«

»

Sep 21 2007

Photo du profil de Karine:)

What I loved (Tout ce que j’aimais) – Siri Hustvedt

what-I-loved.jpg Résumé  

Leo, historien de l’art, est fasciné par une toile achetée dans une exposition.  Il en retrouve l’artiste et s’en suit une amitié qui durera tout une vie entre leurs deux familles.  Ce livre relate leur histoire et les drames auxquels ils ont à faire face au cours des années.  


Commentaire

J’ai au départ lu ce roman parce que la couverture me plaisait (ben oui, c’est une raison comme une autre!!!) et je n’ai pas été déçue.  Ce livre exploite les thèmes de l’amitié, de l’amour, de la mort, de la folie et surtout de l’art, qui devient à la fois thème et métaphore.   Tout au long du roman, je suis allée voir les oeuvres dont il est question et suite à la lecture, je n’ai pu m’empêcher d’aller relire les – longues – descriptions des oeuvres de Bill que j’ai pu voir sous un angle différent par la suite, à la lumière de l’histoire maintenant connue.  

J’ai beaucoup aimé ce livre et j’en ai aimé l’écriture également.  Je me suis réellement laissée emporter par l’histoire, j’ai facilement pu imaginer les tableaux d’amitié qui sont dépeints dans le livre.  Ce que j’ai trouvé plus ardu, ce sont les éternels recommencements de la seconde partie.  Ça m’a épuisée, vidée.  Mais peut-être était-ce le but recherché.  Ce n’est pas un coup de coeur mais un très bon livre que j’ai bien aimé lire!

8/10 

(13 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mallory83

    moi aussi souvent je choisis un livre en fonction de la page couverture. C’est stupide mais je crois que la page couverture donne un bon aperçu du contenu. ça semble un très bon roman, c’est une histoire qui pourrait m’intéresser. :))

  2. Lou

    Merci de m’avoir fait découvrir cet article… j’ai été un peu plus enthousiaste que toi je crois. On verra avec les autres livres que j’ai maintenant en attente :o)

  3. Karine

    Mallory : oups, je viens de voir ton commentaire! C’est en effet un livre que je n’hésiterais pas à conseiller à tous ceux qui aiment l’art et les thèmes que j’ai mentionnés en haut! Va lire le billet de Lou si tu veux vraiment être convaincue! 🙂 Lou: En effet, je crois que tu es plus enthousiaste que moi, même si j’ai beaucoup aimé! Ton billet sur le roman est vraiment superbe! 🙂

  4. Malorie

    Il est dans ma PAL, je l’ai en édition BABEL.

  5. Karine

    Malorie: Si tu aimes entendre parler d’art en général, tu risques d’aimer! J’ai hâte de voir ton billet quand tu l’auras lu!

  6. BenoitD

    Salut Karine, je viens juste de terminer la lecture de « Tout ce que j’aimais » en français et je suis assez d’accord avec ta critique bien que ma note soit un peu plus haute (9/10). Je n’ai pas trouvé la seconde partie plus ardue mais c’est bien le début que j’ai trouvé plus lent mais c’est, je pense, pour avoir le temps de découvrir les personnages, l’ambiance… L’histoire se lit très facilement et les thèmes abordés le sont très délicatement par petites touches, un peu comme un artiste peintre peut le faire. En fait, c’est la première fois que je découvre le « Challenge ABC » et je vais tenter de le réussir également pour 2008. Je peux déjà y mettre: A comme Auster (dans le scriptorium – très bon), C comme Chessex (le vampire de Ropraz – excellent), H comme Hustvedt, P comme Pennac (Chagrin d’école – décevant). Merci pour cette idée et n’hésites pas à venir découvrir mon blog tout neuf.

  7. Karine

    BenoitD: Bonjour et bienvenue ici! Je suis d’accord en général avec ton commentaire, il m’a manqué le petit « plus » pour que ce soit un réel coup de coeur mais j’ai beaucoup aimé! J’irai visiter ton blog ce soir (ici c’est le matin) en revenant du boulot! Bonne journée!

  8. Fantômette

    De ce roman lu il y a un moment déjà me reste le souvenir d’un livre « douloureux », un peu comme le souvenir d’un ami qui serait mort depuis (… ! ). En revanche, j’en profite pour dire que je me suis trouvée très malheureuse d’avoir si peu aimé « Dans le scriptorium » d’Auster (je voue en général plutôt un culte à P. Auster)que j’ai interrompu ma lecture pour ne pas voir ça …

  9. Karine

    Fantômette: J’avoue que c’est douloureux. Ce qui m’en reste est le souvenir de la descente aux enfers de certains personnages… douloureux, c’est le mot. Quant à Auster, je ne suis pas connaisseuse mais j’ai pu voir que plusieurs avaient moins aimé « Dans le scriptorium » que ses autres romans… ne désespère donc pas!!! 😉

  10. sybilline

    C’est vrai que ce roman présente des idées fort intéressantes sur la peinture et l’Art contemporains, pour le meilleur et pour le pire d’ailleurs, et en général, le côté blanc et noir des êtres et des relations humaines, mais je suis restée quand même à distance, sans empathie envers les personnages

  11. Karine

    Sybilline: Je peux facilement comprendre queça puisse arriver. En fait, ce sont surtout les réflexions sur l’art qui m’on plu. C’est une auteure que je tenterai certainement de relire!!!

  12. Corso

    Bonjour, je partage votre avis.
    J’ai appris que Siri Husvedt venait dédicacer à Grenoble, à la librairie Arthaud, le mardi 26 mai 2009. Il y aura aussi une conférence. Je ne vais pas rater ça!

  13. Karine :)

    Corso: Je crois q u’elle doit être très intéressante à entendre en conférence!  Ce livre est un très bon souvenir de lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils