«

»

Fév 19 2008

Celebrate the author – Amy Tan – 19 février 1952

undefined

L’auteur que j’ai choisi pour février est Amy Tan, auteure sino-américaine née le 19 février 1952.   Pour tout avouer je ne savais trop qui choisir pour ce mois-ci et après m’être rappelé « Le club de la chance« , roman que j’ai beaucoup aimé quand j’étais à l’université, je me suis dit qu’il serait bien temps pour moi que je lise un autre livre de cette auteure.  

Amy Tan est née à Oakland, Californie, d’un père et d’une mère immigrés chinois.  Son père était venu aux États-Unis pour fuir la guerre civile chinoise et sa mère y a émigré après qu’elle eût divorcé et perdu la garde de ses filles.

Amy-Tan.jpg Suite à la mort de son père et de son frère aîné de tumeurs au cerveau, à peu de temps d’intervalle, la mère d’Amy Tan déménage en Hollande et ensuite en Suisse.  Amy Tan a eu longtemps des relations houleuses avec sa mère, qui n’acceptait pas toujours ses choix de vie.   Un voyage en Chine en 1987 en compagnie de sa mère, pour rencontrer l’une des filles née de son premier mariage qu’elle avait dû y abandonner a permis a Amy Tan de mieux comprendre sa mère et cette relation mère fille est exploitée dans plusieurs de ses romans.

Amy Tan est retournée aux États-Unis pour terminer ses études et elle obtient une maîtrise en liguistique à l’université de San José.  Le premier métier qu’elle a exercé est celui d’orthophoniste auprès des enfants.   Elle publie son premier roman « Le club de la chance » en 1989.  Elle a actuellement 6 romans à son actif, ainsi que deux livres jeunesse et quelques ouvrages de non-fiction.  Elle travaille actuellement sur un nouveau roman ainsi que sur la création d’un livret d’opéra basé sur son livre « The bonesetter’s daughter ».

Pour l’anecdote, elle fait aussi partie d’un groupe musical composé d’auteurs (dont Stephen King et Matt Groening) appelé les « Rock Bottom Remainders ».

Dans le cadre de ce challenge, j’essaierai de lire « The Kitchen’s God Wife », « The hundred Secret senses » ou encore « Saving the fish from drowning » (n’importe quoi, en fait!),  dépendant de ce que je dénicherai en librairie!

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. cathulu

    j’avais passé un bom moment avec son club d ela chance.je me demande si d’autres ont été traduits en français…

  2. Stephanie

    tiens je note, je n’ai pas lu « le club de la chance » 🙂 bonne idée

  3. Naina

    Je garde un bon souvenir du « Club de la chance » lu lorsque j’étais ado. J’ai aussi lu « Les fantômes de Luling ». J’ai tenté aussi la lecture de son autobiographie mais lire un livre entier en anglais est trop difficile pour moi.

  4. Betty

    J’ai lu cette année Le club de la Chance ! J’ai beaucoup aimé (j’ai même pleuré à la fin)… les parallèles entre l’histoires de filles et des mères sont très émouvants…

  5. Karine

    Cathulu: Je crois que d’autres ont été traduits en français mais j’ai été un peu paresseuse pour chercher les titres;) Je crois que son dernier roman s’appelle « Noyade interdite ». Stéphanie: J’avais beaucoup aimé le livre et le film. Naina: Pour moi aussi, « Le club de la chance » est un bon souvenir. Je n’ai rien lu d’autre d’elle, même si je me dis que je vais le faire depuis longtemps. Voici l’occasion rêvée! Betty: C’est très touchant, en effet. Toutes ces relations mère-fille, teintées par les différences culturelles… Une belle lecture!

  6. Florinette

    Je ne connais pas du tout cette auteure, je note « le club de la chance », merci pour cette découverte Karine !!

  7. Karine

    Florinette: Mais de rien! J’espère que « Le club de la chance » te plaira!

  8. yueyin

    Encore un auteur que je ne connais pas (je ne lis pas assez c’est officiel !), le club de la chance est bien tentant… je vais voir ce qu’ils ont à la bibliothèque 🙂

  9. Karine

    Yueyin: Je me sens vraiment « en retard » quand je lis certains blogs, c’est fou! Le nombre de fois où j’écris que je ne connais pas un auteur, c’est impressionnant! Mais pour « Le club de la chance », c’est une lecture que j’ai faite il y a un bout mais que j’ai vraiment aimée!

  10. Lau(renceV)

    Merci pour cette découverte Karine. Je ne connaissais pas du tout l’auteure… Je vais essayer de trouver ce « Club de la chance » et j’attends avec impatience ta critique.

  11. ilmariel

    Merci de m’avoir fait découvrir cette auteure : tu me donne le goût de lire ses livres ! 😉 J’en prends note

  12. Karine

    Lau(renceV): Je vais justement ce soir à la chasse au bouquin d’Amy Tan… je verrai ce que je vais trouver! Ilmariel: J’espère que tu trouveras et que tu aimeras, alors! 🙂

  13. Gachucha

    Moi non plus je ne connais pas cette auteure !

  14. Flo

    Tu me fais penser qu’il faut que je mette à jour ma liste des liens pour ce challenge. Bonne lecture de cet auteur que je ne connais que de nom.

  15. Karine

    Gachucha: Elle ne semble pas très connue… ou oubilée. Après « Le club de la chance », ses autres romans ont été moins publicisés, du moins, par ici! Flo: Pour avoir parcouru 4 librairies de ma région, je peux te dire que plusieurs ne la connaissent que de nom… et qu’elle n’est pas dans leurs inventaires! Je vais attendre ma visite à Montréal en fin de semaine pour trouver quelque chose pour mon challenge mais je risque de dépasser ma date limite! (je vais par contre éviter de dire combien m’a coûté cette recherche infructueuse… je pensais guérie de mon syndrome LCA… mais faut croire que non!!!)

  16. Joelle

    J’ai acheté « Le club de la chance » il y a des années et je ne l’ai toujours pas lu … d’ailleurs, il doit être quelque part dans ma biblio mais j’ignore où 😉

  17. Karine

    Joelle: Si tu mets la main dessus et que la culture chinoise t’intéresse, essaie-le! Ce sont de très belles histoires mère-fille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils