«

»

Sep 28 2007

Photo du profil de Karine:)

Sleepers – Lorenzo Carcaterra

Sleepers.jpg Résumé

« Le « Hell’s Kitchen » des années soixante, quartier misérable et mal famé de Manhattan, c’est le décor de West Side Story.  Des immeubles délabrés et des terrains vagues pour tout horizon.  Pour échapper à l’asphyxie, quatre gosses se tournent vers la camaraderie, les filles, le base-ball, les jeux violents et le vagabondage.  La rue leur appartient.  Ils en ont fait leur paradis. 

Un chapardage qui tourne mal les en chasse.  Michael, John, Tommy et Lorenzo sont jetés dans une maison de correction et livrés, une année durant, à la peur, à l’humiliation, au sadisme et au viol. 

Des années plus tard, le cauchemar ne s’est pas dissipé.  Deux de ces enfants sont devenus des tueurs patentés.  Et dans le coeur de chacun, désormais, la haine et le désir de se venger… »

Commentaire

De façon générale, j’ai une sainte horreur des « histoires-vraies-suite-de-malheurs ».  Celle-ci a fait exception à la règle.  Est-ce parce qu’elle est meilleure ou est-ce en raison de la présence de Brad Pitt dans le film du même nom (écouté avant de lire le livre), je n’en ai aucune idée!  Je crois l’avoir déjà écrit,  j’aime bien ce genre de récit, écrit « après coup », sous forme de souvenirs relatés avec mélancolie (et dans ce cas également avec colère).  

Mais toujours est-il que j’ai dévoré ce livre, écrit au « je » par Lorenzo, qui raconte une histoire d’amitié et de jeunesse assassinée par le système.  Je me suis réellement attachée aux quatre gamins qui, pourtant n’était pas des anges et qui sont loin d’être parfaits.  La dernière scène où ils sont tous ensemble est réellement touchante.   J’ai vraiment beaucoup aimé! 

9/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils