«

»

Nov 12 2007

Photo du profil de Karine:)

Tous les matins du monde – Pascal Quignard

Tous-les-matins-du-monde.jpg Résumé
Après la mort de sa femme, Monsieur de Sainte Colombe vit avec ses deux filles et sa viole pour compagnes.  Ce passionné de musique, qui pouvait, avec sa viole, « imiter toutes les inflexions de la voix humaine » prendra comme élève Marin Marais, qui semble aspirer davantage à plaire au roi qu’à faire de la réelle musique. 

Commentaire
Je viens de déposer ce court roman et je ne sais trop qu’en penser.  Je suis vraiment songeuse car j’ai aimé avec un bémol.  J’ai vu le film il y a plusieurs années et c’est définitivement la musique qui m’avait envoûtée… à vrai dire, je ne me rappelais même pas l’histoire, seuls les airs de viole me revenaient en tête.  Et encore une fois, suite à cette lecture, c’est encore la musique, la passion pour la musique, que j’ai ressentie tout d’abord à travers ses pages.  Derrière chaque ligne de ce roman empreint d’une grande mélancolie, j’entendais une mélodie grave, aux sonorités riches.  J’ai aussi beaucoup aimé l’écriture de Quignard que j’ai trouvé belle, douce, triste. 

Toutefois, j’ai eu beaucoup de difficulté à m’attacher aux personnages.  Le seul pour qui j’avais la de sympathie est monsieur de Sainte Colombe, homme qui vit au passé, dans le souvenir de sa femme morte.  Les filles du dit monsieur ainsi que Marin Marais m’ont peu touchée.  Encore une fois, je crains de ne garder que peu de souvenir de l’histoire, pour me rappeler uniquement une sensation musicale!

De plus, à mon avis purement personnel, donc discutable, je ne voyais pas du tout l’intérêt de mentionner, même aussi brièvement, certains détails du quotidien comme les règles de Toinette ou la masturbation de Monsieur de Sainte Colombe.  Ce genre de ligne (ça ne dure qu’une ligne, ces épisodes) sonnaient comme un accord discordant dans mon morceau musical.  Jen’ai rien contre ça… mais pas dans ce type de livre!

7,5/10

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Joelle

    Pas vu le film, pas lu le livre … je dois bien être la seule ! mdr !

  2. Anne

    Je n’ai pas vu le film non plus! Et je vais passer pour le roman.

  3. Karine

    Joelle: Je ne pense pas récidiver pour le film non plus! Je vais par contre essayer de mettre la main sur la musique! Je me rappelle que j’avais trouvé ça super! Anne: Ce n’est pas mauvais, ce livre! Mais je n’ai pas été émerveillée par l’histoire! Joelle, tu vois bien que tu n’est pas la seule!!! 😉

  4. Aelys

    J’ai beaucoup aimé le film, adoré la musique et mis le roman dans mon challenge 2008 (la difficile lettre Q !). Je viendrai comparer mes impressions avec les tiennes !

  5. Karine

    Aelys: J’ai bien hâte de voir tes impressions! C’est vrai que la musique est merveilleuse dans ce film!!!

  6. Florinette

    Je garde un très bon souvenir du film, surtout de Jean-Pierre Marielle dans le rôle de Sainte Colombe par contre le livre ne me tente guère !!

  7. Karine

    Florinette: Je ne regrette pas ma lecture, c’est un court roman et j’ai bien aimé me plonger dedans et savourer la sonorité des mots. Je ne sais pas par contre si je le relirai… sauf si j’oublie l’histoire!

  8. Flo

    Je n’ai pas vu le film mais j’ai lu le livre pour mon challenge ABC de l’an dernier et je n’en garde quasiment aucun souvenir !!! Je pourrais exhumer ma note de l’époque mais ce blanc est déjà bien parlant…

  9. Karine

    Flo: Je vais aller fouiner pour ton billet… mais je crois que nos avis concordent pas mal! Comme tu dis, ce blanc est parlant!

  10. Lune de pluie

    J’aime ta formule « sensation musicale ». Je crois que c’est ce qui me reste, d’où des découvertes musicales après avoir vu le film et lu le livre.

  11. Karine

    Lune de pluie: Je crois que ce livre est le genre de lecture qu’on apprécie pour la beauté et la mélodie des mots… mais qui marque peu. Du moins, c’est ce qui est arrivé pour moi!!!

  12. Flo

    Cherche pas, il est sur mon ancien blog, ici : http://meslectures.over-blog.com/article-3348366.html

  13. Karine

    Flo: merci!!! Je vais aller voir ce soir au retour du boulot! (nenon, je ne perds pas mon temps présentement… c’est ma PAUSE!!) lol

  14. amiedeplume

    J’ai lu ce livre duquel je garde une opinion mitigée. L’histoire en soit est touchante, mais tout comme Karine, je n’ai pas réussi è m’attacher aux autres personnagrs que M. de Ste-Colombe.

  15. Claudie

    C’est drôle, le commentaire que tu fais sur ces petits détails du quotidien disgracieux me semblent, personnellement, essentiels. En effet, Tous les Matins du Monde ce n’est pas une histoire merveilleuse et où la vie semble parfaitement s’harmoniser avec la musique de la viole. Au contraire, cet aspect très cru donne plus de relief au roman. Cela donne un contraste entre la musique parfaite et totalement harmonieuse de M. de Ste Colombe et M. de Ste Colombe lui-même. Il ne faut pas oublier que le musicien est un être humain, un être sexuel et disgracieux. Et justement, comme M. de Ste Colombe l’explique à la fin du roman, la musique vient adoucir l’aspect cru et laid de la vie. Bref, je trouve vraiment que ces petits détails, puissent-ils être gênants, sont absolument essentiels au réalisme du roman.

    1. Karine :)

      Claudie: Oui, je comprends parfaitement le lien entre la musique et la vie qu’on veut faire ressortir dans le roman, même si vous l’exprimez beaucoup mieux que moi.  C’est surtout ce détail en particulier qui m’avait rebutée sur le coup mais je comprends qu’il puisse apporter quelque chose.  Ceci dit, ma lecture remonte à quelques années – maintenant – alors j’espère ne pas trop m’emmêler.  C’est fou le regard différent qu’on porte sur une oeuvre quand le temps a passé.

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils