«

»

Oct 13 2007

Photo du profil de Karine:)

Jane Eyre – Charlotte Brontë

Jane-Eyre.jpg Résumé coup-de-coeur.gif

« Une jeune gouvernante aime le père de ses élèves et est aimée de lui.  Mais elle résiste à cet amour, découvrant avec horreur l’existence de la première femme de Rochester, pauvre folle enfermée par son mari.  L’histoire, qui trouve son origine dans la jeunesse tourmentée de son auteur, fait se succéder coups de théâtre et passion, fuite éperdue dans les landes et sens du devoir jusqu’à l’héroïsme »

Commentaire

J’ai lu pour la première fois ce livre au secondaire et je l’ai redécouvert par la suite.  J’ai beaucoup mieux aimé la seconde fois car je crois que, ayant mûri (du moins, j’ose l’espérer!) j’ai été davantage en mesure d’apprécier la plume de l’auteure ainsi que cette belle histoire d’amour.  Et quelle histoire d’amour!!!  L’écriture de Charlotte Brontë nous plonge dans son univers anglais du siècle dernier, avec tout ce qu’il implique de convenances, de classes sociales et de charme pittoresque.   L’évolution des sentiments et des personnages est intéressante et ce roman, en soi sur l’amour, est rempli de rebondissements.  À ma première lecture, à chaque tournant, j’étais surprise et ne savais quoi penser de monsieur Rochester et des circonstances qui l’avaient amené à agir comme il l’a fait.    Une très belle histoire, un roman à lire et à relire!!!

(33 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Aelys

    C’est un de mes coups de coeur, comme plusieurs des écrits des soeurs Brontë ! Moi aussi, j’ai hâte de découvrir vos commentaires des livres du challenge ABC 2008 ! En attendant, je vais aller faire un tour du côté de votre liste 2007…

  2. Allie

    J’ai tellement aimé ce roman! Je l’avais emprunté au début, acheté par la suite et un jour, je le relirai 🙂

  3. Karine

    Aelys: En effet, les soeurs Bronte ont écrit deux de mes livres favoris, soit celui-ci et « les hauts de Hurlevent ». J’ai aussi le livre d’Anne Brontë (The tenant of Whitfield Hall)dans ma bibliothèque… depuis une éternité! Je suis bien curieuse de savoir si c’est aussi bon que ses soeurs!

  4. Karine

    Allie: Moi aussi, je fais souvent ça! En fait, c’est rare que je lis emprunté maintenant car je finis toujours par aller les acheter ensuite!!! 😉 (Désolée pour les deux commentaires de suite… j’ai cliqué sur « publier » trop tôt!)

  5. La liseuse

    Jane Eyre est un roman sublime même si je lui ai préféré les hauts de Hurlevent de sa soeur. Me reste à lire le livre d’Anne.

  6. Karine

    Encore une fois, idem ici! J’ai adoré « Jane Eyre » mais « les hauts de Hurlevent » est un véritable coup de coeur! J’ai un faible pour les histoires bouillantes et tourmentées, je crois!!!

  7. La liseuse

    Alors nous sommes 2 ! J’ai mis 5/5 à ces deux livres mais celui de d’Emily m’a vraiment ébloui.

  8. Solène

    Pure Chef d’oeuvre

  9. Karine

    Solène: Oui, c’est un merveilleux livre!!! J’aime énormément les romans victoriens!

  10. kalistina

    Mon livre préféré!!

  11. Karine

    Kalistina: C’est, à mon goût aussi, un livre à lire et à relire! Une très belle histoire… qui a beaucoup d’admiratrices, on dirait!!!

  12. saori

    dans mon top 10 de mes livres préférés de tous les temps 😉 une des plus belles histoires d’amour qui soit !

  13. Karine

    Saori: Il fait moi aussi partie de mon top! Magnifique histoire d’amour!

  14. Pimpi

    Pour faire original, je dirais que ce roman entre dans mon Top 5 ! je crois que j’ai dû le lire au bas mot 15 fois… je ne m’en lasse jamais ! Idem pour Wuthering Heights (que je n’ai lu « que » 3 fois, je crois). Je crois que tout le monde s’accorde sur le sujet, les soeurs Brontë sont vraiment des références en matière de littérature !

  15. Karine

    Pimpi: Ces romans ont en effet un « gros quelque chose » qui nous font tomber en amour avec eux!

  16. niki

    je le lis et le relis régulièrement, tout comme « wurthering heighs » et deux livres de jane austen.

  17. Karine :)

    Niki: J’ai encore préféré Wuthering Heights mais c’est un livre que j’ai relu à quelques reprises, moi aussi!

  18. Anne-Laure

    Je viens de terminer cette lecture… Plusieurs sentiments… Tout d’abord, un grand « grrr » aux éditeurs qui disent bien trop de choses dans le résumé ce qui m’a gâché le début du livre… Ensuite, on est vraiment transporté dans un monde, ce qui rejoint le roman d’Emily, sa soeur. J’y ai trouvé plein de sentiments différents si bien expliqués… Par contre, je n’ai pas retrouvé la « passion » des Hauts de Hurle-Vent qui m’avait littéralement captivé. C’est une très bonne lecture, qui transporte.

  19. Nat

    un classique … une merveille

  20. Karine :)

    Nat: Rien à ajouter… je suis tout à fait d’accord avec toi!

  21. Coralie

    Un de mes livres favoris!!! J’en avais lu une version courte en Primaire et j’avais déjà adoré!!

  22. leleylevi

    Probablement mon livre préféré, intéressant, émouvant, franchement magnifique… Je l’ai lu à l’âge de 16 ans, et je le relirai probablement une dizaine de fois dans ma vie… Formidable!

    1. Karine :)

      Leleylevi: Je l’ai vraiment aimé aussi… une magnifique histoire!!

  23. Walpurgis

    J’ai lu ce roman adolescente et j’avais vraiment adoré. Je l’ai lu plusieurs fois par la suite. Romantique et tragique à la fois, c’est très prenant !

    1. Karine :)

      Walpurgis: Je l’ai lu pour une première fois ado aussi… quel coup de coeur!  On ne peut plus le lâcher!

  24. Dryade de brume

    Je t’avais dit que je ne serais jamais tout à fait à mon aise dans Les Hauts de Hurlevent : voici où je suis chez moi. Ce roman, je suis tombée dedans à dix ans, peut-être, et je n’en suis jamais ressortie ! Je l’aime, de bout en bout, en détail et en général. Je frémis encore de l’horreur de la chambre rouge, quand Jane est petite. Et cette école infernale (comme celle de Nicholas Nickleby, d’ailleurs…), où nait et meurt cette délicate histoire d’amitié… Et puis cette fin, si douce, si simple : une merveille pure !

    1. Karine :)

      Dryade de brume: Oui, c’est un merveilleux roman.  Je ne saurais plus en parler dans les détails… faudrait que je le relise… mais c’est vraiment une histoire très, très touchante. Et belle aussi.  Il y a un côté tourmenté mais nettement moins que chez Emily.

  25. Dryade

    Moins tourmenté, c’est le mot : c’est un peu le mouvement inverse, maintenant que j’y pense. Dans les Hauts, tout commence à petit bruit pour enfler jusqu’à un cataclysme dont pas grand-chose ne sort indemne, deux petits oiseaux sur une branche épargnée de l’arbre foudroyé, dans un paysage dévasté, et un rayon de lumière. Ici, ça démarre plutôt plus mal, la souffrance flue et reflue, mais les héros finissent par trouver le port après les tempêtes. Il étaient aussi probablement plus doués pour le bonheur au départ, les germes de la destruction n’étaient pas en eux.

    C’est ce qui est bien quand on peut discuter, on voit du nouveau dans un livre qu’on croit connaître. J’aimerais bien le lire en anglais, maintenant, d’ailleurs.

    Ah ! Et Anne-Laure a raison, l’éditeur devrait être pendu par les pouces ;-). Mieux, on devrait systématiquement lui révéler le dénouement des prochains livres ou films qu’il voudra découvrir, non mais !

    1. Karine :)

      Dryade: Ces révélations, c’est fou, pareil… il y a des choses que je ne comprendrai jamais dans les 4e de couverture.  Par exemple, je viens de finir crime et châtiment et on shoote un passage super important dans la 4e.  Oui, la plupart du temps, quand on aborde un roman, on sait un peu de quoi ça va parler mais tout de même… 

       

      Tu as tout à fait raison pour l’effet totalement inverse.  Ce qui commençait comme une bonne action va finalement finir en foudroiement pur et simple dans Wuthering Heights et dans Jane Eyre, on finit par s’apaiser.  J’aime les deux je pense!

  26. Dryade

    Oui, la 4e est là pour donner une idée de l’atmosphère, pour donner envie, pas pour prendre 15 chapitres d’avance ! Et il y a moyen de résumer sans donner les détails-clef : c’est un métier, mais c’est le leur. S’ils ne savent pas faire, je suis candidate.

     

    Quant à la comparaison des deux romans, c’est le meilleur de la vie « en livres » : on n’est pas obligé de choisir. Ce qu’on préfère parle surtout de nous, mais on a ce droit fantastique de faire ressortir la facette qu’on veut de notre personnalité, à chaque moment. Et les gens qui ont les goûts les plus variés me sont les plus sympathiques, puisqu’ils ont le plus de facettes, donc le plus de personnalité !

     

    Et, au risque de radoter, des histoires si subtiles, si émouvantes, écrites par de toutes jeunes filles à demi-cloîtrées, c’est quand même fou…

    1. Karine :)

      Dryade: Il faudrait qu’ils t’engagent, alors!  Et oui, c’est fou, pareil, ce qu’elles ont pu faire, les soeurs Brontë.  Elles n’avaient rien vécu hors de leur famille et elles nous font vivre ça.  Ca doit être ça, le génie. 

       

      C’est vrai qu’en lecture, tu peux être n’importe qui, n’importe quoi, le temps d’un livre (ou plus, si on veut).  Des fois, je suis étonnée de voir que j’aime des choses qui sont de prime abord très loin de moi.  Mais c’est ce qui est bien!  Pas de conséquences, du moins, pas immédiates!

  27. chris

    c’est bizzare j’ai eu la même impression que toi. Je l’ai decouvert au lycee. Mais ne l’ai apprecié reellement que quelques annee plus tard

    1. Karine :)

      Chris: Je pense qu’il faut être un peu plus grande pour aimer une héroïne telle que Jane!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils