«

»

Oct 03 2007

Photo du profil de Karine:)

Lord of the flies (Sa majesté des mouches) – William Golding

Sa-majest---des-mouches.jpg Résumé

« L’avion qui transportant des collégiens britanniques vient de s’abîmer dans le Pacifique.  Les enfants se retrouvent seuls sur une île montagneuse.  Obéissant à Ralph, le chef qu’ils ont élu, ils s’organisent pour survivre.  Mais, pendant une nuit, leur sommeil se peuple de créatures terrifiantes.  Et s’il y avait vraiment un monstre tapi dans la jungle?  Sous l’impulsion de Jack, violent et jaloux de Ralph, la chasse au monstre est déclarée.  Mais les partisans de Jack et ceux de Ralph ne vont pas tarder à s’affronter cruellement »  

Commentaire

On m’avait souvent dit que ce livre était génial et j’avais très hâte de le lire.  Peut-être avais-je trop d’attentes mais j’ai vraiment été déçue.   Le groupe de jeunes, au départ relativement unis dans l’adversité ne tarde pas à imiter le monde adulte et à devenir d’une cruauté étonnante pour des enfants si jeunes.   En fait, dans certains bouts, je devais vraiment me conditionner à poursuivre car je me disais « mais voyons donc!! »   On y raconte la fin de l’innocence, mais je n’ai été que peu touchée par l’histoire et j’ai vraiment trouvé certaines parties un peu longues.  Je tenterai certainement de relire le livre un jour… peut-être serai-je capable de moins me concentrer sur le désir de tuer et de blesser et de regarder davantage le reste de l’histoire. 

5.5/10

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Allie

    Je partage ton avis sur ce livre: je n’y ai pas vu, moi non plus, ce livre culte tant apprécié…

  2. Karine

    Contente de voir que je ne suis pas toute seule… je n’arrivais vraiment pas à saisir la dimension « culte » de ce roman… je lui redonnerai peut-être une chance un jour (ben oui, je relis souuuuvent mes livres!!! C’est pour ça que je les achète tous!)

  3. Virginie

    Eh bien moi, je l’ai adoré quand je l’ai lu. Il parle de la nature humaine. Que l’homme est enfait un animal, avec un instinct primitif, alors qu’il se croit l’être le plus intelligent. Mais finalement lorsqu’il se retrouve dans des situations extrêmes, la nature reprend le dessus et l’instinct de survie prime par-dessus tout. Même si au contraire des animaux, l’homme a tendance à tuer pour le plaisir ou la gloire, malheureusement

  4. Karine

    C’est en effet probablement ce que l’auteur a voulu faire ressortir, la primauté de cet instinct de survie. Pour ma part, j’ai trouvé ça vrraiment difficile de constater cela… peut-être n’était-ce pas une constatation que j’étais prête à faire à ce moment-là! Un jour, je relirai peut-être! 🙂

  5. lectiole

    Je l’avais lu quand j’étais ado et je l’avais vraiment beaucoup aimé, même si tous les personnages étaient des garçons.

  6. Karine:)

    Lectiole: Je ne sais pas pourquoi je me suis autant ennuyée alors que tout le monde aime… ça n’avait vraiment pas fonctionné pour moi…

  7. Lau'

    J’ai lu ce livre en quatrième et bien qu’il m’ait laissé un souvenir terrible et que je ne me pense pas apte à le relire avant un certain temps, j’ai adoré. Je trouve ça très réaliste enfin, je pense que les enfants seraient capables de ça en pareille situations. Je n’avais jamais vu l’enfance montrée de manière aussi crue. Bien sûr on peut montrer la cruauté enfantine de manière moins dure mais tout aussi efficacement mais j’ai trouvé ce livre très bien fait. Peut être parce qu’à l’époque au collège j’avais l’impression de vivre en permanence avec des fauves en cage ^^

    1. Karine :)

      Lau’: Je suis vriament passée à côté de ce livre… il faudrait peut-être que je réessaie mais vraiment, je m’attendais à autre chose… déception pour moi…  mais c’est terrible, je suis tout à fait d’accord.

  8. Truc

    Moi,Je n’ai pas vraiment aimée ce livre,c’était pour l’école que je l’ai pris!
    J’ai lue le début et je me suis arretée c’est chiant
    donc je cherche le résumé de l’histoire
    Je ne le conseille pas, le début était pas mal mais le reste….

    Voilà Bon merci à vous  

    1. Karine :)

      Truc: Ca n’a pas vriament été un coup de foudre pour moi non plus… vriament pas!  Pour le résumé, je serais bien en peine de te le fournir… je ne sais plus vraiment en fait!!!

  9. Lylou

    J’avais un par moments un peu de mal à me mettre dedans, mais c’est tout de même très intéressant.
    L’auteur place des humains innocents que sont ces enfants face à la nature vierge et sauvage, pure… qui ne le restera pas bien longtemps. Il démontre par ce roman que le penchant naturel de l’homme tend vers le conflit et la soif du pouvoir. Une allégorie des sociétés humaines, sur la constitution de clans, les conflits et guerres entre eux, le rôle du charisme dans la course au pouvoir…
    Comme toi j’ai eu du mal à accrocher à certains moments et j’ai ressenti une certaine déception après tout le bien que j’en avais entendu. Mais bon, il y a pire ^^

    1. Karine :)

      Lylou: Je pense que j,avais placé mes attentes trop hautes… et qu’il y a des choses que j’ai du mal à accepter.  Bon, je sais que c’est probablement réaliste mais quand il est question d’enfants, j’ai du mal à le croire!

  10. Sully

    Je l’ai lu en anglais, et pour part je n’ai pu m’empêcher d’être sensible à la puissance de l’écriture ! Golding écrit magnifiquement bien, joue sur les ruptures, travaille le lent basculement de l’humanité (juvénilité) à l’animalité, notamment avec les épidodes de chasse. Je vais en poster une « critique » prochainement sur mon blog (pour l’inaugurer disons), on pourra confronter nos avis 🙂 !

    1. Karine :)

      Sully: Ca a été vraiment un rendez-vous manqué pour moi mais alors là, vraiment.  Pourtant, il avait tout pour me plaire, ce roman, je ne comprends absolument pas.  J’irai lire ton billet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils