«

»

Oct 31 2007

Photo du profil de Karine:)

Fried Green Tomatoes (Beignets de tomates vertes) – Fannie Flagg

Fried-green-tomatoes.jpg Résumé coup-de-coeur.gif

« Le roman de deux femmes dans les années 80 : à la maison de retraite, Mrs. Threadgoode raconte l’histoire de sa vie à Evelyn, une femme fin quarantaine qui traverse une période difficile. L’histoire qu’elle raconte est aussi celle de deux autres femmes – Idgie, le garçon manqué n’ayant peur de rien et son amie, la douce Ruth – qui, dans les années 30, étaient propriétaires d’un petit café à Whistle Stop, Alabama, où la communauté pouvait se rassembler pour rire, boire un café ou se régaler d’un BBQ ou d’une assiette de beignets de tomates vertes. Lorsque le passé se dévoile, le présent – pour Evelyn – ne sera plus jamais exactement le même. »   
Commentaire
Quand j’étais adolescente, j’avais adoré ce film (je l’ai d’ailleurs chez moi)! Je ne savais toutefois pas qu’il était tiré d’un roman (ça semble être une constante, chez moi, ces derniers temps)! 
 
Est-ce de la grande littérature? Je dirais plutôt que c’est très accessible, très grand public, très simple. Est-ce que c’est agréable à lire? Oh que oui! Pour un soir où il fait -1000, où il neige à plein ciel et qu’on est installé au coin d’un feu de bois, dans notre cuisine devenue soudain plus chaleureuse, c’est juste parfait! C’est facile à lire, on découvre petit à petit les personnages et j’ai trouvé l’histoire intéressante… même si je connaissais la fin!
 
Les chapitres sont très courts (c’est donc si facile de se dire : encore un autre… je me coucherai après… et de se le dire 20 fois!!!) et la narration se déroule dans les années 80, dans les années 30 et est entrecoupée de coupures de journaux locaux. J’ai beaucoup apprécié l’humour du roman. Les bulletins de Dot Weeds sont comiques et font vraiment « petit village », les péripéties d’Evelyn en quête d’elle-même sont savoureuses et les dialogues (surtout ceux impliquant Idgie) m’ont souvent fait pouffer! J’aurais voulu connaître quelqu’un comme ça! Ça ne doit pas être de tout repos!
 
Dans le roman, je crois que le personnage principal est le café lui-même… il a sa personnalité propre et est le théâtre d’une vie rurale qui tourne autour de lui, du bureau de poste, du salon de coiffure et du magasin général. Le genre de petit village où tout le monde se connaît, où tout le monde connaît la vie de tout le monde et où les gaffes de tous et chacun (par exemple, une citoyenne qui se fait mordre le postérieur par un rat en allant aux toilettes) et les messages divers (du genre : une dame qui demande aux villageois de cesser de nourrir son chat même s’il miaule parce qu’il a toute la nourriture qu’il lui faut chez elle) sont relatés dans l’hebdo local, écrit par la gentille « commère » du village. J’avoue avoir parfois éclaté de rire, en me souvenant des histoires de paroisse que ma grand-mère me racontait quand elle parlait de son enfance!
 
Plusieurs thèmes différents sont exploités dans le roman. Tout d’abord, le racisme, présent tout au long du roman est une réalité qui était alors très présente : il y avait les établissements pour blancs et les établissements pour noirs. Le café était critiqué parce que Idgie, rejetant les conventions, servait tout de même les personnes de couleur… par la porte de service.   Le roman parle partout du rejet des conventions, de l’importance de vivre pour ce à quoi on croit et de profiter de ce que la vie nous apporte.   
 
On y parle aussi d’amour. D’amour de la famille, famille biologique et famille que l’on choisit, d’amour pour son patelin, pour ses enfants, pour soi-même. La relation d’Idgie et de Ruth, décrite comme de la simple amitié dans le film, est ici plus ambiguë, même si ce n’est pas énoncé clairement.   Les rôles des deux femmes sont différents et assez clairement définis. J’ai adoré les scènes entre Idgie et Stump… ce sont mes préférées, je crois!
 
Et cette histoire est racontée par Ninny, 86 ans qui n’a plus personne, qui vit dans le passé et qui est d’une naïveté déconcertante, avec le sourire. Racontée à Evelyn, au bord du gouffre, qui sera sauvée par le contact avec la dame âgée et l’histoire qu’elle raconte. 
 
Je le relirai certainement, j’ai beaucoup aimé! J’ai même versé quelques larmes, à la toute fin!  Une belle petite lecture, pas difficile, parfaite pour les moments où nous n’avons pas le gôut de lire quelque chose de « gros »!!!
 
9/10

(36 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Charlie Bobine

    AHHH! Ça me fait envie! Tu veux ma ruine, hein? ;)))) Le titre du film, qu’est-ce que c’est? J’ai «Le secret est dans la sauce» dans la tête… En tout cas, ça me fait 2 envies (lire ce roman et revoir le film… et si c’est pas le même film, ben ça me fait un autre film à voir en plus!!) Rhôaw :))))

  2. Anne

    Je me souviens que j’avais eu très envie de voir ce film et je l’avais manqué. Je regarderais s’il est en DVD et note le bouquin.

  3. Tietie007

    Je ne me souviens pas de ce film …

  4. Karine

    3e essai pour poster un comm… j’espère juste qu’il n’apparaîtra pas 3 fois! 😉 Charlie Bobine: Oui, c’est ça, le titre en français, c’était « Le secret est dans la sauce ». Il paraît que c’est un film « de filles » mais on dirait bien que je suis une fille, n’est-ca pas! Résultat, j’avais bien aimé! Plusieurs dialogues du film venaient directement du livre mais il y a quand même des différences! Anne: Au Québec, je suis certaine qu’il est en DVD, puisqu’il est dans ma vidéothèque! J’imagine qu’il l’est aussi de l’autre côté de l’océan! Tietie07: C’est un film du début des années 90, si ma mémoire est bonne… et pas vraiment un « classique du cinéma » 😉 C’est peut-être pour ça qu’il ne te dit rien!

  5. amanda

    j’ignorais que le film était tiré d’un roman !! Je vais vite le lire donc, puique j’avais adoré le film, et que je le regarde systématiquement lorsqu’il repasse à la télé. Les personnages y sont succulents, et j’y ai notamment adoré Katie Bates (towanda !!) et bien sûr je pleure systématiquement à la fin…

  6. kroustik

    Et bien moi c’est l’inverse, j’ai lu le livre mais pas vu le film. Merci pour cet article Karine qui me fait me souvenir de ce joli livre que j’ai lu et relu. J’adore l’ambiance de ce bouquin et j’adore les livres où on mange beaucoup !! (Si je me souviens bien à la fin du livre il ya les recettes non? ). Bon à présent j’ai envie de voir le film..

  7. Florinette

    Je me souviens très bien de ce film, je l’ai tellement aimé que je me le suis acheté en DVD et c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je le regarde !! ;-))

  8. Karine

    Amanda: En effet, Towaaaaanda!!!! C’est trop comique, l’histoire du stationnement!!! Plusieurs dialogues du film sont directement tirés du livre, je crois! Kroustik: Contente de t’avoir rappelé des bons souvenirs!!! Et oui, il y a les recettes à la fin! Je ne sais pas si je vais essayer les fameuses « fried green tomatoes » par contre… ça fait un peu peur!!! lol Bon visionnage de film! Florinette: Idem pour moi! Je le regarde souvent! Je suis bien contente d’avoir découvert le livre!

  9. fashion

    Le titre du film en France est « Beignets de tomates vertes » et il existe en DVD. Je ne savais pas que c’était tiré d’un roman : intéressant! (et un de plus dans le carnet!:)))

  10. Karine

    Fashion: Haaaaaa… alors le titre du film est différent en France et au Québec! Ca arrive à l’occasion! Si tu as aimé le film, tu devrais aimer le bouquin! 😉

  11. Charlie Bobine

    Si tu es dans une lancée «adaptation» (j’aime beaucoup aussi!), je te conseille vivement «La petite voix du coeur» de Billie Letts. Tu m’en donneras des nouvelles, ça fait partie de mes meilleures lectures à vie!!!! 😀

  12. Karine

    Charlie Bobine: Oui, on dirait que je suis dans une passe « adaptations » … sauf que ce n’était comme pas voulu ainsi au départ! Je prends toutefois ton titre en note..je suis allée lire sur ton blog et ça me tente bien!!! 🙂

  13. Marylou

    Je me rappelle très bien ce film j’avais vraiment aimé ça. Le livre semble bien aussi. Je le lirai peut-être dans le temps des fêtes.

  14. Karine

    Marylou: Pour le film, tu es la bienvenue quand tu veux pour venir le revoir à la maison! 😉 Et le livre est encore mieux, selon moi, surtout pour la fin!

  15. anjelica

    J’ai adorééééééééééééé ce film un de mes coups de coeur ! En plus de Towanda, j’ai aimé la scène où l’enquêteur mange les fameux travers de porc. Je note le livre tout de suite, moi non plus je ne savais pas que c’était tiré d’un roman 🙂

  16. Karine

    Anjelica: Il y a plein de scènes savoureuses! Celles que tu nommes est vraiment bonne aussi!! Et que dire du papier cellophane!!! Si tu lis le livre, tu risque de reconnaître plusieurs dialogues!

  17. Lou

    ça a l’air génial !! Je note de suite !! Merci :o)

  18. Karine

    Lou: J’espère que tu aimeras!

  19. Ju

    Je connais ce film là grace à toi. Je pense que c’est le genre de livre que je pourrais aimer aussi.

  20. Karine

    Ju: Je seconde!

  21. Joelle

    Je suis en train de le lire ! J’ai vu (et adoré) le film plusieurs fois dont la dernière il y a quelques mois et le livre trainait sur mes étagères depuis des années. En plus, je suis curieuse de voir la fin du roman qui semble plus claire que celle du film (qui a d’ailleurs créé une petite polémique sur qui était Ninny !)

  22. Karine

    Joelle: J’avais cette même question et la même polémique en tête quand j’ai amorcé le roman! Dans le film, ce n’est pas clair!!!! Mais ici, ce l’est. J’aihâte de voir ta critique et j’espère que tu vas aimer autant que moi!!!

  23. Iris

    Salut! Je suis espagnole. Excusez-moi, je ne parle très bien français. Je crois que cet film, c´est surtout une belle histoire d´amour entre Ruth et Idgie.Pour moi l´histoire de Evelyn est secondaire.Mais c´est claire que Kathy Bates…elle est une très bonne actrice.

  24. Karine

    Iris: oui, vous avez raison, je crois aussi que l’histoire principale est l’histoire d’amour entre Ruth et Idgie. C’est là le coeur du roman. L’histoire d’Evelyn, bien que parfois savoureuse, est davantage exploitée en lien avec l’histoire d’Idgie et de Ruth!

  25. sourifleur

    Ce film est magnifique et remarquablement interprété. Et je me suis souvent demandée si la vieille dame et Idgie n’étaient pas la même personne…

  26. Karine

    Sourifleur: Moi aussi, je me posais la même question dans le film. Je crois que l’ambiguité est là exprès. Par contre, dans le livre, il est clair que Ninny et Idgie ne sont pas la même personne. Mais j’ai le film à la maison et j’aime bien l’écouter à l’occasion… quand je réussis à faire fonctionner mon DVD!!

  27. anjelica

    Nous avons fait un chassé croisé entre nos blogs 🙂 J’ai vraiment aimé cette lecture qui est simple mais belle comme tu le dis. Cela m’a donné envie de revoir le film 😉

  28. Karine :)

    Anjelica: En effet!! C’est ce qui s’appelle un croisement!! Et j’ai fait la même chose après cette lecture… je me suis précipitée sur le film!!

  29. anjelica

    Je l’ai offert à Choupynette l’année dernière, je pense que je vais lui demander de me le prêter pour le revoir 😉 C’est rassurant de voir que l’on est pas toute seule avec de drôles de syndrômes :):):)

  30. Karine :)

    Anjelica: Bonne idée!!! C’est le genre de livre (et de film) qui fait du bien!!

  31. Pauline

    J’addooorrreeeee lleee ffiilllmmmm !
    Je n’ai pas autre chose à dire, je n’ai même pas lu le livre mais l’adaptation est superbe !

  32. Karine :)

    Pauline: Et le livre est aussi bien!  Si tu as aimé le film, tu vas beaucoup aimer le livre aussi!!!

  33. amiedeplume

    Malheureusement,je n’ai pas accroché…

    1. Karine :)

      Amiedeplume: Pour ma part, ça m’a vraiment plu… j’ai aimé le côté « doudou » sans pour autant sombrer juste dans la guimauve!  Mais j’avais tellement aimé le film que je partais avec une longueur d’avance!

  34. Nico

    Est-ce parce que j’en avais entendu monts et merveilles? Toujours est-il que j’ai été relativement déçu par ce roman. Relativement seulement, car il comporte effectivement de nombreuses qualités, mais j’ai trouvé qu’il avait tedance à un peu s’éparpiller, avec de trop nombreuses intrigues, et que certaines me paraissaient sous-traitées, comme l’histoire d’amour entre Ruth et Idgie. J’ai également eu un peu de mal avec les très nombreux changements de périodes, qui cassent un peu le rythme de lecture et la rendent parfois inconfortable. Un peu déçu, donc, même si, encore une fois, cela reste une bonne lecture.

    1. Karine :)

      Nico: C’est certain que quand on a des grosses attentes, on risque d’être déçu.  J’ai adoré ce roman mais c’est avant tout une lecture détente, avec des trucs plus sérieux qui sont ébauchés, effleurés.  J’ai justement aimé que ce soit seulement sous-entendu, je trouvais que ça allait dans le style du roman.  Mais si tu t’attendais à davantage de profondeur, j’avoue que ça peut être décevant…

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils