il vaut la peine de faire partie d’une bibliothèque personnelle! Je ne le redirai jamais assez, j’ai A-DO-RÉ!!! 🙂 Yueyin: Avec ce roman, je vais me joindre au club des tentatrices!!! 🙂 Charlie Bobine: En effet, il est long à lire (du moins, moi, ça m’a pris du temps!) J’ai même dû lire un petit livre en français entre temps pour me rassurer car je croyais mon cerveau en dégénerescence côté vitesse de lecture!!! 🙂 D’accord avec toi, il faut être dans un « mood » pour! 🙂 Tout revient souvent à choisir le bon moment!

  14. Jules

    J’avais commencé la lecture et j’ai abandonné parce que je veux le posséder! J’attends le format poche avec impatience!

  15. Karine

    Jules: Dans mon cas, c’est tout à fait le genre de livre que je serais allée acheter après si je l’avais lu emprunté!!! Mais bon… comme je ne lis presque rien d’emprunté.. ça ne risque pas d’arriver, n’est-ce pas!!! Bonne attente de format poche!

  16. Marylou

    Comme tu m’en a parlé je suis certaine que je n’accrocherai pas, malgré ton enthousiasme. Quand on a jasé de la façon dont les cultures Noires et Blanches sont décrites dans le livre, j’avais beaucoup de difficulté a y adhérer. Je ne trippe pas tant musique que toi non plus. C’est quoi un « contrepoint »? dans ma tête c’est un point de broderie mais j’imagine que c’est pas ça.

  17. BelleSahi

    Et bien je le note !

  18. Karine

    Marylou: Ce que j’ai apprécié, moi c’est quoi voit les deux côtés de la médaille… chacun des personnages se fait entendre sur le sujet, avec son vécu, ses impressions. Mais bon… si tu n’as pas le goût, tu risques de trouver les 630 pages longues!! 😉 Bellesahi: Je ne peux que te dire que tu fais très bien!!! 🙂

  19. Allie

    Rhaaaaa! Tentatrice! Maintenant j’ai envie de le lire tout de suite… Et ma bibliothèque l’a en plus… Et il est sur ma liste de livres traitant de musique depuis un bon moment… Après les fêtes, je me laisse tenter…

  20. Karine

    Allie: Si nos goûts communs sont toujours d’actualité, tu devrais aimer!!! Il faut avoir un peu de temps devant soi, par contre. Tout est musique dans ce livre… une merveille à mon goût à moi!!! 🙂

  21. chiffonnette

    C’est un livre que j’ai littéralement adoré. Un bonheur de finesse, de style, de musqiue. J’y pense encore souvent.

  22. Karine

    Chiffonnette: Je seconde! C’est intense sans être « trop »… difficile d’en sortir! Certains passages font vraiment réagir!

  23. anjelica

    Je l’ai tenté mais je n’ai pas réussi à accrocher !

  24. Karine

    Anjelica: Il en faut pour tous les goûts, n’est-ce pas! Pour ma part, j’ai réellement accroché (et j’y suis encore, accrochée, je pense!) au moment où Jonah et Joseph entrent à Boylston.

  25. Arlette

    Un tel commentaire fort en ressenti ne peut entraîner qu’une envie celle de découvrir ce livre, en attendant je note ce titre

  26. Karine

    Arlette: Ce livre a en effet été un gros coup de coeur pour moi et m’a vraiment transportée! J’espère que tu aimeras!

  27. Lodz

    Je suis content de lire un billet aussi positif de la part d’une amatrice de musique. Moi qui ne connais pas grand chose au « vécu » de la pratique de la musique, je me suis demandé si les passages admirables qui en parlent étaient crédibles ou pas pour un musicien,tout comme les fragments d’analyses musicologiques (par exemple les différentes approches du concerto d’Aranjuez). A part ça, j’ai eu la chance de lire ce livre dès sa parution, et j’ai eu pour la première fois de ma vie, l’impression d’être parfaitement en phase avec mon époque et l’histoire littéraire. C’est grandiloquent, désolé, mais c’est frai : j’ai lu ce livre en sachant sans aucune contestation possible que j’étais en train de lire un des chefs d’oeuvre du siècle, un livre qui ferait date et qu’on rangerait dans quelques années avec les plus grands. Je ne saurais dire pourquoi, mais j’étais sûr que le temps (sans jeu de mot) apporterait la consécration à ce livre, ce dont finalement je ne suis pas si sûr pour d’autres livres admirables.

  28. Karine

    Lodz: En effet, je crois que ce livre restera parmi les grands et il m’a fait une aussi forte impression qu’à toi! Je suis amateure de musique mais pas experte, mais j’ai bien apprécié leurs impressions musicales. Un très beau moment de lecture!

  29. Anna Blume

    Je viens de l’acheter. Vivement que je commence la lecture ….

  30. Karine

    Anna Blume: J’ai tellement aimé… c’est un méga coup de coeur pour moi! Je l’ai vu en poche en français aujourd’hui et j’ai failli l’acheter… parce que je ne l’ai qu’en VO!!! 😉 Mais bon, je me suis quand même retenue!

  31. Romanza

    Effectivement belle dame! Ton avis montre que tu as aimé …

  32. Karine

    Romanza: En espérant que ça te plaise autant!! Selon moi, tu as bien fait de te laisser tenter! 😉

  33. Fantômette

    Les blogs ne tarissent pas d’éloges à son sujet. Je crois que je vais finir pas me laisser tenter. C’est juste la présence forte de la musique classique qui m’effraie un peu. Je n’ai aucune culture musicale et du coup, je me sens souvent unijambiste à cause de ce manque là. Du coup, un roman qui traite de la musique ne fait que mettre en évidence cruelle mon inculture crasse.

  34. Karine

    Fantômette: Je crois qu’il peut plaire même quand on ne connaît pas vraiment la musique classique car il y a beaucoup plus que ça dans ce livre. C’est certain que quand on aime en plus, on peut relever plein de détails supplémentaires! Je n’hésiterais quand même pas à le suggérer à quelqu’un qui ne connaît rien aux lieder et à l’harmonie!

  35. A_girl_from_earth

    Arf! Je viens de le finir (à grand peine), et pas coup de coeur du tout pour ma part lol. Bon ça arrive…

  36. Karine :)

    A girl from earth: Moi qui ai teeellement aimé… mais bon, il en faut pour tous les goûts! J’ai hâte de lire ton billet, par contre (ça, ça va être quand je vais avoir un ordi!!)

  37. gaspara

    la semaine dernière je me suis trouvèe à la biblioteque avec ce livre, je l’avais reservè, mais je ne me rappellai pas ni quand ni pourquoi
    j’etais en train de le repousser, un si gros livre, et je suis dans une phase petits livres, mais en fin, je me suis dite, si je l’ai reservè il y aura un bon motif!
    et je l’ai retrouvè dans ton blog
    quelle chance que je ne l’ai pas renvoyè!
    je suis en train de le lire, je n’y comprends rien a la musique ni a la phisique de la relativitè, mais je l’aime, je l’aime beaucoup, je dirais meme je l’adore (si ça etait un mot de mon vocabulaire :-)))) J’aime tous les personnages et cette volontè de vivre sa vie bien, heuresement meme si personne ne voudrai que ça arrive, et toutes les histoires de comment la vie etai dure et injuste en cette annèes que maintenant je rappelle mais que j’avais oublièes (bien sur j’etai jeune, blanche et je vivai de l’autre cotè de l’ocean, mais ce livre me rappelle beaucoup des chose.
    merci pou m’avoir fait rencontrer ce livre

    1. Karine :)

      Gaspara: Ca me fait plaisir quand quelqu’un aime ce livre… cette volonté de vivre, de survivre, de faire sa place… c’est bouleversant!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils