«

»

Nov 10 2007

Photo du profil de Karine:)

Alabama Song – Gilles Leroy

Alabama-Song.jpg Résumé
« Montgomery, Alabama, 1918.  Quand Zelda, « Belle du Sud », rencontre le lieutenant Scott Fitzgerald, sa vie prend un tournant décisif.  Lui s’est juré de devenir écrivain: le succès retentissant de son premier roman lui donne raison.  Le couple devient la coqueluche du Tout-New York.  Mais Scott et Zelda ne sont encore que des enfants: propulsés dans le feu de la vie mondaine, ils ne tardent pas à se brûler les ailes….

Gilles Leroy s’est glissé dans la peau de Zelda, aup lus près de ses joies et de ses peines.  Pour peindre avec une sensibilité rare le destin de celle qui, cannibalisée par son mari écrivain, dut lutter corps et âme pour exister… »

Commentaire
Je tiens tout d’abord à mentionner que je ne connaissais aucunement la vie de F. Scott Fitzgerald.  Je savais qu’il était l’auteur de Gastby (que j’ai beaucoup aimé) et qu’il aimait bien fêter… C’est à peu près tout.   Je ne savais même pas qu’il avait été marié ni que ce couple était très en vue dans les années 20.  Je ne savais donc rien de Zelda ou de leur histoire.  Pour moi, Zelda, c’était un personnage du jeu Nintendo auquel j’ai tant joué quant j’étais plus jeune (vous savez, celui où Link , un genre de bonhomme habillé en vert, doit parcourir 8 labyrinthes en deux dimensions pour sauver la fameuse princesse Zelda).  Donc, aucun a-priori! 

D’abord, cette période, entre les deux guerres, est l’une de celles qui me fascine.  J’aime explorer cet univers pour son côté glamour (du moins une partie de la période) et un peu décadent.  Déjà un élément pour me plaire!  J’ai beaucoup apprécié ce portrait de femme qui fut jadis flamboyante et qui jette un regard sur sa vie et ses amours passés avec son mari, son associé.  Les personnages sont vivants, avec leurs qualités et leurs défauts, les sentiments sont parfois inconstants, comme dans la vie.  Il m’a souvent fallu m’auto-recadrer pour me dire que non, ce n’était pas Zelda Fitzgerald qui écrivait!!!   J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié le style de l’auteur, très simple mais beau à la fois.  

J’ai ressenti la passion de Zelda, cette enfant gâtée à qui tout était permis et qui pouvait faire n’importe quoi sans que ce soit trop grave, parce que la moitié des rues de la ville portaient son nom.  Qui a continué à céder à ses impulsions, avec son mari tourmenté et génial.   L’épisode de son mois d’amour sur la plage et des conséquences qui en ont découlé est particulièrement touchant.  

La relation entre Scott et Zelda m’est apparue déroutante, entre l’amour passion, la simple association et la haine et je ne sais trop comment l’auteur l’imaginait en fait.  Une grande admiration aurait forcé cette femme flamboyante à agir de cette manière?  L’image projetée était-elle si différente de la réalité?  La réaction de Zelda à la mort de son Goofo, pourtant maintenant loin,  m’a touchée, on aurait dit que c’était une partie d’elle-même qu’elle perdait, que ce qu’elle avait été tombait en ruine avec cette disparition.  La même phrase que Fashion m’est restée en tête dans cet épisode: « Qui désormais se souviendra de nous? »   Ce « nous » a été pour moi très révélateur. 

Bref, j’ai beaucoup aimé mon incursion dans leur univers tourmenté et j’ai fermement l’intention de lire une vraie biographie de l’auteur.  Juste ce bref clin d’oeil me fait regarder son oeuvre, comme « Gatsby », d’une façon un peu différente.  Il m’est impossible de ne pas faire certains parallèles!

8,5/10

(29 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Marylou

    Ca parle de mon Scott Fitzgerald ce livre? Le mien à moi? Je te prête une bio si tu me prête ton livre ok?

  2. fashion victim

    Ravie de voir que tu as aimé! Je viens d’acheter « Gatsby », je vais réparer mon inkulture! 😀

  3. Gambadou

    il tourne dans mon groupe littéraire avec des avis positifs aussi.. je vais donc bientôt le lire.

  4. amanda

    troisième avis positif que je lis sur les blog que j’apprécie : je vais me laisser tenter!

  5. Emeraude

    je n’ai pas lu ton billet, je ne l’ai pas encore lu ! Mais ça ne saurait tarder :-))

  6. Karine

    Marylou: Pfffff… c’est même pas ton Scott à toi toute seule!!! Mais ok pour l’échange! Par contre, « ton » Scott n’est pas décrit ici comme une sainte persone! Est-ce que la fan finie qui est en toi va le supporter??? lol Fashion: J’ai relu des parties de Gatsby après avoir terminé cette lecture et je crois bien que je vais en relire d’autres bientôt. (bon, ok, ça me fait une excuse pour relire un bouquin malgré une pile qui se rend jusqu’au plafond!!!) J’espère que tu apprécieras ce grand pas vers la Kulture!!! Gambadou: J’espère que tu aimeras! C’est un livre qui se lit assez vite… ça devrait donc tourner assez vite dans ton cercle littéraire! Amanda: Mais laisse-toi tenter! À qui serviraient nos blogs si ce n’est pas pour inciter nos congénères à la débauche littéraire!!! Sans jokes, c’est une belle lecture! Emeraude: J’ai hâte de voir ce que tu vas en penser! 🙂

  7. Flo

    Zelda des jeux video !! Comme j’ai ri 😉 Il est vrai que Leroy endosse si bien la peau de Zelda qu’on a du mal à se souvenir que ce n’est pas elle qui écrit ! Je n’ai jamais lu de bio de FSF mais j’en ai lu une de Zelda et je n’avais pas du tout aimé. J’ai dans ma PAL « La mort du papillon » qui traite également du couple Fitzgerald mais ce n’est pas un roman. Tu as raison de souligner les liens étroits entre la vie de FSF et son oeuvre. Pour moi « Alabama song » est vraiment un livre très réussi.

  8. Karine

    Flo: Pour moi, ce nom était tellement associé à ce jeu que pendans les premières pages, je revoyais toujours le petit bonhomme en question avec ses coups d’épée droit devant lui!!! Tu me diras quelle bio de Zelda tu as lue… que je ne la lise pas!!! Je vais plutôt tenter l’une de celles de FSF. J’ai beaucoup aimé découvrir la « muse » de FSF!!!

  9. Lune de pluie

    Ce que tu en dis me fait ajouter ce livre à ma pal. J’aime beaucoup aussi l’univers de ces années-là. Elles me fascinent et me répulsent en même temps. De cet auteur, je n’ai lu que Tendre est la nuit (mais souvenir très lointain, trop jeune, qui ne m’avait pas marquée).

  10. Karine

    Je n’ai pas lu « Tendre est la nuit » mais il est ajouté à ma liste depuis que j’ai lu ce livre! J’ai le goût de mieux connaître FSF. J’espère que tu aimeras cette lecture-là!

  11. Florinette

    Je ne connais rien non plus à la vie des Fidgerald et ce roman me tente bien, non pas parce qu’il a été primé, mais juste pour en savoir davantage sur ce couple mythique !! Bon dimanche Karine !

  12. Karine

    Florinette: Je l’ai lu pour les mêmes raisons et parce que j’avais lu de belles critiques sur les blogs. De toute façon, ici, les prix français sont très peu publicisés… je ne crois pas avoir entendu nulle part l’annonce du gagnant. Ca a d’ailleurs été tout un casse-tête de dénicher ce livre! Bon dimanche à toi aussi! Pour ma part, je vais ma balader au musée des beaux Arts de Québec, ça ne peut être qu’une belle journée! 🙂

  13. Ju

    Ca a l’air bon ce livre là. Je pense que j’aimerais ca le lire. Tu est allé au musée des beaux arts voir l’exposition de Picasso j’imagine. Comment t’as trouvé ça?

  14. Karine

    Ju: Bonne chance pour le dénicher, ce livre, si tu veux le lire! Si tu veux, je te le prête après Marylou! Pour le musée, je suis allée voir Picasso, oui, mais j’ai davantage aimé « Paris 1900 ». Et comme de coutume, je suis allée m’extasier devant Pellan et Riopelle!!! 😉

  15. Joelle

    Je survole ton billet car je compte le lire bientôt ! Donc pas d’influence pour l’instant 😉

  16. Karine

    Joelle: Bonne idée! J’ai hâte de voir ce que tu vas en penser!

  17. Anne

    Je n’ai rien lu de F.S.F…encore une lacune à pallier. Là-bas, chez toi, quel est l’équivalent du Goncourt? C’est peut-être une question bête…

  18. Karine

    Anne: L’avantage à ces lacunes, c’est qu’il faut les combler 😉 Pour l’équivalent du Goncourt au Québec, sais-tu que je n’en ai aucune espèce d’idée?!?!?! Vous pouvez ainsi mesurer l’étendue de mon inculture!!! lol

  19. Flo

    Pour l’équivalent du Goncourt au Québec je pensais au prix du gouverneur général. Qu’en penses-tu ?

  20. Flo

    Et pour la bio, excuse-moi j’avais pas vu, il s’agit de « Zelda et Scott Fitzgerald : les années 20 jusqu’à la folie » de Kendall Taylor. L’auteur a un parti pris évident pour Zelda qui ne serait pas gênant si, comme Leroy, elle faisait la part des choses. A la lire, Zelda serait un ange et Scott un vilain garçon… Ca va bien deux minutes mais sur plus de 500 pages c’est un peu lourdingue…

  21. Karine

    Flo: En effet, je crois que ça ressemble à ça! À noter, j’ai dû aller chercher pour en être certaine! Un peu gênant!!! Pour le livre, merci du renseignement. Je déteste quand une biographie a des partis pris. Un roman, c’est ok pour moi (et encore, celui-là est nuancé) mais une bio, c’est censé être un peu plus objectif, selon moi!

  22. Flo

    Je suis d’accord avec toi pour dire qu’un bio doit faire preuve d’un maximum d’objectivité au contraire d’un roman. Et pour le prix du GG, tu m’as bien fait rire ;p

  23. Karine

    Flo: Comme tu peux voir, je ne suis pas vraiment l’actualité littéraire. C’est très peu publicisé à l’extérieur des milieux… et je travaille dans un hôpital… un peu loin du milieu en question!!! Mais il faut dire que j’écoute très peu la télé donc, moi et les nouvelles… Disons que j’apprends souvent les choses légèrement en retard!!!

  24. Flo

    Quand je dis que tu m’as fait rire, je ne me moquais pas du tout de ton « inculture » comme tu dis. C’est bien plutôt la façon dont tu en parles qui m’a amusée 😉 Et je n’ai pas de télé 🙂

  25. Karine

    Flo: J’avais compris! 😉 Ne t’en fais pas! Si ce n’était que de moi, je n’aurais pas de télé non plus. Elle sert davantage d’endroit supplémentaire pour déposer des papiers (ou ramasser de la poussière, c’est selon!) que de télévision!

  26. lectiole

    C’est le premier livre que j’ai chroniqué sur mon blog. je l’avais bien aimé, malgré quelques passages un peu crus.

  27. Karine:)

    Lectiole: Ca m’a vraiment plu… je ne me souviens plus des passages crus… c’est certain que ça remonte à un bout de temps!!  J’aime toujours quand on parle des auteurs dans des romans!

  28. amiedeplume

    Un court livre que je viens de finir de lire et que j’ai baucoup aimé. Je ne connaissais Scott Fitzgerald que pour son roman The Great Gatsby.

    1. Karine :)

      Amiedeplume: Je connaissais un peu la légende mais après avoir lu ce roman, j’ai vraiment eu envie de découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils